Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Antiquités grecques | Photographie | Antiquités | Dessins et plans | Stèles funéraires | Gravure | Stèles | Histoire ancienne | Mathématiques grecques | Athènes (Grèce) | Attique (Grèce) | Mythologie grecque | Armes antiques | Peinture | Collections de costumes | Sculpture en marbre | Amphores grecques | Relief (sculpture) | Cheval -- Dans l'art | Délos (Grèce. - île) | ...
Accueil d'Héraclès dans l'Olympe. Source : http://data.abuledu.org/URI/505622ef-accueil-d-heracles-dans-l-olympe

Accueil d'Héraclès dans l'Olympe

Amasis (potier, signature), Peintre d'Amasis, représentant l'entrée d'Héraclès dans l'Olympe (entouré d'Athéna et de Poséidon). Céramique à figures noires, exposée au Musée du Louvre.

Achille panse Patrocle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5091421f-achille-panse-patrocle

Achille panse Patrocle

Peinture attribuée au Peintre de Sosias (œuvre éponyme pour Beazley, attribution dominante) ou au Peintre de Kléophradès (pour Robertson) ou à Euthymidès (pour Ohly-Dumm) : Achille pansant Patrocle atteint par une flèche, identifiés par des inscriptions sur la partie supérieure du vase. Médaillon d'un kylix attique à figures rouges, v. 500 av. J.-C. Provenance : Vulci.

Assemblage par tenon et mortaise d'une trière. Source : http://data.abuledu.org/URI/5209cf34-assemblage-par-tenon-et-mortaise-d-une-triere

Assemblage par tenon et mortaise d'une trière

Principe d'assemblage des bordages des navires antiques grecs par mortaises et tenons chevillés, probablement utilisé pour la construction des coques des trières. Époque : Système déjà utilisé aux temps homériques. Source : Jean Taillardat, La Trière athénienne et la guerre sur mer aux Ve et IVe siècles, 1968, in : Jean-Pierre Vernant, Problèmes de la guerre en Grèce ancienne, Éditions de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, coll. Points, 1999.

Bataille de Patras. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c63f8a-bataille-de-patras

Bataille de Patras

La bataille de Patras fut livrée pendant l'été 429 av. J.-C., au large de Patras, au sud de la Grèce, pendant la guerre du Péloponnèse. Les 20 trirèmes athéniennes de l'amiral Phormion y anéantirent un convoi spartiate et corinthien de 47 navires chargés d'approvisionnements destinés au troupes péloponnésiennes engagées dans la campagne d'Acarnanie. Les navires péloponnésiens, qui n'étaient pas équipés pour une bataille, se placèrent en cercle (en noir) pour mieux se défendre mais les équipages athéniens (en rouge), beaucoup plus expérimentés, manœuvrèrent afin de faire entrer en collision les navires adverses, en resserant le cercle. Quand cela arriva, avec l'aide du vent, la flotte athénienne passa à l'attaque et captura 12 navires, les autres prenant la fuite.

Buste d'Épicure. Source : http://data.abuledu.org/URI/50bd0177-buste-d-epicure

Buste d'Épicure

Buste d'Épicure, fondateur de l'épicurisme, copie romaine d'un original hellénistique. Épicure (en grec Ἐπίκουρος) est un philosophe grec, né fin -342 ou début -341 et mort en -270. Il est le fondateur, en -306, de l'épicurisme, l'une des plus importantes écoles philosophiques de l'Antiquité. En physique, il soutient que tout ce qui est se compose d'atomes indivisibles. Les atomes se meuvent aléatoirement dans le vide et peuvent se combiner pour former des agrégats de matière. L'âme en particulier serait un de ces agrégats d'atomes, et non une entité spirituelle, notamment d'après son disciple Lucrèce. En éthique, le philosophe grec défend l'idée que le souverain bien est le plaisir, défini essentiellement comme « absence de douleur ». En logique ou épistémologie, Épicure considère que la sensation est à l'origine de toute connaissance et annonce ainsi l'empirisme. La doctrine d'Épicure peut être résumée par ce que les épicuriens ont appelé le tetrapharmakon (quadruple-remède, ou "quadruple-poison" : car tout est question de posologie), que fit graver Diogène d'Œnoanda sur le mur d'un portique, formulé ainsi : on ne doit pas craindre les dieux ; on ne doit pas craindre la mort ; le bien est facile à atteindre ; on peut supprimer la douleur. Épicure classait les besoins et aspirations en quatre catégories : Besoins naturels indispensables à la vie (boire, manger, dormir), au bien-être (maison, hygiène, diététique, affection), et au bonheur (philosophie, amitié, sagesse) ; Aspirations naturelles dont on peut à la rigueur se passer (le sexe, l'amour, jeux, arts, sciences, etc.) ; Aspirations de création humaine et donc artificielles (richesse, gloire, etc.) ; Aspirations mystiques et non réalisables (désirs d'immortalité, etc.).

Carte d'Athène antique. Source : http://data.abuledu.org/URI/508fc390-carte-d-athene-antique

Carte d'Athène antique

Carte d'Athène antique aux environs de 430 avant JC. Source : Karte Athen, Konversationslexikon de Meyers, 1888.

Carte de la Gèce homérique. Source : http://data.abuledu.org/URI/54e64b88-carte-de-la-gece-homerique

Carte de la Gèce homérique

Carte de la Gèce homérique.

Carte des sanctuaires grecs antiques. Source : http://data.abuledu.org/URI/508faf3d-carte-des-sanctuaires-grecs-antiques

Carte des sanctuaires grecs antiques

Carte des principaux sanctuaires de la Grèce antique (données basées sur M. Kaplan et alii, Le Monde grec, Bréal, Paris, 1995).

Carte du golfe de Saronique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50561978-carte-du-golfe-de-saronique

Carte du golfe de Saronique

Carte physique du golfe de Saronique, ou golfe de Salamine ou d'Égine : fonds de carte de la NASA (Shuttle Radar Topography Mission, SRTM3 v.2, public domain) éditée avec 3DEM du logiciel LLC.

Casque grec en bronze. Source : http://data.abuledu.org/URI/5063322d-casque-grec-en-bronze

Casque grec en bronze

Casque grec en bronze trouvé dans une tombe du Nord de la Grèce. Datant du VIIème siècle av. JC.

Costumes grecs de l'antiquité. Source : http://data.abuledu.org/URI/530b44db-costumes-grecs-de-l-antiquite

Costumes grecs de l'antiquité

Planche 09, Costumes grecs de l'antiquité, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, costume de voyage ; 2-3, 9, 11, grecques ; 4, 12, roi ; 5-6, couple de mariés ; 7, porteuse de panier dans une procession ; 8, prêtresse de Céres ; 10, commandant en chef.

Costumes grecs de l'antiquité. Source : http://data.abuledu.org/URI/530b4617-costumes-grecs-de-l-antiquite

Costumes grecs de l'antiquité

Planche 10, Costumes grecs de l'antiquité, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, danseuse ; 2-5, 9-13, grecques ; 6-7, acteurs ; 8, joueuse de flûte.

Costumes grecs de l'antiquité. Source : http://data.abuledu.org/URI/530b4987-costumes-grecs-de-l-antiquite

Costumes grecs de l'antiquité

Planche 11, Costumes grecs de l'antiquité, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, philosophe ; 2, citoyen ; 3, prêtre de Céres ; 4, 6, prêtres de Bacchus ; 5, bacchante ; 7, prêtresse ; 8-13, soldats.

Crésus et Solon. Source : http://data.abuledu.org/URI/505f2b43-cresus-et-solon

Crésus et Solon

Tableau du peintre néerlandais Frans Franken II (1581-1642), représentant la rencontre de Crésus et Solon (le législateur athénien). Selon Hérodote, Solon : Crésus lui montra avec orgueil ses trésors, ses palais, croyant éblouir le philosophe et vantant son bonheur ; mais Solon se contenta de lui dire : « N'appelons personne heureux avant sa mort. » (Hdt, I, 29-34) En effet, Crésus ne jouit pas longtemps de son bonheur : selon la légende, un de ses deux fils, Ardys, fut victime d'un accident de chasse, tué par la javeline du Phrygien Adraste. (Hdt, I, 34-45).

Esclave grec à l'éventail. Source : http://data.abuledu.org/URI/570673d1-esclave-grec-a-l-eventail

Esclave grec à l'éventail

Esclave grec à l'éventail, stèle funéraires, musée archéologique d'Athènes : 2nd siècle avant notre ère, provenance Rhénée.

Guerrier grec. Source : http://data.abuledu.org/URI/50634b73-guerrier-grec

Guerrier grec

Bas-relief rerpésentant un jeune guerrier portant une cuirasse sur une tunique courte et tenant de la main gauche un bouclier : de l'autre, main il reçoit (ou donne) un casque à cimier de la part d'un personnage barbu et assis, portant tunique et manteau et muni d'un long bâton. Sous le trône, un animal. Panneau central du côté nord de la tombe de Kybernis sur l'Acropole de Xanthos, vers 480 av. J.-C.

Haltères de la grêce antique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50431be4-halteres-de-la-grece-antique

Haltères de la grêce antique

Haltères utilisés dans la Grèce antique pour le saut en longueur, Musée national archéologique d'Athènes, Athènes.

Hoplite. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c638bc-hoplite

Hoplite

Hoplite portant son bouclier décoré d'un chien. Coupe à yeux attique à figures rouges, 500-490 av. J.-C. Provenance : Chiusi, Artiste : Oltos.

L'Acropole d'Athènes. Source : http://data.abuledu.org/URI/54233ec8-l-acropole-d-athenes

L'Acropole d'Athènes

L'Acropole d'Athènes, septembre 2014.

La femme aux bijoux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50635117-la-femme-aux-bijoux

La femme aux bijoux

Stèle funéraire grecque en marbre du Vème siècle av. JC. provenant de Thèbes, représentant une femme assise enfilant son bracelet pendant que sa jeune esclave debout ouvre un coffret à bijoux. Nom : Glycylla (430-410 av. JC.)

La tour octogonale des vents à Athènes. Source : http://data.abuledu.org/URI/517ff26b-la-tour-octogonale-des-vents-a-athenes

La tour octogonale des vents à Athènes

Tour des vents à Athènes, utilisée comme calendrier solaire et astrologique par Andronikos of Kyrrhos (d'après Vitruve). Les huit vents sont : Borée (nord, homme barbu, les cheveux en broussaille, vêtu d'une robe flottante formée de tourbillons et tenant une conque dans ses mains) ; Cécias (nord-est, représenté comme un homme barbu tenant et déversant un bouclier plein de grêlons) ; Apéliote (est, jeune homme portant une robe remplie de fruits et de céréales) ; Euros (sud-est, homme âgé et barbu, drapé dans une lourde robe pour se protéger des éléments) ; Notos (sud, homme déversant une urne et provoquant une averse) ; Lips (sud-ouest, jeune homme accroché à la poupe d'un navire, promettant des vents favorables) ; Zéphyr (ouest, jeune homme imberbe dispersant dans les airs des fleurs de son manteau) ; Sciron (nord-ouest, homme barbu semant des cendres incandescentes d'un vase de bronze, pour signifier le début de l'hiver).

Lampe à huile antique. Source : http://data.abuledu.org/URI/53595621-lampe-a-huile-antique

Lampe à huile antique

Lampe à huile antique. Musée d'Athènes.

Le combat des Amazones. Source : http://data.abuledu.org/URI/50635d10-le-combat-des-amazones

Le combat des Amazones

Amazonomachie : Bloc de la frise courant le long du haut du podium du Mausolée d'Halicarnasse. Ville devenue capitale d'un petit royaume sous le règne de Mausole (vers 376-353 av. JC). Lorsqu'il meurt, son épouse Artémise II fait élever un tombeau monumental à sa mémoire, sur des plans qu'il avait lui-même conçu. Le Mausolée d'Halicarnasse (Bodrum en Turquie) est considéré par Pline l'Ancien comme l'une des sept merveilles du monde.

Le cordonnier et ses deux enfants. Source : http://data.abuledu.org/URI/506358e2-le-cordonnier-et-ses-deux-enfants

Le cordonnier et ses deux enfants

Stèle funéraire athénienne du cordonnier Xanthippe (Xanthippos), en marbre, (vers 430-420 av. J.-C) tenant une chaussure dans sa main droite. Ses deux enfants, petits, sont debout à ses côtés.

Le jardin des vestiges à Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/54774628-le-jardin-des-vestiges-a-marseille

Le jardin des vestiges à Marseille

Le jardin des vestiges de Marseille, édifice répertorié dans la base Mérimée, base de données sur le patrimoine architectural français du ministère de la Culture, sous la référence PA00081369. Emplacement du premier port de la cité phocéenne, découvert en 1967.

Le nouveau-né et sa nourrice. Source : http://data.abuledu.org/URI/50635384-le-nouveau-ne-et-sa-nourrice

Le nouveau-né et sa nourrice

Bas-relief en marbre provenant d'Athènes (425-400 av. JC.) représentant une femme assise confiant son nouveau-né à une nourrice.

Le roi Antiphate dans l'Odyssée. Source : http://data.abuledu.org/URI/50214c7d-le-roi-antiphate-dans-l-odyssee

Le roi Antiphate dans l'Odyssée

Illustration de l'Odyssée : "Antiphate, roi des Lestrigons, massacre un grand nombre des compagnons d'Ulysse."

Mappemonde antique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5068bd89-mappemonde-antique

Mappemonde antique

Reconstitution hypothétique de la carte du monde perdue d'Hécatée de Milet (550-480 av. JC. VIe siècle av. J.-C.).

Mobilier grec antique. Source : http://data.abuledu.org/URI/530b4e05-mobilier-grec-antique

Mobilier grec antique

Planche 14, Mobilier grec antique, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, 11, flambeaux ; 2, miroir ; 3-7, 10, 12-13, bijoux ; 8-9, sceptres ; 14, 17, éventails ; 15-16, cornes à boire ; 18-21, sandales ; 22-29, vases et cratères ; 30-31, couteaux sacrificiels ; 32, 34, 42-43, paniers ; 33, lampe à huile, 35-41, instruments de musique ; 44, lit de repas avec table et candélabre ; 45-47, sièges.

Mosaïque du léopard. Source : http://data.abuledu.org/URI/5291b385-mosaique-du-leopard

Mosaïque du léopard

Mosaïque du léopard de la maison des masques de Délos (musée) ; les mosaïques plus luxueuses sont exécutées avec la "nouvelle" technique qui a succédé aux mosaïques en galets : l'opus tessellatum. La couleur est l'élément fondamental des mosaïques de Délos. La plupart des pavements sont polychromes, à l’exception des mosaïques monochromes, et le tracé des motifs figurés et l'illusion qu'ils donnent souvent de la 3D sont liés au jeu des couleurs. Dans le répertoire géométrique comme dans le figuré, la couleur sert à donner l'illusion du volume.

Mur grec à Sant Marti d'Empuries. Source : http://data.abuledu.org/URI/590a4553-mur-grec-a-sant-marti-d-empuries

Mur grec à Sant Marti d'Empuries

Mur grec à Sant Marti d'Empuries, 12-04-2013.

Phalange macédonienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/50773e03-phalange-macedonienne

Phalange macédonienne

Croquis d'un dispositif guerrier macédonien, la phalange (F. Mitchell, Department of History, United States Military Academy).

Phocée en Asie Mineure. Source : http://data.abuledu.org/URI/54774564-phocee-en-asie-mineure

Phocée en Asie Mineure

Vestiges du théâtre de Phocée en Asie Mineure (Foça en Turquie) supposé être un des plus anciens d'Anatolie. Phocée est la "métropole" (cité-mère) de la colonisation grecque en Méditerranée occidentale. Les Phocéens fondent successivement Massalia (actuelle Marseille, d'où son appellation de "cité phocéenne" en 600 av. J.-C., près de l'embouchure du Rhône, puis Avenio (actuelle Avignon)... Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Phoc%C3%A9e

Pierre tombale d'Apollonia. Source : http://data.abuledu.org/URI/5063345a-pierre-tombale-d-apollonia

Pierre tombale d'Apollonia

Pierre tombale d'Apollonia, circa 100 av. JC. Le prénom "Apollonia" signifie "l'apollinienne", c’est-à-dire celle qui possède les qualités d'Apollon, dieu grec de la beauté, du soleil et des arts en général, chef des Muses.

Plan du Jardin des vestiges à Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/547746d5-plan-du-jardin-des-vestiges-a-marseille

Plan du Jardin des vestiges à Marseille

Jardin des vestiges de la bourse à Marseille. Schéma représentant l'ancien rivage de la mer et les remparts grecs : 1a: Corne du port, 1b: Quai de pierres, 1c: Plate-forme de décharge, 2a: Tracé des fortifications grecques de la deuxième moitié du IIe siècle avant J.C., 2b: mur de Crinas, 2c: Tour carrée, 2d: Tour penchée, 2e: Courtine, 2f: Tour sud, 3: avant-mur du Ve siècle, 4: Bassin d'eau douce (début du IIe siècle), 5: Terrasse funéraire à triglyphes bas (IVe siècle avant J.C.), 6a: Puits public (détruit), 6b: Terrasse funéraire (détruite), 7: Voie dallée (IVe siècle), 8: Centre commercial de la bourse.

Quadrige grec et son aurige. Source : http://data.abuledu.org/URI/5063461a-quadrige-grec-et-son-aurige

Quadrige grec et son aurige

Bas-relief grec du V° siècle av. JC. représentant un quadrige (char antique à deux roues, attelé de quatre chevaux de front, utilisé comme véhicule d'apparat, puis pour les courses) et son conducteur (aurige), de profil.

Récole d'olives dans l'antiquité. Source : http://data.abuledu.org/URI/505a3c84-recole-d-olives-dans-l-antiquite

Récole d'olives dans l'antiquité

Scène de récolte d'olives par des adolescents, l'un dans l'olivier, l'autre à terre ramasse les olives et les deux autres secouent les branches avec un baton. Sur une amphore à col attique à figures noires du Peintre d'Antiménès, vers 520 av. J.-C., Vulci - Italie. Hauteur : 40,64 cm. Lieu de découverte : Vulci, Viterbo. 1837 : acheté à Lucien Bonaparte, Prince of Canino and Musignano (1775 - 1840)

Rose romaine et grecque des 12 vents. Source : http://data.abuledu.org/URI/50d6e175-rose-romaine-et-grecque-des-12-vents

Rose romaine et grecque des 12 vents

Les 12 vents antiques, d'après la nomenclature de Sénèque : noms latins en rouge et grecs en bleu.

Sanglier au galop. Source : http://data.abuledu.org/URI/50634984-sanglier-au-galop

Sanglier au galop

Sanglier courant. Bas-relief provenant d'une frise d'animaux qui décorait le sommet du podium du Bâtiment G de l'Acropole de Xanthos, en Lycie. Réalisé sous le règne du roi Kuprlli (480-440 av. J.-C.).

Scylla. Source : http://data.abuledu.org/URI/502149a5-scylla

Scylla

Scylla. Plaque en terre cuite, Mélos, vers 460-450 av. J.-C. Provenance : Égine. Personnage mythologique : nymphe métamorphosée en monstre hideux entouré de chiens hurlants et de serpents. Voyant sa métamorphose, Scylla se précipita dans la mer, où elle terrorise depuis les marins.

Soleil de Vergina. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c48eef-soleil-de-vergina

Soleil de Vergina

Le soleil de Vergina ou étoile de Vergina est un symbole découvert à Aigéai (actuellement Vergina) en 1977 par l'archéologue grec Manólis Andrónikos, dans une tombe royale macédonienne attribuée à Philippe II de Macédoine. On a trouvé une variante à douze rayons sur une autre urne funéraire, attribuée à la reine Olympias. Il s'agit d'une étoile ou d'un soleil stylisé, composé d'un rond entouré de seize rayons. Philippe II de Macédoine (en grec ancien, ὁ Φίλιππος), né en 382 et mort assassiné en 336 av. J.-C., est un roi de Macédoine ayant régné de 359 à 336 av. J.-C.. Il est le père d'Alexandre le Grand.

Stèle funéraire de cavalier. Source : http://data.abuledu.org/URI/50634e7c-stele-funeraire-de-cavalier

Stèle funéraire de cavalier

Stèle funéraire en marbre (350 av. JC.) représentant un cavalier sur son cheval dressé, et son serviteur. Inscription : « Après bien de bons moments avec mes compagnons, moi, qui suis sorti de la terre, suis revenu de la terre. Je suis Aristoclès du Pirée, fils de Ménon. » (British Museum).

Tablette de cire. Source : http://data.abuledu.org/URI/520e1525-tablette-de-cire

Tablette de cire

Tablette de cire utilisée au VIème siècle avant J.C.

Temple de Poséidon au Cap Sounion. Source : http://data.abuledu.org/URI/5415dcef-temple-de-poseidon-au-cap-sounion

Temple de Poséidon au Cap Sounion

Temple de Poséidon au Cap Sounion (Grèce).

Terrasse des Lions à Délos. Source : http://data.abuledu.org/URI/5251b63b-terrasse-des-lions-a-delos

Terrasse des Lions à Délos

Au Nord du portique d'Antigone sur l'île de Délos s'étend l'agora romaine, avec le Lac sacré, asséché de nos jours, et la fameuse « Terrasse des Lions » disposés ici pour la protection symbolique du site. Au nombre de neuf au départ, il ne reste plus que cinq lions (il s'agirait plus précisément de lionnes) en marbre de Paros, abrités dans le musée de l'île. Un sixième est visible devant la porte terrestre de l'Arsenal de Venise.

Tétradrachme d'Athéna en argent. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c64ca1-tetradrachme-d-athena-en-argent

Tétradrachme d'Athéna en argent

Tête d'Athéna portant un casque à cimier. Tétradrachme d'argent athénien du « nouveau style » (v. 200-150 av. J.-C.).

Théâtre de Dionysos sur l'Acropole d'Athènes. Source : http://data.abuledu.org/URI/5090477f-theatre-de-dionysos-sur-l-acropole-d-athenes

Théâtre de Dionysos sur l'Acropole d'Athènes

Théâtre de Dionysos sur l'Acropole d'Athènes.

Trière grecque. Source : http://data.abuledu.org/URI/5209ce4c-triere-grecque

Trière grecque

Coupe d'une trière grecque, une antique galère de combat, conforme aux dernières découvertes archéologiques concernant ce type de navire. Source : Jean Taillardat in "La Trière athénienne et la guerre sur mer aux Ve et IVe siècles", 1968.

Vase grec antique en forme de chouette. Source : http://data.abuledu.org/URI/53543f7a-vase-grec-antique-en-forme-de-hibou

Vase grec antique en forme de chouette

Aryballe protocorinthien en forme de chouette, vers 630 av. J.-C. Ouverture située sous le croupion, trou dans la base pour suspendre par un lacet. L'aryballe (grec ancien : αρυβάλλος, aryballos, la racine de ce mot est αρυω qui signifie "puiser") est un vase grec antique à panse globulaire, piriforme ou oboïde, utilisé pour stocker de l'huile parfumée destinée aux soins du corps. Les aryballes sont très fréquemment utilisés comme réservoir d'huiles par les athlètes.

Vue grecque du monde à la naissance d'Alexandre. Source : http://data.abuledu.org/URI/50773c1f-vue-grecque-du-monde-a-la-naissance-d-alexandre

Vue grecque du monde à la naissance d'Alexandre

Reconstitution hypothétique de la carte du monde perdue d'Hécatée de Milet (VIe siècle av. J.-C.).

Apollon et le corbeau. Source : http://data.abuledu.org/URI/521a8df0-apollon-et-le-corbeau

Apollon et le corbeau

Apollon portant une couronne de laurier ou de myrte, un péplos blanc, un himation rouge et une paire de sandales est assis sur un diphros aux pieds de lion. Il tient une cithare dans la senestre et verse une libation de la dextre. Face à lui un oiseau noir identifié à un pigeon, un choucas, une corneille (allusion possible à sa liaison avec Coronis) ou un corbeau (oiseau aux pouvoirs mantiques). Médaillon d'un kylix attique à fond blanc d'attribution incertaine (Peintre de Pistoxénos, Peintre de Berlin ou Onésimos ?), v. 460 av. J.-C. D. 18 cm. Provenance : une tombe à Delphes, vraisemblablement celle d'un prêtre. Musée archéologique de Delphes, Inv. 8140, salle XII. D'après la mythologie grecque, Apollon aurait transformé le plumage blanc de l'oiseau à qui il avait confié la garde de Coronis pour le punir de sa négligence.

Euclide et la géométrie. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f41aeb-euclide-et-la-g-om-trie

Euclide et la géométrie

Euclide, ou l'Architecture. Panneau en marbre provenant du campanile de Florence (musée de l'Opéra du Duomo).

Héraklès et le taureau crétois. Source : http://data.abuledu.org/URI/53aebbd1-herakles-et-le-taureau-cretois

Héraklès et le taureau crétois

Héraklès et le taureau crétois, enchaînant le taureau de Crète aux pattes arrière. Amphore attique à figures noires, v. 510 av. J.-C. Provenance : Vulci. Groupe de Wurtzbourg 199 (manière du Peintre d'Antiménès).

Le théorème de Pythagore. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f3a5b3-le-th-or-me-de-pythagore

Le théorème de Pythagore

Démonstration du théorème : dans un triangle rectangle, le carré de l'hypothénuse est égal à la somme des carrés des deux côtés.

Les mathématiciens de l'école d'Athènes. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f41aff-les-math-maticiens-de-l-cole-d-ath-nes

Les mathématiciens de l'école d'Athènes

Fresque de Raphaël représentant les mathématiciens de l'école d'Athènes

Octodrachme d’or égyptien avec une corne d'abondance. Source : http://data.abuledu.org/URI/573d2564-octodrachme-d-or-egyptien-avec-une-corne-d-abondance

Octodrachme d’or égyptien avec une corne d'abondance

Octodrachme d’or égyptien avec une corne d'abondance. Nom de l'atelier : Égypte, Alexandrie. Métal : or Diamètre : 28mm Axe des coins : 11h. Poids : 27,82g.Titulature avers : Κ (kappa) derrière la tête. Description avers : Buste diadémé et voilé d’Arsinoé II à droite, une fleur de lotus à la pointe de la tête. Description revers : Double corne d’abondance, remplie de fruits, une grappe de raisin suspendue de chaque côté, les bandelettes flottant au vent. Légende revers : ΑΡΣΙΝΟΗΣ - ΦΙΛΑΔΕΛΦΟΥ. Traduction revers : (Arsinoé sœur de). Date : vers 180-145 AC.

Papyrus avec un fragment des Éléments d'Euclide. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f41b0f-papyrus-avec-un-fragment-des-l-ments-d-euclide

Papyrus avec un fragment des Éléments d'Euclide

Papyrus trouvé à Oxyrhynque en Égypte, comportant un fragment des Éléments d'Euclide.

Sacrifice d'un coq aux dieux grecs. Source : http://data.abuledu.org/URI/51eef6bf-sacrifice-d-un-coq-aux-dieux-grecs

Sacrifice d'un coq aux dieux grecs

Ganymède sur l'Olympe, entouré de Zeus qui lui a offert un coq, une déesse le couronnant et Hébé. Face A d'une amphore attique à figures noires, v. 510 av. J.-C.