Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Poètes français | Photographie | Charles Baudelaire (1821-1867) | Dix-neuvième siècle | Romantisme (mouvement littéraire) | Textes | Manuscrits | Autographes | Jacques Delille (1738-1813) | Blaise Cendrars (1887-1961) | Nadar (1820-1910) | Ports | Ivresse | Peinture | Peinture de portraits | Arthur Rimbaud (1854-1891) | Gravure | Charles Baudelaire ((1821-1867) | Paris (France) -- Cimetière Montparnasse | Peintres français | ...
À une passante. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a505ab-a-une-passante

À une passante

Poème "À une passante" de Charles Baudelaire (1821-1867) sur un mur à Leyde, aux Pays-Bas.

À une passante. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a50a1d-a-une-passante

À une passante

À une passante, 1861, de Charles Baudelaire (1821-1867). Source : wikisource. (115 mots).

Buste de Baudelaire au Jardin du Luxembourg. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ef25d5-buste-de-baudelaire-au-jardin-du-luxembourg

Buste de Baudelaire au Jardin du Luxembourg

Buste de Charles Baudelaire au Jardin du Luxembourg à Paris.

Crépuscule du matin, quai Voltaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a50b90-crepuscule-du-matin-quai-voltaire

Crépuscule du matin, quai Voltaire

Plaque apposée sur la façade de l'hôtel du Quai Voltaire, au n° 19 du quai Voltaire, Paris 7, "où séjournèrent Charles Baudelaire, Jean Sibelius, Richard Wagner, Oscar Wilde". Sur une deuxième plaque figure le dernier quatrain du "Crépuscule du matin", poème de Charles Baudelaire (1821-1867) paru dans "Les Fleurs du mal" : "L'aurore grelottante en robe rose et verte S'avancait lentement sur la Seine déserte, Et le sombre Paris, en se frottant les yeux, Empoignait ses outils, vieillard laborieux."

Désappointement de Verlaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/5942e4d0-desappointement-de-verlaine

Désappointement de Verlaine

Manuscrit autographe de ''Désappointement'' par Paul Verlaine (1844-1896). Publié en 1913 dans ''Biblio-sonnets'', ce serait le dernier poème qu'il ait écrit avant sa mort.

Enivrez-vous. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a50ef4-enivrez-vous

Enivrez-vous

Enivrez-vous, de Charles Baudelaire (1821-1867), Petits poèmes en prose. (166 mots).

Inscription à l'entrée des Catacombes de Paris. Source : http://data.abuledu.org/URI/51430409-inscription-a-l-entree-des-catacombes-de-paris

Inscription à l'entrée des Catacombes de Paris

Inscription à l'entrée des Catacombes de Paris : Avant de pénétrer dans l'ossuaire, par une porte métallique encadrée de deux piliers de soutènement décorés de motifs géométriques blancs sur fond noir, un avertissement en alexandrin du poète Jacques Delille (1738-1813) inscrit en lettres noires sur le linteau accueille le visiteur : « Arrête ! C'est ici l'empire de la mort ».

Le dormeur du Val de Rimbaud. Source : http://data.abuledu.org/URI/5942e64f-le-dormeur-du-val-de-rimbaud

Le dormeur du Val de Rimbaud

Photo du manuscrit ''Le dormeur du Val'', poème de Rimbaud (octobre 1870).

Le poète est un riche. Source : http://data.abuledu.org/URI/52061142-le-poete-est-un-riche

Le poète est un riche

Le poète est un riche, in "IV-Clôture" Nivôse, Les Chansons des rues et des bois, par Victor Hugo (1802-1885) : éloge de la nature comme source d'inspiration. À mettre en lien avec les Histoires Naturelles de Jules Renard. 608 mots, 27 quatrains isométriques (octosyllabes).

Le port. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a50899-le-port

Le port

"Le port" de Charles Baudelaire (1821-1867), Petits poèmes en prose, 1862. (134 mots). Source : wikisource.

Le port manuscrit de Baudelaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a5082c-le-port-manuscrit-de-baudelaire

Le port manuscrit de Baudelaire

Manuscrit de "Le port" de Charles Baudelaire (1821-1867), Petits poèmes en prose, 1862.

Les voyelles de Rimbaud. Source : http://data.abuledu.org/URI/5942e6e1-les-voyelles-de-rimbaud

Les voyelles de Rimbaud

Rimbaud : manuscrit autographe du poème ''Voyelles'' (1871-1872) - Musée Rimbaud Charleville-Mézières - Photographié lors de l'exposition "Rimbaudmania", Paris

Musc, ambre et fleur de citronnier de Cendrars. Source : http://data.abuledu.org/URI/53d2c2d9-musc-ambre-et-fleur-de-citronnier-de-cendrars

Musc, ambre et fleur de citronnier de Cendrars

Photomontage illustrant "Musc, ambre et fleur de citronnier" in "Le Panama ou les aventures de mes sept oncles" (1918) par Blaise Cendrars : "Le seul fait d'exister est un véritable bonheur".

Plaque de rue Stéphen Liégeard à Dijon. Source : http://data.abuledu.org/URI/59d46fcc-plaque-de-rue-stephen-liegeard-a-dijon

Plaque de rue Stéphen Liégeard à Dijon

Plaque de rue Stéphen Liégeard à Dijon-21 : poète et bienfaiteur de la ville (1830-1926), a inspiré le sous-préfet aux champs des Lettres de mon moulin.

Poème sur l'habitude. Source : http://data.abuledu.org/URI/54752290-poeme-sur-l-habitude

Poème sur l'habitude

Poème sur l'habitude (134 mots – 6 strophes – 24 vers) de Sully Prudhomme.

Portrait de Baudelaire par Courbet. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ef26b3-portrait-de-baudelaire-par-courbet

Portrait de Baudelaire par Courbet

Portrait de Baudelaire par Courbet en 1848-49, Musée Fabre à Montpellier.

Portrait de Baudelaire par Nadar. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ef236d-portrait-de-baudelaire-par-nadar

Portrait de Baudelaire par Nadar

Portrait de Charles Baudelaire par Nadar.

Portrait de Blaise Cendrars. Source : http://data.abuledu.org/URI/5335ee51-portrait-de-blaise-cendrars

Portrait de Blaise Cendrars

Portrait de Blaise Cendrars, 1918, par Amadeo Modigliani (1884-1920).

Portrait de Chénier. Source : http://data.abuledu.org/URI/51afaf73-portrait-de-chenier

Portrait de Chénier

Portrait de Chénier (1762-1794) par H. Rousseau. Source : A. Challamel et D. Lacroix, Album du centenaire, Grands hommes et grands faits de la Révolution française (1789-1804), Magasin Pittoresque, 1889, Paris.

Portrait de Delille. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b6c0b5-portrait-de-delille

Portrait de Delille

Portrait de Jacques Delille (1738-1813). Illustration par Yan Dargent (1824-1899), in Jean Rambosson, Histoire des météores et des grands phénomènes de la nature, p. 132, Firmin-Didot, 1883 (wikisource) : C’est là, dans l’éternel et grand laboratoire, Que, sans cesse essayant mille combinaisons, Récipient commun de tant d’exhalaisons, La nature distille, et dissout, et mélange, Décompose, construit, fond, désordonné, arrange Ces innombrables corps l’un sur l’autre portés...

Portrait de Théophile Gautier en 1856 par Nadar. Source : http://data.abuledu.org/URI/53f0c9e5-portrait-de-theophile-gautier-en-1856-par-nadar

Portrait de Théophile Gautier en 1856 par Nadar

Portrait de Théophile Gautier en 1856 par Nadar.

Tombe de Baudelaire : Enivrez-vous. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a50d90-tombe-de-baudelaire-enivrez-vous

Tombe de Baudelaire : Enivrez-vous

Cimetière du Montparnasse, section 6, tombe de Charles Baudelaire ((1821-1867). Poème "Enivrez-vous" en espagnol. "Il faut être toujours ivre. Tout est là : c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront : « Il est l’heure de s’enivrer ! Pour n’être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. »

Toute la Lyre de Hugo. Source : http://data.abuledu.org/URI/5942e598-toute-la-lyre-de-hugo

Toute la Lyre de Hugo

Victor Hugo : fragment autographe de ''Toute la Lyre'', La Plume, n° 102, 15 août 1893