Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Tanins | Photographie | Sylviculure | Bois -- Séchage | Merrains | Peinture | Saules | Tannerie | Salicacées | Plantes à tanins | Plantes | Tonneaux | Vertébrés herbivores | Herbivores | Faons | Biches | Alimentation -- Besoins | Animaux sauvages | Animaux sauvages -- Comportement alimentaire | Animaux sauvages -- Alimentation | ...
Biche et deux faons. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fa6e4e-biche-et-deux-faons

Biche et deux faons

Biche et ses deux faons (cerf de Virginie, Odocoileus virginianus) broutant un arbre. Certains herbivores consomment volontiers les feuillages de diverses essences, mais les arbres ainsi « attaqués » peuvent se défendre en produisant des tanins amers qui rendent leurs feuillages moins appétents.

Séchage des merrains. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dbc47f-sechage-des-merrains

Séchage des merrains

Aire de séchage des merrains en empilements aérés : les merrains sont séchés entre 2 et 3 ans pour atteindre 15 % d'humidité. Ce séchage permet ainsi un affinage du bois par l'élimination d'éllagitannins. Il peut être artificiel ou naturel. Le séchage naturel doit bénéficier de facteurs climatiques adéquats, permettant l'oxydation de composés phénoliques, ainsi que biologiques, des champignons qui par leur enzymes hydrolysent des composés phénoliques. La lignine se dégrade laissant apparaître des composés aromatiques. Le séchage permet une diminution de l'apport d'astringence, ainsi que d'amertume. Étymologie : tanin dérive de tan, poudre extraite de l'écorce du chêne qui sert à tanner les peaux. Ce terme de tan est très probablement issu du gaulois tanno signifiant « chêne » que l'on peut restituer d'après le breton tann-chêne et l'ancien cornique (parlée en Cornouailles jusqu'au XVIIe siècle) tannen-chêne ou l'ancien irlandais teine-houx. Les ellagitanins sont des tanins formés d'au moins deux unités galloyles C-C couplées entre elles et sans liaison glycosidique avec des unités flavanols (catéchines).

Saule marsault. Source : http://data.abuledu.org/URI/509808b2-saule-marsault

Saule marsault

Planche N°303 de l'atlas des plantes de France de Masclef : Saule marsault ou saule des chèvres (Salix caprea). Le nom scientifique Salix caprea vient sans doute de la première illustration connue de l'espèce dans le livre de Hieronymus Bock où on voit la plante broutée par une chèvre. L'espèce a été historiquement aussi largement utilisée comme fourrage pour les chèvres. Le bois de saule marsault est employé pour faire des échalas. L'écorce du saule marsault, riche en tanin, est utilisée en tannerie ; elle contient, comme celle de tous les saules, de la saliciline voisine de l'aspirine.