Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Chaînes alimentaires | Écologie | Chaînes alimentaires (écologie) | Réseaux trophiques | Biologie | Oiseaux | Animaux marins | Interactions multitrophiques (écologie) | Animaux | Cambrien | Production primaire (biologie) | Paléoenvironnement | Biocénoses marines | Phytocénoses | Milieux nutritifs | Biocénoses | Évaluation écologique (biologie) | Prédateurs et proies | Chaînes trophiques | ...
Bioconcentration de mercure en chaîne alimentaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f9b580-bioconcentration-de-mercure-en-chaine-alimentaire

Bioconcentration de mercure en chaîne alimentaire

Ce schéma présente (de manière très simplifiée) la cinétique environnementale du mercure émis par quelques sources communes de ce métal, et sa ''bioconversion'' en méthylmercure toxique. Il traduit aussi les grandes lignes des recommandations de l'EPA pour certains types de poissons qui bioaccumulent le plus le mercure. Le mercure émis par les centrales électriques au charbon et d'autres sources se déplace via l'atmosphère vers l'eau ; une partie se transforme (dans les sédiments surtout) en méthylmercure (plus toxique et qui entre facilement dans la chaîne alimentaire où il se concentre à chaque étape de cette chaîne ou pyramide). Ceci explique que les grands prédateurs comme les cachalots, orques, requins, espadons, thons ou les vieux brochets, ou des charognards comme le flétan contiennent les taux de mercure les plus élevés. Le mercure est particulièrement problématique pour le développement ; c'est pourquoi les limites ici présentées ont été conçues pour protéger les femmes qui pourraient devenir enceintes et les enfants de 12 ans ou moins. Les cétacés, des dauphins, bélugas et marsouins aux cachalots en passant par les orques peuvent bioconcentrer de grandes quantité de mercure méthylé, mais hors quelques exceptions (Japon, norvège...), ils ne sont habituellement pas consommés. Sources de mercure : volcans, geysers, industrie, incinérations, crématoriums, mines, décharges, munitions anciennes.

Chaine alimentaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/588c7bd5-chaine-alimentaire

Chaine alimentaire

Principe des flux et « pertes » d'énergie dans le réseau trophique.

Chaîne alimentaire entre mer, terre et air. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f9aefc-chaine-alimentaire-entre-mer-terre-et-air

Chaîne alimentaire entre mer, terre et air

Chaîne alimentaire animale entre mer, terre et air. Source : http://www.fcps.edu (ecology on islandcreeks, CK-12 project)

Chaînes alimentaires. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f9d8ef-chaines-alimentaires

Chaînes alimentaires

Deux chaînes alimentaires, en milieu marin et terrestre.

Le réseau trophique dans la chaîne alimentaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b7e29b-le-reseau-trophique-dans-la-chaine-alimentaire

Le réseau trophique dans la chaîne alimentaire

Principes des flux et "pertes" d'énergie dans le réseau trophique (chaîne alimentaire). En écologie, le niveau trophique est le rang qu'occupe un être vivant dans un réseau trophique. Il se mesure en quelque sorte par la distance qui sépare cet être du niveau basique qui est celui de la production primaire autotrophe. Au dessus de ce niveau de base, chaque maillon (ou étage) d'une chaîne alimentaire correspond à un niveau trophique. C'est un concept théorique de l'Écologie qui permet de mieux cerner ou expliquer certaines relations entre espèces (relations prédateur-proie notamment), les cycles et flux d'énergie et de nutriments dans les écosystèmes, les réseaux trophiques ainsi que les phénomènes de bioconcentration dans la pyramide alimentaire, qui ont une grande importance en écotoxicologie.

Pyramide écologique. Source : http://data.abuledu.org/URI/588c807f-pyramide-ecologique

Pyramide écologique

Pyramique écologique légendée en anglais

Pyramide trophique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f9dc66-pyramide-trophique

Pyramide trophique

Pyramide trophique légendée en anglais. 1) Sols, décomposeurs ; 2) Photosynthèse, producteurs primaires ; 3) Herbivores, consommateurs primaires ; 4) Carnivores, consommateurs secondaires, Omnivores ; 5) Grands carnivores, consommateurs tertiaires.

Réseaux trophiques. Source : http://data.abuledu.org/URI/588c7cd2-reseaux-trophiques

Réseaux trophiques

Représentation graphique de réseaux trophiques (chaine alimentaire) et niveaux trophiques pour les paléoenvironnements de Chengjiang et de Burgess (Cambrien). S = nombre d'espèces (nœuds). L= nombre de liens trophiques. C= connectance ; L/S2. MaxTL = niveau trophique max. d'une espèce dans le réseau. Auteurs : Dunne JA, Williams RJ, Martinez ND, Wood RA, Erwin DH, PlosBiol website : http://www.plosbiology.org/static/license.action.

Réseaux trophiques en paléoenvironnements. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b7e40a-reseaux-trophiques-en-paleoenvironnements

Réseaux trophiques en paléoenvironnements

Représentation graphique de réseaux trophiques (chaine alimentaire) et niveaux trophiques pour les paléoenvironnements de Chengjiang et de Burgess (Cambrien). S = nombre d'espèces (nœuds). L= nombre de liens trophiques. C= connectance ; L/S2. MaxTL = niveau trophique max. d'une espèce dans le réseau. Source : Dunne JA, Williams RJ, Martinez ND, Wood RA, Erwin DH, 2008 Compilation and Network Analyses of Cambrian Food Webs. PLoS Biol 6(4): e102. doi:10.1371/journal.pbio.0060102

Chaîne alimentaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f9b306-chaine-alimentaire

Chaîne alimentaire

Chaînes alimentaires en mer et sur terre : circulation de l'énergie. En écologie, une biocénose est l'ensemble des êtres vivants coexistant dans un espace défini (le biotope). On a l'habitude de diviser la biocénose en deux : la phytocénose, qui regroupe les espèces végétales ; la zoocénose, qui regroupe les espèces animales.

Pyramide des étages trophiques. Source : http://data.abuledu.org/URI/529a51a7-pyramide-des-etages-trophiques

Pyramide des étages trophiques

Schéma vierge de la pramide des étages trophiques (vectorisation Cyrille Largillier, novembre 2013). En écologie, le niveau trophique est le rang qu'occupe un être vivant dans un réseau trophique. Il se mesure en quelque sorte par la distance qui sépare cet être du niveau basique qui est celui de la production primaire autotrophe. Au-dessus de ce niveau de base, chaque maillon (ou étage) d'une chaîne alimentaire correspond à un niveau trophique.

Pyramide des étages trophiques. Source : http://data.abuledu.org/URI/529a525f-pyramide-des-etages-trophiques

Pyramide des étages trophiques

Pyramide des étages trophiques légendée en français (vectorisation Cyrille Largillier, novembre 2013).