Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Marsouins | Photographie | Ernest Thompson Seton (1860-1946) | Littérature de jeunesse | Cours d'eau | Hydrologie | Saint-Benoît (Réunion) | Bébour (Réunion), Forêt de | La Réunion | Gravure | Dessins et plans | Cachalots | Chaînes alimentaires | Dauphins | Chaînes alimentaires (écologie) | Aliments -- Teneur en mercure | Cétacés -- Pêche | Cachalots -- Pêche | Cétacés |
Bioconcentration de mercure en chaîne alimentaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f9b580-bioconcentration-de-mercure-en-chaine-alimentaire

Bioconcentration de mercure en chaîne alimentaire

Ce schéma présente (de manière très simplifiée) la cinétique environnementale du mercure émis par quelques sources communes de ce métal, et sa ''bioconversion'' en méthylmercure toxique. Il traduit aussi les grandes lignes des recommandations de l'EPA pour certains types de poissons qui bioaccumulent le plus le mercure. Le mercure émis par les centrales électriques au charbon et d'autres sources se déplace via l'atmosphère vers l'eau ; une partie se transforme (dans les sédiments surtout) en méthylmercure (plus toxique et qui entre facilement dans la chaîne alimentaire où il se concentre à chaque étape de cette chaîne ou pyramide). Ceci explique que les grands prédateurs comme les cachalots, orques, requins, espadons, thons ou les vieux brochets, ou des charognards comme le flétan contiennent les taux de mercure les plus élevés. Le mercure est particulièrement problématique pour le développement ; c'est pourquoi les limites ici présentées ont été conçues pour protéger les femmes qui pourraient devenir enceintes et les enfants de 12 ans ou moins. Les cétacés, des dauphins, bélugas et marsouins aux cachalots en passant par les orques peuvent bioconcentrer de grandes quantité de mercure méthylé, mais hors quelques exceptions (Japon, norvège...), ils ne sont habituellement pas consommés. Sources de mercure : volcans, geysers, industrie, incinérations, crématoriums, mines, décharges, munitions anciennes.

Marsouins. Source : http://data.abuledu.org/URI/587eb5cd-marsouins

Marsouins

Marsouins, "Les Américains à quatre-pattes et leur famille" (Four-footed Americans and their kin), 1898, par Ernest Thompson Seton (1860-1946).

Rivière des Marsouins à La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/5276b38e-riviere-des-marsouins-a-la-reunion

Rivière des Marsouins à La Réunion

Rivière des Marsouins en forêt de Bébour à La Réunion. De 30 km de longueur, la rivière des Marsouins est bordée de forêts. Ainsi, son versant nord accueille la forêt de Villeneuve et la forêt du Piton Papangue tandis que sur son versant sud se trouve la forêt du Cratère. L'endiguement de la rivière des Marsouins est prévue pour 2013 afin de lutter contre les crues au centre-ville de Saint-Benoît. Le fleuve est évoqué dès les premières lignes du texte littéraire de Théodore Pavie paru dans La Revue des Deux Mondes le 1er avril 1845 ; la rivière est décrite par le narrateur comme « l'une des plus larges et des plus limpides de toutes celles dont les eaux capricieuses arrosent l'île Bourbon », Bourbon étant le nom de La Réunion à l'époque.