Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Répartition géographique des animaux | Cartes du monde | Distribution géographique | Ornithologie | Afrique | Cartes | Cartes géographiques | Géographie | Biologie | Espagne | Animaux sauvages | Répartition géographique des plantes | Animaux -- Distribution géographique | Cartographie | Sauvegarde de l'environnement | Forêts | Loxodonta africana cyclotis | Éléphant de forêt | Éléphant d'Afrique | ...
Répartition des efforts sur une structure. Source : http://data.abuledu.org/URI/52e51f35-repartition-des-efforts-sur-une-structure

Répartition des efforts sur une structure

Transmission des efforts par une structure : effort primaire en rouge, effort réparti en bleu ; de gauche à droite : 1) treillis, charge nodale ; 2) voûte parabolique (nubienne), charge répartie ; 3) voûte en berceau, charge répartie ; 4) palée, portique, charge répartie. Source : http://fr.wikiversity.org/wiki/M%C3%A9canique_pour_l%27enseignement_technique_industriel/Notions_de_m%C3%A9canisme_et_de_structure. La vue de détail montre la transmission des efforts de pierre en pierre, ou de brique en brique, pour une voûte arquée.

Répartition des perdrix. Source : http://data.abuledu.org/URI/51349321-repartition-des-perdrix

Répartition des perdrix

Répartition des perdrix. Source : Christensen GC (1970), "The Chukar Partridge". Biological Bulletin No. 4. Nevada Department of Wildlife. En violet, Perdrix rouge (Alectoris rufa) ; en vert, Perdrix choukar (Alectoris chukar) ; en bleu, Perdrix de Przewalski (Alectoris magna) ; en rose, Perdrix bartavelle (Alectoris graeca) ; en bleu clair, Perdrix gambra (Alectoris barbara) ; en rouge, Perdrix de Philby (Alectoris philbyi) ; en jaune, Pedrix à tête noire (Alectoris melanocephala).

Répartition des troupeaux d'ovins en Espagne. Source : http://data.abuledu.org/URI/51e085e7-repartition-des-troupeaux-d-ovins-en-espagne

Répartition des troupeaux d'ovins en Espagne

Répartition des troupeaux d'ovins en Espagne en 1999.

Répartition du bec-en-sabot du Nil en Afrique. Source : http://data.abuledu.org/URI/52ed7a0d-repartition-du-bec-en-sabot-du-nil-en-afrique

Répartition du bec-en-sabot du Nil en Afrique

Cartographie de la répartition du bec-en-sabot du Nil (Balaeniceps rex) en Afrique. Source : UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

Répartition du carouge à épaulettes rouges en Amérique du nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b9a7e3-repartition-du-carouge-a-epaulettes-rouges-en-amerique-du-nord

Répartition du carouge à épaulettes rouges en Amérique du nord

Répartition du carouge à épaulettes rouges (Agelaius phoeniceus) en Amérique du nord : bleu, aire de nidification ; vert, présent à l'année ; rouge, hivernation. Source : Jaramillo, Alvaro and Peter Burke, "New World Blackbirds", Christopher Helm, London, 1999.

Répartition du Philetairus socius en Afrique du Sud. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d1b9f7-repartition-du-philetairus-socius-en-afrique-du-sud

Répartition du Philetairus socius en Afrique du Sud

Carte de répartition du Républicain social (Philetairus socius) en Afrique du Sud.

Répartition du plongeon huard. Source : http://data.abuledu.org/URI/51351bd7-repartition-du-plongeon-huart

Répartition du plongeon huard

Répartition mondiale du plongeon huard (Gavia immer) : orange, hivernage ; jaune, nidification ; vert, résident toute l'année. De tous les plongeons, ce sont ceux qui gagnent le moins souvent l'intérieur des terres. Ils migrent généralement au-dessus de la mer, à une certaine distance de la côte. Ces oiseaux quittent l'aire de nidification en septembre. La migration s'effectue de jour, seul ou en formation pouvant compter jusqu'à 15 individus. Pendant la migration vers le sud, ils peuvent passer la nuit en bandes de plusieurs centaines d'individus et se concentrer sur de grands lacs. Pendant la nidification, on le trouve généralement sur les lacs et grandes mares des zones côtières septentrionales, dans un paysage de toundra. Sa zone d’hivernage est plus vaste ; il hiverne en mer et sur de grands lacs.

Répartition en Afrique de la gerbille champêtre. Source : http://data.abuledu.org/URI/52e1841e-repartition-en-afrique-de-la-gerbille-champetre

Répartition en Afrique de la gerbille champêtre

Répartition en Afrique de la gerbille champêtre (Gerbillus campestris). La Gerbille champêtre, Gerbille des champs ou Gerbille des rochers est une espèce qui fait partie des rongeurs. C'est une gerbille de la famille des Muridés que l'on rencontre en Afrique du Nord et au Sahara ; elle est considérée comme nuisible à l'agriculture dans certaines zones comme le Maroc. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gerbille_champ%C3%AAtre.

Répartition géographique des Népenthes. Source : http://data.abuledu.org/URI/52093e2c-repartition-geographique-des-nepenthes

Répartition géographique des Népenthes

Répartition géographique des Népenthes : Bornéo, Sumatra, Thailande, Malaisie, Sulawesi, Maluku, Myanmar, Cambodge, Nelle Guinée, Madagascar, Inde, Sri Lanka, Seychelles, Australie, Philippines, Nelle Calédonie, Indochine, Chine, Hong Kong, Micronésie, Macau, Palau.

Répartition géographique du gnou bleu en Afrique du Sud. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d19f25-repartition-geographique-du-gnou-bleu-en-afrique-du-sud

Répartition géographique du gnou bleu en Afrique du Sud

Carte de répartition géographique du gnou bleu (Connochaetes taurinus) : 1) noir, C. t. taurinus ; 2) marron foncé, C. t. cooksoni ; 3) orange, C. t. johnstoni ; 4) marron clair, C. t. albojubatus ; 5) jaune, C. t. mearnsi.

Répartition géographique du krill antarctique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e4605d-repartition-geographique-du-krill-antarctique

Répartition géographique du krill antarctique

Répartition géographique du krill antarctique. Il contribue à la bioconcentration des toxiques dans la pyramide alimentaire, en particulier du mercure et d'autres polluants, qu'il contient cependant en proportion bien moindre que les prédateurs "supérieurs" (grands poissons (thon, marlin, espadon... et mammifères carnivores, tels que dauphin, orque ou cachalot)). Le krill fait l'objet d'une pêche industrielle qui alimente essentiellement le marché des aliments pour animaux en farine animale (ou krill lyophilisé), pêche dont les impacts ne sont pas finement mesurés. Le krill est un filtreur important des océans, dont il diminue la turbidité. Le krill par ses mouvements et migrations nocturne/diurne ou saisonnière, a probablement une importance significative, comme d'autres espèces de zooplancton en matière de mélange des couches thermiques et/ou plus ou moins salées dans les zones où il vit.

Répartition géographique du lion en Afrique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f72c49-repartition-geographique-du-lion-en-afrique

Répartition géographique du lion en Afrique

Répartition géographique du lion (Panthera leo) en Afrique.

Répartition mondiale de l'ours brun. Source : http://data.abuledu.org/URI/5139010f-repartition-mondiale-de-l-ours-brun

Répartition mondiale de l'ours brun

Répartition mondiale de l'ours brun (Ursus arctos). Source : IUCN, liste rouge des espèces menacées.

Répartition mondiale des espèces de reptiles. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f73011-repartition-mondiale-des-especes-de-reptiles

Répartition mondiale des espèces de reptiles

Répartition mondiale du nombre d'espèces de reptiles par continents. Les reptiles sont présents sur quasiment l'intégralité de la surface du globe, à l'exception des zones trop froides à proximité des pôles. Comme ce sont des animaux à sang froid, ils préfèrent tout de même les températures assez élevées, et leur présence et leur diversité deviennent plus importante à proximité des tropiques. Ainsi, les continents les plus riches en reptiles sont l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du Sud. Les reptiles peuvent s'adapter à des habitats très différents. On les trouve très présents dans les forêts tropicales, avec une très forte diversité d'espèces, mais ils peuplent également les déserts, où l'on retrouve des lézards et des serpents qui s'abritent durant la journée et sortent la nuit. Dans les zones montagneuses les lézards aiment se cacher dans des amas de pierres, et certains serpents se sont spécialisés dans les zones d'altitude comme la Vipère d'Orsini (Vipera ursinii) que l'on trouve dans les hautes montagnes d'Europe à des altitudes avoisinant 2 000 m. Certains reptiles sont dits fouisseurs et passent une partie de leur vie sous la terre comme les amphisbènes. Les reptiles ont également colonisé les milieux aquatiques : les crocodiliens, certaines tortues comme la Cistude d'Europe et certains serpents comme l'anaconda, le Mocassin d'eau et les couleuvres sont à leur aise dans les rivières et lacs d'eau douce, quand les tortues marines sont présentes dans tous les océans du monde, et ne rejoignent la terre ferme que pour se reproduire. Les serpents marins représentent un niveau d'adaptation supérieur, puisqu'ils ne retournent plus du tout à terre pour la plupart d'entre eux, et ont adopté un cycle de vie exclusivement marin. De nombreuses espèces ont des mœurs arboricoles, comme les serpents ou les lézards. Certains peuvent se déplacer d'arbre en arbre en « planant » comme les dragons volants et dans une moindre mesure certains serpents comme les couleuvres volantes.

Répartition mondiale des francs-maçons en 2000. Source : http://data.abuledu.org/URI/507d8a56-repartition-mondiale-des-francs-macons-en-2000

Répartition mondiale des francs-maçons en 2000

Carte du nombre de francs-maçons dans le monde en l'an 2000. Source : informations publiées dans la revue "l'histoire", n°256, juillet août 2001. Le nombre de francs-maçons en France serait erroné : selon le reportage d'"Enquêtes et révélations" diffusé sur TF1 le mardi 2 novembre 2010 à 0h20, ce nombre serait en constante augmentation, mais ne dépasserait pas les 150 000 adeptes. Logo de l'équerre et du compas : leur association symbolise une conjonction d’opposés (masculin et féminin, terrestre et céleste, matériel et spirituel), un équilibre à construire ou à maintenir. Le compas représente le ciel, alors que l’équerre représente la terre ; quand les deux symboles sont entrecroisés, microcosme et macrocosme sont imbriqués.

Répartition mondiale des panneaux de dangers. Source : http://data.abuledu.org/URI/51378d96-repartition-mondiale-des-panneaux-de-dangers

Répartition mondiale des panneaux de dangers

Répartition mondiale des types de panneaux de signalisation de dangers. Jaune : losange à fond jaune ; rouge : triangle rouge ; vert : triangle noir.

Répartition mondiale des posidonies. Source : http://data.abuledu.org/URI/5412a924-repartition-mondiale-des-posidonies

Répartition mondiale des posidonies

Répartition mondiale du genre Posidonia (adapté de den Hartog 1970, et de Phillips et Menez 1988). On explique la présence de deux populations de Posidonia dans deux région antipodes comme suit : pendant des millions d'années, les côtes des actuels continents européen, africain et australien se sont séparées et donc les espèces d'origine, qui vivaient dans la mer Téthys et composaient les populations de Posidonia du crétacée, se sont retrouvées séparées les unes des autres par des milliers de kilomètres. Chaque population a évolué indépendamment constituant les espèces actuelles. Les populations intermédiaires se sont éteintes. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Posidonie

Répartition mondiale des zones à foudre. Source : http://data.abuledu.org/URI/533c75f5-repartition-mondiale-des-zones-a-foudre

Répartition mondiale des zones à foudre

Répartition mondiale des zones à foudre. On remarque que les zones équatoriales sont celles où les décharges sont les plus fréquentes.

Répartition mondiale du héron garde-beufs. Source : http://data.abuledu.org/URI/5543cef8-repartition-mondiale-du-heron-garde-beufs

Répartition mondiale du héron garde-beufs

Répartition mondiale du héron garde-beufs (Bubulcus ibis) : en jaune, nicheurs seulement ; en vert, résidents permanents ; en bleu, non-nicheurs. Sources : pour l'Europe et l'Afrique du Nord : Svensson, Lars and Dan, Zetterstrom, "Birds of Europe", 2nd Ed. Princeton : Princeton University Press, 2009 ; pour le reste du monde : Kushlan, James A. and James A. Hancock, "Herons", Oxford ; New York : Oxford University Press, 2005.

Sauvegarde des éléphants en Afrique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5340015e-sauvegarde-des-elephants-en-afrique

Sauvegarde des éléphants en Afrique

Sauvegarde des éléphants en Afrique : carte de répartion de l'éléphant d'Afrique (Loxodonta africana et Loxodonta cyclotis). L'éléphant d'Afrique est considéré comme une espèce menacée de disparition. On recense aujourd'hui environ 500.000 éléphants d'Afrique. Pour certains, les mesures de protection sont inutiles, car la population est stable. Pour d'autres, les éléphants sont localement surabondants, mais leur population générale diminue de façon alarmante, puisqu'en 1979 on l'estimait à 1,3 million et à 5 millions en 1930. Le braconnage lié au commerce de l'ivoire et la perte de l'habitat sont les causes principales de son déclin. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Loxodonta_africana

Superficie des forêts par pays en 2005. Source : http://data.abuledu.org/URI/513a1c94-superficie-des-forets-par-pays-en-2005

Superficie des forêts par pays en 2005

Superficie des forêts par pays en 2005 : en ordonnées, par millions de km2, de 1 à 9 ; en abscisses, de gauche à droite : Russie, Brésil, Canada, États-Unis, Chine, Australie, R.D. Congo, Indonésie, Pérou, Inde. Dans le monde, la forêt - au sens le plus large - couvrait en 2005 environ 30 % des terres émergées. Selon la définition retenue, la superficie estimée de la forêt mondiale varie de 2,4 à 6 milliards d'hectares sur la base des chiffres envoyés par les États, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture a estimé la forêt mondiale à presque 4 milliards d'hectares, soit 0,62 ha/habitant. Mais la forêt est mieux préservée sur la ceinture tropicale humide et au nord de la zone tempérée dans l'hémisphère nord. Ailleurs, dans 64 pays abritant un total de 2,0 milliards d'habitants, on compte en 2005 moins de 0,1 hectare de forêt par personne, chiffre qui diminue inéluctablement alors que le taux de population augmente et que la forêt régresse. Sept pays ou territoires ne possèdent plus aucune forêt et dans 57 autres pays, elles ne couvrent plus que moins de 10 % des terres.

Trois types de distribution de la population. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b7f4b2-trois-types-de-distribution-de-la-population

Trois types de distribution de la population

Les trois grands types de dispersion de la population. De haut en bas : la dispersion égale, la dispersion inégale et la dispersion insulaire. La distribution spatiale, en écologie, désigne l’arrangement spatial des organismes vivant dans leur milieu naturel. Elle peut aussi se définir comme la fluctuation spatiale de l’abondance des organismes dans leur aire de répartition1. Trois formes de dispersion sont généralement reconnues : égale, inégale et insulaire. La dispersion égale est celle où les organismes sont uniformément répartis dans l’espace. Les dispersions inégale et insulaire représentent les cas où les organismes ne sont pas uniformément répartis dans l’espace. La dispersion inégale donne une apparence d’arbitraire. Toutefois, les organismes sont très rarement dispersés arbitrairement dans un espace. Leur localisation est presque toujours étroitement influencée par divers facteurs biologiques et environnementaux. Dans la dispersion insulaire, les organismes forment des regroupements ou des îlots dans l’espace.

Troupeaux de chèvres en Espagne. Source : http://data.abuledu.org/URI/51e0867d-troupeaux-de-chevres-en-espagne

Troupeaux de chèvres en Espagne

Répartition des troupeaux de chèvres en Espagne en 1999.

Variations de populations clinales en boucle. Source : http://data.abuledu.org/URI/525a6cd0-variations-de-populations-clinales-en-boucle

Variations de populations clinales en boucle

Les variations des populations interfécondes (ici représentées par des blocs de couleurs) le long d'une cline peuvent suivre une courbe, formant au final un anneau. Une variation clinale (ring species, « espèce en anneau ») est une série de populations voisines connectées dont les populations relativement apparentées peuvent se reproduire entre elles, mais au sein de laquelle il existe au moins deux populations « terminales » qui sont trop peu apparentées pour qu'il y ait inter-reproduction. C'est un cas particulier de cline systématique.

Zone de répartition des débris d'Ariane 501. Source : http://data.abuledu.org/URI/534becd7-zone-de-repartition-des-debris-d-ariane-501

Zone de répartition des débris d'Ariane 501

Zone de répartition des débris de la fusée Ariane 501.