Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dix-neuvième siècle | Peinture | Gravure | Fillettes | Alice au pays des merveilles - Lewis Carroll (1832-1898) | Photographie | Lewis Carroll (1832-1898) | Littérature pour la jeunesse | Belle Époque | Affiches | Affiches publicitaires | Peintres français | Textes | Histoire | Romantisme (mouvement littéraire) | Canards | Dessins et plans | Éléphanteaux | Charles Baudelaire (1821-1867) | Poètes français | ...
A Bon Vinaigre. Source : http://data.abuledu.org/URI/5150871e-a-bon-vinaigre

A Bon Vinaigre

A bon vinaigre, 1859, par Paul Gavarni (1804–1866), caricaturiste français.

À une passante. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a505ab-a-une-passante

À une passante

Poème "À une passante" de Charles Baudelaire (1821-1867) sur un mur à Leyde, aux Pays-Bas.

À une passante. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a50a1d-a-une-passante

À une passante

À une passante, 1861, de Charles Baudelaire (1821-1867). Source : wikisource. (115 mots).

Abbaye allemande en ruine. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e18582-abbaye-allemande-en-ruine

Abbaye allemande en ruine

Tableau du peintre romantique allemand Adolph Gottlieb Friedrich (1774-1840), représentant les ruines de l'Abbaye d'Eldena, 1825. Dessin à la plume, encre de Chine et aquarelle.

Abbaye de Netley au clair de lune. Source : http://data.abuledu.org/URI/514dcb72-abbaye-de-netley-au-clair-de-lune

Abbaye de Netley au clair de lune

L'abbaye de Netley au clair de lune, 1833, aquarelle de John Constable (1776-1837).

Affiche de Brasserie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e42454-affiche-de-brasserie

Affiche de Brasserie

Affiche belge pour la ''Grande Brasserie Van Velsen frères. Bornhem'', par Armand Rassenfosse (1862-1934). In "Les maîtres de l'affiche" : publication mensuelle contenant la reproduction des plus belles affiches illustrées des grands artistes, français et étrangers, éditée par L'Imprimerie Chaix (1896-1900)

Affiche de concert. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e42304-affiche-de-concert

Affiche de concert

Affiche pour le Concert des Ambassadeurs, de Eugénie Buffet, "tous les soirs", 1896, par Lucien Marie François Métivet (1863-1932), illustrateur français ; in "Les maîtres de l'affiche" : publication mensuelle contenant la reproduction des plus belles affiches illustrées des grands artistes, français et étrangers, éditée par L'Imprimerie Chaix (1896-1900).

Affiche de Jane Avril. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e43828-affiche-de-jane-avril

Affiche de Jane Avril

Affiche publicitaire de Toulouse-Lautrec (1864-1901) pour une représentation de la danseuse de french cancan Jane Avril au "Jardin de Paris".

Affiche du divan japonais. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e435b5-affiche-du-divan-japonais

Affiche du divan japonais

Affiche du divan japonais, 1892, par Toulouse-Lautrec (1864-1901), représentant la danseuse Jane Avril et le critique Édouard Dujardin. "Le Divan du Monde" est une salle de spectacle parisienne située au no 75 de la rue des Martyrs, dans le quartier de Pigalle.

Affiche hollandaise pour le cacao. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e440d7-affiche-hollandaire-pour-le-cacao

Affiche hollandaise pour le cacao

Affiche publicitaire hollandaise, 1899, "Van Houten's Cacao en Chocolade", de style japonisant, par Johann Georg van Caspel (1870 - 1928). Source : Peter van Dam, Pim Reinders : "Johann Georg van Caspel Affichekunstenaar" (1870-1928), Stadsuitgeverij Amsterdam, 1990. ISBN 90 6274 048 0, p. 56.

Affiche pour Le Roi Carotte. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f2230c-affiche-pour-le-roi-carotte

Affiche pour Le Roi Carotte

Affiche de 1892 pour la production du "Roi Carotte" de Victorien Sardou et Jacques Offenbach, par Henri Meyer (1844-1899). Le Roi Carotte est un opéra-bouffe-féerie 4 actes et 19 tableaux de Jacques Offenbach, livret de Victorien Sardou, créé au théâtre de la Gaîté le 15 janvier 1872. Il existe une édition opérette-féerie en 3 actes et 11 tableaux.

Affiche publicitaire allemande. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e42581-affiche-publicitaire-allemande

Affiche publicitaire allemande

Affiche publicitaire allemande pour les cigarettes Laferme à Dresde, par Fritz Rehm (1871-1928). In "Les maîtres de l'affiche" : publication mensuelle contenant la reproduction des plus belles affiches illustrées des grands artistes, français et étrangers, éditée par L'Imprimerie Chaix (896-1900)

Affiche publicitaire française. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e432ae-affiche-publicitaire-francaise-

Affiche publicitaire française

Affiche pour les "Motocycles Comiot, Paris, 87 Boulevart, Gouvion St Cyr" (Boulevard Gouvion-Saint-Cyr, Paris), 1899, par Théophile Alexandre Steinlen (1859-1923), artiste suisse naturalisé français en 1901. In "Les maîtres de l'affiche" : publication mensuelle contenant la reproduction des plus belles affiches illustrées des grands artistes, français et étrangers, éditée par L'Imprimerie Chaix (published 1896-1900)

Affiche publicitaire hollandaise. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e45009-affiche-publicitaire-hollandaise

Affiche publicitaire hollandaise

Affiche publicitaire hollandaise, 1899, par Johann Georg van Caspel (1870 - 1928) pour la revue "De Hollandsche Revue".

Affiche publicitaire pour le lait. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e433df-affiche-publicitaire-pour-le-lait

Affiche publicitaire pour le lait

Affiche publicitaire pour le "Lait pur stérilisé de la Vingeanne", de Théophile Steinlen (1859–1923) représentant trois chats en attente au pied d'une fillette blonde en rouge buvant son bol de lait. In "Les maîtres de l'affiche" : publication mensuelle contenant la reproduction des plus belles affiches illustrées des grands artistes, français et étrangers, éditée par L'Imprimerie Chaix (1896-1900).

Affiche publicitaire pour le papier à cigarettes. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e45230-affiche-publicitaire-pour-le-papier-a-cigarettes

Affiche publicitaire pour le papier à cigarettes

Affiche publicitaire pour la marque de papier à cigarettes "Job", 1896, par l'artiste tchèque Alfons Mucha (1860–1939). Les artistes s'exprimant dans le style Art nouveau, Alphonse Mucha, Jane Atché, Paul Jean Gervais, Edgard Maxence, parmi bien d'autres, ont illustré des publicités pour JOB. Ils ont ainsi participé à la série dite La Collection JOB. Cette série, à vocation autant publicitaire qu'artistique est une commande aux artistes de l'époque par Pierre Bardou, industriel et mécène, fils de Jean Bardou, à raison d'une à deux créations par an pendant plus de vingt ans. Elle fut déclinée en, au moins, 32 illustrations différentes, reproduites en divers formats, tant en France qu'à l'étranger, comme calendriers, cartes postales ou affiches . Le succès populaire fut immédiat, la Collection JOB est largement collectionnée depuis cette époque et encore aujourd'hui.

Aigle et Lapin. Source : http://data.abuledu.org/URI/515a7910-aigle-et-lapin

Aigle et Lapin

Aigle et lapin, 1897, de Léon Bonnat (1833–1922).

Aigles au-dessus des sommets d'Auvergne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5169b952-aigles-au-dessus-des-sommets-d-auvergne

Aigles au-dessus des sommets d'Auvergne

Sommets d'Auvergne, 1864. Gravure imprimée par Auguste Delâtre (1822-1907). Jules Laurens (1825-1901). Connu pour ses tableaux orientalistes et ses portraits de paysans (Auvergnats, Comtadins), c'est dans l'art du paysage qu'il se révèle, tenant de Corot et de l'école de Barbizon.

Alice au pays des merveilles. Source : http://data.abuledu.org/URI/511bfdb3-alice-au-pays-des-merveilles

Alice au pays des merveilles

Projet de frontispice d'Alice au Pays des Merveilles entourée de tous ses personnages, de Lewis Carroll (1832-1898), par Jessie Willcox Smith (1863–1935).

Alice dans une mare de larmes salées. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf865d-alice-dans-une-mare-de-larmes-salees

Alice dans une mare de larmes salées

Alice nage dans une mare de larmes salées, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Mais elle comprit bientôt qu’elle était dans une mare formée des larmes qu’elle avait pleurées, quand elle avait neuf pieds de haut. « Je voudrais bien n’avoir pas tant pleuré, » dit Alice tout en nageant de côté et d’autre pour tâcher de sortir de là. « Je vais en être punie sans doute, en me noyant dans mes propres larmes. C’est cela qui sera drôle ! Du reste, tout est drôle aujourd’hui. »

Alice en colère. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf0dc2-alice-en-colere

Alice en colère

Alice en colère, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : « Je ne me tairai pas, » dit Alice. « Qu’on lui coupe la tête ! » hurla la Reine de toutes ses forces. Personne ne bougea. « On se moque bien de vous, » dit Alice (elle avait alors atteint toute sa grandeur naturelle). « Vous n’êtes qu’un paquet de cartes ! » Là-dessus tout le paquet sauta en l’air et retomba en tourbillonnant sur elle...

Alice et la chenille. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cfdced-alice-et-la-chenille

Alice et la chenille

Alice et la chenille sur un champignon, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Près d’elle poussait un large champignon, à peu près haut comme elle. Lorsqu’elle l’eut examiné par-dessous, d’un côté et de l’autre, par-devant et par-derrière, l’idée lui vint qu’elle ferait bien de regarder ce qu’il y avait dessus. Elle se dressa sur la pointe des pieds, et, glissant les yeux par-dessus le bord du champignon, ses regards rencontrèrent ceux d’une grosse chenille bleue assise au sommet, les bras croisés, fumant tranquillement une longue pipe turque sans faire la moindre attention à elle ni à quoi que ce fût.

Alice et la petite clef. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf7e7f-alice-et-la-petite-clef

Alice et la petite clef

Alice et la petite clef, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Tout à coup elle rencontra sur son passage une petite table à trois pieds, en verre massif, et rien dessus qu’une toute petite clef d’or. Alice pensa aussitôt que ce pouvait être celle d’une des portes ; mais hélas ! soit que les serrures fussent trop grandes, soit que la clef fût trop petite, elle ne put toujours en ouvrir aucune. Cependant, ayant fait un second tour, elle aperçut un rideau placé très-bas et qu’elle n’avait pas vu d’abord ; par derrière se trouvait encore une petite porte à peu près quinze pouces de haut...

Alice et la Reine. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ce5610-alice-et-la-reine

Alice et la Reine

Planche en couleurs de Charles Robinson (1870-1937), de l'ouvrage de Lewis Carroll (1832-1898), Alice au Pays des Merveilles, 1907. "Qu'on lui coupe la tête !"(Off with her head !)

Alice et la souris nagent dans la mare. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf87f6-alice-et-la-souris-nagent-dans-la-mare

Alice et la souris nagent dans la mare

Alice et la souris nagent dans la mare, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Oh ! si vous la voyiez, je suis sûre que vous prendriez de l’affection pour les chats. Dinah est si douce et si gentille. » Tout en nageant nonchalamment dans la mare et parlant moitié à part soi, moitié à la Souris, Alice continua : « Elle se tient si gentiment auprès du feu à faire son rouet, à se lécher les pattes, et à se débarbouiller ; son poil est si doux à caresser ; et comme elle attrape bien les souris ! — Oh ! pardon ! » dit encore Alice, car cette fois le poil de la Souris s’était tout hérissé, et on voyait bien qu’elle était fâchée tout de bon. « Nous n’en parlerons plus si cela vous fait de la peine. »

Alice et le breuvage interdit. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf806a-alice-et-le-breuvage-interdit

Alice et le breuvage interdit

Alice et le breuvage interdit, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Cette fois elle trouva sur la table une petite bouteille (qui certes n’était pas là tout à l’heure). Au cou de cette petite bouteille était attachée une étiquette en papier, avec ces mots « BUVEZ-MOI » ("DRINK ME") admirablement imprimés en grosses lettres. C’est bien facile à dire « Buvez-moi, » mais Alice était trop fine pour obéir à l’aveuglette. « Examinons d’abord, » dit-elle, « et voyons s’il y a écrit dessus « Poison » ou non. »

Alice et le chiot. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cfdbb0-alice-et-le-chiot

Alice et le chiot

Alice tend un bâton au chiot en se cachant derrière un chardon, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Sans trop savoir ce qu’elle faisait, elle ramassa une petite baguette et la présenta au petit chien qui bondit des quatre pattes à la fois, aboyant de joie, et se jeta sur le bâton comme pour jouer avec. Alice passa de l’autre côté d’un gros chardon pour n’être pas foulée aux pieds.

Alice et les animaux trempés. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf8a67-alice-et-les-animaux-trempes

Alice et les animaux trempés

Alice et les animaux trempés par ses larmes, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (28 février 1820 – 25 février 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Enfin la Souris, qui paraissait avoir un certain ascendant sur les autres, leur cria : « Asseyez-vous tous, et écoutez-moi ! Je vais bientôt vous faire sécher, je vous en réponds ! » Vite, tout le monde s’assit en rond autour de la Souris, sur qui Alice tenait les yeux fixés avec inquiétude, car elle se disait : « Je vais attraper un vilain rhume si je ne sèche pas bientôt. »

Alice fait peur au lapin blanc. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf84fa-alice-fait-peur-au-lapin-blanc

Alice fait peur au lapin blanc

Alice fait peur au lapin blanc, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Alice se trouvait si malheureuse, qu’elle était disposée à demander secours au premier venu ; ainsi, quand le Lapin fut près d’elle, elle lui dit d’une voix humble et timide, « Je vous en prie, Monsieur, » Le Lapin tressaillit d’épouvante, laissa tomber les gants et l’éventail, se mit à courir à toutes jambes et disparut dans les ténèbres.

Alice fait tomber le lapin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf8f07-alice-fait-tomber-le-lapin

Alice fait tomber le lapin

Alice fait tomber le lapin blanc, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (28 février 1820 – 25 février 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Elle attendit un peu ; puis, quand elle crut que le Lapin était sous la fenêtre, elle étendit le bras tout à coup pour le saisir ; elle ne prit que du vent. Mais elle entendit un petit cri, puis le bruit d’une chute et de vitres cassées (ce qui lui fit penser que le Lapin était tombé sur les châssis de quelque serre à concombre)...

Alice grandit comme un télescope. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf81c0-alice-grandit-comme-un-telescope

Alice grandit comme un télescope

Alice grandit démeusurément, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : « De plus très-curieux en plus très-curieux ! » s’écria Alice (sa surprise était si grande qu’elle ne pouvait s’exprimer correctement) : « Voilà que je m’allonge comme le plus grand télescope qui fût jamais ! Adieu mes pieds ! » (Elle venait de baisser les yeux, et ses pieds lui semblaient s’éloigner à perte de vue.)

Alice grandit encore. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf8d70-alice-grandit-encore

Alice grandit encore

Alice grandit encore, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : Tout en causant ainsi, Alice était entrée dans une petite chambre bien rangée, et, comme elle s’y attendait, sur une petite table dans l’embrasure de la fenêtre, elle vit un éventail et deux ou trois paires de gants de chevreau tout petits. Elle en prit une paire, ainsi que l’éventail, et allait quitter la chambre lorsqu’elle aperçut, près du miroir, une petite bouteille. Cette fois il n’y avait pas l’inscription BUVEZ-MOI — ce qui n’empêcha pas Alice de la déboucher et de la porter à ses lèvres. « Il m’arrive toujours quelque chose d’intéressant, » se dit-elle, « lorsque je mange ou que je bois. Je vais voir un peu l’effet de cette bouteille. J’espère bien qu’elle me fera regrandir, car je suis vraiment fatiguée de n’être qu’une petite nabote ! » C’est ce qui arriva en effet, et bien plus tôt qu’elle ne s’y attendait. Elle n’avait pas bu la moitié de la bouteille, que sa tête touchait au plafond et qu’elle fut forcée de se baisser pour ne pas se casser le cou. Elle remit bien vite la bouteille sur la table en se disant : « En voilà assez ; j’espère ne pas grandir davantage. Je ne puis déjà plus passer par la porte. Oh ! je voudrais bien n’avoir pas tant bu ! » Hélas ! il était trop tard ; elle grandissait, grandissait, et eut bientôt à se mettre à genoux sur le plancher. Mais un instant après, il n’y avait même plus assez de place pour rester dans cette position, et elle essaya de se tenir étendue par terre, un coude contre la porte et l’autre bras passé autour de sa tête. Cependant, comme elle grandissait toujours, elle fut obligée, comme dernière ressource, de laisser pendre un de ses bras par la fenêtre et d’enfoncer un pied dans la cheminée en disant : « À présent c’est tout ce que je peux faire, quoi qu’il arrive. Que vais-je devenir ? »

Alice renverse le banc des jurés. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf1089-alice-renverse-le-banc-des-jures

Alice renverse le banc des jurés

Alice renverse le banc des jurés, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (1820 – 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : « Voilà ! » cria Alice, oubliant tout à fait dans le trouble du moment combien elle avait grandi depuis quelques instants, et elle se leva si brusquement qu’elle accrocha le banc des jurés avec le bord de sa robe, et le renversa, avec tous ses occupants, sur la tête de la foule qui se trouvait au-dessous, et on les vit se débattant de tous côtés, comme les poissons rouges du vase qu’elle se rappelait avoir renversé par accident la semaine précédente.

Alice sort un dé de sa poche. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cf8bfb-alice-sort-un-de-de-sa-poche

Alice sort un dé de sa poche

Alice sort un dé de sa poche, illustration d'origine (1865), par John Tenniel (28 février 1820 – 25 février 1914), du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles : « Mais il faut aussi qu’elle ait un prix, elle, » dit la Souris. « Comme de raison, » reprit le Dodo gravement. « Avez-vous encore quelque chose dans votre poche ? » continua-t-il en se tournant vers Alice. « Un dé ; pas autre chose, » dit Alice d’un ton chagrin. « Faites passer, » dit le Dodo. Tous se groupèrent de nouveau autour d’Alice, tandis que le Dodo lui présentait solennellement le dé en disant : « Nous vous prions d’accepter ce superbe dé. » Lorsqu’il eut fini ce petit discours, tout le monde cria « Hourra ! » Alice trouvait tout cela bien ridicule, mais les autres avaient l’air si grave, qu’elle n’osait pas rire ; aucune réponse ne lui venant à l’esprit, elle se contenta de faire la révérence, et prit le dé de son air le plus sérieux.

Ambulance de 1877. Source : http://data.abuledu.org/URI/530ce4d7-ambulance-de-1877

Ambulance de 1877

Matériel de l'artillerie et des équipages militaires : voiture d'ambulance omnibus en 1877.

Ambulance du dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530cddb1-ambulance-du-dix-neuvieme-siecle

Ambulance du dix-neuvième siècle

Ambulance du dix-neuvième siècle, dite "ambulance volante" de Larrey, utilisée pour évacuer les blessés d'un champ de bataille. Dominique-Jean Larrey (1766-1842), chirurgien en chef de la Grande Armée, il suivit Napoléon Ier dans toutes ses campagnes et fut un précurseur en matière de secours aux blessés sur les champs de bataille, pratiquant les soins sur le terrain le plus tôt possible, grâce à des ambulances chirurgicales mobiles. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique-Jean_Larrey.

Ancien poulailler-porcherie dans les Pyrénées. Source : http://data.abuledu.org/URI/5156a10f-ancien-poulailler-porcherie-dans-les-pyrenees

Ancien poulailler-porcherie dans les Pyrénées

Ancien poulailler du 19ème siècle (daté de 1878) avec ferronneries et porcherie en pierre de Lourdes, maison Borie, ''en ço de Borie'', à Bourréac-65. On notera en particulier la présence de deux lauburus, ou croix basque, sculptés dans la pierre dont un de part en part. La maison bigourdane désigne un type d'habitat dont les spécificités architecturales puisent leurs origines dans la Bigorre des XVIIIe et XIXe siècles. La porcherie et le poulailler, souvent situés l'un sous l'autre, constituent un bâtiment d'élevage auquel on apporte le plus grand soin esthétique.

Ancienne sucrerie de La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/527772bd-ancienne-sucrerie-de-la-reunion

Ancienne sucrerie de La Réunion

Déchargement d'un charroi de canne à sucre devant une sucrerie de La Réunion entre 1879 et 1891, par Henri Georgi (vers 1853-1891). Source : Centre des archives d'outre-mer.

Animal théorique. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d32073-animal-theorique

Animal théorique

Reprise et mise en couleur de l' "Animal théorique" ; D, appareil digestif ; R, appareil respiratoire ; E, appareil excréteur ; C, appareil circulatoire ; N appareil nerveux. Source : figure 24 du cours de zoologie de Paul Bert (1833-1886), Leçons de zoologie" 1881 ; Éditeur : G. Masson (Paris). Proposé au XIXe siècle comme modèle fictif et pédagogique présentant les systèmes associés qui caractérisent selon lui l'organisme animal. Les flèches désignent les flux de nutriments, d'oxygène, d'excréments et/ou d'excretas.

Apiculture traditionnelle. Source : http://data.abuledu.org/URI/51e0790a-apiculture-traditionnelle

Apiculture traditionnelle

Józef Łapczyński - Apiculture traditionnelle dans la région de Kurpie en Pologne (1870). Source : "Tygodnik Ilustrowany" 1870, nr 134, 23 lipca 1870.

Apparition d'un fantôme. Source : http://data.abuledu.org/URI/53442766-apparition-d-un-fantome

Apparition d'un fantôme

Illustration par Labeauce et Mine : Apparition d'un fantôme de dame blanche au chevet d'un mourant, 30 Septembre 1857, "La Lecture" Journal de Roman N°121.

Arbre généalogique des Rougon-Macquart. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dfe477-arbre-genealogique-des-rougon-macquart

Arbre généalogique des Rougon-Macquart

Arbre généalogique des Rougon-Macquart, 1878. Les Rougon-Macquart est une famille imaginaire, vivant en France sour le Second Empire (1851-1870) et inventée par Émile Zola (1840-1902) pour son cycle de 20 livres "Les Rougon-Macquart".

Armoiries. Source : http://data.abuledu.org/URI/54d00a60-armoiries

Armoiries

Armoiries de Konstantin Erasmus von Nesselrode et de sa femme Almara von Virmond au château de Hugenpoet à Kettwig, Essen : 1831 / 1872 / 1879.

Arrivée de la diligence. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d96a9b-arrivee-de-la-diligence

Arrivée de la diligence

Arrivée de la diligence dans la cour des Messageries, 1803, par Louis-Léopold Boilly (1761-1845). Au début du XIXème siècle, les diligences deviennent de plus en plus importantes, elles manquent alors de stabilité à cause de leur hauteur. Les bagages sont placés au-dessus, sous une bâche, et des places sont réservées pour les amateurs de plein air, ou les fumeurs, sur l’impériale, banquette placée au-dessus du coupé, protégée du froid et de la pluie par une capote de cuir et de bois.

Ascencion du Mont Fuji. Source : http://data.abuledu.org/URI/5230d7c7-ascencion-du-mont-fuji

Ascencion du Mont Fuji

Fait partie de la série "Trente-six vues du mont Fuji", nº34, par Katsushika Hokusai (1760-1849).

Atelier de menuisier du XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a1303e-atelier-de-menuisier-du-xixeme-siecle

Atelier de menuisier du XIXème siècle

Atelier de menuisier autour de 1880. Source : "Que feras-tu plus tard ? Images d'artisans" (Was willst du werden? Bilder aus dem Handwerkerleben.) Berlin : Winckelmann.

Atelier historique de Daimler à Stuttgart. Source : http://data.abuledu.org/URI/5288b038-atelier-historique-de-daimler-a-stuttgart

Atelier historique de Daimler à Stuttgart

Atelier historique de Daimler à Stuttgart, devenu Musée.

Au café, de Manet. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb1534-au-cafe-de-manet

Au café, de Manet

Comme le dit le critique d'art Charles Baudelaire, Edouard Manet fut le "Peintre de la vie moderne". En 1878-79, il peint plusieurs scènes de la vie parisienne nocturne dans le Cabaret de Reichshoffen sur le Boulevard de Rochechouart.

Au muséum d'histoire naturelle. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d46128-au-museum-d-histoire-naturelle

Au muséum d'histoire naturelle

Au muséum d'histoire naturelle, Chroniques de Guy de Maupassant (23 mars 1881) : visite au Jardin des Plantes. 2042 mots.

Auto-portrait d'Alexandre von Humboldt. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f45639-auto-portrait-d-alexandre-von-humboldt

Auto-portrait d'Alexandre von Humboldt

Auto-portrait d'Humboldt en 1814 à 35 ans. Humboldt arrive au large de Bordeaux le 1er août 1804. Il s'installe à Paris, au 3 quai Malaquais, où il résidera de 1804 et 1824. Il retrouve le monde scientifique de son temps. Il fait partie de la Société d'Arcueil formée autour du chimiste Berthollet où se rencontrent également François Arago, Jean-Baptiste Biot, Louis-Joseph Gay-Lussac avec lesquels Humboldt se lie d'amitié. Ils publient ensemble plusieurs articles scientifiques. Humboldt et Gay-Lussac mènent des expériences communes sur la composition de l'atmosphère, sur le magnétisme terrestre. Humboldt offre son herbier au muséum d'histoire naturelle de Paris. La collection est acceptée par décret en 1805. Il publie en français la relation de son voyage. Il fréquente les salons parisiens comme celui de Madame de Récamier. Il se lie d'amitié avec Chateaubriand. Il est reçu par Napoléon qui le soupçonne d'espionnage pour le compte de la Prusse. Humboldt est reconnu par les plus grands scientifiques de son temps. Il est élu correspondant pour la section de physique générale de la 1re Classe de l'Institut national des sciences et des arts le 16 pluviôse an XII (6 février 1804), Associé étranger de l'Académie des sciences le 14 mai 1810. Paris est la capitale de la science et, Humboldt décide d'y rester pour trier ses collections et préparer un ouvrage monumental à partir de son expérience.

Automate japonais Karakuri. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ecc1c3-automate-japonais-karakuri

Automate japonais Karakuri

Automate japonais Karakuri, circa 1800. Les karakuri ningyō sont des poupées mécaniques ou automates fabriqués au Japon du XVIIe siècle au XIXe siècle. Le mot karakuri signifie « mécanisme » ou « astuce ». En japonais, ningyō est écrit en deux caractères séparés qui signifient « personne » et « forme ». Il peut être traduit par marionnette, mais aussi par poupée ou effigie. Les mouvements de la poupée constituent une forme de divertissement.

Bouledogue français. Source : http://data.abuledu.org/URI/51612eb8-bouledogue-francais

Bouledogue français

Bouledogue français. C'est vers 1850 que ce chien est importé en France par des ouvriers britanniques. Il rencontre un certain succès comme chien ratier auprès des commerçants. Ce n'est que plus tard après cette francisation qu'il devient un chien de compagnie apprécié par les Occidentaux des deux côtés de l'océan Atlantique. Ces chiens étaient à la fois utilisés pour la chasse des rongeurs indésirables et comme chien de compagnie, notamment auprès des bouchers des quartiers de la Villette et des Halles à Paris. À cette époque, Toulouse-Lautrec adora ces petits chiens amusants, effrontés, avec une frimousse remarquable. La popularité de ce chien croissait auprès de certains amateurs comme Édouard VII du Royaume-Uni qu'on peut voir sur certaines photographies en compagnie de son bouledogue français appelé Peter. Le bouledogue français fut également la coqueluche de Mistinguett, Colette et Yves Saint-Laurent. La race connut un succès fracassant jusqu'aux États-Unis où des personnalités comme Joséphine Baker s'entichèrent de leur petit animal. Avec les difficultés et les affres des guerres mondiales, beaucoup d'éleveurs de chien abandonnèrent leur élevage, si bien que cette race a progressivement perdu sa notoriété. On remarque cependant à partir de 1980 un regain pour l'élevage du bouledogue français. Les bouledogues français sont parfois appelés « dondon » ou « bouli » par les passionnés.

Bretelles d'évasion. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fd59dd-bretelles-d-evasion

Bretelles d'évasion

Affiche publicitaire américaine de 1874, pour les bretelles "Duplex à bouts métalliques", montrant une jeune fille rejoignant son amoureux, en fuyant par la fenêtre, suspendue aux bretelles de son père. West, Bradley & Carey. Lithographie par The Graphic Co. Lith., 39 & 41 Park Place, New York. Les amoureux sont en costumes XVII° siècle, le père à la fenêtre en chemise de nuit avec une chandelle allumée à la main.

Bureau de l'octroi au XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d8db2-bureau-de-l-octroi-au-xixeme-siecle

Bureau de l'octroi au XIXème siècle

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.99 ; manuel scolaire, édition de 1904 : Octroi et Bascule. - Aux portes de toutes les villes sont des bureaux d'octroi où l'on doit payer les droits d'entrée sur les marchandises. - Pour peser les voitures et fixer le poids des marchandises qu'elles portent, on les fait passer sur la plate-forme d'une bascule. Cette plate-forme, à l'aide d'un levier, soulève le fléau d'une balance qui se trouve à l'intérieur du bureau d'octroi, et l'employé lit, sur le bras de fer, le nombre de kilogrammes.

Bureau du dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5319df29-bureau-du-dix-neuvieme-siecle

Bureau du dix-neuvième siècle

Bureau du dix-neuvième siècle, Musée Ravensburg.

Cadeaux d'étrennes. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c3b0e-cadeaux-d-etrennes

Cadeaux d'étrennes

l'Illustration Européenne - 1881 : "Il faut remonter à l'antiquité pour trouver l'origine de cette singulière coutume de solenniser le commencement de l'année par des présents et des voeux réciproquement offerts. Dans la scène nous voyons une jeune femme en élégant costume du matin, montrant à deux amies, les riches cadeaux qu'elle vient de recevoir comme étrennes."

Célérifère. Source : http://data.abuledu.org/URI/537486f1-celerifere

Célérifère

Le célérifère est un canular fomenté en 1891 par le journaliste français Louis Baudry de Saunier (1865-1938), vulgarisateur scientifique et chroniqueur automobile, spécialiste de la locomotion terrestre. Il s’agit d’une "machine à courir" prétendument inventée en 1790 par un certain comte Mede de Sivrac, et qui ressemble à la draisienne, laquelle a été (réellement) inventée 27 ans plus tard par un Allemand. Engin ressemblant à une draisienne avec une tête de Dragon ou de Reptile exposée au "Deutsches Museum Verkehrszentrum" de Munich, en Allemagne. (Voir http://es.wikipedia.org/wiki/Celer%C3%ADfero).

Chamonix au 18ème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/517e45d3-chamonix-au-18eme-siecle

Chamonix au 18ème siècle

Scan de la gravue de Jean-Antoine Link (1766-1843) intitulée "Le prieuré de Chamouni, le mont Blanc, l'aiguille du Goûter, le glacier des Bossons".

Chimère. Source : http://data.abuledu.org/URI/5116d08b-chimere

Chimère

Chimère, 1883, par Odilon Redon (1840-1916). Dans la mythologie grecque, la chimère est une créature fantastique malfaisante. Elle est généralement décrite comme un hybride avec une tête de lion, un corps (ou une autre tête) de chèvre, et une queue de serpent. Fille de Typhon et d'Échidna, elle ravageait la région de Lycie (en Asie mineure), quand le héros Bellérophon reçut du roi Iobatès l'ordre de la tuer. Il y parvint en chevauchant le cheval ailé Pégase. La symbolique de la chimère est vaste et son nom a été repris pour désigner, dans un sens étendu, toutes les créatures composites possédant les attributs de plusieurs animaux ainsi que les rêves ou les fantasmes et les utopies impossibles.

Confetti. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e43ac3-confetti

Confetti

Affiche de Toulouse-Lautrec (1864-1901) pour un fabricant anglais de confettis en papier (J. et E. Bella à Londres), 1894, représentant une fillette courant pour échapper à une pluie de confettis. Le lancement mondial du confetti eut lieu au Carnaval de Paris en décembre 1891. On les utilisait jadis au carnaval en quantité bien plus importante qu'aujourd'hui. Les confettis en papier étaient couramment vendus au kilogramme.

Costumes civils français et allemands du début du dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530afa01-costumes-civils-francais-et-allemands-du-debut-du-dix-neuvieme-siecle

Costumes civils français et allemands du début du dix-neuvième siècle

Planche 102, Costumes civils français et allemands du début du dix-neuvième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, Impératrice Joséphine ; 2, Napoléon I en 1804 ; 3, ministre en 1806 ; 4-22, dames et messieurs entre 1807 et 1829.

Costumes de l'armée française et allemande du dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530af7c2-costumes-de-l-armee-francaise-et-allemande-du-dix-neuvieme-siecle

Costumes de l'armée française et allemande du dix-neuvième siècle

Planche 101, Costumes de l'armée française et allemande du dix-neuvième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1-6, France ; 7-10, Autriche ; 11-18, Prusse.

Costumes militaires en Europe entre 1834 et 1884. Source : http://data.abuledu.org/URI/530afd89-costumes-militaires-en-europe-entre-1834-et-1884

Costumes militaires en Europe entre 1834 et 1884

Planche 103, Costumes militaires en Europe entre 1834 et 1884, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1-4, prussiens ; 5-9, autrichiens ; 10-11, anglais ; 12-18, français.

Cours de gymnastique au XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/519fae64-cours-de-gymnastique-au-xixeme-siecle

Cours de gymnastique au XIXème siècle

Cours de gymnastique dans la cour de l'école à Ins en 1879, par Albert Anker (1831–1910). Anet, appelée en allemand Ins, également couramment utilisé en français, est un village et une commune suisse du canton de Berne.

Danse de crabe. Source : http://data.abuledu.org/URI/517ec554-danse-de-crabe

Danse de crabe

Danse de crabe, 1888-1889. Source : Popular Science Monthly, Volume 34.

Deux nains. Source : http://data.abuledu.org/URI/519935a6-deux-nains

Deux nains

Les deux nains de "Völuspá", par Lorenz Frølich (1820–1908).

Deux tigres. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a50260-deux-tigres

Deux tigres

Deux tigres, 1830, par Eugène Delacroix (1798-1863).

Draisienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ee7171-draisienne

Draisienne

Karl von Drais, l'inventeur, sur sa draisienne.

Échoppe bordelaise double. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b61493-echoppe-bordelaise-double

Échoppe bordelaise double

Échoppe bordelaise double, avec cave, pas d'étage et façade ouvragée. Les échoppes doubles (entre 8 et 10 m de façade) ont un couloir central desservant les diverses pièces de part et d'autre de la maison. Un jardin à l'arrière, potager ou d'agrément, et un puits complètent l'installation.

Éclaireur indien au dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53563509-eclaireur-indien-au-dix-neuvieme-siecle

Éclaireur indien au dix-neuvième siècle

Éclaireur indien au dix-neuvième siècle au bord d'un lac, par Albert Bierstadt (1830–1902).

Électricine. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e42151-electricine

Électricine

Affiche intituée l'électricine, éclairage de luxe, 1897, de Lucien Lefèvre (1850-?), in "Les maîtres de l'affiche" : publication mensuelle contenant la reproduction des plus belles affiches illustrées des grands artistes, français et étrangers, éditée par L'Imprimerie Chaix (1896-1900).

Élément Daniell. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c27649-element-daniell

Élément Daniell

Illustration d'un élément de pile électrique Daniell. Source : Leçons de Physique ; Éditions Vuibert et Nony, 1904. La pile Daniell a été inventée par le chimiste britannique John Daniell en 1836 au moment où le développement du télégraphe faisait apparaître un besoin urgent de sources de courant sûres et constantes. La pile électrique Daniell est constituée d'une anode (lame de zinc plongée dans une solution contenant du sulfate de zinc) et d'une cathode (lame de cuivre plongée dans une solution contenant du sulfate de cuivre). Les deux solutions sont reliées par un pont salin (solution de chlorure de potassium (KCl)) qui sert à équilibrer les charges.

Enivrez-vous. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a50ef4-enivrez-vous

Enivrez-vous

Enivrez-vous, de Charles Baudelaire (1821-1867), Petits poèmes en prose. (166 mots).

Fillettes et canetons. Source : http://data.abuledu.org/URI/53296d55-fillettes-et-canetons

Fillettes et canetons

Trois enfants et un groupe de canetons, Die Gartenlaube (1871).

Flageolet musical du dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/534800bb-flageolet-ebene-argent-et-nacre

Flageolet musical du dix-neuvième siècle

Flageolet ébène, argent et nacre du 19ème siècle. En musique, le flageolet désigne une famille d'instruments à vent à sifflet (flûtes à conduit). Il apparaît dans les sources littéraires françaises dès le XIIIe siècle. Terme diminutif de flageol, flageot, flaiol, flajo, etc., il semble avoir été utilisé pour désigner une sorte de flûte pastorale. Les facteurs de flageolets utilisèrent du buis pour la fabrication, puis de l’ébène. Les clés étaient confectionnées avec de l’argent. Pour le bec, l’usage de la nacre, de l'os ou de l'ivoire était de rigueur. Source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Flageolet_%C3%A9b%C3%A8ne,_argent_et_nacre.JPG

Forêt de bouleaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50983f69-foret-de-bouleaux

Forêt de bouleaux

Antonín Slavíček (1870–1910), "Atmosphère de bouleau", 1897, peinture à l'huile sur toile (91,5 × 114,5 cm), Galerie nationale à Prague. Poème de Sergueï Essénine (poète russe), 1913 : Белая берёза Под моим окном Принакрылась снегом Точно серебром (...) = Le bouleau blanc Sous ma fenêtre Se couvre de neige On dirait de l'argent.

Fraises de bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/518a81dd-fraises-de-bois

Fraises de bois

Planche botanique de la fraise des bois, Prof. Dr. Otto Wilhelm Thomé, "Flora von Deutschland, Österreich und der Schweiz" 1885, Gera, Allemagne.

Garibaldi. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f1db00-garibaldi

Garibaldi

Auguste Estienne, portrait de Giuseppe Garibaldi (1807-1882), 1856. in Napoléon III et l'Italie. Garibaldi est un personnage fondamental du Risorgimento italien, pour avoir personnellement conduit et combattu dans un grand nombre de campagnes militaires qui ont permis la constitution de l’Italie unifiée. Il a essayé, le plus souvent, d’agir sous l’investiture d’un pouvoir légitime, ce qui ne fait pas de lui à proprement parler un révolutionnaire : il est nommé général par le gouvernement provisoire de Milan en 1848, général de la République romaine de 1849 par le ministre de la Guerre, et c’est au nom et avec l’accord de Victor-Emmanuel II qu’il intervient lors de l’expédition des Mille. Il est surnommé le « Héros des Deux Mondes » en raison des entreprises militaires qu'il a réalisées aussi bien en Amérique du Sud qu'en Europe, ce qui lui a valu une notoriété considérable aussi bien en Italie qu'à l'étranger. Celle-ci est due à la couverture médiatique internationale exceptionnelle dont il a bénéficié pour l'époque, et qui a relaté, parfois avec romantisme, son épopée. Les plus grands intellectuels, notamment français, Victor Hugo, Alexandre Dumas, George Sand lui ont montré leur admiration. Le Royaume-Uni et les États-Unis lui ont été d'une grande aide, lui proposant, dans les circonstances difficiles, leur soutien financier et militaire.

Geisha dans un café au dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/52763086-geisha-dans-un-cafe-au-dix-neuvieme-siecle

Geisha dans un café au dix-neuvième siècle

Geisha dans un café de l'ère Ansei (1854-1860), estampe de Yoshitoshi Taiso (1839-1892), Trente-deux Aspects des Coutumes et des Manières, 1888, N°22.

Geisha du dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/52762f99-geisha-du-dix-neuvieme-siecle

Geisha du dix-neuvième siècle

Geisha de l'ère Tempo (1830-1844), estampe de Yoshitoshi Taiso (1839-1892), Trente-deux Aspects des Coutumes et des Manières, 1888. No. 11.

Gingembre officinal. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a65f8a-gingembre-officinal

Gingembre officinal

Planche botanique du gingembre officinal du guide des plantes médicinales de Franz Eugen Köhler, 1887. Le gingembre, Zingiber officinale, est une espèce de plantes originaire d'Asie, du genre des Zingiber et de la famille des Zingiberaceae dont on utilise le rhizome en cuisine et en médecine traditionnelle. Ce rhizome est une épice très employée dans un grand nombre de cuisines asiatiques, et en particulier dans la cuisine indienne. Il est aussi utilisé en Occident dans la confection de la ginger ale et de desserts comme le pain d'épices.

Hamac marin du dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53526d7f-hamac-marin-du-dix-neuvieme-siecle

Hamac marin du dix-neuvième siècle

Hamac marin dans une cabine reconstituée. L’Étoile du Roy est un trois-mâts carré, reproduction assez proche d'une frégate britannique de la Bataille de Trafalgar. Initialement baptisé "Grand Turk" il a été construit en 1996, en Turquie, pour le besoin d'un film et apparaît dans la série télévisée britannique "Hornblower". Son pont ouvert est garni de canons lisses en carton. Il a participé aux célébrations du 200e anniversaire de la bataille de Trafalgar. En 2010, il est acquis par Étoile Marine Croisières, entreprise de Bob Escoffier. Il a été dès lors rebaptisé l’Étoile du Roy. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Turk_%28voilier%29

Immersion du chanvre. Source : http://data.abuledu.org/URI/506dff0e-immersion-du-chanvre

Immersion du chanvre

Immersion du chanvre (Hanfeinlegen), huile de Théodore von Hörmann, peintre autrichien du XIXe siècle.

Indécision. Source : http://data.abuledu.org/URI/5150b7b2-indecision

Indécision

Indécision, par Paul Gavarni (1804-1866) : jeune femme prenant appui contre une murette.

Jacques le paresseux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5079dc14-jacques-le-paresseux

Jacques le paresseux

Illustration du conte anglais, Jacques le paresseux (LAZY JACK), extrait des adaptations de contes de fées traditionnels par Joseph Jacobs, 1892.

Japonaise marchant dans la neige. Source : http://data.abuledu.org/URI/513ef4b9-japonaise-marchant-dans-la-neige

Japonaise marchant dans la neige

Japonaise emmitouflée marchant dans la neige, en kimono avec getas aux pieds, par Utagawa Kuniyoshi (1797-1861), un des derniers grands maîtres japonais de l'estampe sur bois ('ukiyo-e').

Jules Ferry. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f00fba-jules-ferry

Jules Ferry

Jules Ferry, né le 5 avril 1832 à Saint-Dié (Vosges) et mort le 17 mars 1893 à Paris, est un homme politique français. Opposant à l'Empire, membre du gouvernement provisoire en 1870 et maire de Paris en 1871, il est l'auteur des lois de la IIIe République rendant l'instruction obligatoire et gratuite. Considéré comme le promoteur de l'« école gratuite et obligatoire », il est devenu plusieurs décennies après sa mort l'un des pères fondateurs de l'identité républicaine. Parallèlement, Jules Ferry montre au cours de sa carrière politique un fort engagement pour l'expansion coloniale française, en particulier en Indochine, ce qui provoque sa chute et une crise lors de l'Affaire du Tonkin.

L'arbre. Source : http://data.abuledu.org/URI/511760d9-l-arbre

L'arbre

L'arbre, 1890, d'Odilon Redon (1840-1916).

L'Auvergne (01). Source : http://data.abuledu.org/URI/51d44e57-l-auvergne-01-

L'Auvergne (01)

L'Auvergne 01, par Guy de Maupassant (Chroniques 17 juillet 1883). 936 mots, CM-collège : pamphlet contre les ingénieurs urbanistes.

L'égalité. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d44736-l-egalite

L'égalité

L'égalité, de Guy de Maupassant (Chroniques, 25 juin 1883) : contre l'égalité devant le service militaire obligatoire. 1552 mots, CM et collège.

L'enfant d'éléphant. Source : http://data.abuledu.org/URI/508466b4-l-enfant-d-elephant

L'enfant d'éléphant

Illustration de R. Kipling pour les « Histoires comme ça » de 1885 : L'enfant d'éléphant. Lettrine du I.

L'enfant d'éléphant. Source : http://data.abuledu.org/URI/5084676c-l-enfant-d-elephant

L'enfant d'éléphant

Illustration de R. Kipling pour les « Histoires comme ça » de 1885 : L'enfant d'éléphant.

L'enfant d'éléphant. Source : http://data.abuledu.org/URI/508467fe-l-enfant-d-elephant

L'enfant d'éléphant

Illustration de R. Kipling pour les « Histoires comme ça » de 1885 : L'enfant d'éléphant.

La laitière. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d964f6-la-laitiere

La laitière

La Queue au lait, par Louis-Léopold Boilly (1761-1845). Source : Petits théâtres de l'intime, entre la révolution française et la restauration, exposition au musée des Augustins de Toulouse (Oct. 2011 - Jan. 2012).