Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Biologie marine | Écologie des récifs coralliens | Récifs coralliens | Récifs | Biologie des récifs coralliens | Mer Rouge | Animaux des récifs coralliens | Récifs coralliens -- Biologie | Récifs coralliens -- Faune | six-minutes-pour-la-mer-rouge | Récifs coralliens -- Écologie | Dessins et plans | Dendronephthya | Alcyonaire épineux | Écologie | Chaînes alimentaires | Corail à bulles sinueux | Géographie | Plerogyra sinuosa | ...
Chaine alimentaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/588c7bd5-chaine-alimentaire

Chaine alimentaire

Principe des flux et « pertes » d'énergie dans le réseau trophique.

Colonisation du sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/588c7ef2-colonisation-du-sol

Colonisation du sol

Colonisation du sol : I) Exposition de la roche (glaciers et éruptions volcaniques) ; II) Lichens et mousses ; III) Décomposition : début de sol organique ; IV) Lichens et herbe ; V) Herbes et plantes ; VI) Buissons et arbustes (eau souterraine) ; VII) Petits arbres ; VIII) Arbres (décomposition des feuilles mortes) et plantes poussant à l'ombre.

Hôtel des insectes à Clos Lucé. Source : http://data.abuledu.org/URI/55cbd415-hotel-des-insectes-a-clos-luce

Hôtel des insectes à Clos Lucé

Hôtel des insectes dans le jardin potager de Clos Lucé, Amboise.

Le réseau trophique dans la chaîne alimentaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b7e29b-le-reseau-trophique-dans-la-chaine-alimentaire

Le réseau trophique dans la chaîne alimentaire

Principes des flux et "pertes" d'énergie dans le réseau trophique (chaîne alimentaire). En écologie, le niveau trophique est le rang qu'occupe un être vivant dans un réseau trophique. Il se mesure en quelque sorte par la distance qui sépare cet être du niveau basique qui est celui de la production primaire autotrophe. Au dessus de ce niveau de base, chaque maillon (ou étage) d'une chaîne alimentaire correspond à un niveau trophique. C'est un concept théorique de l'Écologie qui permet de mieux cerner ou expliquer certaines relations entre espèces (relations prédateur-proie notamment), les cycles et flux d'énergie et de nutriments dans les écosystèmes, les réseaux trophiques ainsi que les phénomènes de bioconcentration dans la pyramide alimentaire, qui ont une grande importance en écotoxicologie.

Le vivant et la biodiversité. Source : http://data.abuledu.org/URI/588ca1ee-le-vivant-et-la-biodiversite

Le vivant et la biodiversité

Graphique représentant les différents niveaux d'organisation ou d'intégration du Vivant et de la Biodiversité. Il ne s'agit pas d'une hiérarchie, mais d'une présentation simplifiée des niveaux étudiés par les biologistes et écologues : ADN, cellules, organes, individus, populations, communautés, biocénoses, écosystèmes, paysages, biomes, biosphère.

Les trois piliers du développement durable. Source : http://data.abuledu.org/URI/506a259b-les-trois-piliers-du-developpement-durable

Les trois piliers du développement durable

Les trois piliers du développement durable : développement social, écologique et économique et leurs interfaces : vivable, viable, équitable donc durable.

Pyramide écologique. Source : http://data.abuledu.org/URI/588c807f-pyramide-ecologique

Pyramide écologique

Pyramique écologique légendée en anglais

Réseaux trophiques. Source : http://data.abuledu.org/URI/588c7cd2-reseaux-trophiques

Réseaux trophiques

Représentation graphique de réseaux trophiques (chaine alimentaire) et niveaux trophiques pour les paléoenvironnements de Chengjiang et de Burgess (Cambrien). S = nombre d'espèces (nœuds). L= nombre de liens trophiques. C= connectance ; L/S2. MaxTL = niveau trophique max. d'une espèce dans le réseau. Auteurs : Dunne JA, Williams RJ, Martinez ND, Wood RA, Erwin DH, PlosBiol website : http://www.plosbiology.org/static/license.action.

Réseaux trophiques en paléoenvironnements. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b7e40a-reseaux-trophiques-en-paleoenvironnements

Réseaux trophiques en paléoenvironnements

Représentation graphique de réseaux trophiques (chaine alimentaire) et niveaux trophiques pour les paléoenvironnements de Chengjiang et de Burgess (Cambrien). S = nombre d'espèces (nœuds). L= nombre de liens trophiques. C= connectance ; L/S2. MaxTL = niveau trophique max. d'une espèce dans le réseau. Source : Dunne JA, Williams RJ, Martinez ND, Wood RA, Erwin DH, 2008 Compilation and Network Analyses of Cambrian Food Webs. PLoS Biol 6(4): e102. doi:10.1371/journal.pbio.0060102

Alcyon encroûtant. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549e58-alcyon-encroutant

Alcyon encroûtant

Alcyon encroûtant (Alcyonium coralloides) ou coral moux.

Alcyon encroûtant. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549e76-alcyon-encroutant

Alcyon encroûtant

Alcyon encroûtant (Alcyonium coralloides).

Alcyonaire épineux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a268-alcyonaire-epineux

Alcyonaire épineux

Ces coraux sont mous, et suffisamment translucides pour laisser transparaître les spicules calcaires disséminés dans l'organisme. Ils sont généralement de couleur vive et présentent des ramifications. Ce genre compte plus de 250 espèces, souvent très difficiles à distinguer les unes des autres. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dendronephthya

Alcyonaire épineux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a27c-alcyonaire-epineux

Alcyonaire épineux

Ces coraux sont mous, et suffisamment translucides pour laisser transparaître les spicules calcaires disséminés dans l'organisme. Ils sont généralement de couleur vive et présentent des ramifications. Ce genre compte plus de 250 espèces, souvent très difficiles à distinguer les unes des autres. Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Dendronephthya

Alcyonaire épineux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a289-alcyonaire-epineux

Alcyonaire épineux

Ces coraux sont mous, et suffisamment translucides pour laisser transparaître les spicules calcaires disséminés dans l'organisme. Ils sont généralement de couleur vive et présentent des ramifications. Ce genre compte plus de 250 espèces, souvent très difficiles à distinguer les unes des autres. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dendronephthya

Alcyonaire épineux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a295-alcyonaire-epineux

Alcyonaire épineux

Ces coraux sont mous, et suffisamment translucides pour laisser transparaître les spicules calcaires disséminés dans l'organisme. Ils sont généralement de couleur vive et présentent des ramifications. Ce genre compte plus de 250 espèces, souvent très difficiles à distinguer les unes des autres. Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Dendronephthya

Alcyonaire épineux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a2a4-alcyonaire-epineux

Alcyonaire épineux

Ces coraux sont mous, et suffisamment translucides pour laisser transparaître les spicules calcaires disséminés dans l'organisme. Ils sont généralement de couleur vive et présentent des ramifications. Ce genre compte plus de 250 espèces, souvent très difficiles à distinguer les unes des autres. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dendronephthya

Alcyonaire épineux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a2b8-alcyonaire-epineux

Alcyonaire épineux

Ces coraux sont mous, et suffisamment translucides pour laisser transparaître les spicules calcaires disséminés dans l'organisme. Ils sont généralement de couleur vive et présentent des ramifications. Ce genre compte plus de 250 espèces, souvent très difficiles à distinguer les unes des autres. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dendronephthya

Alcyonaire épineux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a2c5-alcyonaire-epineux

Alcyonaire épineux

Ces coraux sont mous, et suffisamment translucides pour laisser transparaître les spicules calcaires disséminés dans l'organisme. Ils sont généralement de couleur vive et présentent des ramifications. Ce genre compte plus de 250 espèces, souvent très difficiles à distinguer les unes des autres. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dendronephthya

Alcyonaire épineux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a2d3-alcyonaire-epineux

Alcyonaire épineux

Ces coraux sont mous, et suffisamment translucides pour laisser transparaître les spicules calcaires disséminés dans l'organisme. Ils sont généralement de couleur vive et présentent des ramifications. Ce genre compte plus de 250 espèces, souvent très difficiles à distinguer les unes des autres. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dendronephthya

Alcyonaire épineux (gros plan). Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a2ea-alcyonaire-epineux-gros-plan-

Alcyonaire épineux (gros plan)

Ces coraux sont mous, et suffisamment translucides pour laisser transparaître les spicules calcaires disséminés dans l'organisme. Ils sont généralement de couleur vive et présentent des ramifications. Ce genre compte plus de 250 espèces, souvent très difficiles à distinguer les unes des autres. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dendronephthya

Anchois. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e40198-anchois

Anchois

Photo sousmarine d'un banc d'anchois attaqué par des carangues bleues (Caranx melampygus) à Moofushi Kandu (Maldives).

Bassin d'aquarium tropical. Source : http://data.abuledu.org/URI/530dc4fb-bassin-d-aquarium-tropical

Bassin d'aquarium tropical

Bassin d'aquarium tropical.

Bolong au Sénégal. Source : http://data.abuledu.org/URI/54935041-bolong-au-senegal

Bolong au Sénégal

Mangrove à palétuvier et oiseaux au bord d'un bolong dans le Siné-Saloum, près de Mar Lodj (Sénégal).

Bourgeons de Ciste de Montpellier. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dfce7e-bourgeons-de-ciste-de-montpellier

Bourgeons de Ciste de Montpellier

Bourgeons de Ciste de Montpellier (Cistus monspeliensis). Les fruits de Cistus monspeliensis sont des capsules ovales déhiscentes à 5 valves contenant de nombreuses graines. La dissémination des fruits est favorisée par les oiseaux et les petits mammifères.

Chaîne alimentaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f9b306-chaine-alimentaire

Chaîne alimentaire

Chaînes alimentaires en mer et sur terre : circulation de l'énergie. En écologie, une biocénose est l'ensemble des êtres vivants coexistant dans un espace défini (le biotope). On a l'habitude de diviser la biocénose en deux : la phytocénose, qui regroupe les espèces végétales ; la zoocénose, qui regroupe les espèces animales.

Chaînes alimentaires. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f9d8ef-chaines-alimentaires

Chaînes alimentaires

Deux chaînes alimentaires, en milieu marin et terrestre.

Chloé en forêt 01. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bf3569-chloe-en-foret-01

Chloé en forêt 01

Chloé en forêt 01, dessin Arnaud Pérat (Ryxéo, juin 2013).

Chloé en forêt 02. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bf3607-chloe-en-foret-02

Chloé en forêt 02

Chloé en forêt 02, dessin Arnaud Pérat (Ryxéo, juin 2013).

Chloé en forêt 03. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bf367c-chloe-en-foret-03

Chloé en forêt 03

Chloé en forêt 03, dessin Arnaud Pérat (Ryxéo, juin 2013).

Comatule de Schlegel à Dahab . Source : http://data.abuledu.org/URI/552c2d37-comatule-de-schlegel-a-dahab-

Comatule de Schlegel à Dahab

Comatule de Schlegel (Comaster schlegelii) à Dahab en Egypte. La partie supérieure du corps est globalement proche de celle des autres crinoïdes : le corps est centré autour d'un calice (ou thèque) muni de longs bras segmentés, articulés et barbulés pouvant ressembler à des plumes (parfois à une chevelure) et dont les barbules sont appelées "pinnules". C'est en déployant leurs bras en éventail que ces organismes filtrent l'eau de mer et se procurent leur nourriture (principalement du plancton), qu'ils acheminent jusque vers leur bouche grâce à de petits cils couvrant les bras. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Comatule

Corail à bulles sinueux. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549f55-corail-a-bulles-sinueux

Corail à bulles sinueux

Le corail bulles (Plerogyra sinuosa) est une espèce de coraux durs.

Corail à bulles sinueux. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549f62-corail-a-bulles-sinueux

Corail à bulles sinueux

Corail à bulles sinueux (Plerogyra sinuosa).

Corail à bulles sinueux. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549f71-corail-a-bulles-sinueux

Corail à bulles sinueux

Corail à bulles sinueux (Plerogyra sinuosa).

Corail à bulles sinueux. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549f7b-corail-a-bulles-sinueux

Corail à bulles sinueux

Corail à bulles sinueux (Plerogyra sinuosa).

Corail chou-fleur. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a059-corail-chou-fleur

Corail chou-fleur

Ce corail forme des colonies assez petites, rarement plus de 30 cm, qui comme souvent dans ce genre sont reconnaissables à leurs bras courts et élargis en spatules (pas très régulières chez cette espèce) et comme couvertes de verrues de taille constante (environ 3 mm), qui sont en fait les corallites, formant de courtes branches. Les branches principales de cette espèce sont courtes, très irrégulières, et parfois grossièrement polygonales ; elles sont plus robustes dans les eaux agitées. La couleur est généralement rose, mais peut aller du marron clair au verdâtre, ou être presque blanche. Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pocillopora_damicornis

Corail chou-fleur. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a068-corail-chou-fleur

Corail chou-fleur

Ce corail forme des colonies assez petites, rarement plus de 30 cm, qui comme souvent dans ce genre sont reconnaissables à leurs bras courts et élargis en spatules (pas très régulières chez cette espèce) et comme couvertes de verrues de taille constante (environ 3 mm), qui sont en fait les corallites, formant de courtes branches. Les branches principales de cette espèce sont courtes, très irrégulières, et parfois grossièrement polygonales ; elles sont plus robustes dans les eaux agitées. La couleur est généralement rose, mais peut aller du marron clair au verdâtre, ou être presque blanche. Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pocillopora_damicornis

Corail corne de cerf. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549fdd-corail-corne-de-cerf

Corail corne de cerf

Les Acropora sont des coraux durs, constructeurs de récifs. Ils font partie des espèces responsables de la formation de barrières de corail, qui abritent la plus grande biodiversité de notre planète. Comme tous les coraux durs, les Acropora vivent en endosymbiose avec de minuscules algues appelées zooxanthelles, qui leur fournissent des hydrates de carbone complexes tels que des sucres grâce à la photosynthèse, en échange d'azote organique et de dioxyde de carbone. Outre la photosynthèse, ces coraux se nourrissent aussi selon un régime carnivore. Ils le font la nuit, en attrapant le zooplancton par leurs polypes. Ceux-ci sont rétractés pendant la journée. Les Acropora ont une forme complexe offrant de nombreuses cachettes à un extraordinaire cortège d'espèces associées, comme les poissons des genres Chromis et Dascyllus. Ce sont donc des espèces fondatrices d'une importance capitale pour l'équilibre de l'écosystème. Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Acropora

Corail corne de cerf. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549ff5-corail-corne-de-cerf

Corail corne de cerf

Les Acropora sont des coraux durs, constructeurs de récifs. Ils font partie des espèces responsables de la formation de barrières de corail, qui abritent la plus grande biodiversité de notre planète. Comme tous les coraux durs, les Acropora vivent en endosymbiose avec de minuscules algues appelées zooxanthelles, qui leur fournissent des hydrates de carbone complexes telles que des sucres grâce à la photosynthèse, en échange d'azote organique et de dioxyde de carbone. Outre la photosynthèse, ces coraux se nourrissent aussi selon un régime carnivore. Ils le font la nuit, en attrapant le zooplancton par leurs polypes. Ceux-ci sont rétractés pendant la journée. Les Acropora ont une forme complexe offrant de nombreuses cachettes à un extraordinaire cortège d'espèces associées, comme les poissons des genres Chromis et Dascyllus. Ce sont donc des espèces fondatrices d'une importance capitale pour l'équilibre de l'écosystème. Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Acropora

Corail de feu ramifié. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a1f0-corail-de-feu-ramifie

Corail de feu ramifié

Le corail de feu ramifié construit un squelette pouvant atteindre 1m d'envergure. Il est de couleur jaune et vire vers le blanc vers les extrémités. Ce corail porte son nom car le simple fait de l'effleurer déclenche ses cellules urticantes qui provoquent une vive douleur immédiate. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Corail_de_feu

Corail de feu ramifié. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a1fb-corail-de-feu-ramifie

Corail de feu ramifié

Corail de feu ramifié (Millepora dichotoma). Millepora est le seul genre de cnidaire de la famille des Milleporidés. Les espèces de ce genre sont communément appelées coraux de feu en raison de leurs cnidocystes capables de percer la peau humaine qui provoquent des douleurs semblables à celles de brûlures. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Corail_de_feu

Corail de feu ramifié. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a206-corail-de-feu-ramifie

Corail de feu ramifié

Corail de feu ramifié (Millepora dichotoma). Millepora est le seul genre de cnidaire de la famille des Milleporidés. Les espèces de ce genre sont communément appelées coraux de feu en raison de leurs cnidocystes capables de percer la peau humaine qui provoquent des douleurs semblables à celles de brûlures. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Corail_de_feu

Corail plume d'autruche. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549f01-corail-plume-d-autruche

Corail plume d'autruche

Le corail plume d'autruche est très classique en Mer Rouge;

Corail plume d'autruche. Source : http://data.abuledu.org/URI/55549f10-corail-plume-d-autruche

Corail plume d'autruche

Le corail plume d'autruche est très classique en Mer Rouge.

Corail rouge de Méditerranée. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a4e4-corail-rouge-de-mediterranee

Corail rouge de Méditerranée

Le corail rouge vit fixé à demeure (on parle d'une espèce « sessile ») sur les fonds (espèce benthique) rocheux obscurs et les parois des grottes semi obscures de l'étage circalittoral, ainsi que sur des falaises rocheuses plus profondes. On a pourtant constaté que des colonies bien éclairées étaient souvent luxuriantes. Le corail rouge a aussi besoin d'eaux limpides et agitées à une température moyenne de 15° C. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Corail_rouge

Dessin de Tyrex. Source : http://data.abuledu.org/URI/566b46cd-dessin-de-tyrex

Dessin de Tyrex

Dessin de Tyrex.

Élevage en bocage et openfield. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ba596a-elevage-en-bocage-et-openfield

Élevage en bocage et openfield

L'openfield est un terme de géographie qui désigne un paysage agraire à champ ouverts. Les géographes francophones ont décidé de recourir à ce vocable anglais pour éviter le mot français correspondant (campagne ou champagne) que les multiples sens et l'usage toponymique rendaient trop ambigu. On appelle bocage la région où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d'arbres qui marquent les limites de parcelles de tailles inégales et de formes différentes, et où l'habitat est dispersé généralement en fermes et en hameaux.

Étang à la rosée. Source : http://data.abuledu.org/URI/5234bcf5-etang-a-la-rosee

Étang à la rosée

Étang à la rosée (Dew pond, en anglais) en cours d'entretien à Oxteddle Bottom, Sussex, Angleterre. étang intentionnellement creusé au sommet d'une colline pour les besoins du bétail. Au XXIe siècle, il y en a encore dans la région des South Downs, en Angleterre. Les étangs à la rosée sont aménagés dans des pâtures déficientes en eau. Ils sont en général peu profonds, circulaires et lignés avec de la craie ou de l'argile. L'argile est souvent couverte d'une couche de craie écrasée pour protéger l'étang des sabots des vaches. En dépit du nom, la source primaire de l'eau est la pluie, plutôt que la rosée ou la brume.

Forêt galerie. Source : http://data.abuledu.org/URI/513a313f-foret-galerie

Forêt galerie

Forêt galerie (Comté de Putnam, Ohio, Lac Erié) : Les ripisylves de deux cours d'eau se rejoignent ici pour former une forêt-galerie. On parle de forêt-galerie lorsque la canopée est jointive au-dessus d'une rivière ou d'un petit fleuve, ou d'une zone humide (la présence de l'eau pouvant éventuellement être temporaire). Du point de vue de l'écologie du paysage, la forêt-galerie constitue un type particulier de corridor biologique ; à la fois forestier et aquatique ou palustre). Elle contribue par sa canopée jointive à faciliter la traversée de cours d'eau à un certain nombre d'espèces, soit par la canopée (écureuils, petits mammifères, insectes), soit via les nombreux troncs d'arbres morts ou vivants qui font "pont" au-dessus de la rivière. La forêt galerie entretient un microclimat plus tempéré au-dessus de la rivière.

Forêt galerie au Venezuela. Source : http://data.abuledu.org/URI/5383a845-foret-galerie-au-venezuela

Forêt galerie au Venezuela

Vue panoramique sur un des bras qui relient le Río Arauca au Río Apure, la forêt galerie qui le borde, et la savane qu'il traverse. Photo prise dans le Modulo Chititera, dans les plaines (Llanos) de l'État d'Apure (Venezuela).

Formation d'un méandre. Source : http://data.abuledu.org/URI/506cacac-formation-d-un-meandre

Formation d'un méandre

Fleuve Nevėžis en Lituanie centrale, près de la ville de Kėdainiai. Formation d'un méandre : la berge de gauche régresse naturellement sous l'action érosive du courant, alors que la berge de droite avance, le courant moins rapide y déposant des sédiments fixés par les arbres.

Gorgone splendide. Source : http://data.abuledu.org/URI/5554a66c-gorgone-splendide

Gorgone splendide

Gorgone splendide (Acabaria sp.).

Grotte d'ours. Source : http://data.abuledu.org/URI/50d6330c-grotte-d-ours

Grotte d'ours

Icone de grotte d'ours.

Heligoland en Allemagne. Source : http://data.abuledu.org/URI/58cee41c-heligoland-en-allemagne

Heligoland en Allemagne

Heligoland en Allemagne.

Héliographe de Wendelstein 2002. Source : http://data.abuledu.org/URI/50daeca7-heliographe-de-wendelstein-2002

Héliographe de Wendelstein 2002

Héliographe Campbell–Stokes (ou sphère de Stokes), inventé par John Francis Campbell en 1853 et modifié en 1879 par Sir George Gabriel Stokes. Le Wendelstein est un sommet des Alpes, à 1 836 m d'altitude, dans les Préalpes bavaroises, et plus précisément dans le chaînon de Mangfall, en Allemagne (Bavière).

Jardin botanique de Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/580a9e31-jardin-botanique-de-bordeaux

Jardin botanique de Bordeaux

Jardin botanique rive droite, Bordeaux-33, octobre 2016 : prairie humide.

Jardin botanique de Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/580aa220-jardin-botanique-de-bordeaux

Jardin botanique de Bordeaux

Jardin botanique rive droite, Bordeaux-33, octobre 2016 : forêt usagère.