Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Mollusques | Escargots | Coquillages | Biologie marine | Bivalves | Biologie animale | Mollusques bivalves | Coquillages comestibles | Bénitiers | Gastéropodes | Tridacna Maxima | Mer Rouge | abcd-six-minutes-pour-la-mer-rouge | Hélicidés | Mollusques -- Coquilles | Mollusques marins | Dessins et plans | Animaux -- Alimentation -- Besoins | Cuisine (fruits de mer) | ...
Ammonite du Calvados. Source : http://data.abuledu.org/URI/5367b563-parkinsonia-parkinsoni-ammonite

Ammonite du Calvados

Un spécimen de Parkinsonia parkinsoni, une ammonite de la famille des Parkinsoniidae. Diamètre 14,5 cm. Fossile du Bajocien supérieur (Jurassique moyen) récolté à Évrecy (Calvados, Basse-Normandie).

Collection de mollusques fossiles. Source : http://data.abuledu.org/URI/584ff550-collection-de-mollusques-fossiles

Collection de mollusques fossiles

Collection de mollusques fossiles de F.C. van Heurn, Naturalis, Leyde (Pays-Bas).

Coquillage. Source : http://data.abuledu.org/URI/588ce622-coquillage

Coquillage

Coquille de Bufonaria perelegans.

Coquille de Bufonaria. Source : http://data.abuledu.org/URI/585024a6-coquille-de-bufonaria

Coquille de Bufonaria

Coquille de Bufonaria perelegans, de la famille des Bursidae. Taille : 83 mm.

Déplacement d'escargot. Source : http://data.abuledu.org/URI/538ba025-deplacement-d-escargot

Déplacement d'escargot

Escargot (Helix aspersa) laissant une traînée de mucus.

Dessin d'escargot à coquille verte. Source : http://data.abuledu.org/URI/538b9695-dessin-d-escargot-a-coquille-verte

Dessin d'escargot à coquille verte

Dessin d'escargot à coquille verte.

Dessin de limace. Source : http://data.abuledu.org/URI/538b9589-dessin-de-limace-

Dessin de limace

Dessin de petite limace grise (Deroceras agreste) : 1) Queue 2) Bouclier ou manteau 3) Tentacules supérieurs 4) Tentacules inférieurs 5) Pneumostome 6) Pied 7) Sole de reptation.

Dessin non légendé de limace. Source : http://data.abuledu.org/URI/538b960b-dessin-non-legende-de-limace

Dessin non légendé de limace

Dessin non légendé de limace

Deux escargots. Source : http://data.abuledu.org/URI/5342d4d7-deux-escargots

Deux escargots

Deux escargots de Quimper (Elona quimperiana) sur une souche : espèce endémique des Monts d'Arrée en Bretagne.

Deux escargots des bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/5342ff72-deux-escargots-des-bois

Deux escargots des bois

Deux escargots des bois (Cepaea nemoralis). Son habitat est très varié et on peut le rencontrer dans le bois, les haies, les friches, les dunes et les prairies. Il se rencontre jusqu'à 1 200 m dans les Alpes et 2 200 m dans les Pyrénées. Il se rencontre partout dans l'ouest de l'Europe. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cepaea_nemoralis

Développement d'un mollusque en 1866. Source : http://data.abuledu.org/URI/59453508-developpement-d-un-mollusque-en-1866

Développement d'un mollusque en 1866

Alfred Moquin-Tandon, alias Alfred Frédol, "Le monde de la mer" en 1866 : Planche XVIII, Développement d'un mollusque nu (Fionia nobilis). 1) oeuf fraichement pondu ; 2-11) différentes phases de son développement ; 12) éclosion du jeune ; 14-16) quatre positions du jeune pendant une révolution ; 17) Fionie pendant la ponte - a) paquet d'oeufs enroulé, b) paquet d'oeufs déroulé.

Escargot. Source : http://data.abuledu.org/URI/5234b8ed-escargot

Escargot

Un escargot à coquille jaune.

Escargot des bois à coquille jaune. Source : http://data.abuledu.org/URI/534301bf-escargot-des-bois-a-coquille-jaune

Escargot des bois à coquille jaune

Escargot des bois à coquille jaune (Cepaea nemoralis) sur les feuilles d'un arbuste.

Escargot des bois sur une feuille. Source : http://data.abuledu.org/URI/5343000b-escargot-des-bois-sur-une-feuille

Escargot des bois sur une feuille

Escargot des bois (Cepaea nemoralis ; Carolus Linnaeus, 1758).

Escargot des bois sur une feuille. Source : http://data.abuledu.org/URI/53430112-escargot-des-bois-sur-une-feuille

Escargot des bois sur une feuille

Escargot des bois (Cepaea nemoralis) sur une feuille. Il se distingue de l'escargot des jardins (Cepaea hortensis) par la couleur du renflement sur le bord de la coquille, le péristome, qui est généralement de couleur brun foncé. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cepaea_nemoralis

Escargot des bois sur une feuille. Source : http://data.abuledu.org/URI/53430534-escargot-des-bois-sur-une-feuille

Escargot des bois sur une feuille

Escargot des bois (Cepaea nemoralis) sur une feuille.

Escargot des jardins. Source : http://data.abuledu.org/URI/5342f114-escargot-des-jardins

Escargot des jardins

Escargot des jardins (Cepaea hortensis) sur une feuille. Son habitat est très varié, on le trouve dans les bois et les prairies, les haies et les dunes. Il apprécie les feuilles d'arbres fruitiers tels que le pommier. Il possède comme prédateur la grive musicienne. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Escargot_des_jardins.

Escargot des jardins. Source : http://data.abuledu.org/URI/5342f1d5-escargot-des-jardins

Escargot des jardins

Escargot des jardins (Cepaea hortensis).

Escargots à la bourguignonne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5234ce19-escargots-a-la-bourguignonne

Escargots à la bourguignonne

Escargots persillés à la bourguignonne. Le véritable escargot de Bourgogne (Helix pomatia), traditionnellement préparé en coquille, au beurre persillé. Taille de 40 à 55 mm pour un poids adulte de 25 à 45 g. Répartition géographique naturelle : Europe centrale

Fruits de mer et coquillages au Sénégal. Source : http://data.abuledu.org/URI/52e4d8e6-fruits-de-mer-et-coquillages-au-senegal

Fruits de mer et coquillages au Sénégal

Fruits de mer et coquillages en vente à Fadiouth au Sénégal. L'Anadara senilis (ou arche) est un mollusque bivalve que l'on trouve notamment dans l'ouest africain. Déjà signalé par Michel Adanson dans son Histoire naturelle du Sénégal, ce coquillage est exploité au Sénégal depuis des millénaires. Il est en particulier très présent dans les amas coquilliers du Sine-Saloum. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Senilia_senilis

Gros plan sur un escargot. Source : http://data.abuledu.org/URI/5343045f-gros-plan-sur-un-escargot

Gros plan sur un escargot

Gros plan sur un escargot. Les escargots disposent d'une ou deux paires de tentacules rétractiles, appelés cornes ou « antennes » dans le langage familier. Dans la partie supérieure de la tête la première paire de «cornes» abrite les yeux mais la vue est un sens peu utilisé par les escargots. Ils possèdent surtout un bulbe olfactif sous l'œil et la deuxième paire de tentacules est un organe olfactif et tactile (épithélium) qui est en revanche très utilisé. Quelle que soit son allure, la coquille de l'escargot est toujours hélicoïdale. L'escargot se déplace, seulement vers l'avant, grâce à son pied, qui est en fait un gigantesque muscle qui se contracte et s'allonge alternativement. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Escargot

Limace léopard pondant ses oeufs. Source : http://data.abuledu.org/URI/538b9a35-limace-leopard-pondant-ses-oeufs

Limace léopard pondant ses oeufs

Limace léopard (limax maximus) pondant ses oeufs. La limace léopard a une longueur d'environ 13 cm1, certains auteurs lui donnent même une longueur maximum de 20 cm2. La limace léopard est de couleur grise ou brun clair. Son bouclier est moucheté de taches noires d’environ 3 mm, et ces taches sont alignées et peuvent ressembler à des rayures longitudinales sur la queue. Ces limaces ont une longévité de 2 ans et demi à trois ans. La ponte comporte une à trois centaines d’œufs selon la taille et l’état de santé de la mère. Les œufs sont légèrement allongés, de 4 à 5 mm de diamètre, et éclosent entre 19 et 45 jours selon les conditions climatiques, et peuvent être détruits par de nombreux prédateurs qui en sont friands. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Limax_maximus

Mollusques en 1866. Source : http://data.abuledu.org/URI/5945333f-mollusques-en-1866

Mollusques en 1866

Alfred Moquin-Tandon, alias Alfred Frédol, "Le monde de la mer" en 1866 : Planche XVII, Mollusques nus. Doris tunicata, Doris foridella, Doris albescens, Goniodoris coelestis, Goniodoris elegans, Doto forbesi, Eolis alderiana, Custiphorus vesiculosus, Dolabrifera ornata.

Mollusques en 1866. Source : http://data.abuledu.org/URI/594581fe-mollusques-en-1866

Mollusques en 1866

Alfred Moquin-Tandon (1804-1863), alias Alfred Frédol, "Le monde de la mer" en 1866. planche XVII. Mollusques nus. 1 Phanérobranche doriforme. 2 Phanérobranche à chevrons. 3 Polycère. 4 Polycère. 5 Amphopine d Albert. 6 Polycère. 7 Oeufs de Bulla ?

Planche de céphalopodes Gamochonia en 1904. Source : http://data.abuledu.org/URI/535d2fa7-planche-de-cephalopodes-gamochonia-en-1909

Planche de céphalopodes Gamochonia en 1904

Planche de céphalopodes Gamochonia, Ernst Haeckel (1834–1919), "Kunstformen der Natur" (1904), planche 54 : Chiroteuthis veranyi, Histioteuthis rüppellii, Pinnoctopus cordiformis, Octopus vulgaris, Octopus granulatu. Les céphalopodes (Cephalopoda, du grec képhalé, la tête, et pous, podos, le pied) sont des animaux de l'embranchement des mollusques, dont le pied, divisé en bras, surmonte la tête. Leur tête, distincte de la masse viscérale, comporte un véritable cerveau contenu dans un crâne cartilagineux ; des yeux perfectionnés, un bec corné, etc. Leur pied, qui s'attache à la tête, est divisé en bras munis de ventouses. Le manteau ventral, contractile, constitue avec le siphon un puissant organe de locomotion. Les céphalopodes existent depuis la fin du Cambrien, il y a 500 millions d'années. Les céphalopodes actuels sont des prédateurs marins. Ils se nourrissent de mollusques, de poissons, et de crustacés. Ils tiennent leur proie avec leurs bras, et la déchiquettent avec leur bec corné. Quand ils sont sédentaires, on peut facilement repérer leur présence par l'amas de coquilles vidées devant leur trou. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9phalopode

Planche de coquillages. Source : http://data.abuledu.org/URI/5460fa19-planche-de-coquillages

Planche de coquillages

Planche de coquillages, IX, 1859, par George Brettingham Sowerby II (1812–1884) : 1) Pecten pusio, Talochlamys pusio ; 2), 3) Pecten varius, Mimachlamys varia ; 4) Pecten niveus, Mimachlamys varia nivea ; 5) 6) 7) Pecten opercularis, Aequipecten opercularis ; 8) Pecten Audouinii, Aequipecten opercularis ; 9) 10) Pecten danicus, Pseudamussium peslutrae ; 11) 12) Pecten tigrinus, Palliolum tigerinum ; 13) Pecten maximus, Pecten maximus ; 14) Pecten similis, Similipecten similis ; 15) Pecten striatus, Palliolum striatum ; 16) Pecten furtivus, Palliolum incomparabile : 17) Hippothyris psittacea, Hemithiris psittacea ; 18) Terebratula cranium, Macandrevia cranium ; 19) Terebratula capsula, Gwynia capsula ; 20) Argiope caput-serpentis, Terebratulina retusa ; 21) Argiope cistellula, Argyrotheca cistellula ; 22) Argiope decollata ; 23) Argiope seminulum, 24) Crania anomala, Novocrania anomala ; Nos 17—24 Brachiopodes, les autres Mollusques.

Ponte par une limace de mer sur une ascidie. Source : http://data.abuledu.org/URI/58490869-ponte-par-une-limace-de-mer-sur-une-ascidie

Ponte par une limace de mer sur une ascidie

Un nudiranche (Nembrotha lineolata) dépose ses oeufs en spirale sur une ascidie (Polycarpa aurata) près de Metinaro, dans le Timor oriental. L'ascidie a une forme d'outre. Les nudibranches (Nudibranchia) forment un ordre de mollusques gastéropodes. Ils sont caractérisés par leur absence de coquille - d'où leur appellation fréquente de « limaces de mer » - et leurs branchies nues. Source : Wikipédia.

Praire. Source : http://data.abuledu.org/URI/5051af71-praire

Praire

La praire commune est un bivalve de la famille des vénéridés, hôte des fonds côtiers sablo-vaseux du bas de l’étage infralittoral jusqu’à 100 m de profondeur.

Tête et cornes de limace léopard. Source : http://data.abuledu.org/URI/538b9b7d-tete-et-cornes-de-limace-leopard

Tête et cornes de limace léopard

Tête et cornes de limace léopard (Limax maximus).

Ammonites au Maroc. Source : http://data.abuledu.org/URI/551c48af-ammonites-au-maroc

Ammonites au Maroc

Ammonites et bélemnites déplacées sur le platier supratidal ("teepee") par une vague de tempête ou un courant de marée. Les coquilles flottées sont probablement liées entre elles par un tissu algaire. Lias moyen (Carixien, dét. R. Du Dresnay) du Haut Atlas, Maroc. Voir Septfontaine (1985), Revue de Micropal.

Bénitier géant ou Tridacna maxima. Source : http://data.abuledu.org/URI/55381fe1-benitier-geant-ou-tridacna-maxima

Bénitier géant ou Tridacna maxima

Le bénitier géant ou Tridacna maxima est un bivalve sessile qui peut atteindre des dimensions colossales. Durant la journée, il laisse dépasser son épais manteau souvent très coloré (bleu, vert, violet...) pour assurer la photosynthèse de ses algues symbiotiques, qui contribuent à le nourrir ; il est cependant capable de le rétracter très rapidement et de se refermer d'un coup, brisant net tout objet qui pourrait se trouver entre ses deux solides valves réunies par un muscle extrêmement puissant.

Bénitier géant ou Tridacna maxima. Source : http://data.abuledu.org/URI/55381ff3-benitier-geant-ou-tridacna-maxima

Bénitier géant ou Tridacna maxima

Le bénitier géant ou Tridacna maxima est un bivalve sessile qui peut atteindre des dimensions colossales. Durant la journée, il laisse dépasser son épais manteau souvent très coloré (bleu, vert, violet...) pour assurer la photosynthèse de ses algues symbiotiques, qui contribuent à le nourrir ; il est cependant capable de le rétracter très rapidement et de se refermer d'un coup, brisant net tout objet qui pourrait se trouver entre ses deux solides valves réunies par un muscle extrêmement puissant.

Bénitier géant ou Tridacna maxima. Source : http://data.abuledu.org/URI/5538200b-benitier-geant-ou-tridacna-maxima

Bénitier géant ou Tridacna maxima

Le bénitier géant ou Tridacna maxima est un bivalve sessile qui peut atteindre des dimensions colossales. Durant la journée, il laisse dépasser son épais manteau souvent très coloré (bleu, vert, violet...) pour assurer la photosynthèse de ses algues symbiotiques, qui contribuent à le nourrir ; il est cependant capable de le rétracter très rapidement et de se refermer d'un coup, brisant net tout objet qui pourrait se trouver entre ses deux solides valves réunies par un muscle extrêmement puissant.

Bénitier géant ou Tridacna maxima. Source : http://data.abuledu.org/URI/55382018-benitier-geant-ou-tridacna-maxima

Bénitier géant ou Tridacna maxima

Le bénitier géant ou Tridacna maxima est un bivalve sessile qui peut atteindre des dimensions colossales. Durant la journée, il laisse dépasser son épais manteau souvent très coloré (bleu, vert, violet...) pour assurer la photosynthèse de ses algues symbiotiques, qui contribuent à le nourrir ; il est cependant capable de le rétracter très rapidement et de se refermer d'un coup, brisant net tout objet qui pourrait se trouver entre ses deux solides valves réunies par un muscle extrêmement puissant.

Bénitier géant ou Tridacna maxima. Source : http://data.abuledu.org/URI/5538202d-benitier-geant-ou-tridacna-maxima

Bénitier géant ou Tridacna maxima

Le bénitier géant ou Tridacna maxima est un bivalve sessile qui peut atteindre des dimensions colossales. Durant la journée, il laisse dépasser son épais manteau souvent très coloré (bleu, vert, violet...) pour assurer la photosynthèse de ses algues symbiotiques, qui contribuent à le nourrir ; il est cependant capable de le rétracter très rapidement et de se refermer d'un coup, brisant net tout objet qui pourrait se trouver entre ses deux solides valves réunies par un muscle extrêmement puissant.

Bénitier géant ou Tridacna maxima. Source : http://data.abuledu.org/URI/55382049-benitier-geant-ou-tridacna-maxima

Bénitier géant ou Tridacna maxima

Le bénitier géant ou Tridacna maxima est un bivalve sessile qui peut atteindre des dimensions colossales. Durant la journée, il laisse dépasser son épais manteau souvent très coloré (bleu, vert, violet...) pour assurer la photosynthèse de ses algues symbiotiques, qui contribuent à le nourrir ; il est cependant capable de le rétracter très rapidement et de se refermer d'un coup, brisant net tout objet qui pourrait se trouver entre ses deux solides valves réunies par un muscle extrêmement puissant.

Bénitier géant ou Tridacna maxima. Source : http://data.abuledu.org/URI/55382061-benitier-geant-ou-tridacna-maxima

Bénitier géant ou Tridacna maxima

Le bénitier géant ou Tridacna maxima est un bivalve sessile qui peut atteindre des dimensions colossales. Durant la journée, il laisse dépasser son épais manteau souvent très coloré (bleu, vert, violet...) pour assurer la photosynthèse de ses algues symbiotiques, qui contribuent à le nourrir ; il est cependant capable de le rétracter très rapidement et de se refermer d'un coup, brisant net tout objet qui pourrait se trouver entre ses deux solides valves réunies par un muscle extrêmement puissant.

Bénitier géant ou Tridacna maxima. Source : http://data.abuledu.org/URI/5538207d-benitier-geant-ou-tridacna-maxima

Bénitier géant ou Tridacna maxima

Le bénitier géant ou Tridacna maxima est un bivalve sessile qui peut atteindre des dimensions colossales. Durant la journée, il laisse dépasser son épais manteau souvent très coloré (bleu, vert, violet...) pour assurer la photosynthèse de ses algues symbiotiques, qui contribuent à le nourrir ; il est cependant capable de le rétracter très rapidement et de se refermer d'un coup, brisant net tout objet qui pourrait se trouver entre ses deux solides valves réunies par un muscle extrêmement puissant.

Bigorneau. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ace5ce-bigorneau

Bigorneau

Le bigorneau, Littorina littorea, est un mollusque marin à qui son apparence vaut le surnom d'escargot de mer. Il fait partie des littorines. Il porte également d'autres noms comme le bourgot, la littorine commune ou le vignot ; en anglais il se nomme Periwinckle.

Boutons dans un coquillage. Source : http://data.abuledu.org/URI/53175bfb-boutons-dans-un-coquillage

Boutons dans un coquillage

Boutons creusés à l'emporte-pièce dans une coquille de coquillage.

Boutons en coquilles d'huitres. Source : http://data.abuledu.org/URI/53176875-boutons-en-coquilles-d-huitres

Boutons en coquilles d'huitres

Boutons en coquilles d'huitres.

Bulot. Source : http://data.abuledu.org/URI/509a9017-bulot

Bulot

Les Buccinidae, les buccins, appelés bourgots au Québec, forment une famille de gastéropodes marins carnivores dont le plus connu et consommé est le buccin commun, gros buccin ou bulot (Buccinum undatum).

Calamar. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d4935d-calamar

Calamar

Calamar ou calmar.

Clam. Source : http://data.abuledu.org/URI/505c6b2d-clam

Clam

Venerupisest un genre de mollusques bivalves.

Coquille de coques jaunes. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f505da-coquille-de-coques-jaunes

Coquille de coques jaunes

Coquilles de Coques jaunes (Cerastoderma glaucum).

Coquille de gastéropode. Source : http://data.abuledu.org/URI/538b991d-coquille-de-gasteropode

Coquille de gastéropode

Manière de compter les spirales de coquilles de gastéropodes.

Coquilles d'escargots cassées. Source : http://data.abuledu.org/URI/5342fea0-coquilles-d-escargots-cassees

Coquilles d'escargots cassées

Coquilles d'escargots (Cepaea hortensis et Cepaea nemoralis) : les merles lancent les escargots sur des surfaces dures où les coquilles se cassent et mangent la chair.

Dessin de coquille d'escargot. Source : http://data.abuledu.org/URI/538b9ed3-dessin-de-coquille-d-escargot

Dessin de coquille d'escargot

Dessin de coquille d'escargot (Zonitoides nitidus), petit escargot terrestre typique des gastéropodes, à coquille à enroulement à droite.

Ensemble de coquillages. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f505d7-ensemble-de-coquillages

Ensemble de coquillages

Un ensemble de coquillages

Escargot en déplacement. Source : http://data.abuledu.org/URI/52def6e9-escargot-en-deplacement

Escargot en déplacement

Escargot petit-gris (Helix aspersa) en déplacement : les yeux au bout de deux longs pédoncules, familièrement appelés cornes, rétractiles, sont visibles ; mais la vue est un sens peu utilisé par les escargots. Ils possèdent surtout un bulbe olfactif sous l'œil et la deuxième paire de tentacules est un organe olfactif et tactile (épithélium) qui est en revanche très utilisé. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Escargot

Escargot vert à coquille rouge. Source : http://data.abuledu.org/URI/5047a6e2-escargot-vert-a-coquille-rouge

Escargot vert à coquille rouge

Dessin d'escargot vert à coquille rouge.

Fossile d'ammonite. Source : http://data.abuledu.org/URI/585709fb-fossile-d-ammonite

Fossile d'ammonite

Fossile d'ammonite au musée Naturalis de Leyde.

Grande nacre. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d20a60-grande-nacre

Grande nacre

Nacre géante (Pinna nobilis), longueur réelle environ 60cm, coquillage bivalve protégé de Méditerranée, de couleur rouge vivant enfiché verticalement dans les fonds sableux, souvent couverts d'herbiers de posidonie (Posidonia oceanica). C'est l’un des plus grands coquillages existant dans le monde (elle peut dépasser 1 m de long). Jadis abondante sur le littoral français, elle a été décimée par la pollution, fragilisée par le recul des herbiers à posidonie, par les ancrages et les chalutages, mais aussi par les plongeurs avides de souvenirs originaux ; elle est aujourd'hui devenue très rare. Elle est protégée en France depuis le 26 novembre 1992 et sa pêche est interdite. Elle recèle souvent des crustacés vivant à l'intérieur.

Huîtres de Marennes-Oléron. Source : http://data.abuledu.org/URI/509bce38-huitres-de-marennes-oleron

Huîtres de Marennes-Oléron

Le terme huître (ou huitre1) recouvre un certain nombre de groupes de mollusques marins bivalves qui se développent en mer. Elles ne vivent que dans de l'eau salée (contenant 30 à 32 grammes de sel par litre (g/l), voire moins) et se trouvent dans toutes les mers.

Hypselodoris bullocki. Source : http://data.abuledu.org/URI/503a5e53-hypselodoris-bullocki

Hypselodoris bullocki

Hypselodoris cf. bullocki, un nudibranche. Photo prise près de l'île de Sipadan, au large de la partie malaisienne de Bornéo.

Mimétisme de la seiche. Source : http://data.abuledu.org/URI/5850022d-mimetisme-de-la-seiche

Mimétisme de la seiche

Mimétisme de la seiche.

Mimétisme de la seiche. Source : http://data.abuledu.org/URI/5850050d-mimetisme-de-la-seiche

Mimétisme de la seiche

Mimétisme de la seiche (Sepia latimanus).

Moules. Source : http://data.abuledu.org/URI/509b9370-moules

Moules

Les moules sont des mollusques bivalves.