Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Outils agricoles | Outils | Agriculture -- Outillage | Faux (outils agricoles) | Agriculture | Fourches (outils agricoles) | Gemmage | Métiers traditionnels | Pin maritime | Pinus pinaster | Aquitaine (France) | Dessins et plans | Gravure | Bêches (outils agricoles) | Eysines (Gironde) | Peinture | Jardinage -- Outillage | Patrimoine | Mimizan (Landes) | ...
Armoiries d'Angola. Source : http://data.abuledu.org/URI/5378e973-armoiries-d-angola

Armoiries d'Angola

Les armoiries de l'Angola reflètent le passé récent du nouveau pays. Adoptées sous le régime de la République populaire d'Angola, elles ont conservé leurs symboles marxistes, plus marqués que ceux que l'on trouve sur le drapeau national. Au centre du blason, on peut voir une machette et une bêche, qui représentent la révolution à travers laquelle le pays obtint son indépendance, et l'importance des travailleurs agricoles. Au-dessus de ces emblèmes, on distingue une étoile qui est souvent utilisée dans de nombreuses images socialistes : elle représente également le progrès. Le soleil levant est un symbole traditionnel d'un nouveau départ. Tous ces emblèmes sont inclus dans un cercle formé par la roue dentée d'un engrenage représentant les travailleurs industriels, et un épi de maïs et une branche de coton qui symbolisent l'importance de ces cultures dans l'économie du pays. Dans la partie inférieure, un livre ouvert représente l'éducation. Sous celui-ci, on peut lire la dénomination officielle du pays, en portugais : “República de Angola” (République d'Angola). Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Armoiries_de_l%27Angola

Balance de maraîcher à Eysines. Source : http://data.abuledu.org/URI/5936b804-balance-de-maraicher-a-eysines

Balance de maraîcher à Eysines

Maison du maraîcher à Eysines-33 : outils agricoles.

Bêche. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b09de8-beche

Bêche

La bêche est un outil manuel du jardinier servant à retourner et à ameublir la terre sur de petites surfaces. Sa fonction est d'ameublir en profondeur (de l'ordre de 35 cm) la terre en la retournant.

Blason de la ville d'Oberdorf dans le Haut-Rhin. Source : http://data.abuledu.org/URI/530b57d9-blason-de-la-ville-d-oberdorf-dans-le-haut-rhin

Blason de la ville d'Oberdorf dans le Haut-Rhin

Blason de la ville d'Oberdorf dans le Haut-Rhin dessiné par spax89 pour le Projet Blasons de Wikipédia francophone, avec Inkscape. Source : Archives Départementales du Haut-Rhin - Blasonnement : De sinople à deux fléaux d'argent liés de sable et posés en sautoir.

Cabane de résinier. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131f65c-cabane-de-resinier

Cabane de résinier

Carte postale intitulée « Le Moulleau par Arcachon (Landes) - La cabane du résinier ». On reconnaît le gemmeur-résinier à son échelle à cale-pieds (pitey) et à sa hache (hapchot). L'origine des cabanes de résiniers remonte à celle de la pratique du gemmage. Mais c'est avec la généralisation du procédé, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, que ce type d'habitat isolé en pleine forêt des Landes se multipliera. Bien qu'il en existe certaines en brique, les cabanes de résiniers sont traditionnellement en bois de pin. On peut rencontrer aussi bien des cabanes isolées dans la forêt qu'un groupement de quelques cabanes avec des cabanons servant de dépendances pour stocker du matériel, un four à pain, un puits et quelques pieds de vigne le tout dans une petite clairière. Les habitations sont réparties dans la forêt suivant les différentes parcelles exploitées et sont reliées entre elles par des chemins de sable, parfois recouverts de coquilles d'huîtres ou de grépin. Les résiniers n'étaient pas propriétaires des cabanes, mais de simples exploitants souvent amenés à déménager en fonction de l'évolution de leur contrat. Les cabanes étaient habitées la semaine, et généralement la famille se rendait dans le bourg voisin le week-end, faire le marché et se retrouver au bistrot. Le gemmeur quitte sa cabane pour porter les fûts de résine sur les quais d'embarcation avant qu'ils soient acheminés à la distillerie, ou pour se rendre en ville le dimanche. Le reste du temps, la famille vit au rythme des campagnes de gemmage, en forêt. Au début du XXe siècle, on comptait autant de cabanes que de familles d'ouvrier gemmeur, autant de familles que de « pièces » de pins à résiner.

Démonstration de gemmage. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131d16d-demonstration-de-gemmage

Démonstration de gemmage

Démonstration de gemmage en été près de Mimizan (Landes) : sarcle à peler pour préparer la care.

Enclumette. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c4527a-enclumette

Enclumette

Enclumette qui sert à battre, avec un marteau, le bord tranchant des faux, pour l'affiner et le rendre plus tranchant

Etrille en caoutchouc. Source : http://data.abuledu.org/URI/533ed4a4-etrille-caoutchouc

Etrille en caoutchouc

Une étrille en caoutchouc utilisée lors du pansage du cheval.

Eysines, Écomusée du maraîchage. Source : http://data.abuledu.org/URI/56307959-eysines-ecomusee-du-maraichage

Eysines, Écomusée du maraîchage

Eysines, Écomusée du maraîchage : collection d'outils dans le pigeonnier-puits.

Faneuse. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c45cc7-faneuse

Faneuse

Une faneuse est une machine agricole utilisée pour étaler et retourner de l'herbe pour en faire du foin ou encore de la paille fraichement fauché de manière à le faire sécher avant de la presser ou botteler pour la stocker.

Faucille. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c45d86-faucille

Faucille

La faucille est un outil de cultivateur utilisé pour la moisson.

Faux. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c453cc-faux

Faux

La faux ou faulx est un outil manuel utilisé en agriculture et en jardinage pour faucher l'herbe et les céréales. La faux est formée d'une longue lame effilée (60 à 90 cm) et arquée, fixée perpendiculairement sur un manche relativement long (140 à 200 cm) muni de deux poignées, l'une à mi-hauteur et l'autre à l'extrémité opposée à la lame.

Fléau à grains en bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/530b56eb-fleau-a-grains-en-bois

Fléau à grains en bois

Fléau à grains en bois. Un fléau se compose d'un manche mince et bien droit, d'environ 1,70 m de long ; à son extrémité est fixée une boucle de cuir. Le battant est en bois dur, chêne ou châtaignier, il mesure une cinquantaine de centimètres et a une section rectangulaire d'à peu près 5cm sur 3,5 cm ; les arêtes sont abattues pour ne pas briser la paille. À une extrémité du battant sont fixées deux lanières de cuir ; l'une des deux passe dans la boucle du manche et est reliée à l'autre par un nœud plat. La liaison manche-battant est très libre pour permettre le jeu aisé du battant. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fl%C3%A9au_%28agriculture%29.

Gemmage d'un pin : haute care. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131f4da-gemmage-d-un-pin-haute-care

Gemmage d'un pin : haute care

Démonstration de gemmage en été à Mimizan (Landes) pour les touristes : La pique se pratique de bas en haut, car la sève élaborée circule de haut en bas, en entaillant l'aubier dans le sens des fibres (verticalement). La care est incurvée dans sa largeur, et le haut de l'entaille prend la forme d'une ogive. La blessure ne dépasse pas 1 cm de profondeur et varie entre 6 et 11 cm en largeur. Le rafraichissement des cares se fait de plus en plus haut sur les troncs au fil des saisons. Lorsque la taille finit par être trop haute, le résinier doit monter sur un pitey, pièce en bois munie de cales utilisables comme des marches. Le pitey finit peu à peu par céder la place au hapchot équipé d’un long manche.

Grange et activités agricoles. Source : http://data.abuledu.org/URI/54a5027b-grange-et-activites-agricoles

Grange et activités agricoles

Evocation des activités agricoles, musée départemental d'Arts et Traditions Populaires de la Haute-Saône ou musées départementaux Albert-et-Félicie-Demard. Il est installé dans le château de Champlitte.

Herse. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c46154-herse

Herse

Une herse est un instrument agricole constitué d'un châssis en forme de grille, formée par deux séries de barres, les unes verticales, les autres horizontales, parallèles entre elles et fixées aux points de croisement. Cet outil est muni de dents courtes et proches les unes des autres qui permettent de travailler la terre en surface pour préparer un lit de semence ou pour le recouvrir. Son passage aplanit le sol, en pulvérisant les mottes, et en enlevant tout ce qui pourrait gêner la germination de la semence.

Houe. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c4626e-houe

Houe

Une houe est un outil agricole, horticole et de jardinage utilisé pour le travail superficiel du sol dans les champs et les jardins. Elle est indispensable pour effectuer de nombreux travaux, notamment pour remuer et émietter la terre après bêchage, désherber, butter les pommes de terre, et creuser le sol pour les plantations.

L'homme à la bêche. Source : http://data.abuledu.org/URI/5515c15e-l-homme-a-la-beche

L'homme à la bêche

L'homme à la bêche, août 1885, par Vincent Van Gogh (1853-1890).

Outils de gemmeurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c2f9-outils-de-gemmeurs

Outils de gemmeurs

Les outils du gemmeur pour le pelage du pin maritime et le barrasquage : sarcle à peler de profil et de face ; barrasquit double et simple. Une campagne de gemmage commence début février. On dit qu'un pin est prêt à être résiné dès que l’on peut l’entourer de son bras sans apercevoir sa main. Il faut alors préparer la future care, que l’on place à l’est car elle est à l’abri des intempéries. Pour cela on utilise le sarcle à peler, outil en acier, recourbé qui va permettre de racler l’écorce. Le pelage est une opération délicate car il faut laisser une fine épaisseur d’écorce en évitant de blesser le pin prématurément. La campagne se termine au mois de novembre avec l’arrivée de l’hiver. La dernière étape est le barrasquage. Le résinier entoure le pied du pin avec un drap et gratte la résine séchée sur la care pendant toute l’année avec le barrasquit. Le barras (résine sèche tombée sur le drap) est ensuite ajouté à la résine molle dans la barrique, damé puis transporté à la distillerie.

Outils de gemmeurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c44c-outils-de-gemmeurs

Outils de gemmeurs

Les outils du gemmeur pour la "pique" : travail de la care. De gauche à droite, le hapchot, le bridon avec huppe et le bridon simple. Vers la mi-mars, on réalise la première pique à l’aide du hapchot. Pour les cares de première année, on entaille l’arbre juste au-dessus du crampon, pour celles de deuxième, troisième, quatrième année et plus, on poursuit l’entaille de l’année précédente. La profondeur de la care ne doit pas excéder 1 cm. Afin que la résine coule régulièrement, il faut rafraîchir les cares toutes les semaines en progressant de quelques centimètres vers le haut à chaque pique. Les copeaux qui tombent sont appelés des galips et sont gardés pour allumer le feu.

Outils de gemmeurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c5db-outils-de-gemmeurs

Outils de gemmeurs

Les outils du gemmeur : transport. Quand les pots étaient pleins, la femme du résinier les vidait grâce à une petite spatule (la palinette) dans des escouartes (récipients de 16 litres en bois ou en zinc), c’est l’ammasse. Les escouartes seront à leur tour vidées dans des barriques en bois ou en métal pour être acheminées vers les usines de distillation. La caisse du résinier ou du gemmeur (à droite) permettait de transporter le matériel du début de campagne : plaques de zinc, pots de résine, clous, maillet en bois.

Outils de maraîcher à Eysines. Source : http://data.abuledu.org/URI/5936b782-outils-de-maraicher-a-eysines

Outils de maraîcher à Eysines

Maison du maraîcher à Eysines-33 : outils agricoles.

Pain romain sous les cendres de Pompéi. Source : http://data.abuledu.org/URI/5542b61f-pain-romain-sous-les-cendres-de-pompei

Pain romain sous les cendres de Pompéi

Pain romain recueilli sous les cendres de Pompéi avec une faucille, musée de Boscoreale en Italie.

Pousse crampon de gemmeur. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c6c9-pousse-crampon-de-gemmeur

Pousse crampon de gemmeur

Pousse-crampon, outil de gemmage dans les Landes de Gascogne servant à arrondir et enfoncer la lame de zinc dans le tronc du pin à résiner.

Alphabet enchanté, la lettre F. Source : http://data.abuledu.org/URI/5313b232-alphabet-enchante-la-lettre-f

Alphabet enchanté, la lettre F

Alphabet enchanté de Louis Ratisbonne (1827-1900), ABC de Trim (pseudonyme), illustré par Bertall (1820-1882), 1861 : A la main de Joseph, cette faux en relief Et l'homme qui salue au-dessous sont des F. L'eustache de Joseph a l'air d'un petit f. Eustache = du prénom de son inventeur présumé, Eustache Dubois, coutelier à Saint-Étienne au XVIIIe siècle. Inventé à Saint-Étienne avant la Révolution française, ce couteau rudimentaire, vendu à bas prix, connut une grande popularité, au point de servir de nom générique, aux XIXe et XXe siècles, à de nombreux types de couteaux de poche à usage aussi bien domestique que criminel : à virole ou à cran d'arrêt, à une ou plusieurs lames, à manche de bois, de corne ou de métal. Source : http://fr.wiktionary.org/wiki/eustache.

Bêche ancienne écossaise. Source : http://data.abuledu.org/URI/51ddd473-beche-ancienne-ecossaise

Bêche ancienne écossaise

Schéma d'un "chas chrom", ancienne bêche écossaise : expression signifiant "pied tordu" en gaélique écossais, également appelé en anglais "foot plough", charrue à pied. C'est un type de bêche particulier qui était utilisé pour le travail du sol dans le nord-ouest de l'Écosse. Bien qu'il ne soit plus aussi répandu qu'autrefois, le cas chrom est encore utilisé dans certains endroits, en particulier dans les Hébrides extérieures. Cet instrument de travail du sol est particulier aux Highlands d'Écosse. Il est utilisé pour retourner la terre là où une charrue ordinaire ne peut aller à cause de la nature caillouteuse du sol.

Bêche irlandaise. Source : http://data.abuledu.org/URI/51ddd7b4-beche-irlandaise

Bêche irlandaise

Schéma d'un "loy" ancienne bêche irlandaise : manche, appui-pied, talon, lame. Un loy, appelé aussi fack, est une ancienne bêche irlandaise d'une forme très particulière, munie d'un long et lourd manche en frêne, d'une étroite lame d'acier et d'un repose-pied latéral, qui était utilisée principalement pour butter les pommes de terre. Le terme Loy dérive d'un mot gaélique,laí, qui signifie "bêche". Outre le labour et le façonnage des billons, le loy servait aussi à déterrer les pommes de terre et à récolter la tourbe.

Binette à lame de sarcleuse. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dddb2f-binette-a-lame-de-sarcleuse

Binette à lame de sarcleuse

Binette à lame de sarcleuse. La binette est un outil de jardinage utilisée pour biner, sarcler les plantes cultivées. La binette est formée d'une lame métallique et d'un manche avec lequel elle forme un angle aigu. Elle doit être légère et solide. Sa lame mesure environ 15 cm et a besoin d'être affûtée régulièrement afin de rester acérée et ainsi mieux pénétrer dans le sol. Le manche quant à lui mesure de 1 mètre à 1m20.

Calendrier des travaux agricoles. Source : http://data.abuledu.org/URI/5075aee4-calendrier-des-travaux-agricoles-

Calendrier des travaux agricoles

Travaux agricoles des douze mois de l'année au moyen âge : Calendrier extrait du Rustican, de Pierre Crescent (Pietro Crescenzi). Le Moyen Âge n’a pas ignoré les traités centrés autour d’une activité donnée comme l’agriculture ; ceux-ci se sont multipliés depuis les œuvres des Anglo-Normands du XIIIe siècle, dont Walter de Henley, au grand traité de Pierre de Crescent au XIVe siècle. Rédigé entre 1304 et 1306, le "Ruralium commodorum opus" réunit toute la science agronomique médiévale et tous les souvenirs des auteurs latins, avec une orientation vers l’agriculture méditerranéenne. Il fut composé en latin, sous ce titre : "Opus ruralium commodorum, libri duodecim". Dès qu'il parut, il fit une grande sensation, et fut bientôt répandu dans toute l'Europe. Charles V, roi de France, le fit traduire en français en 1373. Légende : janvier, curer les fossés à la houe ; février, étaler le fumier sur les terres avec bêche et houe ; mars, tailler la vigne à la serpe ; avril, tondre les moutons aux ciseaux (les forces) ; mai, chasse au faucon ; juin, faucher l’herbe à la faux ; juillet, moisson à la faucille ; août, battre le blé au fléau sur l'aire ; septembre, semer à la volée après avoir labouré les champs ; octobre, presser le raisin aux pieds dans une cuve ; novembre, cueillette des glands pour les cochons l'hiver ; décembre, pèle-porc.

Faux. Source : http://data.abuledu.org/URI/55dc83db-faux

Faux

Exposition d'outils au Moulin des Aigremonts de Bléré : faux.

Fenaison en Roumanie en 1920. Source : http://data.abuledu.org/URI/5156dccd-fenaison-en-roumanie-en-1920

Fenaison en Roumanie en 1920

Fenaison en Roumanie en 1920, la pause.

Forgerons du XVIIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5156fd13-forgerons-du-xviieme-siecle

Forgerons du XVIIème siècle

Trois forgerons martellant une faux sur une enclume, 1689, gravure sur cuivre de Janez Vajkard Valvasor (1641-1693)

Fourche. Source : http://data.abuledu.org/URI/5019c392-fourche

Fourche

Photo de fouche

Fourche-bêche. Source : http://data.abuledu.org/URI/51ddd329-fourche-beche

Fourche-bêche

Fourche-bêche, utiliser pour retouner le sol au jardin.

Il pleut des cordes en Angleterre. Source : http://data.abuledu.org/URI/51ee5330-il-pleut-des-cordes-en-angleterre

Il pleut des cordes en Angleterre

Pluie de chats, chiens et fourches. Caricature anglaise du XIXe siècle : en anglais "il pleut des cordes" se dit "il pleut des chats et des chiens" (it's raining cats and dogs). Exemple de métaphore avec contexte culturel : le contexte littéraire, énonciatif et culturel seul permet de cerner la nature et la portée de la métaphore, qui mélange deux champs sémantiques, parfois suivis d'une comparaison. La métaphore repose ainsi souvent sur des clichés, des lieux communs ou des allusions qui se retrouvent à toute époque.

Jardinier. Source : http://data.abuledu.org/URI/50269367-jardinier
La bêche écossaise. Source : http://data.abuledu.org/URI/51ddd63c-la-beche-ecossaise

La bêche écossaise

La bêche écossaise nommée Chas Chrom en gaélique, descriptif dans le dictionnaire de gaélique de Robert Archibald Armstrong, 1825. Source : Nova Scotia Museum. (302 mots).

Le cochon et la gourmandise. Source : http://data.abuledu.org/URI/534ed5e1-le-cochon-et-la-gourmandise

Le cochon et la gourmandise

Grandville (1803-1847), "Cent Proverbes" 1845 : "La gourmandise a tué plus de gens que l'épée". Inscription sur l'étendard brandi par le cochon "Vivre pour manger". Le cochon tient une fourchette géante à la main droite et s'appuie sur une fourche de la main gauche. Il est encerclé de reliefs de repas. Il toise de haut un soldat l'épée à la main derrière lequel se déroule une scène de rue avec duellistes.

Le Loup et le Renard (Grimm). Source : http://data.abuledu.org/URI/5112a03f-le-loup-et-le-renard-grimm-

Le Loup et le Renard (Grimm)

Conte des Frères Grimm, "Le Loup et le Renard" (1089 mots).

Les fabricants de faux. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f5a197-les-fabricants-de-faux

Les fabricants de faux

Gravure extraite du livre des métiers de Jost Amman (Das Ständbuch, 1568), représentant quatre forgerons martelant une faux sur l'enclume dans leur atelier.

Moissonneuse-batteuse. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c465e2-moissonneuse-batteuse

Moissonneuse-batteuse

Une moissonneuse-batteuse est une machine agricole automotrice destinée à la récolte de plantes à graines, principalement les céréales, en une seule opération.

Monument des moissonneurs en Catalogne. Source : http://data.abuledu.org/URI/539cc72c-monument-des-moissonneurs-en-catalogne

Monument des moissonneurs en Catalogne

Muraille et porte de la rue Major à Cambrils, Monument au siège de 1640. Pendant le début de la Guerre des faucheurs (ou de sécession de Catalogne), en décembre 1640, les troupes catalanes ont essayé d'arrêter la progression de l'armée royale espagnole, qui venait de Tortose, d'abord au Col de Balaguer (dans la municipalité de Vandellos) et ensuite à Cambrils. Le 12 décembre 1640, Cambrils a été assiégée par les troupes commandées par le Marquis de Los Vélez. Les défenseurs de la ville, environ 3 000 soldats et des miliciens, avec 2 canons, dirigés par Antoni d'Armengol, Baron de Rocafort de Queralt, ont refusé de rendre la place forte de Cambrils et dû faire face à une armée composée de 23 000 soldats d'infanterie, 3 100 de chevalerie et 24 pièces d'artillerie. La 14 décembre, la ville capitula : près de 1000 défenseurs furent massacrés. Quelques semaines plus tard l'armée royale fut à son tour vaincue sur la montagne de Montjuich, à Barcelone. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cambrils

Statue de Chronos le dieu du temps. Source : http://data.abuledu.org/URI/532755a7-statue-de-chronos-le-dieu-du-temps

Statue de Chronos le dieu du temps

Statue d'Ignaz Günther : Chronos, le dieu du temps dans la mythologie grecque, 1765-75, Bayerisches Nationalmuseum à Münich. Franz Ignaz Günther (1725-1775) est l'un des maîtres du rococo de l'Allemagne méridionale.

Trident. Source : http://data.abuledu.org/URI/583b53dd-trident

Trident

Trident métallique, musée de l'immigration de São Paulo.