Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Violon | Photographie | Musique | Peinture | Violonistes | Instruments à cordes frottées | Juan Gris (1887-1927) | Gravure | Cubisme | Vingtième siècle | Instruments à cordes frottées -- Archet | Violon, Musique de | Instruments à cordes | Contes indiens (de l'Inde) | Dessins et plans | Archets | Instruments de musique à cordes frottées | Violons | John Dickson Batten (1860-1932) | Instruments de musique | ...
Atelier de réparateur de violons. Source : http://data.abuledu.org/URI/595163c0-atelier-de-reparateur-de-violons

Atelier de réparateur de violons

{{en|Violin repair shop, Salzburg

Bagarre de musiciens de rue au dix-septième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1bbbd-bagarre-de-musiciens-de-rue-au-dix-septieme-siecle

Bagarre de musiciens de rue au dix-septième siècle

Bataille de musiciens de rue, Georges de La Tour (1593-1652), peintre lorrain.

Chevalet de violon. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1ba4a-chevalet-de-violon

Chevalet de violon

Un chevalet de violon, taillé un peu plus aplati que la moyenne afin de faciliter les doubles cordes.

Colophane. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131bd4a-colophane

Colophane

Différents types de colophane pour les archets de violon ou de violoncelle. La colophane est le résidu solide obtenu après distillation de la térébenthine, oléorésine (appelée aussi gemme), substance récoltée à partir des arbres résineux et en particulier les pins (le genre Pinus) par une opération que l'on appelle le gemmage. La colophane est utilisée pour les instruments à cordes frottées. On la frotte sur la mèche des archets pour permettre la mise en vibration de la corde, car sans colophane les crins glissent sans frottements sur la corde presque sans en tirer un son. Elle est aussi utilisée sur les archets des scies musicales afin de mieux frotter sur la lame. La colophane se présente sous la forme d'un petit bloc (cubique ou cylindrique) solide et transparent en général de couleur jaune ou noire (mais certaines fois de couleur rouge ou verte). « Cette résine de pin, autrefois produite à Colophon, en Asie Mineure, est indispensable au travail des crins : c'est elle qui leur confère l'aspérité dont ils ont besoin pour frotter les cordes du violon. Si la mèche de l'archet était enduite de savon, elle ne produirait aucun son. Ce sont les grattements de ces milliers de rugosités qui tirent la corde et la laissent repartir. Tout cela est bien évidemment invisible à l'œil nu, mais dans cette combinaison des crins et de la colophane, tout se passe comme si des milliers de petits doigts onglés exécutaient une sorte de pizzicato continu. Ainsi naît la vibration. De cette mécanique microscopique éclot la voix du violon. » Yehudi Menuhin, "La légende du violon".

Conte indien du violon enchanté. Source : http://data.abuledu.org/URI/51967a2e-conte-indien-du-violon-enchante

Conte indien du violon enchanté

Conte indien du violon enchanté, illustration par John Dickson Batten (1860-1932). Source : Joseph Jacobs (1854-1916) "Fairy tales of India", 1892.

Conte indien du violon enchanté. Source : http://data.abuledu.org/URI/51967a9a-conte-indien-du-violon-enchante

Conte indien du violon enchanté

Conte indien du violon enchanté, illustration par John Dickson Batten (1860-1932). Source : Joseph Jacobs (1854-1916) "Fairy tales of India", 1892.

Deux violonistes de rue. Source : http://data.abuledu.org/URI/59516459-deux-violonistes-de-rue

Deux violonistes de rue

Deux violonistes de rue dans les années 1930.

Indienne jouant du Pulluvan pattu. Source : http://data.abuledu.org/URI/53070846-indienne-jouant-du-pulluvan-pattu

Indienne jouant du Pulluvan pattu

Indienne jouant du Pulluvan pattu dans le temple d'Ashtamudi : violon à une corde.

Instruments à cordes. Source : http://data.abuledu.org/URI/53024184-instruments-a-cordes

Instruments à cordes

Instruments à cordes de la famille du violon : viole, violoncelle et contrebasse, in "l mundo físico : gravedad, gravitación, luz, calor, electricidad, magnetismo, etc.", par A. Guillemin. - Barcelona Montaner y Simón, 1882 (Biblioteca de la Facultad de Derecho y Ciencias del Trabajo Universidad de Sevilla).

Jeune violoniste. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1a993-jeune-violoniste

Jeune violoniste

Francisco Garcia Fullana, violiniste espagnol, gagnant du premier prix national Pablo de Sarasate (1844-1908).

Jeune violoniste devant un piano. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1aa23-jeune-violoniste-devant-un-piano

Jeune violoniste devant un piano

Jeune violoniste devant un piano.

Le violon en 1896. Source : http://data.abuledu.org/URI/55193289-le-violon-en-1896

Le violon en 1896

Le violon et le violoniste au coin du feu en 1896, par Félix Vallotton (1865-1925).

Le violoniste polonais Adam Romański en concert. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1ac63-le-violoniste-polonais-adam-roma-ski-en-concert

Le violoniste polonais Adam Romański en concert

Adam Romański, le violoniste du groupe polonais celtique Beltaine, en concert.

Le violoniste polonais Adam Romański en concert. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1acf8-le-violoniste-polonais-adam-roma-ski-en-concert

Le violoniste polonais Adam Romański en concert

Le violoniste polonais Adam Romański en concert.

Schéma légendé de l'intérieur d'un violon. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1b3d3-schema-legende-de-l-interieur-d-un-violon

Schéma légendé de l'intérieur d'un violon

Schéma légendé de l'intérieur d'un violon : tête, 4 chevilles, manche, tasseau, 7 tasseaux, 4 coins,fond, 6 éclisses, 6 contre-éclisses, tasseau, bouton.

Schéma légendé de la coupe d'un violon. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1b460-schema-legende-de-la-coupe-d-un-violon

Schéma légendé de la coupe d'un violon

Schéma légende de la coupe de la caisse d'un violon : chevalet, table, éclisse, barre, âme, contre-éclisses (2), fond.

Violon. Source : http://data.abuledu.org/URI/51004827-violon

Violon

Violon, 1913, par Juan Gris (1887-1927).

Violon créé en 1770. Source : http://data.abuledu.org/URI/59516227-violon-cree-en-1770

Violon créé en 1770

Violon créé en 1770, légende en français de SuperManu : 1-Mentonnière. 2-Cordier. 3-Chevalet. 4-Corde. 5-Touche. 6-Tendeur. 7-Ouïe. 8-Onglet de l'échancrure. 9-Double filet. 10-Table d'harmonie. 11-Éclisse. 12-Bouton.

Violon de Hardanger. Source : http://data.abuledu.org/URI/533ad70e-fiddle-

Violon de Hardanger

Violon Hardanger dit fiddle fabriqué par Knut Gunnarsson Helland. Propriété de Monica Skaro, héritage de son grand-père Knut Skaro originaire de Geilo, Norvège. Le violon Hardanger (en norvégien : Hardingfela) est une variante norvégienne du violon. En plus des 4 cordes traditionnelles, il y a 4 ou 5 cordes sous-jacentes pour la résonance. Isaac Nilssen Botnen (1669-1759) est considéré comme l'inventeur ou le constructeur du violon Hardanger moderne. Il est né dans la région de Hardanger. Il a fait des violons avec un nombre variable de cordes, généralement 2, mais aussi jusqu'à 6. Il existe encore environ 15 violons qu'il a construits. Au XXe siècle, le violon Hardanger a inspiré la musique actuelle et des compositeurs comme Geirr Tveitt ou Kirsten Bråten Berg. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Violon_Hardanger

Violon de la faïence de Locmaria. Source : http://data.abuledu.org/URI/58585baf-violon-de-la-faience-de-locmaria

Violon de la faïence de Locmaria

Faïence de Quimper : violon peint sur émail cru (par H. Guibénat, 1876, Musée de la faïence de Quimper).

Violon et cartes à jouer sur une table. Source : http://data.abuledu.org/URI/51004440-violon-et-cartes-a-jouer-sur-une-table

Violon et cartes à jouer sur une table

Violon et cartes à jouer sur une table, 1913, par Juan Gris (1887-1927).

Violon et guitare. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ffe191-violon-et-guitare

Violon et guitare

Violon et guitare, 1913, par Juan Gris (1887-1927).

Violon et guitare. Source : http://data.abuledu.org/URI/51004920-violon-et-guitare

Violon et guitare

Violon et guitare, 1913 à Céret, par Juan Gris (1887-1927).

Violon et jeu d'échecs. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ff431d-violon-et-jeu-d-echecs

Violon et jeu d'échecs

Violon et Jeu d'échecs, 1913, par Juan Gris (1887-1927).

Violon et journal. Source : http://data.abuledu.org/URI/51004a01-violon-et-journal

Violon et journal

Violon et journal, novembre 1917, par Juan Gris (1887-1927).

Violoniste du groupe Dornenreich. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1aedb-violoniste-du-groupe-dornenreich

Violoniste du groupe Dornenreich

Violoniste du groupe autricien (dark metal) Dornenreich en concert au Glazart, à Paris, le 25/03/2009.

Composition avec violon. Source : http://data.abuledu.org/URI/51002113-composition-avec-violon

Composition avec violon

Composition avec violon, 1915, de Juan Gris (1887-1927).

La sonate des trilles du diable. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d91248-la-sonate-des-trilles-du-diable

La sonate des trilles du diable

Anecdote devenue légendaire où le violoniste Guiseppe Tartini (1692-1770) a raconté à l'astronome Jérôme Lalande la genèse de cette sonate pour violon et basse continue qui demande beaucoup de virtuosité à l'interprète. Le satiriste Louis-Léopold Boilly (1761-1845) l'a illustrée en 1824. Texte court (187 mots) mais littéraire : fin de cycle 3. Source : Arthur Pougin, Violon, les violonistes et la musique de violon du XVIe au XVIIIe siècle, Paris : Fischbacher, 1924, p. 106-107.

Le Songe de Tartini. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d9102a-le-songe-de-tartini

Le Songe de Tartini

Le Songe de Tartini, 1824, par Louis-Léopold Boilly (1761-1845). Illustration de l'anecdote légendaire sur l'origine de la Sonate des trilles du Diable de Giuseppe Tartini (1692–1770) : « Une nuit (en 1713), je rêvais que j'avais fait un pacte, et que le Diable était à mon service. Tout me réussissait au gré de mes désirs, et mes volontés étaient toujours prévenues par mon nouveau domestique. J'imaginai de lui donner mon violon, pour voir s'il parviendrait à me jouer quelques beaux airs ; mais quel fut mon étonnement lorsque j'entendis une sonate si singulièrement belle, exécutée avec tant de supériorité et d'intelligence que je n'avais même rien conçu qui pût entrer en parallèle. J'éprouvai tant de surprise, de ravissement, de plaisir, que j'en perdis la respiration. Je fus réveillé par cette violente sensation. Je pris à l'instant mon violon, dans l'espoir de retrouver une partie de ce que je venais d'entendre ; ce fut en vain. La pièce que je composais alors est, à la vérité, la meilleure que j'aie jamais faite, et je l'appelle encore la Sonate du Diable ; mais elle est tellement au-dessous de celle qui m'avait si fortement ému, que j'eusse brisé mon violon et abandonné pour toujours la musique, s'il m'eût été possible de me priver des jouissances qu'elle me procure. »

Le violon enchanté. Source : http://data.abuledu.org/URI/5097911e-le-violon-enchante

Le violon enchanté

Illustration par J. D. Batten du conte indien "Le violon enchanté" (The magic fiddle), "Fairy Tales of India" (1892) de J. Jacobs (1854-1916) : Le magicien empêche la jeune fille de remplir sa cruche et elle appelle ses sept frères au secours.

Le violon enchanté. Source : http://data.abuledu.org/URI/5097970c-le-violon-enchante

Le violon enchanté

Illustration par J. D. Batten du conte indien "Le violon enchanté" (The magic violon), "Fairy Tales of India" (1892) de J. Jacobs (1854-1916) : tous les jours, la jeune fille retournait se cacher dans le violon de bambou après avoir préparé le repas du prince.

Le violon merveilleux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50978fff-le-violon-merveilleux

Le violon merveilleux

Illustration par J. D. Batten du conte indien "Le violon merveilleux" (The magic fiddle), "Fairy Tales of India" (1892) de J. Jacobs (1854-1916) : Initiale de ONCE.

Sérénade. Source : http://data.abuledu.org/URI/5058e960-serenade

Sérénade

Tableau de Carl Spitzweg (1854) représentant un violoniste donnant une aubade sous le balcon de sa belle, en haut d'une échelle.

Table de violon sous presse. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c76b43-table-de-violon-sous-presse

Table de violon sous presse

À cause d'une mauvaise conception du chevalet, d'une épaisseur trop faible de la table ou de défauts de l'âme ou de la barre, la forme de la voûte de la table peut être altérée. Le principe de la réparation consiste alors à mettre sous une presse et dans l'ordre suivant : un moule correctif, ayant exactement la forme à donner à la table ; une feuille de papier frottée de savon sec, ce qui évite que sous la pression le vernis ne fasse corps avec le moule ; la table déformée, imbibée d'eau dans les zones les plus atteintes pour lui donner plus de souplesse ; une seconde feuille de papier ; un sac de sable chaud ; une pièce de bois pour appuyer uniformément sur le sac. L'ensemble est laissé ainsi vingt-quatre heures, sans trop serrer pour éviter que les fibres de la table ne soient compressées.

Un violon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5018e261-un-violon

Un violon

photo d'un violon

Violon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5027da9e-violon
Violon peint sur émail cru en 1876. Source : http://data.abuledu.org/URI/56d55a40-violon-peint-sur-email-cru-en-1876

Violon peint sur émail cru en 1876

Violon peint sur émail cru, par H. Guibénat, 1876, Musée de la faïence de Quimper.