Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Maçonnerie | Outils | Franc-maçonnerie -- Symbolisme | Gravure | Franc-maçonnerie -- France | Franc-maçonnerie | Cheminées en maçonnerie | Vulgarisation scientifique | Cartes postales | Enfants -- Travail | Littérature et franc-maçonnerie | Jean Macé (1815-1894) | Le Mont-Saint-Michel (Manche) | Âtres | Ramoneurs | Dessins et plans | Architecture | Droits de l'homme | Paris (France) -- Champ-de-Mars | ...
Bétonnière. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b0a121-betonniere

Bétonnière

Une bétonnière est une machine servant à malaxer les différents constituants du mortier (ciment ou chaux, sable, eau) ou du béton.

Fil à plomb. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c45f11-fil-a-plomb

Fil à plomb

Le fil à plomb est un outil constitué d'un fil lesté utilisé pour obtenir des verticales (ou du moins la direction de la pesanteur à un endroit précis).

Lézardes. Source : http://data.abuledu.org/URI/53bf07bf-lezardes

Lézardes

Mur lézardé de partout, "Wallstones Breaking" 2008, encre sur papier, par Dimitry Borshch. Légende en français : Il n'est le marbre ne le prophyre, qui n'ayt sa vieillesse & décadence, François Rabelais, Tiers Livre, ch. XXVIII.

Mur de moellons. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b648bc-mur-de-moellons

Mur de moellons

Maçonnerie (mur mitoyen) en moellons de calcaire smillés partiellement jointoyés au mortier de chaux (joints tirés au fer).

Truelle. Source : http://data.abuledu.org/URI/51793a91-truelle

Truelle

Outil dont les maçons et plâtriers se servent pour manipuler le plâtre ou le mortier et qui est formé d’une lame triangulaire de métal au bout arrondi ou carré et dont le manche recourbé est garni d’une poignée généralement en bois.

Viaduc ferroviaire de Roizonne. Source : http://data.abuledu.org/URI/564591d2-viaduc-ferroviaire-de-roizonne

Viaduc ferroviaire de Roizonne

Le Viaduc ferroviaire de la Roizonne, vue d'ensemble depuis le nord (rive droite, côté aval), un des derniers viaducs en maçonnerie ; oeuvre de Paul Séjourné.

Cheminée de l'abbaye du Mont Saint-Michel. Source : http://data.abuledu.org/URI/532e9fdb-cheminee-de-l-abbaye-du-mont-saint-michel

Cheminée de l'abbaye du Mont Saint-Michel

Cheminée de l'abbaye du Mont Saint-Michel : âtre du scriptorium.

Jean Macé franc-maçon. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f42dee-jean-mace-franc-macon

Jean Macé franc-maçon

Tablier brodé et cordon de maître franc-maçon de Jean Macé (exposition temporaire au Musée historique de Strasbourg, prêt de la mairie de Beblenheim). Fils d’ouvriers, Jean Macé a reçu une grande éducation au collège Stanislas de Paris et travaille entre autres pour le journal "La République". Il quitte la capitale après le coup d’État du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon Bonaparte. Enseignant, il a l’idée d’écrire pour les enfants des ouvrages de vulgarisation scientifique comme "L’Histoire d’une bouchée de pain, lettres à une petite fille sur nos organes et nos fonctions", publié en 1861 et qui connaît un grand succès. Il écrit alors des articles dans "L'Économiste français", hebdomadaire économique fondé en 1862 par Jules Duval (1813-1870). Il œuvre pour l’instruction des masses en fondant "Le Magasin d'éducation et de récréation" en 1864 avec l'éditeur Pierre-Jules Hetzel, puis en créant "la Ligue de l'enseignement" en 1866 qui se bat pour l’instauration d’une école gratuite, obligatoire et laïque. C'est à cette époque qu'il se lie d'amitié avec l'officier Louis-Nathaniel Rossel (futur délégué à la guerre de la Commune de Paris), partisan de l'éducation des classes ouvrières, puis Maurice Berteaux, député de Seine-et-Oise. Il est élu sénateur inamovible en 1883. Jean Macé était franc-maçon. Il fut actif aux loges de la Parfaite Harmonie de Mulhouse et de la Fidélité de Colmar et membre des Frères Réunis à Strasbourg. Suite à la défaite de 1870, il influença le Grand Orient de France en un sens patriote et chauvin.

Petit ramoneur de cheminée en Savoie en 1910. Source : http://data.abuledu.org/URI/58c87d9f-petit-ramoneur-de-cheminee-en-savoie-en-1910

Petit ramoneur de cheminée en Savoie en 1910

Carte postale ancienne - Petit ramoneur savoyard - D. Grimal, Chambéry, n°810 - Tampon postal au dos : 1910.

Répartition mondiale des francs-maçons en 2000. Source : http://data.abuledu.org/URI/507d8a56-repartition-mondiale-des-francs-macons-en-2000

Répartition mondiale des francs-maçons en 2000

Carte du nombre de francs-maçons dans le monde en l'an 2000. Source : informations publiées dans la revue "l'histoire", n°256, juillet août 2001. Le nombre de francs-maçons en France serait erroné : selon le reportage d'"Enquêtes et révélations" diffusé sur TF1 le mardi 2 novembre 2010 à 0h20, ce nombre serait en constante augmentation, mais ne dépasserait pas les 150 000 adeptes. Logo de l'équerre et du compas : leur association symbolise une conjonction d’opposés (masculin et féminin, terrestre et céleste, matériel et spirituel), un équilibre à construire ou à maintenir. Le compas représente le ciel, alors que l’équerre représente la terre ; quand les deux symboles sont entrecroisés, microcosme et macrocosme sont imbriqués.

Triangle maçonnique du bicentenaire de la Révolution Française. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e334ff-triangle-maconnique-du-bicentenaire-de-la-revolution-francaise

Triangle maçonnique du bicentenaire de la Révolution Française

Commémoration du bicentenaire de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, avec un trois points, un triangle, et un niveau gravé. On distingue également un "clou" portant un insigne avec un bonnet phrygien. Monument maçonnique du Champ-de-Mars à Paris.