Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Philosophes grecs | Philosophes antiques | Platon (0427?-0348? av. J.-C.) | Photographie | Thalès, Théorème de | Peinture | Gravure | Clip art | Dessins et plans | Sept sages de la Grèce | Philosophes grecs dans l'Antiquité | Milet (ville ancienne) | Asie mineure | Présocratiques | Géométrie | Aristote (0384-0322 av. J.-C.) | Triangle | Cercle | Ionie -- Histoire | Ionie | ...
Ambre brut. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ec9b2-ambre-brut

Ambre brut

Photographie d'un morceau d'ambre brut de Colombie (Staatliches Museum für Naturkunde Karlsruhe, en Allemagne). Surtout connu pour son théorème, Thalès a également réalisé des constatations physiques ; il est même considéré comme le premier « physicien ». On lui doit notamment la première connaissance de l'électricité, grâce à deux expériences. Il remarqua d'abord que l'ambre avait la propriété d'attirer les matériaux légers comme le tissu (le mot « électricité » (ἤλεκτρον, elektron en grec ancien) est par ailleurs donné en référence à l'ambre jaune). Une autre expérience réalisée en Magnésie, vers -600, lui permet de mettre en évidence les propriétés d'aimantation de l'oxyde de fer.

Aristote et le buste d'Homère. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c3bb50-aristote-et-le-buste-d-homere

Aristote et le buste d'Homère

Aristote contemplant le buste d'Homère, 1653, par Rembrandt (1606–1669).

Buste d'Épicure. Source : http://data.abuledu.org/URI/50bd0177-buste-d-epicure

Buste d'Épicure

Buste d'Épicure, fondateur de l'épicurisme, copie romaine d'un original hellénistique. Épicure (en grec Ἐπίκουρος) est un philosophe grec, né fin -342 ou début -341 et mort en -270. Il est le fondateur, en -306, de l'épicurisme, l'une des plus importantes écoles philosophiques de l'Antiquité. En physique, il soutient que tout ce qui est se compose d'atomes indivisibles. Les atomes se meuvent aléatoirement dans le vide et peuvent se combiner pour former des agrégats de matière. L'âme en particulier serait un de ces agrégats d'atomes, et non une entité spirituelle, notamment d'après son disciple Lucrèce. En éthique, le philosophe grec défend l'idée que le souverain bien est le plaisir, défini essentiellement comme « absence de douleur ». En logique ou épistémologie, Épicure considère que la sensation est à l'origine de toute connaissance et annonce ainsi l'empirisme. La doctrine d'Épicure peut être résumée par ce que les épicuriens ont appelé le tetrapharmakon (quadruple-remède, ou "quadruple-poison" : car tout est question de posologie), que fit graver Diogène d'Œnoanda sur le mur d'un portique, formulé ainsi : on ne doit pas craindre les dieux ; on ne doit pas craindre la mort ; le bien est facile à atteindre ; on peut supprimer la douleur. Épicure classait les besoins et aspirations en quatre catégories : Besoins naturels indispensables à la vie (boire, manger, dormir), au bien-être (maison, hygiène, diététique, affection), et au bonheur (philosophie, amitié, sagesse) ; Aspirations naturelles dont on peut à la rigueur se passer (le sexe, l'amour, jeux, arts, sciences, etc.) ; Aspirations de création humaine et donc artificielles (richesse, gloire, etc.) ; Aspirations mystiques et non réalisables (désirs d'immortalité, etc.).

Buste de Platon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5061c990-buste-de-platon

Buste de Platon

Marbre de Luni, copie du portrait exécuté par Silanion pour l'Académie d'Athènes vers 370 av. J.-C.

Buste de Socrate. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ef5ec-buste-de-socrate

Buste de Socrate

Portrait de Socrate en marbre, œuvre romaine du Ier siècle, peut-être une copie d'un bronze perdu réalisé par Lysippe.

Carte de l'Asie Mineure. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ebc51-carte-de-l-asie-mineure

Carte de l'Asie Mineure

Carte de l'Asie Mineure antique et de Milet, la ville des "Sept Sages" présocratiques : Stilpon, Chilon, Thalès, Pythagore, Empédocle, Phérécyde, Anacharsis. Voici leur devise traduite : Thalès de Milet : Ἐγγύα, πάρα δ᾽ ἄτα. « Ne te porte jamais caution. » Solon d'Athènes : Μηδὲν ἄγαν. « Rien de trop. » Chilon de Sparte : Γνῶθι σεαυτόν. « Connais-toi toi-même. » Pittacos de Mytilène : Γίγνωσκε καιρόν. « Reconnais l'occasion favorable. » Bias de Priène : Οἱ πλεῖστοι κακοί. « Les plus nombreux sont les méchants. » ou « La plupart des hommes sont mauvais. » Cléobule de Lindos : Μέτρον ἄριστον. « La modération est le plus grand bien. » Périandre de Corinthe : « Prudence en toute chose. »

École française d'Athènes. Source : http://data.abuledu.org/URI/505eb145-ecole-francaise-d-athenes

École française d'Athènes

Détail du tableau de Raphaël sur les personnages légendés de gauche à droite . 1 : Zénon de Citium, 2 : Épicure, 3 : Frédéric II de Mantoue ?, 4 : Boèce ou Anaximandre ou Empédocle ? 5 : Averroès, 6 : Pythagore, 7 : Alcibiade ou Alexandre le Grand ?, 8 : Antisthène ou Xénophon ?, 9 : Hypatie ou François Marie Ier della Rovere ?, 10 : Eschine ou Xénophon ?, 11 : Parménide ou Euclide ?, 12 : Socrate, 13 : Héraclite (sous les traits de Michel-Ange), 14 : Platon tenant le Timée (sous les traits de Léonard de Vinci), 15 : Aristote tenant l’Éthique, 16 : Diogène de Sinope, 17 : Plotin ?, 18 : Euclide ou Archimède entouré d'étudiants (sous les traits de Bramante) ?, 19 : Strabon ou Zoroastre ?, 20 : Ptolémée, R : Raphaël en Apelle, 21 : Le Sodoma en Protogène.

Héraclite. Source : http://data.abuledu.org/URI/518d5b5d-heraclite

Héraclite

Héraclite, 1628, par le peintre hollandais Hendrick ter Brugghen (1588–1629). Héraclite est le premier philosophe connu pour son étude du sens de la justice.

L'Académie de Platon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5061cea3-l-academie-de-platon

L'Académie de Platon

Dessin de Carl Johan Wahlbom (1810-1858), peintre suédois, intitulé "Platon dans son Académie", représentant Platon assis à l'ombre des arbres, avec six étudiants. Au dernier plan, l'Acropole, et sur le banc de pierre une gravure d'Athéna.

La mort de Socrate. Source : http://data.abuledu.org/URI/50502f79-la-mort-de-socrate

La mort de Socrate

Tableau, réalisé par le peintre Jacques-Louis David, en 1787, représentant la mort du philosophe grec Socrate, condamné par les Athéniens à boire la ciguë pour avoir perverti la jeunesse. Alors que ses amis lui conseillent de s'enfuir, Socrate préfère la mort, pour faire la preuve que, même dans ces circonstances extrêmes où il est frappé par l'injustice, il reste fidèle aux lois de sa cité.

La ville de Zénon d'Élée. Source : http://data.abuledu.org/URI/505eb75e-la-ville-de-zenon-d-elee

La ville de Zénon d'Élée

Site archéologique de Velia (Elée) en Campanie (Italie) : cité grecque de la côte tyrrhénienne, près du golfe de Salerne. C'est ici que fut créée l'école d'Élée, école philosophique fondée par Parménide et Xénophane et suivie par Zénon d'Élée et Mélisse.

Le botaniste grec Théophraste. Source : http://data.abuledu.org/URI/50983a41-le-botaniste-grec-theophraste

Le botaniste grec Théophraste

Théophraste, botaniste et philosophe grec, Jardin botanique de Palerme. Théophraste (en grec ancien Θεόφραστος / Théophrastos), est un philosophe grec né vers 371 av. J.-C. à Erèse (Lesbos) et mort vers 287 av. J.-C. à Athènes. Élève d'Aristote, il fut le premier scholarque du Lycée, de 322 à 288 av. J.-C. Un grand nombre d’observations personnelles ou vérifiées dans l’Histoire impliquent l’emploi de la même méthode : par exemple, Théophraste distingue les plantes d’après leurs parties, leurs accidents, leurs naissances, leurs manières de vivre, leurs usages. Dans "Recherches sur les plantes et Causes des plantes" il explique les différences d’après les principes d’Aristote ; il y a dans les deux ouvrages l’affirmation, implicite et explicite, que la nature est soumise à des lois régulières. Théophraste, dans le livre VI des Causes des Plantes, fait à peu près la même division des saveurs que Platon : la douce, l'acide, l'aigre, l'austère, la salée, l'acre, et l’amère.

Le mythe de la caverne de Platon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5061ef10-le-mythe-de-la-caverne-de-platon

Le mythe de la caverne de Platon

Schéma de l'Allégorie de la caverne de Platon.

Le tonneau de Diogène. Source : http://data.abuledu.org/URI/56bb979d-le-tonneau-de-diogene

Le tonneau de Diogène

Le tonneau de Diogène, in Les merveilles de l'industrie ou, Description des principales industries modernes / par Louis Figuier. - Paris : Furne, Jouvet, [1873-1877]. - Tome I.

Les quatre philosophes grecs. Source : http://data.abuledu.org/URI/505f6231-les-quatre-philosophes-grecs

Les quatre philosophes grecs

Gravure sur bois d'Albert Dürer intitulée ''Philosophia'' (personnification de la philosophie), inspirée par Boetius, "Consolation de la Philosophie''. Quatre peronnages célèbres de l'antiquité représentent “les philosophes grecs”, “les prêtres égyptiens”, “les poètes et orateurs romains”, “les sages allemands". Dans les quatre angles, les vents personnifient les quatre points cardinaux et les tempéraments qui leur sont associés.

Les sept sages de Milet. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ed152-les-sept-sages-de-milet

Les sept sages de Milet

Gravure dur bois : Portrait des sept sages de Milet, Chroniques de Nuremberg, 1493. Les Chroniques sont une histoire illustrée du Monde, depuis la création jusqu'aux années 1490. Elles ont été compilées par Hartmann Schedel, illustrées et gravées par Michael Wohlgemuth et Wilhelm Pleydenwurff, et imprimées et publiées par Anton Koberger.

Ligne des analogies de Platon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5061e6bd-ligne-des-analogies-de-platon

Ligne des analogies de Platon

Ligne des analogies de Platon.

Platon et Aristote. Source : http://data.abuledu.org/URI/5061ccf5-platon-et-aristote

Platon et Aristote

Détail de la fresque de Raphaël, L'Ecole d'Athènes, 1509. Aristote montre la terre pour exprimer sa croyance dans le savoir construit sur l'observation empirique et l'expérience ; il tient dans sa main gauche un exemplaire de l'Éthique de Nicomaque. Platon, à gauche, en peplum rouge, tient son Timée sous son bras gauche et montre le ciel, pour exprimer sa croyance dans les Formes.

Platon le philosope. Source : http://data.abuledu.org/URI/5061e5ba-platon-le-philosope

Platon le philosope

Illustration de l'ouvrage de Thomas Stanley, 1655, ''L'histoire de la philosophie, comprenant la vie, les opinions, les actions et les discours des philosophes, illustrés par une effigie de chacun d'eux''.

Socrate et Platon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5061ca7b-socrate-et-platon

Socrate et Platon

Représentation médiévale de Platon (debout à gauche) et Socrate écrivant (assis, à droite).

Solon, le législateur. Source : http://data.abuledu.org/URI/505efccb-solon-le-legislateur

Solon, le législateur

Chapiteau du portique du Palais ducal de Venise : Colonne 36 - "Chapiteau de la Justice", donné à Pietro Lamberti et Giovanni di Martino da Fiesole. Inscription en italien : "SALo UNO DEI SETE SAVI DI GRECIA CHE DIÈ LEGE" = Solon, un des sept sages de Grèce, qui fut législateur.

Statue de Thalès. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ed2b4-statue-de-thales

Statue de Thalès

Gravure représentant une statue de Thalès, un des sept sages de la Grèce, sur fond de ruines antiques, Thomas Stanley, (1655), L'histoire de la philosophie ("The history of philosophy : containing the lives, opinions, actions and Discourses of the Philosophers of every Sect, illustrated with effigies of divers of them").

Thalès de Milet. Source : http://data.abuledu.org/URI/505eba08-thales-de-milet

Thalès de Milet

Buste de Thalès (illustration de l'ouvrage d'Ernst Wallis, 1877) "Illustrerad verldshistoria utgifven av E. Wallis. band I". Thalès de Milet, appelé communément Thalès (en grec ancien : Θαλῆς ὁ Μιλήσιος / Thalễs ho Milếsios), était un philosophe et savant grec né à Milet vers 625 av. J.-C. et mort vers l'an 547 av. J.-C dans cette même ville d'Ionie. L'Ionie est une région historique du monde grec antique située à l'ouest de l'Asie mineure, entre Phocée et Milet. Elle emprunte son nom à Ion, ancêtre légendaire des peuples de cette région. C'est en Ionie que se sont développées les premières formes de science de la philosophie en Occident, chez les penseurs appelés Présocratiques. Il fut l'un des « Sept sages » de la Grèce antique et le fondateur présumé de l'école milésienne. Philosophe de la nature, il passe pour avoir effectué un séjour en Égypte, où il aurait été initié aux sciences égyptienne et babylonienne. On lui attribue de nombreux exploits arithmétiques, comme le calcul de la hauteur de la Grande Pyramide ou la prédiction d'une éclips

Thalès de Milet. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ecbc8-thales-de-milet

Thalès de Milet

Portrait de Thalès de Milet, THALES MILESIUS (Θαλῆς ὁ Μιλήσιος), ca. 624 av JC–ca. 546 av JC), philosophe grec pré-socratique de Milet en Asie Mineure, l'un des "Sept Sages" de Grèce. Source : "Promptuarii Iconum Insigniorum ", 1553, de Guillaume Rouille (1518?-1589)

Théorème de Thalès. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ec4c9-theoreme-de-thales

Théorème de Thalès

Illustration du théorème de Thalès : droites parallèles (en rouge).

Théorème de Thalès. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ec70c-theoreme-de-thales

Théorème de Thalès

Mesure de la hauteur de la grande pyramide de Gizeh (théorème de Thalès). Anecdote rapportée dans Le Banquet des Sept Sages de Plutarque : Selon Diogène Laërce, le pharaon Amasis aurait dit que personne n'était en mesure de savoir quelle était la hauteur de la Grande Pyramide et Thalès aurait relevé le défi en calculant le rapport entre son ombre et celle d'un corps de référence, au moyen d'un gnomon ou d'un bâton : « Ainsi, vous, Thalès, le roi d'Égypte vous admire beaucoup, et, entre autres choses, il a été, au-delà de ce qu'on peut dire, ravi de la manière dont vous avez mesuré la pyramide sans le moindre embarras et sans avoir eu besoin d'aucun instrument. Après avoir dressé votre bâton à l'extrémité de l'ombre que projetait la pyramide, vous construisîtes deux triangles par la tangence d'un rayon, et vous démontrâtes qu'il y avait la même proportion entre la hauteur du bâton et la hauteur de la pyramide qu'entre la longueur des deux ombres. »

Théorème de Thalès (triangle). Source : http://data.abuledu.org/URI/505ef8cc-theoreme-de-thales

Théorème de Thalès (triangle)

Illustration du théorème de Thalès dans un demi-cercle : propriétés des angles inscrits et complémentaires.

Théorème de Thalès (triangle). Source : http://data.abuledu.org/URI/505ef97e-theoreme-de-thales

Théorème de Thalès (triangle)

Illustration géométrique du théorème de Thalès.

Théorème de Thalès de Milet (triangle). Source : http://data.abuledu.org/URI/505ef801-theoreme-de-thales-de-milet

Théorème de Thalès de Milet (triangle)

Illustration du théorème de Thalès : triangles inscrits dans un demi-cercle.

Vitrail de Platon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5061e45c-vitrail-de-platon

Vitrail de Platon

Vitrail de l'église St Denis à Esslingen (sud-est de Stuttgart, en Allemagne) représentant PLATON. Légende en latin.

Zénon d'Élée. Source : http://data.abuledu.org/URI/505eb57c-zenon-d-elee

Zénon d'Élée

Fresque de Carducci ou de Tibaldi illustrant l'enseignement des Paradoxes de Zélée : le philosophe montre aux étudiants les Portes de la Vérité et de l'Erreur (''Veritas et Falsitas''). Bibliothèque de l'Escurial, à Madrid. Zénon serait l'inventeur de la dialectique (méthode de raisonnement qui cherche à établir la vérité en défendant successivement des thèses opposées) ; l'œuvre de Zénon a été consacrée à argumenter contre les contradicteurs de Platon, son maître. Il est principalement connu de nos jours pour ses paradoxes restés célèbres dans l'histoire de la philosophie,

Diogène dans son abri. Source : http://data.abuledu.org/URI/52eaa64f-diogene-dans-son-abri

Diogène dans son abri

Diogène de Sinope, aussi appelé Diogène le Cynique, est un philosophe grec de l'Antiquité et le plus célèbre représentant de l'école cynique. Il vivait dans une jarre, en grec pithos. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Diog%C3%A8ne_de_Sinope. Tableau par Jean-Léon Gérôme (1824–1904) en 1860.

Gamme pythagoricienne en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b5280b-gamme-pythagoricienne-en-solfege

Gamme pythagoricienne en solfège

Construction de la gamme pythagoricienne en solfège, avec 12 quintes ascendantes ramenées dans la même octave. On descend chaque fois que possible d'une octave afin de rester dans la même (représentée en bleu ciel). Pythagore (0580?-0500? av. J.-C.) est un philosophe et mathématicien grec.

Intervalles de la gamme pythagoricienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b5296f-intervalles-de-la-gamme-pythagoricienne

Intervalles de la gamme pythagoricienne

Représentation graphique d'une gamme pythagoricienne : il est possible de représenter une gamme pythagoricienne particulière en mettant les apotomes et les limmas les uns à la suite des autres selon les intervalles obtenus, le limma étant plus court que l'apotome d'un comma. Les deux demi-tons, qui sont identiques dans la gamme tempérée, sont nommés dans la gamme pythagoricienne : apotome, pour l'intervalle formé par une note et sa version altérée ; limma, pour l'intervalle formé par une note altérée et la note voisine ne portant pas le même nom. Ces intervalles sont disposés ainsi : do - apotome - do♯ - limma - ré, pour les quintes ascendantes ; do - limma - ré♭ - apotome - ré, pour les quintes descendantes. Dans la gamme pythagoricienne, les notes bémolisées sont inférieures d'un comma pythagoricien à leurs notes conjointes diésées, on en déduit l'ordre suivant : do - ré♭ - do♯ - ré. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_pythagoricien

Portrait d'Hippocrate. Source : http://data.abuledu.org/URI/559f89ff-portrait-d-hippocrate

Portrait d'Hippocrate

Portrait d'Hippocrate (0460-0377 av. J.-C.), médecin grec. - Né dans l'île dorienne de Cos (Kos) en mer Égée méridionale (Dodécanèse) ; serait mort à Larissa en Thessalie. - Sous son nom, on groupe un grand nombre d'oeuvres, authentiques ou non, qui forment le "Corpus Hippocraticum" (notice data-bnf). Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Hippocrates_rubens.jpg