Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Cuisine alsacienne | Aliments | Choucroute | Alimentation | Plats complets | Pâtisseries (gâteaux) | gâteaux | Cuisine allemande | Cuisine (choux) | Cuisine (porc) | Aliments précuisinés | Porc | Alsace (France) | Rococo (art) | Poiriers | Moules à pâtisserie | Style rococo | Calèches | Bade-Wurtemberg (Allemagne) | ...
Choucroute Garnie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50afa8fa-choucroute-garnie

Choucroute Garnie

Choucroute garnie d'Alsace. Plat de choux coupés en fins rubans et légèrement acidulés par un commencement de fermentation, souvent accompagné de charcuterie. C'est un mets composé de chou coupé finement et soumis à lacto-fermentation dans une saumure. L'origine du mot est à rapporter à Sauerkraut en allemand, littéralement « chou aigre», altéré en « chou » et « croute ». En France il dérive du dialecte alsacien. Par extension, le terme désigne aussi le plat de choucroute cuite avec son accompagnement.

Jambonneau de porc. Source : http://data.abuledu.org/URI/50afa5c9-jambonneau-de-porc

Jambonneau de porc

Le jarret de porc ou Eisbein est un plat de viande de porc à l'os. Il est également populaire avec le choucroute et de purée de pommes de terre

Kouglof. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c9e1f8-kouglof

Kouglof

Le kouglof ou kougelhof1 ou kugelhof ou kugelopf ou encore kugelhopf (en allemand Gugelhupf, en tchèque Bábovka) est une spécialité alsacienne, de l'Autriche, de la Tchéquie et du sud de l'Allemagne. Il s'agit d'une brioche dont la forme est caractéristique. Il se prépare dans un moule spécial en terre émaillée. Il existe à Ribeauvillé une légende qui prétend que cette pâtisserie fut confectionnée pour la première fois par les Rois Mages pour remercier un pâtissier local du nom de Kugel de son hospitalité, et que la forme est celle de leurs turbans. Marie-Antoinette aurait mis à la mode à la cour de France ce gâteau populaire en Autriche. Ce pays a d'ailleurs choisi le kouglof pour le représenter au Café Europe, activité de la Journée de l'Europe 2006.

Magasin de pains d'épices à Strasbourg. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a67e0f-magasin-de-pains-d-epices-a-strasbourg

Magasin de pains d'épices à Strasbourg

Façade d'un magasin de pains d'épices à Strasbourg (rue du Maroquin, près de la cathédrale).

Moules en bois de Springerle. Source : http://data.abuledu.org/URI/510077c7-moules-en-bois-de-springerle

Moules en bois de Springerle

Moule en bois à décor rococo pour fabiquer des Springerles. Le Springerle est un biscuit du Bade-Wurtemberg (en Allemagne) et de l'Alsace voisine, avec un dessin en relief. Les Springerles sont traditionnellement blancs et parfumés à l’anis. Les gravures sont traditionnellement taillées dans du bois de poirier. Leur nom signifie « petits sauteurs » ou « petits cavaliers » en allemand. La fabrication de moules de Springerles en bois de poirier est devenue une rareté que les collectionneurs d'aujourd'hui s'arrachent.

Saucisse dans une choucroute. Source : http://data.abuledu.org/URI/501ea4d7-saucisse-dans-une-choucroute

Saucisse dans une choucroute

Choucroute dans une terrine : photo prise dans un restaurant en Alsace en 2006.

Springerle cuit. Source : http://data.abuledu.org/URI/51007bfe-springerle-cuit

Springerle cuit

À partir d'œufs, de sucre en poudre, de farine fine, de graines d'anis, de zeste de citron et de levure chimique (ou de bicabonate de soude), on obtient une pâte qu'on refroidit avant de l'abaisser sur environ 0,5 cm d'épaisseur. Le moule à Springerle enfariné (s'il est en bois) est pressé sur la pâte et les petits fours sont découpés à l'aide d'un couteau ou d'une roulette à pâtisserie. Il faut laisser reposer les Springerles ainsi obtenus pendant au moins 24 heures afin qu'ils sèchent et mouiller leurs pieds (leurs dessous) avant de les poser sur une tôle beurrée parsemée de graines d'anis pour une cuisson à 160 °C (320 °F). Ainsi, en fin de cuisson, le Springerle typiquement développe des "pieds" (qu'on appelle "fuesslé" en alémanique badois et alsacien) sur lesquels il semble reposer. Ordinairement les fuesslés dorés apparaissent au bout de 15 minutes de cuisson et sont le signe que la cuisson est terminée. Il fait laisser refroidir sur une claie à pâtisserie et les entreposer dans une boîte en métal avec une tranche de pomme pendant 4 semaines afin qu'ils développent une consistance propre à la consommation. Anciennement, on en conservait pendant toute l'année avant d'en préparer une nouvelle fournée.

Tarte aux prunes. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ab3f8c-tarte-aux-prunes

Tarte aux prunes

La tarte aux quetsches est une variété de tarte sucrée, garnie de quetsches dénoyautées et coupées en moitiés ou en quarts, puis cuite au four. On ajoute à mi-cuisson un mélange de lait, œuf battu, et sucre ; c'est un flan appelé pepele en alsacien. La tarte au quetsches est une pâtisserie servie en dessert, froide, tiède ou chaude. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tarte_aux_quetsches