Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Mercure | Photographie | Purgatifs | Mercurialis | Gravure | Mythologie romaine | Mercuriales (plantes) | Dessins et plans | Mercure -- Culte | Plantes | Plantes médicinales | Saturne | Apollon | Vénus -- Culte | Semaine | Jour | Lune | Planètes telluriques | Cétacés -- Pêche | Cachalots -- Pêche | ...
Le Bûcheron et Mercure. Source : http://data.abuledu.org/URI/519cc7ac-le-bucheron-et-mercure

Le Bûcheron et Mercure

Le Bûcheron et Mercure. Source : Cent fables de Jean de La Fontaine (1621-1695) illustrées par P. J. Billinghurst (Gutenberg), 1901.

Mercuriale vivace. Source : http://data.abuledu.org/URI/506f1c10-mercuriale-vivace

Mercuriale vivace

Planche botanique N°286 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Marcuriale vivace (Mercurialis perennis) ou Mercuriale pérenne, Chou de chien ou Cynocrambe. C'est une plante herbacée des lieux plutôt frais sur sols alcalino-calcaires de la famille des Euphorbiaceae. Son nom en latin vient de Mercure, le dieu qui découvrit les propriétés médicinales des mercuriales et Perennis pour pérenne. Elle se développe à l'ombre des arbres à feuilles caduques des régions tempérées d'Europe. Elle forme grâce à son rhizome souterrain de vastes colonies en sous-bois (plante sociale). L'ensemble de la plante est un purgatif énergique, elle est vénéneuse pour les bêtes.

Mine de mercure en Slovénie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5156f66d-mine-de-mercure-en-slovenie

Mine de mercure en Slovénie

Mine de mercure d'Idrija en Slovénie, 1689, par le graveur sur cuivre Janez Vajkard Valvasor (1641-1693) ; ville classée au patrimoine de l'UNESCO en 2012.

Plant de mercuriale vivace en fleurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/506f1cd5-plant-de-mercuriale-vivace-en-fleurs

Plant de mercuriale vivace en fleurs

Plant de mercuriale vivace (Mercurialis perennis) en fleurs.

Source de mercure par Calder. Source : http://data.abuledu.org/URI/541e92a6-source-de-mercure-par-calder

Source de mercure par Calder

Source de mercure, par Alexander Calder, pour le pavillon espagnol de l'exposition de 1937. Actuellement Fondation Joan Miró à Barcelone.

Bioconcentration de mercure en chaîne alimentaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f9b580-bioconcentration-de-mercure-en-chaine-alimentaire

Bioconcentration de mercure en chaîne alimentaire

Ce schéma présente (de manière très simplifiée) la cinétique environnementale du mercure émis par quelques sources communes de ce métal, et sa ''bioconversion'' en méthylmercure toxique. Il traduit aussi les grandes lignes des recommandations de l'EPA pour certains types de poissons qui bioaccumulent le plus le mercure. Le mercure émis par les centrales électriques au charbon et d'autres sources se déplace via l'atmosphère vers l'eau ; une partie se transforme (dans les sédiments surtout) en méthylmercure (plus toxique et qui entre facilement dans la chaîne alimentaire où il se concentre à chaque étape de cette chaîne ou pyramide). Ceci explique que les grands prédateurs comme les cachalots, orques, requins, espadons, thons ou les vieux brochets, ou des charognards comme le flétan contiennent les taux de mercure les plus élevés. Le mercure est particulièrement problématique pour le développement ; c'est pourquoi les limites ici présentées ont été conçues pour protéger les femmes qui pourraient devenir enceintes et les enfants de 12 ans ou moins. Les cétacés, des dauphins, bélugas et marsouins aux cachalots en passant par les orques peuvent bioconcentrer de grandes quantité de mercure méthylé, mais hors quelques exceptions (Japon, norvège...), ils ne sont habituellement pas consommés. Sources de mercure : volcans, geysers, industrie, incinérations, crématoriums, mines, décharges, munitions anciennes.

Bracelet des sept jours de la semaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/5336c220-bracelet-des-sept-jours-de-la-semaine

Bracelet des sept jours de la semaine

Bracelet de camées du XIXème siècle avec portrait des sept dieux de l'Olympe pour les sept jours de la semaine : Diane pour la lune de lundi, Mars pour mardi, Mercure pour mercredi, Jupiter pour jeudi, Vénus pour vendredi, Saturne pour samedi, et Apollon pour dimanche.

Représentation de Mercure, dieu du commerce. Source : http://data.abuledu.org/URI/5587b793-representation-de-mercure-dieu-du-commerce

Représentation de Mercure, dieu du commerce

Visite des réserves lapidaires du Musée d'Aquitaine (20150621-Anne Zieglé) : stèle avec représentation de Mercure, le messager des dieux (ailes aux pieds, tortue, bourse et bouc).

Taille de quatre planètes. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e34f31-taille-de-quatre-planetes

Taille de quatre planètes

Les planètes telluriques, de gauche à droite : Mercure, Vénus, Terre, et Mars. La Terre est une planète tellurique, c'est-à-dire une planète essentiellement rocheuse à noyau métallique, contrairement aux géantes gazeuses, telles que Jupiter, essentiellement constituées de gaz légers (hydrogène et hélium). Il s'agit de la plus grande des quatre planètes telluriques du Système solaire, que ce soit par la taille ou la masse. De ces quatre planètes, la Terre a aussi la masse volumique globale la plus élevée, la plus forte gravité de surface, le plus puissant champ magnétique global, la vitesse de rotation la plus élevée et est probablement la seule avec une tectonique des plaques active.