Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Métiers traditionnels | Photographie | Pin maritime | Gemmage | Agriculture | Pinus pinaster | Aquitaine (France) | Outils agricoles | Outils | Effets des saisons | Mimizan (Landes) | Patrimoine | Cabanes | Zinc | Outils à bois | Cardage | Artisans | laine | Copeaux de bois | Savoie | ...
Cabane de résinier. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131f65c-cabane-de-resinier

Cabane de résinier

Carte postale intitulée « Le Moulleau par Arcachon (Landes) - La cabane du résinier ». On reconnaît le gemmeur-résinier à son échelle à cale-pieds (pitey) et à sa hache (hapchot). L'origine des cabanes de résiniers remonte à celle de la pratique du gemmage. Mais c'est avec la généralisation du procédé, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, que ce type d'habitat isolé en pleine forêt des Landes se multipliera. Bien qu'il en existe certaines en brique, les cabanes de résiniers sont traditionnellement en bois de pin. On peut rencontrer aussi bien des cabanes isolées dans la forêt qu'un groupement de quelques cabanes avec des cabanons servant de dépendances pour stocker du matériel, un four à pain, un puits et quelques pieds de vigne le tout dans une petite clairière. Les habitations sont réparties dans la forêt suivant les différentes parcelles exploitées et sont reliées entre elles par des chemins de sable, parfois recouverts de coquilles d'huîtres ou de grépin. Les résiniers n'étaient pas propriétaires des cabanes, mais de simples exploitants souvent amenés à déménager en fonction de l'évolution de leur contrat. Les cabanes étaient habitées la semaine, et généralement la famille se rendait dans le bourg voisin le week-end, faire le marché et se retrouver au bistrot. Le gemmeur quitte sa cabane pour porter les fûts de résine sur les quais d'embarcation avant qu'ils soient acheminés à la distillerie, ou pour se rendre en ville le dimanche. Le reste du temps, la famille vit au rythme des campagnes de gemmage, en forêt. Au début du XXe siècle, on comptait autant de cabanes que de familles d'ouvrier gemmeur, autant de familles que de « pièces » de pins à résiner.

Cabane de résiniers. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131f77e-cabane-de-resiniers

Cabane de résiniers

Carte postale d'une cabane de résiniers (gemmeurs) au milieu des pins maritimes.

Care au hapchot sur un pin maritime gemmé. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131b781-care-au-hapchot-sur-un-pin-maritime-gemme

Care au hapchot sur un pin maritime gemmé

Care au hapchot sur un pin maritime gemmé, sentier du gemmage de La Salie (La Teste de Buch en Gironde). Les gemmeurs ou résiniers réalisaient une légère incision dans l’arbre appelée care avec le hapchòt (hache en gascon, ayant l’extrémité recourbée). De cette blessure coule la résine qui était récoltée trois à quatre fois par an, c’est l’amassa. Il fallait régulièrement reprendre l’incision, car l’arbre cicatrise rapidement.

Démonstration de gemmage. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131d16d-demonstration-de-gemmage

Démonstration de gemmage

Démonstration de gemmage en été près de Mimizan (Landes) : sarcle à peler pour préparer la care.

Emporte-pièce de petit bonhomme. Source : http://data.abuledu.org/URI/532ee1ac-emporte-piece-de-petit-bonhomme

Emporte-pièce de petit bonhomme

Emporte-pièce en tôle de petit bonhomme et pâte de pain d'épices d'Alsace ( Pains d'épices Lips à Gertwiller ) laminée et découpée à l'aide d'un emporte-pièce en forme de bonhomme. Source : Musée du pain d'épices et de l'art populaire alsacien.

Farine de meunier. Source : http://data.abuledu.org/URI/5349c2d0-farine-de-meunier

Farine de meunier

Farine recueillie dans un bac en bois au moulin de l'écomusée de la Grande Lande à Marquèze (Landes). Inscription en français : MERCI DE NE PAS TOUCHER LA FARINE.

Gemmage d'un pin : haute care. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131f4da-gemmage-d-un-pin-haute-care

Gemmage d'un pin : haute care

Démonstration de gemmage en été à Mimizan (Landes) pour les touristes : La pique se pratique de bas en haut, car la sève élaborée circule de haut en bas, en entaillant l'aubier dans le sens des fibres (verticalement). La care est incurvée dans sa largeur, et le haut de l'entaille prend la forme d'une ogive. La blessure ne dépasse pas 1 cm de profondeur et varie entre 6 et 11 cm en largeur. Le rafraichissement des cares se fait de plus en plus haut sur les troncs au fil des saisons. Lorsque la taille finit par être trop haute, le résinier doit monter sur un pitey, pièce en bois munie de cales utilisables comme des marches. Le pitey finit peu à peu par céder la place au hapchot équipé d’un long manche.

Gemmage de pin maritime au Portugal. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131ca59-gemmage-de-pin-maritime-au-portugal

Gemmage de pin maritime au Portugal

Gemmage de Pin maritime au Portugal. La photo permet de voir le clou qui retient le pot contre le tronc de l'arbre et le crampon en zinc. Le pin a déja été gemmé l'année précédente puisqu'on voit en parallèle la trace d'une longue care cicatrisée.

Le Cardeur savoyard. Source : http://data.abuledu.org/URI/512a4590-le-cardeur-savoyard

Le Cardeur savoyard

Cardeur savoyard : Un cardeur est un ouvrier qui carde, c'est-à-dire qui démêle des fibres textiles et les peigne à l'aide d'une carde. Le cardeur passait le plus souvent à partir du printemps pour découdre les matelas, carder les fibres textiles et recoudre les matelas. L'artisan se déplaçait avec sa carde au domicile du client et travaillait le plus souvent à l'extérieur à cause de la poussière dégagée.

Outils de gemmeurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c2f9-outils-de-gemmeurs

Outils de gemmeurs

Les outils du gemmeur pour le pelage du pin maritime et le barrasquage : sarcle à peler de profil et de face ; barrasquit double et simple. Une campagne de gemmage commence début février. On dit qu'un pin est prêt à être résiné dès que l’on peut l’entourer de son bras sans apercevoir sa main. Il faut alors préparer la future care, que l’on place à l’est car elle est à l’abri des intempéries. Pour cela on utilise le sarcle à peler, outil en acier, recourbé qui va permettre de racler l’écorce. Le pelage est une opération délicate car il faut laisser une fine épaisseur d’écorce en évitant de blesser le pin prématurément. La campagne se termine au mois de novembre avec l’arrivée de l’hiver. La dernière étape est le barrasquage. Le résinier entoure le pied du pin avec un drap et gratte la résine séchée sur la care pendant toute l’année avec le barrasquit. Le barras (résine sèche tombée sur le drap) est ensuite ajouté à la résine molle dans la barrique, damé puis transporté à la distillerie.

Outils de gemmeurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c44c-outils-de-gemmeurs

Outils de gemmeurs

Les outils du gemmeur pour la "pique" : travail de la care. De gauche à droite, le hapchot, le bridon avec huppe et le bridon simple. Vers la mi-mars, on réalise la première pique à l’aide du hapchot. Pour les cares de première année, on entaille l’arbre juste au-dessus du crampon, pour celles de deuxième, troisième, quatrième année et plus, on poursuit l’entaille de l’année précédente. La profondeur de la care ne doit pas excéder 1 cm. Afin que la résine coule régulièrement, il faut rafraîchir les cares toutes les semaines en progressant de quelques centimètres vers le haut à chaque pique. Les copeaux qui tombent sont appelés des galips et sont gardés pour allumer le feu.

Outils de gemmeurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c5db-outils-de-gemmeurs

Outils de gemmeurs

Les outils du gemmeur : transport. Quand les pots étaient pleins, la femme du résinier les vidait grâce à une petite spatule (la palinette) dans des escouartes (récipients de 16 litres en bois ou en zinc), c’est l’ammasse. Les escouartes seront à leur tour vidées dans des barriques en bois ou en métal pour être acheminées vers les usines de distillation. La caisse du résinier ou du gemmeur (à droite) permettait de transporter le matériel du début de campagne : plaques de zinc, pots de résine, clous, maillet en bois.

Pin gemmé en été. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c765-pin-gemme-en-ete

Pin gemmé en été

Pin gemmé à La Teste de Buch en Gironde : été 2006.

Pousse crampon de gemmeur. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c6c9-pousse-crampon-de-gemmeur

Pousse crampon de gemmeur

Pousse-crampon, outil de gemmage dans les Landes de Gascogne servant à arrondir et enfoncer la lame de zinc dans le tronc du pin à résiner.

Statue de cordonnier à Londres. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fb5098-statue-de-cordonnier-a-londres

Statue de cordonnier à Londres

Statue de cordonnier, Watling street, dans le quartier de la City of London, où étaient installés la majorité des cordonniers.

Un allumeur de réverbères. Source : http://data.abuledu.org/URI/512a4974-un-allumeur-de-reverberes

Un allumeur de réverbères

Un allumeur de réverbères à Stockholm le 18 décembre 1953 : bec de gaz en Suède. À cette époque, les quelques lampes restantes étaient des curiosités rares.