Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Séoul (Corée S.) | Alphabet coréen | Musique | Instruments de musique -- Corée | Instruments de musique | Blason (héraldique) | Hangeul (écriture) | Ethnologie -- Corée | Loisirs | Armoiries | Jeux de pions | Jeux de plateau | Dessins et plans | Code de la circulation routière | Coiffeurs | Kayagum, Musique de | Circulation | Jeux d'intérieur | Jeux de société | ...
Mûrier en Corée. Source : http://data.abuledu.org/URI/53948c91-murier-en-coree

Mûrier en Corée

Mûrier (Morus alba) en Corée.

Armoiries de la Corée du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/5379b804-armoiries-de-la-coree-du-nord

Armoiries de la Corée du Nord

Les armoiries de la Corée du Nord représentent une centrale hydroélectrique placée sous le Mont Paektu, point culminant de Corée, au-dessus duquel rayonne une étoile rouge, le tout encadré par deux gerbes de riz formant un ovale liées à un ruban portant l'inscription "La République populaire démocratique de Corée" en caractères hangeul.

Armoiries de la Corée du Sud. Source : http://data.abuledu.org/URI/5379baae-armoiries-de-la-coree-du-sud

Armoiries de la Corée du Sud

Le blason de la Corée du Sud, "Taegeuk", est composé du symbole du Yin et yang qui apparaît également dans le drapeau national. Dans ce blason, le Yin et yang est entouré de cinq pétales et d'une ceinture d'azur avec l'inscription "République de Corée" (Daehan Minguk), en caractères Hangeul. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Armoiries_de_la_Cor%C3%A9e_du_Sud

Changgo coréen. Source : http://data.abuledu.org/URI/53393a3e-changgo

Changgo coréen

Changgo ou janggu, instrument de musique à percussion coréen : tambour en forme de sablier à deux peaux de timbre différent, pour l'homme et la femme. Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Janggu

Couronne coréenne. Source : http://data.abuledu.org/URI/54afca9c-couronne-coreenne

Couronne coréenne

La couronne en or découverte en 1926 dans le tumulus de Seobongchong, datant du Ve siècle environ, est l'une des couronnes royales de Silla, en Corée. Elle est visible au musée national de Gyeongju, en Corée. Elle mesure 18,4 de diamètre et 24,7 cm de haut (ou 30,7 avec les ornements). Six tiges montent du bandeau : trois devant reprenant le caractère chinois « 出 » signifiant « présenter », et trois ondulées à l'arrière, en forme de branches terminées par des feuilles. Chaque tige est bordée de petits pointillés, et décorée de disques en or et de morceaux de jade recourbés. Les extrémités des branches sont décorées avec un bouton de fleur. Deux traversant ceintures aurifères ayant la pointe sur les quatre points de chaque cadre de la couronne de division, construisent le cadre à l'intérieur. Sur les côtés, deux longues boucles d'oreilles sont accrochées.

Kayagum coréen. Source : http://data.abuledu.org/URI/53393797-kayagum-coreen

Kayagum coréen

Le kayagum est un instrument de musique traditionnel de Corée de la famille des cithares, avec douze cordes de soie. Il remonte au VIe siècle et est probablement le plus connu des instruments de musique coréen. Son usage a été développé par Ureuk, musicien à la cour de Gaya. C'est un proche cousin du koto japonais et du guzhen chinois. La caisse de résonance en paulownia mesure 160cm de long, 30cm de large et 10cm de hauteur. Les éclisses sont parfois en noyer. Il dispose de 12 cordes de soie, mais les instruments récents peuvent avoir jusqu'à 25 cordes en nylon, passant sur des hauts chevalets amovibles. Il se joue assis par terre, l'instrument posé sur soi ; on pince les cordes avec les doigts d'une main et avec les doigts de l'autre, on appuie sur les cordes afin d'obtenir la hauteur de son voulue (ou on déplace le chevalet). On en joue en solo, duo ou trio. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kayagum

Pions du jeu de Yunnori. Source : http://data.abuledu.org/URI/55120c95-pions-du-jeu-de-yunnori

Pions du jeu de Yunnori

Il y a deux ensemble de quatre pions, appelés "mal" (말/馬, cheval), de deux couleurs différentes représentant chaque joueur. Ils sont généralement de couleur bleue et rouge, comme le yin et le yang du taiji du drapeau coréen, ou bien noir et blanc, comme la version imprimée du taiji ou les pions du jeu de go. Le jeu est lié à l'origine avec un système divinatoire chinois proche du yi jing. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yunnori

Plateau du jeu coréen de Yunnori. Source : http://data.abuledu.org/URI/55120eb8-plateau-du-jeu-coreen-de-yunnori

Plateau du jeu coréen de Yunnori

Plateau du jeu coréen de Yunnori : joueurs dans le village folklorique de Minsokchon. Il est possible d'effectuer quatre parcours différents sur le plateau. Le passage par la partie intérieure permet de réduire la longueur du parcours. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Yunnori

Robot coréen. Source : http://data.abuledu.org/URI/58e9d673-robot-coreen

Robot coréen

Robot coréen à Ansan, Gyeonggi-do (Séoul).

Séchoir à cheveux dans un hôtel à Séoul. Source : http://data.abuledu.org/URI/53329f56-sechoir-a-cheveux-dans-un-hotel

Séchoir à cheveux dans un hôtel à Séoul

Séchoir à cheveux dans un hôtel à Séoul, en Corée du Sud.

Torche olympique de Séoul. Source : http://data.abuledu.org/URI/534a9966-torche-olympique-de-seoul

Torche olympique de Séoul

Torche olympique des 24èmes olympiades de Séoul de 1988.

Vue satellite de l'île de Jeju en Corée du Sud. Source : http://data.abuledu.org/URI/54dbc566-vue-satellite-de-l-ile-de-jeju-en-coree-du-sud

Vue satellite de l'île de Jeju en Corée du Sud

ue satellite de l'île de Jeju en Corée du Sud.