Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Céphalopodes | Calmars | Peinture | Ernst Haeckel (1834-1919) | Symétrie (art) | Symétrie (biologie) | Art nouveau (décoration) | Biologie marine | Photographie | Poulpes | Octopus vulgaris | Calamars | Octopodes | Pieuvres | Latin (langue) | Poulpe commun | Gravure | Dessins et plans | Mollusques | Allemand (langue) | ...
Ammonite du Calvados. Source : http://data.abuledu.org/URI/5367b563-parkinsonia-parkinsoni-ammonite

Ammonite du Calvados

Un spécimen de Parkinsonia parkinsoni, une ammonite de la famille des Parkinsoniidae. Diamètre 14,5 cm. Fossile du Bajocien supérieur (Jurassique moyen) récolté à Évrecy (Calvados, Basse-Normandie).

Calamar. Source : http://data.abuledu.org/URI/50abb59a-calamar

Calamar

Les Calamars ou Calmars ou teuthides (Teuthida) constituent un ordre, apparu au début du Jurassique, de céphalopodes décapodes marins apparentés aux seiches et regroupant près de 300 espèces.

Calamar. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d4935d-calamar

Calamar

Calamar ou calmar.

Calamar colossal à échelle humaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d49592-calamar-colossal-a-echelle-humaine

Calamar colossal à échelle humaine

Calamar colossal (Mesonychoteuthis hamiltoni) estimé à 10 mètres de longueur, par comparaison avec une taille d'homme. Les calmars géants du genre Architeuthis sont les plus connus, ils peuvent atteindre jusqu'à 13 m de long pour une centaine de kilos. Mais le calmar colossal est actuellement le plus grand de tous. Cette espèce est connue depuis 1925 grâce aux quelques parties de grands spécimens retrouvées dans l'estomac de cachalots, mais son étude n'a été rendue possible qu'après des prises accidentelles par des navires de pêche à la palangre flottante. Un calmar colossal de 10 m et 450 kg a été capturé en février 2007 en mer de Ross près de l'Antarctique par des pêcheurs néo-zélandais à 1 800 m de profondeur. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Calmar.

Calamar géant échoué. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d4964a-calamar-geant-echoue

Calamar géant échoué

Gravure d'un calmar géant échoué en 1877 sur la baie Trinity, à Terre-Neuve.

Calmar bijou. Source : http://data.abuledu.org/URI/52cda10e-calmar-bijou

Calmar bijou

Planche 54 de "Formes artistiques de la Nature" (Kunstformen der Natur), 1904, livre de lithographies illustratives de sciences naturelles publié par le biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) dont les représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du XXe siècle, et notamment l'École de Nancy. Calmar bijou (Histioteuthis bonnellii) c'est à dire dont les photophores sont sur la peau.

Calmar Chiroteuthis veranyi. Source : http://data.abuledu.org/URI/52cd9f65-chiroteuthis-veranyi

Calmar Chiroteuthis veranyi

Planche 54 de "Formes artistiques de la Nature" (Kunstformen der Natur), 1904, livre de lithographies illustratives de sciences naturelles publié par le biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) dont les représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du XXe siècle, et notamment l'École de Nancy. Céphalopode : calmar (Chiroteuthis veranyi).

Céphalopodes. Source : http://data.abuledu.org/URI/52cd9c95-cephalopodes

Céphalopodes

Planche 54 de "Formes artistiques de la Nature" (Kunstformen der Natur), 1904, livre de lithographies illustratives de sciences naturelles publié par le biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) dont les représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du XXe siècle, et notamment l'École de Nancy. Cinq céphalopodes "Gamochonia, Trichterkraken". En partant d'en haut à gauche et dans le sens des aiguilles d'une montre : 1) Calmar bijou (Histioteuthis Rüppellii), 2) Calmar (Chiroteuthis Veranyi), 3) Pieuvre (Pinnoctopus cordiformis), 4) Octopode (Octopus granulatus), 5) Octopode commun (Octopus vulgaris).

Pieuvre. Source : http://data.abuledu.org/URI/51024ef1-pieuvre

Pieuvre

Pieuvre et poulpe sont des noms vernaculaires ambigus désignant en français certains céphalopodes benthiques du super-ordre Incirrina. Ces animaux se caractérisent par leurs huit bras — pouvant comporter chacun jusqu'à plus de 200 ventouses — et leur relative intelligence. Le corps est entièrement mou hormis un bec comparable à celui des perroquets.

Pieuvre. Source : http://data.abuledu.org/URI/52cdb591-pieuvre

Pieuvre

Pieuvre (Pinnoctopus cordiformis) : Planche 54 de "Formes artistiques de la Nature" (Kunstformen der Natur), 1904, livre de lithographies illustratives de sciences naturelles publié par le biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) dont les représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du XXe siècle, et notamment l'École de Nancy. Cinq céphalopodes "Gamochonia, Trichterkraken".

Poulpe. Source : http://data.abuledu.org/URI/5051ab5b-octopus3-jpg

Poulpe

La pieuvre commune ou poulpe commun (Octopus vulgaris) est une espèce de pieuvre de la famille des octopodidés vivant dans les eaux côtières des mers tropicales et sub-tropicales. C'est l'espèce de pieuvre la plus étudiée, notamment pour son intelligence particulièrement élevée pour un invertébré. Le corps est entièrement mou hormis un bec comparable à celui des perroquets.

Poulpe commun. Source : http://data.abuledu.org/URI/52cdc9a9-poulpe-commun

Poulpe commun

Pieuvre commune ou poulpe commun (Octopus vulgaris). Planche 54 de "Formes artistiques de la Nature" (Kunstformen der Natur), 1904, livre de lithographies illustratives de sciences naturelles publié par le biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) dont les représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du XXe siècle, et notamment l'École de Nancy. Cinq céphalopodes "Gamochonia, Trichterkraken".

Poulpe commun. Source : http://data.abuledu.org/URI/52cdca89-poulpe-commun

Poulpe commun

Poulpe commun (Octopus vulgaris). Planche 54 de "Formes artistiques de la Nature" (Kunstformen der Natur), 1904, livre de lithographies illustratives de sciences naturelles publié par le biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) dont les représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du XXe siècle, et notamment l'École de Nancy. Cinq céphalopodes "Gamochonia, Trichterkraken".

Planche de céphalopodes Gamochonia en 1904. Source : http://data.abuledu.org/URI/535d2fa7-planche-de-cephalopodes-gamochonia-en-1909

Planche de céphalopodes Gamochonia en 1904

Planche de céphalopodes Gamochonia, Ernst Haeckel (1834–1919), "Kunstformen der Natur" (1904), planche 54 : Chiroteuthis veranyi, Histioteuthis rüppellii, Pinnoctopus cordiformis, Octopus vulgaris, Octopus granulatu. Les céphalopodes (Cephalopoda, du grec képhalé, la tête, et pous, podos, le pied) sont des animaux de l'embranchement des mollusques, dont le pied, divisé en bras, surmonte la tête. Leur tête, distincte de la masse viscérale, comporte un véritable cerveau contenu dans un crâne cartilagineux ; des yeux perfectionnés, un bec corné, etc. Leur pied, qui s'attache à la tête, est divisé en bras munis de ventouses. Le manteau ventral, contractile, constitue avec le siphon un puissant organe de locomotion. Les céphalopodes existent depuis la fin du Cambrien, il y a 500 millions d'années. Les céphalopodes actuels sont des prédateurs marins. Ils se nourrissent de mollusques, de poissons, et de crustacés. Ils tiennent leur proie avec leurs bras, et la déchiquettent avec leur bec corné. Quand ils sont sédentaires, on peut facilement repérer leur présence par l'amas de coquilles vidées devant leur trou. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9phalopode