Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Nidification | Photographie | Ornithologie | Nids -- Construction | Mésange bleue | Dessins et plans | Oiseaux échassiers | Oiseaux -- Nids | Nids | Oiseaux migrateurs | Arctique | Pic noir | Fringilla coelebs | Faim | Plongeons (oiseaux) | Pinsons | passereaux | Pinson des arbres | Vautours | Inde | ...
Cartographie des lieux de ponte des tortues vertes. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d060d3-cartographie-des-lieux-de-ponte-des-tortues-vertes

Cartographie des lieux de ponte des tortues vertes

Lieux de pontes de tortues vertes (Chelonia mydas) : point rouge = lieux de pontes principaux, point jaune = lieux de pontes secondaires.

Couple de cigognes blanches au nid. Source : http://data.abuledu.org/URI/530348a3-couple-de-cigognes-blanches-au-nid

Couple de cigognes blanches au nid

Couple de cigognes blanches (Ciconia ciconia) au nid.

Flux migratoires des oies cendrées. Source : http://data.abuledu.org/URI/5134e06d-flux-migratoires-des-oies-cendrees

Flux migratoires des oies cendrées

Hivernage, nidification et flux migratoires de l'oie cendrée (Anser anser).

Le goéland argenté en Europe. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f72ae5-le-goeland-argente-en-europe

Le goéland argenté en Europe

Aire de répartition du goéland argenté (Larus argentatus) européen. En vert, Zone de nidification ; en bleu, Zone d'hivernage après dispersion ; en jaune : Zone d'hivernage après migration. Bon voilier et bon marcheur, le goéland est un omnivore opportuniste à tendance carnivore, qui n'hésite pas à devenir charognard, ou à pratiquer le cleptoparasitisme, voire le cannibalisme. Oiseau sociable, il niche en colonie et produit chaque année deux ou trois oisillons qui, s'ils parviennent à l'âge adulte, auront une probabilité de survie particulièrement élevée. Comme chez la plupart des oiseaux de mer, la saison de reproduction s'étale sur une longue période. La reproduction proprement dite, c'est-à-dire la ponte et l'élevage de la nichée, se déroule d'avril à juillet ; mais elle est précédée par une longue phase d'appropriation des territoires et de formation des couples. Les dates d'arrivée aux sites de nidification varient avec la latitude : elles sont plus précoces au sud. Ainsi, les goélands argentés sont observés sur leurs territoires au plus tard dès décembre dans le Finistère et au cap Blanc-Nez, début janvier en mer d'Irlande et début mars dans le sud de la Baltique. Les retours sont même signalés dès novembre au pays de Galles. Schématiquement, les mois précédant la ponte proprement dite, c'est-à-dire approximativement de janvier à avril, sont consacrés à l'appropriation et à la délimitation des territoires, à la formation des couples et à l'accouplement, enfin à la construction du nid. Mai est le mois des pontes et de l'incubation pour la majorité des couples, juin et juillet ceux de l'élevage des jeunes. Les oiseaux quittent progressivement les sites de reproduction dans le courant du mois d'août, les colonies étant pratiquement désertes à la fin de ce mois.

Mésange bleue au nid. Source : http://data.abuledu.org/URI/52488d10-mesange-bleue-au-nid

Mésange bleue au nid

Mésange bleue au nid, Larvik, Norvège.

Nid d'hirondelles. Source : http://data.abuledu.org/URI/529b62e5-nid-d-hirondelles

Nid d'hirondelles

Nid d'hirondelles avec petits et oeufs. Le nid en forme de demi-coupe, qui a un diamètre de 22 cm pour 11 cm de profondeur, est adossé à une solive ou à un quelconque autre élément vertical. Le nid est bâti par le mâle et la femelle, plus souvent par la femelle seule, avec des morceaux de boue qu'elle malaxe pour former de petites boules, et consolidés avec des herbes, de la paille, des algues ou d'autres matériaux. Une fois le nid terminé, il est garni de plumes et de duvet, les hirondelles récupérant souvent des plumes de poule, afin de lui donner un aspect plus douillet. La femelle pond entre 2 et 7, généralement 4 ou 5, œufs blancs à petits points roux et gris. Les œufs mesurent entre 20 et 14 mm, pour un poids de 1,9 g, dont 5 % de coquille.

Nid de mésange bleue. Source : http://data.abuledu.org/URI/52488c5e-nid-de-mesange-bleue

Nid de mésange bleue

Nid de mésange bleue (Cyanistes caeruleus) : trou d'arbre vidé de ses feuilles mortes.

Nid de pinsons. Source : http://data.abuledu.org/URI/51fc01f7-nid-de-pinsons

Nid de pinsons

Nid de pinsons (Fringilla coelebs) : Lorsque les jeunes éclosent, les adultes les nourrissent pendant les deux semaines qu'ils passent au nid, car ils sont nidicoles, leur apportant principalement des insectes et des araignées. Une fois les jeunes partis du nid, leurs parents continuent à les nourrir quelque temps après.

Nid de pinsons juvéniles. Source : http://data.abuledu.org/URI/52dc5640-nid-de-pinsons-juveniles

Nid de pinsons juvéniles

Nid de pinsons (Fringilla coelebs) juvéniles affamés.

Nid de vautours. Source : http://data.abuledu.org/URI/50393dd3-nid-de-vautours

Nid de vautours

Photo d'un nid de vautour occupé par le couple et leur bébé : ''Gyps indicus''. Photo prise en Inde, Orchha, Madhya Pradesh.

Nids de cigognes dans les ruines de Volubilis. Source : http://data.abuledu.org/URI/530343ad-nids-de-cigognes-dans-les-ruines-de-volubilis

Nids de cigognes dans les ruines de Volubilis

Nids de cigognes dans les ruines de Volubilis au Maroc.

Oeufs de mésange bleue. Source : http://data.abuledu.org/URI/52488d83-oeufs-de-mesange-bleue

Oeufs de mésange bleue

Oeufs de mésange bleue dans le nid.

Pic noir sur un tronc de hêtre. Source : http://data.abuledu.org/URI/5064bc40-pic-noir-sur-un-tronc-de-hetre

Pic noir sur un tronc de hêtre

Pic noir mâle (Dryocopus martius) : le pic noir affectionne particulièrement les hêtres dépérissants ou morts qu'il pique et creuse pour y chercher des larves d'insectes ou pour y installer son nid.

Plongeon arctique au nid. Source : http://data.abuledu.org/URI/5135200b-plongeon-arctique-au-nid

Plongeon arctique au nid

Plongeon arctique (Gavia arctica) au nid. Cette espèce gagne son aire de nidification, généralement à proximité d'un grand lac profond, entre mars et mai. Le plongeon arctique est un oiseau monogame. Il nidifie même près d'un plan d'eau peu poissonneux, n'hésitant pas à réaliser de longs vols pour se rendre sur d'autres sites de nourrissage. Il bâtit son nid sans soin particulier : c'est un simple trou peu profond garni avec de la mousse, de l'herbe et des feuilles, voire laissé nu (les œufs sont alors pondus à même le sol). Ce nid se trouve au contact de l'eau, sur un îlot ou sur la rive. La femelle pond entre mai et juin généralement deux œufs brun-jaune avec quelques taches brun-noir sur le gros bout. L'incubation est réalisée par les deux parents et dure en moyenne un mois (de 28 à 32 jours). À l'éclosion, les poussins pèsent en moyenne 72 g. Ils bénéficieront des soins parentaux pendant deux mois, mais ils sont capables de se nourrir seuls au bout de deux semaines.