Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Forêts | Photographie | Peinture | Dessins et plans | Dix-neuvième siècle | RyXéo | Botanique | Géographie | Champignons des forêts | Arbres | Dictionnaires en images | ryxeo-yvain coudert | ryxeo-yvain coudert-imagier2013 | Landes de Gascogne (France) | Forêts résineuses | Biologie animale | Peintres russes | Travailleurs forestiers | Gravure | Contes de fées | ...
Abattage d'un arbre. Source : http://data.abuledu.org/URI/51560052-abattage-d-un-arbre

Abattage d'un arbre

Le bûcheron abat l'arbre à l'aide d'un coin métallique qu'il enfonce à coups de marteaux. Un coin est un outil que l'on peut assimiler à un plan incliné portatif. Ce dispositif mécanique élémentaire, l'une des huit machines simples, est utilisé pour séparer un objet en deux, pour séparer deux objets accolés, pour maintenir un objet en place ou pour le soulever, en transformant une force appliquée à son extrémité en une force perpendiculaire et de module plus important. Plus l'angle du coin est faible et plus la force résultante est importante.

Arbres et branches du tertiaire européen. Source : http://data.abuledu.org/URI/501ed0d0-arbres-et-branches-du-tertiaire-europeen

Arbres et branches du tertiaire européen

Dessins de types d'abres du tertiaire européen parus dans le "Popular Science Monthly", Volume 16 (1879-1880).

Aulnes dans un lac polonais. Source : http://data.abuledu.org/URI/513a08ce-aulnes-dans-un-lac-polonais

Aulnes dans un lac polonais

Aulnes (Alnus glutinosa) dans le lac de Bobięcińskie Wielkie, en Pologne. L'aulne est également nommé vergne ou verne. Les aulnes sont des arbres de taille moyenne, pouvant atteindre 20 à (rarement) 30 mètres, à feuilles caduques, croissant dans les bois humides ou marécageux, ou encore en bord de cours d'eau. Il doit son nom latin au fait que ses jeunes pousses printanières sont collantes au toucher ; il se distingue aussi par ses feuilles largement ovales, crénelées-dentées. Leur bois d'une couleur rouge caractéristique est imputrescible et léger, il est employé notamment pour les pieux de pontons. La couleur rouge puis rosée du bois fraichement coupé ou travaillé ne persiste pas. Elle est dégradée par la lumière. La rhizosphère de l'aulne encourage des bactéries fixatrices d'azote. L'aulne contribue aussi à la fixation et résilience écologique des berges et ripisylves.

Barrière à l'entrée de la forêt. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d48b3f-barriere-a-l-entree-de-la-foret

Barrière à l'entrée de la forêt

Barrière fermée à l'entrée du bois.

Bateau en forme de bûche. Source : http://data.abuledu.org/URI/531858d9-bateau-en-forme-de-buche

Bateau en forme de bûche

Bateau en forme de bûche creusé dans un tronc d'arbre, descendant un toboggan dans un parc d'attraction.

Biches dans les bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/52eec391-biches-dans-les-bois

Biches dans les bois

Biches dans les bois, 1914, par Franz Marc (1880–1916), peintre allemand expressionniste.

Blanche-Neige - 04. Source : http://data.abuledu.org/URI/535e4dc9-blanche-neige-04

Blanche-Neige - 04

Blanche-Neige (Schneewittchen) 04, par Lothar Meggendorfer (1847-1925) : le chasseur a pitié et épagne Blanche-Neige.

Brume en forêt. Source : http://data.abuledu.org/URI/54779a09-brume-en-foret

Brume en forêt

Brume dans le Parc national de Garajonay de l'île de La Gomera dans les Îles Canaries, en Espagne.

Bûcheron. Source : http://data.abuledu.org/URI/50251125-bucheron
Bûcheron assis. Source : http://data.abuledu.org/URI/51562ab4-bucheron-assis

Bûcheron assis

Bûcheron assis, aquarelle de Carl Ludwig Christoph (Louis) Douzette (1834-1924) peintre allemand. Descendant d'une famille hugenotte, Douzette a vécu jusqu'à l'âge de 28 ans à Tribsees puis à Barth. A l'âge de vingt ans il est allé à Berlin prendre des cours avec le peintre berlinois Hermann Eschke. En 1878 il a voyagé à Paris où il a découvert la peinture en extérieur de l'École de Barbizon. Douzette était lié au groupe artistique d'Ahrenshoop. En 1895 il s'est à nouveau installé à Barth. En 1896 il est devenu professeur à l'Académie des arts de Berlin. Son style post-romantique lui a valu le surnom de "Douzette clair de lune".

Cabane dans les bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b388ba-cabane-dans-les-bois

Cabane dans les bois

Hutte faite par des enfants dans une forêt.

Cabane de résiniers. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131f77e-cabane-de-resiniers

Cabane de résiniers

Carte postale d'une cabane de résiniers (gemmeurs) au milieu des pins maritimes.

Caddy rouillé abandonné en forêt. Source : http://data.abuledu.org/URI/5319fbb0-caddy-rouille-abandonne-en-foret

Caddy rouillé abandonné en forêt

Caddy rouillé abandonné en forêt.

Carte des forêts des Yvelines. Source : http://data.abuledu.org/URI/520894f7-carte-des-forets-des-yvelines

Carte des forêts des Yvelines

Carte des forêts des Yvelines.

Chêne et hêtre en forêt. Source : http://data.abuledu.org/URI/53837694-chene-et-hetre-en-foret

Chêne et hêtre en forêt

Deux gros représentants de deux essences communes des forêts françaises: Un Chêne rouvre (Quercus robur), à gauche, et un Hêtre européen (Fagus sylvatica), à droite. Photo prise dans la Forêt de Bareilles, qui est à cheval sur les communes de Chigné, Dénezé-sous-le-Lude et Chalonnes-sous-le-Lude, dans le Maine-et-Loire

Chloé en forêt -texte. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c0640f-chloe-en-foret-01

Chloé en forêt -texte

Chloé en forêt 01. Balade de Chloé sous les pins des Landes de Gascogne en été, scénario d'Arnaud Pérat (Ryxéo juin 2013) : cinq paragraphes, 432 mots.

Coucher de soleil au Petit Nice. Source : http://data.abuledu.org/URI/53d2559a-coucher-de-soleil-au-petit-nice

Coucher de soleil au Petit Nice

Coucher de soleil au Petit Nice, côté plage, le 22 juillet 2014.

Coup de genou remontant en boxe birmane. Source : http://data.abuledu.org/URI/534d95a2-coup-de-genou-remontant-en-boxe-birmane

Coup de genou remontant en boxe birmane

Coup de genou remontant en boxe birmane, "Hiza geri" par Gilles de Muyser, 2ème dan.

Croquis de virage à gauche en forêt. Source : http://data.abuledu.org/URI/540069a4-croquis-de-virage-a-gauche-en-foret

Croquis de virage à gauche en forêt

Croquis de virage à gauche en forêt sur une route secondaire, avec panneau et bande blanche médiane, imagier 2014 de RyXéo.

Deux balançoires. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d4190f-deux-balancoires

Deux balançoires

Un portique et deux balançoires en bordure d'un parc.

Dome de fourmilière. Source : http://data.abuledu.org/URI/534b89ff-dome-de-fourmiliere

Dome de fourmilière

Gros plan sur le dome d'une fourmilière construite en forêt par la fourmi rousse des bois, forêt de St Amand dans le Nord de la France en 2002.

Dune du Pilat et forêt de nuit. Source : http://data.abuledu.org/URI/55ee2315-dune-du-pilat-et-foret-de-nuit

Dune du Pilat et forêt de nuit

Dune du Pilat et forêt de nuit, samedi 29 août 2015.

Échelle de palombière. Source : http://data.abuledu.org/URI/502bac55-echelle-de-palombiere

Échelle de palombière

Photo de l'échelle d'accès à une palombière dans une forêt de pins de Gironde.

Épouvantail forestier souriant. Source : http://data.abuledu.org/URI/53426f54-epouvantail-forestier-souriant

Épouvantail forestier souriant

Épouvantail forestier, Dmytrivka, Fastiv raion, Kiev oblast, Ukraine.

Esprit de la forêt d'Odilon Redon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5116bc3e-esprit-de-la-foret-d-odilon-redon

Esprit de la forêt d'Odilon Redon

Esprit de la forêt, 1880, d'Odilon Redon (1840-1916). "Nommer un objet, c’est supprimer les trois quarts de la jouissance du poème qui est faite du bonheur de deviner peu à peu : le suggérer, voilà le rêve. C’est le parfait usage de ce mystère qui constitue le symbole : évoquer petit à petit un objet pour montrer un état d’âme, ou, inversement, choisir un objet et en dégager un état d’âme, par une série de déchiffrements." (par Jules Huret dans Les Échos de Paris, 1891)

Étapes du cycle sylvogénétique. Source : http://data.abuledu.org/URI/513a1e06-etapes-du-cycle-sylvogenetique

Étapes du cycle sylvogénétique

Diagramme présentant de manière résumée et théorique les 6 étapes du cycle sylvogénétique dans le temps. Après un certain temps survient une perturbation qui fait reprendre le "cycle" à son début (ou à un stade intermédiaire si la perturbation est peu importante). Dans le bas de l'image est représentée l'accroissement de biomasse (sur pied et dans le sol, animale, végétale et fongique), de biodiversité et d'épaisseur de sol (qui a une importance en termes de puits de carbone. Au fur et à mesure de cette succession, les communautés végétales (et les communautés microbiennes, fongiques et animales qui leur sont associées) évoluent en se remplaçant les unes les autres.

Fleur mâle du pin maritime. Source : http://data.abuledu.org/URI/5342f04e-fleur-male-du-pin-maritime

Fleur mâle du pin maritime

La floraison du pin a lieu en France vers avril ou mai. Les cônes mâles (visible sur cette photo) sont ovoïdes, écailleux, de couleur brun-orangé à maturité, et produisent une grande quantité de pollen jaune, dispersé par le vent (plante anémogame). Certaines années, la quantité de pollen produit est telle que près des arbres, les grains jaunes semblent pleuvoir. Ce phénomène est localement dénommé "pluies de soufre". Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pinus_pinaster

Forêt. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d72fa3-foret

Forêt

Forêt.

Forêt autichienne au printemps. Source : http://data.abuledu.org/URI/5652c461-foret-autichienne-au-printemps

Forêt autichienne au printemps

Forêt autrichienne au printemps, Gallitzinberg, Vienne.

Forêt de bambous. Source : http://data.abuledu.org/URI/5102b0a5-foret-de-bambous

Forêt de bambous

Forêt de bambous. Tous les bambous ont des tiges souterraines, appelées rhizomes. Ils permettent à la plante de croître en formant des touffes plus ou moins serrées. C'est aussi un organe de réserve. Les racines sont adventives et se développent autour des nœuds du rhizome. La tige principale est un chaume, ou canne, lignifié, fistuleux (c'est-à-dire en tube) cloisonné aux nœuds. La cicatrice visible aux nœuds est la trace de la gaine des feuilles tombées. Le chaume peut se diviser en rameaux feuillés, eux-mêmes divisés en ramuscules. Le bois des chaumes, riche en silice, est très dur et très résistant. La taille des tiges varie selon les espèces de moins d'un mètre à près de 10 m. La vitesse de croissance peut chez certaines espèces être spectaculaire, jusqu'à un mètre par jour. Les chaumes se balancent aux vents forts et se plient sous le poids de la neige mais ils se cassent rarement. Cette flexibilité est due aux entrenœuds creux de chacun des chaumes.

Forêt de bambous à Taïwan. Source : http://data.abuledu.org/URI/513af3ef-foret-de-bambous-a-taiwan

Forêt de bambous à Taïwan

Forêt de bambous près de Shizhuo (Comté de Shiayi à Taïwan). Cette île est située au sud-est de la Chine continentale, au sud du Japon et au nord des Philippines, et bordée à l’est par l’océan Pacifique, au sud par la mer de Chine méridionale, à l’ouest par le détroit de Taïwan et au nord par la mer de Chine orientale. Elle sera longtemps connue en français sous le nom de Formose et Formosa dans la majorité des autres langues européennes (ceci durant toute la période antérieure aux années 1960), puisque les marins portugais l’appelaient Ilha Formosa, la « belle île ». Le bambou est une graminée ligneuse. Il peut fixer 30 % de plus de CO2 que les arbres feuillus, jusqu'à 12 tonnes de CO2/ha/an (3 tonnes pour une forêt de feuillus). Il libère donc 30 % d'oxygène de plus que des arbres. L'étroitesse de ses feuilles améliore l'infiltration de l'eau dans le sol (deux fois plus qu'une forêt de feuillus). Il limite l'érosion des sols (grâce à son réseau racinaire très dense sur 60 centimètres de profondeur) et restaure des sols appauvris. On l'utilise pour l’élimination de certaines toxines du sol (phyto-remédiation), et sa culture ne nécessite peu ou pas d'engrais, ni de produits phytosanitaires. Mais les bambous sont répertoriés parmi les espèces invasives. Certaines espèces, par leurs aptitudes à s'étendre via leurs rhizomes, peuvent porter un réel préjudice à la biodiversité des écosystèmes, à l'échelle locale. Le tronc du bambou est utilisé pour sa résistance et sa légèreté pour les échafaudages des gratte-ciel. Parmi les dix plus hauts du monde, ceux du Two International Finance Center (416 m) et Central Plaza (374 m) de Hong Kong, la Jin Mao Tower (421 m) de Shanghai, le Shun Hing Square (384 m) Shenzhen ou le Citic Plaza (391 m) de Guangzhou (Canton), en Chine, ont notamment utilisé ce matériau.

Forêt de bouleaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50983f69-foret-de-bouleaux

Forêt de bouleaux

Antonín Slavíček (1870–1910), "Atmosphère de bouleau", 1897, peinture à l'huile sur toile (91,5 × 114,5 cm), Galerie nationale à Prague. Poème de Sergueï Essénine (poète russe), 1913 : Белая берёза Под моим окном Принакрылась снегом Точно серебром (...) = Le bouleau blanc Sous ma fenêtre Se couvre de neige On dirait de l'argent.

Forêt de bouleaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5138dc3a-foret-de-bouleaux

Forêt de bouleaux

Forêt de bouleaux, 1883, par le peintre aquarelliste russe Ivan Shishkin (1831–1898). C'est pour ses œuvres de paysages, frappants de réalisme et de technique irréprochable, qu'il est le plus connu. La technique de peinture de Chichkine est fondée sur une étude analytique de la nature et il faisait des recherches approfondies sur tous ses sujets. Ici, deux paysannes chargées d'eau longent un ruisseau.

Forêt de chênes le soir. Source : http://data.abuledu.org/URI/5138dd97-foret-de-chenes-le-soir

Forêt de chênes le soir

Forêt de chênes le soir, 1887, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898).

Forêt de cyprès en Alaska. Source : http://data.abuledu.org/URI/513a0a11-foret-de-cypres-en-alaska

Forêt de cyprès en Alaska

Forêt de Cyprès (Cupressus nootkatensis), épicéa (Picea sitchensis) et pruches (Tsuga heterophylla) à Poison Cove, sur l'ile de Chichagof, en Alaska.

Forêt de hêtres en Suisse. Source : http://data.abuledu.org/URI/5139b6f9-foret-de-hetres-en-suisse

Forêt de hêtres en Suisse

Forêt de hêtres en Suisse, 1863-1864, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831-1898). Femme portant un bébé dans le chemin, et gros rochers moussus en premier plan.

Forêt de légende. Source : http://data.abuledu.org/URI/513a024b-foret-de-legende

Forêt de légende

Illustration de Lord Alfred Tennyson “Idylls of the King”, 1868, par Gustave Doré (1832-1883). La forêt est restée présente dans de nombreux contes, mythes et légendes, dans presque toutes les civilisations ; le mouvement romantique au XIXème siècle a souvent fait appel à la forêt des mythes, des légendes et de l'apprentissage.

Forêt de pin maritime dans les Landes de Gascogne. Source : http://data.abuledu.org/URI/51321d60-foret-de-pin-maritime-dans-les-landes-de-gascogne

Forêt de pin maritime dans les Landes de Gascogne

Forêt des Landes (La Teste de Buch), avec le pin maritime (Pinus pinaster). La loi du 19 juin 1857, également appelée loi relative à l'assainissement et de mise en culture des Landes de Gascogne, marque un tournant dans l'histoire des Landes de Gascogne. Elle vise à assécher les vastes zones humides marécageuses présentes sur la majeure partie du territoire et à les mettre en exploitation. Elle marque le début de l'extension de la forêt des Landes, conduisant à la généralisation du procédé de gemmage dans la région, mais aussi la fin du système agro-pastoral traditionnel et la disparition du berger landais. Les parcelles sont plantées de pins d'âge différents de manière à arriver à un seuil de rentabilité.

Forêt de pins en hiver. Source : http://data.abuledu.org/URI/5138d518-foret-de-pins-en-hiver

Forêt de pins en hiver

Forêt de pins en hiver, 1890, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898).

Forêt galerie. Source : http://data.abuledu.org/URI/513a313f-foret-galerie

Forêt galerie

Forêt galerie (Comté de Putnam, Ohio, Lac Erié) : Les ripisylves de deux cours d'eau se rejoignent ici pour former une forêt-galerie. On parle de forêt-galerie lorsque la canopée est jointive au-dessus d'une rivière ou d'un petit fleuve, ou d'une zone humide (la présence de l'eau pouvant éventuellement être temporaire). Du point de vue de l'écologie du paysage, la forêt-galerie constitue un type particulier de corridor biologique ; à la fois forestier et aquatique ou palustre). Elle contribue par sa canopée jointive à faciliter la traversée de cours d'eau à un certain nombre d'espèces, soit par la canopée (écureuils, petits mammifères, insectes), soit via les nombreux troncs d'arbres morts ou vivants qui font "pont" au-dessus de la rivière. La forêt galerie entretient un microclimat plus tempéré au-dessus de la rivière.

Forêt galerie au Venezuela. Source : http://data.abuledu.org/URI/5383a845-foret-galerie-au-venezuela

Forêt galerie au Venezuela

Vue panoramique sur un des bras qui relient le Río Arauca au Río Apure, la forêt galerie qui le borde, et la savane qu'il traverse. Photo prise dans le Modulo Chititera, dans les plaines (Llanos) de l'État d'Apure (Venezuela).

Forêt mixte de feuillus et de conifères. Source : http://data.abuledu.org/URI/513a305f-foret-mixte-de-feuillus-et-de-coniferes

Forêt mixte de feuillus et de conifères

Forêt mixte de Sulzberg (Vorarlberg, en Autriche) : hêtre, érable, frêne, peuplier, épinette. Dans la forêt mixte, les feuillus sont majoritaires, ils sont représentés par des espèces telles que le bouleau, le chêne, l’érable, l’hêtre, le frêne, le tilleul et bien d’autres. Selon la région, la présence de conifères sera plus ou moins importante, les précipitations et la température ayant un rôle à jouer à cet effet. Les exemples de conifères qu’on y retrouve sont l’épinette, le pin, le sapin, la pruche, le thuya, etc. Le Vorarlberg est le Land le plus occidental de l'Autriche. Situé « devant l'Arlberg » (en allemand : vor dem Arlberg), sa superficie est de 2 601 kilomètres carrés et sa population était de 372 001 habitants en 2009. Il est bordé à l'ouest par la Suisse et le Liechtenstein, au nord par l'Allemagne, au sud par la Suisse et à l'est par le land du Tyrol. C'est le seul Land alémanique d'Autriche.

Forêt polonaise en hiver. Source : http://data.abuledu.org/URI/54cbc9e3-foret-polonaise-en-hiver

Forêt polonaise en hiver

Forêt polonaise gelée en hiver, près de Gniezno.

Fourmilière en forêt. Source : http://data.abuledu.org/URI/534b890f-fourmiliere-en-foret

Fourmilière en forêt

Fourmilière construite en forêt par la fourmi rousse des bois, forêt de Saint-Amand dans le Nord de la France.

Gandalf et les nains à l'entrée de la Forêt Noire. Source : http://data.abuledu.org/URI/53bac1e0-gandalf-et-les-nains-a-l-entree-de-la-foret-noire

Gandalf et les nains à l'entrée de la Forêt Noire

Gandalf et le groupe des treize nains (Compagnie Thorin) à l'entrée de la Forêt Noire dite de Grand'Peur, dans le Hobbit de Tolkien.

Hänsel et Gretel avec la sorcière. Source : http://data.abuledu.org/URI/534e77bd-hansel-et-gretel-avec-la-sorciere

Hänsel et Gretel avec la sorcière

Hänsel et Gretel avec la sorcière, par Alexander Zick (1845-1907), illustrateur allemand.

Hansel sème des cailloux dans la forêt. Source : http://data.abuledu.org/URI/534e7aad-hansel-seme-des-cailloux-dans-la-foret

Hansel sème des cailloux dans la forêt

Hansel et Gretel, par Carl Offterdinger (1829–1889), peintre alemand : Hansel sème des cailloux dans la forêt comme le petit poucet.

Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon. Source : http://data.abuledu.org/URI/531375c5-histoire-de-blondine-de-bonne-biche-et-de-beau-minon-

Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon

Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon de la Comtesse de Ségur (1799-1874), illustré par Virginia Frances Sterrett (1900–1931), chapitre X : Le voyage de Blondine dura, comme le lui avait dit la Tortue, six mois ; elle fut trois mois avant de sortir de la forêt ; elle se trouva alors dans une plaine aride qu’elle traversa pendant six semaines, et au bout de laquelle elle aperçut un château qui lui rappela celui de Bonne-Biche et de Beau-Minon.

Homme des bois en neige. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f89021-homme-des-bois-en-neige

Homme des bois en neige

Homme des bois en neige.

Hutte de bûcheron. Source : http://data.abuledu.org/URI/51562c10-hutte-de-bucheron

Hutte de bûcheron

Carte postale : Hutte de bûcherons en forêt au début du XXème siècle, Montlignon (Seine et Oise). Située dans une vallée relativement encaissée de la forêt de Montmorency et malgré son intégration progressive à l'agglomération parisienne, la commune au caractère résidentiel affirmé a conservé sa structure villageoise avec, autour de sa place et de sa fontaine, la mairie, l’église et les écoles, dans un environnement verdoyant et peu dense de vergers couronnés par la forêt.

Canard. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d4990d-canard

Canard

Canard barbotant dans une rivière.

Carbets de la Station CNRS des Nouragues. Source : http://data.abuledu.org/URI/52777bcf-carbets-de-la-station-cnrs-des-nouragues

Carbets de la Station CNRS des Nouragues

La réserve naturelle nationale des Nouragues est l'une des six réserves naturelles créées (sur 1000 km²) de forêt tropicale humide (primaire), par l'État en Guyane. Nourague est le nom d'une ethnie disparue de cette région au XVIIIe siècle siècle (les indiens Nouragues, dont les derniers membres seraient à cette époque partis vers la région de Camopi). Le CNRS et le Muséum national d'histoire naturelle de Paris y ont, en 1986, installé un site provisoire qui est finalement devenu permanent dit "station des Nouragues" pour accueillir sur le terrain des chercheurs et thésards venant de métropole ou d'autres pays que la France, voire quelques amateurs de tourisme scientifique ou naturaliste. Aujourd'hui l'empreinte humaine y est réduite, mais des chercheurs d'or clandestins et les chasseurs qui les nourrissent y posent maintenant de graves problèmes.

Carte des forêts landaises. Source : http://data.abuledu.org/URI/51cf438f-carte-des-forets-landaises

Carte des forêts landaises

Carte des forêts landaises.

Cèpe à chapeau marron. Source : http://data.abuledu.org/URI/50425e57-cepe-a-chapeau-marron

Cèpe à chapeau marron

Photographie d'un cèpe en forêt, à chapeau marron et pied blanc.

Cèpes. Source : http://data.abuledu.org/URI/50893a96-cepes

Cèpes

Cèpes de Bordeaux, dans un bois de la région de Langon (Gironde, France)

Cèpes de novembre. Source : http://data.abuledu.org/URI/5670b35d-cepes-de-novembre

Cèpes de novembre

Cèpes de novembre après nettoyage. Prêts pour la conserve.

Cerf de Virginie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5330751c-cerf-de-virginie

Cerf de Virginie

Cerf de Virginie (odocoileus virginianus clavium) dans un sous-bois après un incendie de forêt.

Champignon. Source : http://data.abuledu.org/URI/50251d21-champignon
Champignons. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d7010c-champignons

Champignons

Champignons.

Chloé en forêt 02 - texte. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c064d0-chloe-en-foret-02

Chloé en forêt 02 - texte

Chloé en forêt 02. Chloé rencontre le gemmeur, scénario d'Arnaud Pérat (Ryxéo juin 2013) : cinq paragraphes, 733 mots.

Coqs de bruyère. Source : http://data.abuledu.org/URI/51fcff88-coqs-de-bruyere

Coqs de bruyère

Grands tétras ou coqs de bruyère (Tetrao urogallus), par Walter Heubach (1865–1923) : gros gallinacé habitant les forêts de conifères de montagnes.

Crateva adansonii. Source : http://data.abuledu.org/URI/548a093d-crateva-adansonii

Crateva adansonii

Crateva adansonii, Forêt Classée de Gonsé, Burkina Faso, cultivé en Afrique pour ses fruits comestibles.

Crinum ornatum. Source : http://data.abuledu.org/URI/54872ab6-crinum-ornatum

Crinum ornatum

Crinum ornatum, près de la Forêt Classée de Patako, Sénégal.

Dix champignons. Source : http://data.abuledu.org/URI/50254c6c-dix-champignons
Don Quichotte - 13. Source : http://data.abuledu.org/URI/55587fc4-don-quichotte-13

Don Quichotte - 13

Planche XIII des illustrations de Gustave Doré, 1863, pour Miguel de Cervantes "Don Quixote": Apparition de Dorothée dans des habits de paysan. "Elle regarda d'où partait le bruit."

Exploitation ancienne d'eau d'érable. Source : http://data.abuledu.org/URI/505b974d-exploitation-ancienne-d-eau-d-erable

Exploitation ancienne d'eau d'érable

Gravure représentant une exploitation traditionnelle et artisanale de l'eau d'érable pour fabriquer du sucre. Les acériculteurs collectent l'eau d'érable essentiellement à la fin de l'hiver ou au début du printemps, suivant les régions, lorsque les nuits de gel sont suivies par des jours de dégel (températures diurne positive et nocturne négative). Une entaille (dans la version traditionnelle) permet de récupérer l'eau d'érable, liquide qui contient environ 2 % à 3 % de sucre. Ce sucre (essentiellement du saccharose)5 provient des racines de l'arbre. Au printemps, il monte sous l’écorce, à travers le xylème, dans la totalité de l'arbre afin de fournir l'énergie suffisante pour relancer son métabolisme. L'eau d'érable (ou sève brute) est différente de la sève élaborée.

Feuilles d'érable en automne. Source : http://data.abuledu.org/URI/52784ba7-feuilles-d-erable-en-automne

Feuilles d'érable en automne

Feuilles d'érable en automne.

Forêt primaire des Nouragues en Guyane. Source : http://data.abuledu.org/URI/52777a34-foret-primaire-des-nouragues-en-guyane

Forêt primaire des Nouragues en Guyane

Vue panoramique de la forêt primaire des Nouragues depuis l'Inselberg.

Fourmis tropicales en Colombie. Source : http://data.abuledu.org/URI/534b8442-fourmis-tropicales-en-colombie

Fourmis tropicales en Colombie

Fourmis découpeuses transportant leur morceau de feuille sur un tronc d'arbre à terre. Les fourmis tropicales Atta peuvent découper les feuilles d’arbres sains, mais ses individus sont attirés par l’odeur de la sève des feuilles ou tiges blessées. Elles peuvent défolier entièrement un grand arbre tombé au sol en 12 à 48 heures. Ces feuilles serviront de support aux cultures d’un champignon dont la fourmi Atta est friande. Ce sont des fourmis champignonnistes coupeuses de feuilles.

Girolles. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b8e3c5-girolles

Girolles

Cantharellus cibarius, de son nom vernaculaire principal, la Girolle rarement appelée la Chanterelle ciboire, mais aussi régionalement Chanterelle, Jaunotte ou Jauniré est un champignon de l'hémisphère nord du genre Cantharellus (champignon) dans la famille des Cantharellaceae. C'est un des champignons les plus connus et les plus recherchés. C'est un excellent commestible apprécié par la gastronomie. Jadis considéré comme une seule espèce dotée de nombreuses variétés, la phylogénétique démontre que ce sont toutes des espèces distinctes. Des débuts de cultures en Suède sont prometteurs.

Grenouille géante d'Australie. Source : http://data.abuledu.org/URI/53518fe5-grenouille-geante-d-australie

Grenouille géante d'Australie

Grenouille géante (Litoria infrafrenata) d'Australie. Elle est l'une des plus grandes grenouilles arboricoles du monde, les femelles peuvent atteindre 130 mm et les mâles 100 mm. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Litoria_infrafrenata