Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Dessins et plans | Transports de navigation intérieure | Géographie | Phares -- France | Aides à la navigation | Phares | Navigation -- Histoire | Navigation à voile | Navigation | Navigation de plaisance | Seine (France. - cours d'eau) | Signalisation maritime | Peinture | Transport | Monuments historiques | Transport de voyageurs | Arcachon (Gironde), Bassin d' | Aéronautique | Signaux et signalisation | ...
Altocumulus lenticulaire à Bastia. Source : http://data.abuledu.org/URI/523376ce-altocumulus-lenticulaire-a-bastia

Altocumulus lenticulaire à Bastia

Lenticulaire formé par le libeccio au large de la ville de Bastia, en Corse.

Arbre Généalogique de la Pinasse. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ca5a9-arbre-genealogique-de-la-pinasse

Arbre Généalogique de la Pinasse

Arbre généalogique des pinasses depuis les premières mentions en 1553.

Barques traditionnelles sur l'île de Madère. Source : http://data.abuledu.org/URI/55089cb4-barques-traditionnelles-sur-l-ile-de-madere

Barques traditionnelles sur l'île de Madère

Barques traditionnelles sur l'île de Madère.

Compas marin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50d6e882-compas-marin

Compas marin

Habitacle du compas marin. 1- Cales de bois, 2- Sphères, 3- Aimants longitudinaux, 4- Aimants transversaux, 5- Flinder. Le champ magnétique terrestre étant très faible, il a fallu obligatoirement diminuer au maximum les frottements de la rose sur le pivot (par l'ajout d'un flotteur entre autres). L'utilisation sur un navire a également demandé l'installation d'un système à cardan. La cuvette du compas est fixée sur la couronne interne du cardan, donnant ainsi au compas plus de possibilité de pouvoir garder l'horizontale à la mer. Le compas est placé dans un habitacle composé de bois et/ou de matériaux amagnétiques (1). Des fers doux (sphères de compensations-2 et barreaux flinders-5), et des fers durs (aimants correctifs longitudinaux, latéraux et aimant de bande) servent à la compensation : les fers doux compensent les champs magnétiques induits ; les fers durs compensent les champs magnétiques permanents. L'habitacle, placé si possible dans l'axe central du navire, est toujours éloigné le plus possible d'éventuelles perturbations magnétiques (antennes satellitaires, radios). Il peut comporter un système de miroirs de renvoi optique de lecture du compas pour le barreur dans la passerelle de navigation, mais ce système est de plus en plus remplacé par un système de lecture à distance électronique (capteur placé sous la cuvette).

Dessin d'un voilier. Source : http://data.abuledu.org/URI/5102d0ea-dessin-d-un-voilier

Dessin d'un voilier

Ancien voilier.

Pinasses d'Arcachon en 1727. Source : http://data.abuledu.org/URI/505ca702-pinasses-d-arcachon-en-1727

Pinasses d'Arcachon en 1727

Illustration tirée de la Description de la Pinasse du Bassin d'Arcachon par Le Masson du Parc en 1727.

Altimètre gradué en pieds. Source : http://data.abuledu.org/URI/518f6c30-altimetre-gradue-en-pieds

Altimètre gradué en pieds

Cadra d'un altimètre de bord gradué en pieds (feet). Le calage est affiché dans la petite fenêtre à droite (en pouce de mercure). Les trois aiguilles donnent respectivement des dizaines de milliers, des milliers, des centaines de pieds : l'altitude affichée est donc de 14 500 pieds.

Amers de côte bretonne. Source : http://data.abuledu.org/URI/518fbdb6-amers-de-cote-bretonne

Amers de côte bretonne

Les amers de la Pointe Saint-Mathieu (Bretagne, France). Au premier plan, la tourelle des Vieux Moines.

Ancien phare de Fatouville-Grestain sur l'estuaire de la Seine. Source : http://data.abuledu.org/URI/535e27ac-phare-de-fatouville

Ancien phare de Fatouville-Grestain sur l'estuaire de la Seine

Le phare de Fatouville a été construit sur la commune de Fatouville-Grestain, Eure. Il guidait les bateaux sur l'estuaire de la Seine. Le phare fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 septembre 2011. La construction du phare commença en 1839 pour se terminer en 1850 et fut éteint en 1907. En 1923 il a été mis aux enchères par l'État, il est aménagé en chambres d'hôtes. Hauteur : 32 m - Elévation : 132 m - portée : 40 km. Feu éteint depuis 1907 - Optique : Fresnel. Source :

Apprentissage de la voile dans les Calanques. Source : http://data.abuledu.org/URI/530c8e26-apprentissage-de-la-voile-dans-les-calanques

Apprentissage de la voile dans les Calanques

Apprentissage de la voile dans les Calanques.

Axes de roulis et de tangage d'un avion. Source : http://data.abuledu.org/URI/53134de8-axes-de-roulis-et-de-tangage-d-un-avion

Axes de roulis et de tangage d'un avion

Convention de représentation des axes de roulis, tangage et lacet d'un aéronef (Beech bimoteur). Un avion peut être représenté dans le trièdre de référence formé par : 1) l'axe x : axe longitudinal ou axe de roulis (couleur rouge) ; 2) l'axe y : axe transversal ou axe de tangage (couleur bleue) ; 3) l'axe z : axe de lacet (couleur verte). Le pilote agit sur les gouvernes pour modifier la trajectoire de l'avion dans le plan vertical (montée ou descente) ou dans le plan horizontal (en virage). Pour être équilibré, le virage peut nécessiter une action sur les trois axes. Pour obtenir un mouvement de tangage le pilote actionne le manche qui commande la gouverne de profondeur. Elle est située le plus loin possible de l'aile, sur l'empennage horizontal ou bien sur un plan canard. Pour obtenir un mouvement de roulis le pilote actionne latéralement le manche qui commande les ailerons. Ces gouvernes sont généralement situées le plus loin possible de l'axe de roulis, donc vers l'extrémité des ailes. Pour obtenir un mouvement de lacet le pilote actionne le palonnier (pédales) qui commande la gouverne de direction avec ses pieds. Elle est située le plus loin possible de l'axe de lacet, sur l'empennage vertical. En vol, le palonnier est une commande secondaire dite « de symétrie » qui sert à équilibrer le débit d'air sur les deux ailes de l'avion, et donc à équilibrer la portance. La plupart des avions présentent un couplage en lacet-roulis : on peut commander un mouvement de roulis avec la gouverne de lacet (roulis induit). D'autre part une rotation en roulis entraîne généralement une rotation en lacet en sens inverse du virage demandé (lacet inverse). Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pilotage_d%27un_avion.

Bac. Source : http://data.abuledu.org/URI/51af4eae-bac-

Bac

Bac 21 en transit à Caudebec en Caux. Un bac est un bateau à fond plat utilisé pour traverser un cours d'eau, un lac, un estuaire ou un bras de mer.

Balise lumineuse en mer. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b99dd2-balise-lumineuse-en-mer

Balise lumineuse en mer

Balise lumineuse en mer.

Barge à charbon sur la Seine. Source : http://data.abuledu.org/URI/5277a7b9-barge-a-charbon-sur-la-seine

Barge à charbon sur la Seine

Le pousseur ''Occitania'' et une barge de 2500 tonnes portant un chargement de charbon à destination de la centrale thermique d'Ivry en aval de Paris.

Bateau à voile en bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/55bfa31a-bateau-a-voile-en-bois

Bateau à voile en bois

Bateau à voile en bois, Cap-Ferret, juin 2015.

Bateau de pose de bouées. Source : http://data.abuledu.org/URI/55bfa429-bateau-de-pose-de-bouees

Bateau de pose de bouées

Bateau de pose de bouées et de corps-morts, Cap-Ferret, juin 2015.

Bateau-Mouche. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b87e85-bateau-mouche

Bateau-Mouche

Un bateau-mouche est un type de bateau-bus utilisé pour le tourisme fluvial à Paris, Montréal, ainsi qu'à Lyon, d'où il est originaire.

Cargo sur la Seine. Source : http://data.abuledu.org/URI/555b1843-cargo-sur-la-seine

Cargo sur la Seine

Cargo sur la Seine devant La Bouille, Seine-Maritime, Normandie.

Catamaran au Moulleau. Source : http://data.abuledu.org/URI/55bb9165-catamaran-au-moulleau

Catamaran au Moulleau

Catamaran au Moulleau, Gironde.

Chalands devant la ville de Tours. Source : http://data.abuledu.org/URI/55dd8b0c-chalands-devant-la-ville-de-tours

Chalands devant la ville de Tours

Chalands devant Tours, vus depuis le pont.

Chalands en bois devant la ville de Tours. Source : http://data.abuledu.org/URI/55dd8b69-chalands-en-bois-devant-la-ville-de-tours

Chalands en bois devant la ville de Tours

Chalands en bois devant la ville de Tours.

Compas gyroscopique. Source : http://data.abuledu.org/URI/518f67e2-compas-gyroscopique

Compas gyroscopique

Sphère de compas gyroscopique. L'utilisation de compas gyroscopiques permet de s'affranchir des difficultés dues au magnétisme terrestre. La différence angulaire entre le nord vrai et le nord compas est appelée variation gyro (Wg). Cette variation est généralement faible (0,5° à 1°). Mais les compas gyroscopiques peuvent ne pas être parfaitement réglés, ou se dérégler. La variation gyro se mesure (ou se vérifie) régulièrement par le relèvement d'astre dont l'élévation sur l'horizon de l'observateur ne doit pas être trop élevée pour garantir la précision de la mesure et en appliquant le calcul d'amplitude, et en navigation côtière en relevant des alignements connus.

Corbeau. Source : http://data.abuledu.org/URI/52c01500-corbeau

Corbeau

Cette invention est une simple passerelle basculante pourvue d'un croc à son extrémité, ce dernier se fiche dans le pont de l'adversaire et permet alors aux fantassins de parvenir facilement à bord du navire à conquérir. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marine_romaine

Corps mort de bateau de plaisance à marée basse. Source : http://data.abuledu.org/URI/55bb92ad-corps-mort-de-bateau-de-plaisance-a-maree-basse

Corps mort de bateau de plaisance à marée basse

Corps mort de bateau de plaisance à marée basse, Moulleau, Gironde.

Croquis de voile à livarde sur un petit bateau. Source : http://data.abuledu.org/URI/526180de-croquis-de-voile-a-livarde-sur-un-petit-bateau

Croquis de voile à livarde sur un petit bateau

Croquis de voile à livarde sur un petit bateau. La livarde est également connue sous le nom de balestron, un espar qui permet de tendre la voile aurique en partant du mât vers le haut, ou de tendre une voile triangulaire du mât vers le point d'écoute, comme sur les sharpies. Cette voile connut ses heures de gloire dans la marine fluviale : simple à mettre en œuvre, elle était adaptée aux mâts rabattables ou amovibles de diverses embarcations, comme les chalands, les barges et certaines péniches. Parmi les embarcations ayant porté ce gréement à la perfection, nous comptons les barges de la Tamise dont certains exemplaires naviguent encore aujourd'hui à la plaisance, tandis que d'autres sommeillent dans un musée.

Différentes allures d'un engin à voile. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b0c9a7-differents-allures-d-un-engin-a-voile

Différentes allures d'un engin à voile

Vecteurs vent, vitesse du bateau et vent apparent suivant les quatre allures du bateau : vent arrière, petit largue, bon plein et près. Plus le bateau accélère plus le vent apparent augmente, plus l'effort de la voile augmente. À chaque augmentation de vitesse la direction du vent apparent bouge, il faut régler de nouveau la voile pour être à l'incidence optimale (portance maximum). Plus le navire accélère, plus l'angle "vent apparent et direction du navire" se rapproche, donc la poussée vélique est de moins en moins orientée en direction de l'avancement du navire, obligeant un changement de cap pour être de nouveau dans les conditions maximales de poussée vélique. Le navire peut donc aller plus vite que le vent. L'angle "direction du navire et vent" peut être assez faible, il en résulte que le navire peut être aux allures de près à travers. Le navire remonte au vent.

Eau salée au Moyen Age. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c8c322-eau-salee-au-moyen-age

Eau salée au Moyen Age

Eau salée au Moyen Age : navire à voile entre deux côtes ; forteresse sur un des promontoires. Source : Le Tacuinum sanitatis, manuel médiéval sur la santé, basé sur le Taqwin al‑sihha تقوين الصحة (Tableaux de santé), un traité médical arabe écrit par Ibn Butlan (v. 1001-1066), médecin irakien. Ses travaux traitent de l'hygiène, de la diététique et de l'exercice physique. Il a souligné les avantages d'une prise en compte attentive du bien-être physique et mental de la personne.

Écluse de Beaucaire sur le Rhône. Source : http://data.abuledu.org/URI/5277a70d-ecluse-de-beaucaire-sur-le-rhone

Écluse de Beaucaire sur le Rhône

Compagnie nationale du Rhône, aménagement de Vallabrègues et centrale hydroélectrique et écluse de Beaucaire.

Espace aérien pour le parapente. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b123a8-espace-aerien-pour-le-parapente

Espace aérien pour le parapente

Espaces aériens autorisant la pratique du parapente en France : espaces de classe E et G où le vol à vue non contrôlé est possible.

Façade ouest du phare d'Eckmühl dans le Finistère. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a98431-phare-d-eckmuhl

Façade ouest du phare d'Eckmühl dans le Finistère

Le phare d'Eckmühl est un phare maritime situé sur la pointe de Saint-Pierre, à Penmarc'h, dans le Finistère en France. Il mesure plus de 60 mètres de haut. Il sécurise l'une des côtes les plus dangereuses de France en raison de ses nombreux récifs. Ses murs sont entièrement bâtis en granite de Kersanton et la paroi interne de sa cage d'escaliers est recouverte de plaques d'opaline. C'est aujourd'hui l'un des monuments les plus visités du Finistère. Le phare fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 23 mai 2011. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_d%27Eckm%C3%BChl

Ferry-boat en Croatie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5160410f-ferry-boat-en-croatie

Ferry-boat en Croatie

Ferry-boat "Supetar" de Jadrolinija à Split, Croatie.

Feu de Saint-Pol à Dunkerque. Source : http://data.abuledu.org/URI/53591177-feu-de-saint-pol

Feu de Saint-Pol à Dunkerque

Le feu de Saint-Pol est un phare situé en bout de la jetée ouest du port de Dunkerque, inscrit aux monuments historiques. Propriété de l'État, bien qu'il soit envisagé de le céder aux collectivités locales, paradoxalement il doit son nom à Saint-Pol-sur-Mer, bien qu'il se trouve à Dunkerque. Construit en 1937-1938 (mais restauré à l'identique en 1954), allumé en 1939, il est la dernière œuvre de l'architecte Gustave Umbdenstock. C'est aussi le seul phare Art déco de l’Hexagone. Le feu de Saint-Pol est dénommé "feu" faute de satisfaire à au moins deux des critères de la définition du phare au sens strict qu'en donne l'administration française. Hauteur : 35 m - Elévation : 35 m - Portée : 15/18 milles. Feux : Feux à deux éclats verts toutes les six secondes. Lanterne : alimentée par panneaux solaires. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Feu_de_Saint-Pol_%28Dunkerque%29

Flottage des bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d9772-flottage-des-bois

Flottage des bois

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.119 ; manuel scolaire, édition de 1904 : FLOTTAGE DES BOIS DANS LA NIÈVRE. - Pour transporter sans frais les bois abattus, on les amène jusqu'au bord des rivières ou des ruisseaux, et on les y jette pêle-mêle, bûche à bûche. Quand les bois sont descendus jusqu'à l'endroit où la rivière s'élargit et devient navigable, on les arrête et on les dispose en forme de radeaux dits trains de bois, sur lesquels montent les mariniers pour les diriger.

Grotte en bord de l'Ohio. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b929fe-grotte-en-bord-de-l-ohio

Grotte en bord de l'Ohio

Grotte en bord du fleuve Ohio (Comté Hardin, Illinois), par Karl Bodmer (1809-1893). Maximilian Alexander Phil Wied-Neuwied, Voyage dans l’intérieur de l’Amérique du Nord exécuté pendant les années 1832, 1833 et 1834, planches de Karl Bodmer, édition Arthus Bertrand, 1840-1843.

Gyrolaser. Source : http://data.abuledu.org/URI/518fa987-gyrolaser

Gyrolaser

Schéma d'un gyrolaser : L’appareil comporte une partie optique et une partie électronique. Il est de forme triangulaire ou carrée. La partie optique comporte des miroirs et un tube capillaire remplit d’un mélange gazeux qui constitue le milieu amplificateur du laser. Le premier miroir est concave pour améliorer la focalisation, le deuxième est fixé sur un moteur piézoélectrique ce qui va permettre de moduler la puissance du laser et le troisième est semi-réfléchissant, ce qui permet de récupérer une partie du faisceau. Un gyromètre laser ou gyrolaser est un capteur de vitesse angulaire (gyromètre) basé sur l'effet Sagnac et mettant en œuvre un rayon laser. Celui-ci parcourt un circuit optique dans les deux sens, l’interférence des deux rayons va dépendre de la vitesse de rotation de l’ensemble.

Ile-de-Sein Phare de Goulenez. Source : http://data.abuledu.org/URI/5414d4cc-ile-de-sein-phare-de-goulenez

Ile-de-Sein Phare de Goulenez

Phare de Goulenez, Île-de-Sein : mis en service en 1951, sur les ruines de l’ancien phare détruit en 1944.

Le phare de Cape Point. Source : http://data.abuledu.org/URI/54ec9f98-le-phare-de-cape-point

Le phare de Cape Point

Nouveau phare de Cape Point, situé à 87 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il remplace un ancien phare, placé beaucoup plus haut à 249 mètres d‘altitude, inefficace par temps de brouillard ou de nuages, qui fut remplacé en 1919.

Le phare du Cap Ferret. Source : http://data.abuledu.org/URI/55a81c52-le-phare-du-cap-ferret

Le phare du Cap Ferret

Le phare du Cap Ferret, juillet 2015.

Le tour du monde de Magellan et Elcano. Source : http://data.abuledu.org/URI/5416ab9c-le-tour-du-monde-de-magellan-et-elcano

Le tour du monde de Magellan et Elcano

Carte de la première circumnavigation du monde, par Ferdinand de Magellan et Juan Sebastián Elcano, de 1519 à 1522.

Les allures en navigation à voile. Source : http://data.abuledu.org/URI/534db417-les-allures-en-navigation-a-voile

Les allures en navigation à voile

Schéma des allures en navigation à voile par rapport au vent, avec réglage des voiles : vent debout, prés, bon plein, petit largue, travers, largue, grand largue, vent arrière.

Les phares de l'Île Vierge. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a98595-les-phares-de-l-ile-vierge

Les phares de l'Île Vierge

Le phare de l'Île Vierge est un phare maritime construit sur un îlot à 1,5 km de la côte. Il est situé en Finistère-Nord, dans l'archipel de Lilia (commune de Plouguerneau). Construit de 1897 à 1902, d'une hauteur de 82,5 m, il est le plus haut phare d'Europe et le plus haut phare du monde en pierre de taille. Il balaie tout le nord du Finistère à 52 km à la ronde. L'intérieur est tapissé de 12 500 carreaux d'opaline provenant des usines Saint-Gobain. C'est une tour à triple paroi, tronconique à l'extérieur, cylindrique à l'intérieur, en moellons de granit, sur un soubassement de pierre supportant une lanterne de grande taille. Il y a au total 397 marches : 5 marches en granit, à l'extérieur du phare, pour accéder du socle à la tour, 360 marches suspendues en pierre de taille, toutes uniques et faites sur-mesure, pour monter au sommet de la tour cylindrique et enfin, 32 marches en fer pour atteindre la lanterne. On peut le visiter, l'accès à l'île se faisant par bateau ou à pied (uniquement lors des grandes marées). Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_l%27%C3%8Ele_Vierge

Maison-phare de Pontusval en Finistère. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a99247-phare-de-pontusval

Maison-phare de Pontusval en Finistère

Le phare de Pontusval est érigé sur la pointe de Beg-Pol, commune de Brignogan-Plages. La construction du phare fut décidée suite à de nombreux naufrages sur la côte, et fut terminée en juin 1869. Le premier allumage eut lieu le 15 septembre 1869. Le phare sert de relais entre le phare de l'Île Vierge et le phare de l'Île de Batz. Cinquante-deux marches permettent d'atteindre le sommet. Le phare (hors cuisine, véranda et garage) fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 23 mai 2011. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Pontusval

Maquette de navire marchand du XVIIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/548422d6-maquette-de-navire-marchand-du-xviieme-siecle

Maquette de navire marchand du XVIIème siècle

Maquette de navire marchand britannique (400 tonnes) du XVIIème siècle.

Marine à voile en mer en 1802. Source : http://data.abuledu.org/URI/58b2e77b-marine-a-voile-en-mer-en-1802

Marine à voile en mer en 1802

Marine à voile en mer, 1802, par Joseph Mallord William Turner (1775–1851). H.M. Treasury and The National Trust, Petworth House (Sussex).

Mosaïque de trirème romaine en Tunisie. Source : http://data.abuledu.org/URI/52c009e0-mosaique-de-trireme-romaine-en-tunisie

Mosaïque de trirème romaine en Tunisie

Mosaïque de trirème (trière en grec) romaine en Tunisie.

Navigation sur le dos de crabes. Source : http://data.abuledu.org/URI/517ec63d-navigation-sur-le-dos-de-crabes

Navigation sur le dos de crabes

Shimamura DanjoTakanori navigant sur les vagues, monté sur de grands crabes, par Utagawa Kuniyoshi (1798 - 1861).

Navstar-2. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f4bfda-navstar-2

Navstar-2

Montage photographique montrant le satellite GPS Navstar-2 devant un croissant de Terre

Péniche. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b71c36-peniche

Péniche

Péniche sur le canal de la Marne à la Saône près de Foulain, Haute Marne, France

Péniches sur la Seine à Boulogne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5277a641-peniches-sur-la-seine-a-boulogne

Péniches sur la Seine à Boulogne

Péniches sur la Seine à Paris entre le bois de Boulogne et Suresnes, La Défense à l'horizon : Un automoteur de grande capacité croise un train de barges.

Pénichette. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b71e9f--penichette

Pénichette

Une Pénichette est un bateau de plaisance fluviale inspiré des traditionnelles péniches des mariniers pour une navigation sans permis sur les canaux et rivières de France, Irlande, Hollande et Allemagne.

Phare à Saint-Valery-en-Caux en Haute-Normandie. Source : http://data.abuledu.org/URI/535e1f8d-phare-a-saint-valery-en-caux

Phare à Saint-Valery-en-Caux en Haute-Normandie

Le phare de Saint-Valery-en-Caux (Seine-Maritime, France) est une tour blanche avec haut vert sur la jetée-Ouest. Il a été construit en 1872 puis modifié en 1914. Sa portée varie de 5 à 15 milles selon le temps. Il est alimenté électriquement depuis 1958. Le feu rouge de la jetée est un candélabre en fonte datant de 1857. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Saint-Valery-en-Caux