Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Mécanique appliquée | Dessins et plans | Mécanique | Mécanique du contact | Génie mécanique | Photographie | Pompes à motricité humaine | Pompes | Sapeurs-pompiers | Gravure | Engrenages | Roue libre (mécanique) | Pompes à incendie | Pompes à main | D' Alembert (1717-1783) | Denis Diderot (1713-1784) | Dix-huitième siècle | Instruments de musique | Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers | Dix-neuvième siècle | ...
Ancienne pompe à bras de pompier. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fdcc3a-ancienne-pompe-a-bras-de-pompier

Ancienne pompe à bras de pompier

Ancienne pompe à bras de pompier aspirante et refoulante des années 1740, musée Stieglbrauerei de Salzbourg. L'action du balancier est double : la montée permet d'aspirer de l'eau d'extinction qui est directement refoulée (lorsque le balancier redescend) dans la cloche de pression puis dans la conduite de refoulement (pour l'extinction). L'effectif de ce genre d'engin était relativement grand : il y devait avoir deux équipes de « batteurs » (les hommes du feu responsables d'actionner le balancier) afin de pouvoir relever les hommes après une ou deux minutes de "battage." Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pompe_%C3%A0_bras_de_pompier.

Ancienne pompe à incendie à bras. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fdd196-ancienne-pompe-a-incendie-a-bras

Ancienne pompe à incendie à bras

Ancienne pompe à incendie à bras dite Hydrophore, 1894.

Ancienne pompe aspirante. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fdcb23-ancienne-pompe-aspirante

Ancienne pompe aspirante

Égreville (Seine-et-Marne, France) ; pompe ancienne à bras. Dans la pompe aspirante, c'est la pression atmosphérique qui définitivement fait monter l'eau dans la colonne. L'égalisation de pression est atteinte pour une hauteur de colonne d'eau de 10,33 mètres, comme l'a établi Evangelista Torricelli en 1644 sur base du problème que lui avaient posé les fontainiers de Florence qui s'acharnaient depuis plusieurs années sans résultat à aspirer l'eau de l'Arno à plus de trente-deux pieds de hauteur (10,33 mètres). Pratiquement il était difficile d'élever les eaux de plus de 7 mètres. Les pompes à bras ne permettaient pas de vaincre la pression atmosphérique, ce qui sera réalisé par des pompes plus performantes. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pompe_%C3%A0_bras.

Chasse d'eau. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fdd7d7-chasse-d-eau

Chasse d'eau

Schéma de fonctionnement d'une chasse d'eau avec deux circuits, eau potable et eau de pluie : le remplacement du flotteur horizontal par deux flotteurs verticaux permet d'alimenter la chasse d'eau par l'un ou l'autre des deux circuits sans nécessité de déconnexion.

Fibule de l'âge du fer. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c76182-fibule-de-l-age-du-fer

Fibule de l'âge du fer

Dessin de fibule de l'âge du fer (Halsstatt) recto et verso (système d'attache). Source : "Nordisk familjebok" (1909), vol.10, p.1145-1146. L'enroulement d'un fil de métal (ensuite trempé) lui confère les caractéristiques d'un ressort, qui conserve une forme décorative (double spirale) commune depuis la Préhistoire. Le ressort bilatéral : IL peut être très court, tourné seulement une ou deux fois ou plus long pouvant atteindre une taille de 10 cm. La plupart des ressorts bilatéraux sont faits d'une seule pièce de métal et sont composés d'une seule corde allant d'un bout à l'autre et pouvant passer devant ou derrière le corps de la fibule. Le ressort bilatéral s'enroule autour d'un axe souvent en fer même si le reste du ressort est composé d'alliage de cuivre.

Force appliquée selon un appui plan. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c735aa-force-appliquee-selon-un-appui-plan

Force appliquée selon un appui plan

Force appliquée selon un appui plan : la liaison appui plan, appelée aussi liaison plane, présente 3 degrés de liaison. Ils forcent le mouvement à rester dans un plan. Les deux translations et la rotation dans ce plan sont libres. L'appui des trois pieds d’un tabouret sur un sol plan constitue une liaison plane. Le quatrième pied d’une chaise ne touche le sol que si les extrémités des pieds sont parfaitement coplanaires ; le système est alors hyperstatique les liaisons étant en surnombre par rapport au besoin de guidage. Un mécanisme est l'association de plusieurs pièces liées entre elles par des contacts physiques qui les rendent totalement ou partiellement solidaires, selon qu'ils autorisent ou non des mouvements relatifs. La liaison mécanique est le modèle utilisé pour décrire cette relation dont la considération est primordiale dans l'étude des mécanismes. Elle emploie des représentations mathématiques qui diffèrent suivant qu'on l'aborde sous l'aspect cinématique (étude des mouvements ou guidages) ou sous l'aspect statique (étude de la transmission d'efforts). La notion de liaison mécanique se définit plus généralement entre groupes de pièces, appelés classes d'équivalence contenant respectivement des pièces entièrement solidaires. Un mécanisme est l'association de plusieurs pièces liées entre elles par des contacts physiques qui les rendent totalement ou partiellement solidaires, selon qu'ils autorisent ou non des mouvements relatifs. Elle emploie des représentations mathématiques qui diffèrent suivant qu'on l'aborde sous l'aspect cinématique (étude des mouvements ou guidages) ou sous l'aspect statique (étude de la transmission d'efforts). La notion de liaison mécanique se définit plus généralement entre groupes de pièces, appelés classes d'équivalence contenant respectivement des pièces entièrement solidaires.

Force appliquée sous forme annulaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c7333e-force-appliquee-sous-forme-annulaire

Force appliquée sous forme annulaire

Mécanique : force appliquée selon une forme annulaire. La modélisation des liaisons mécaniques s'appuie d'abord sur l'analyse de la géométrie de contact entre deux pièces. Dans un premier temps, lorsque les géométries sont considérées parfaites, on obtient un premier modèle présentant un certain nombre de degré de liaison ; ce modèle suppose un ajustement « glissant sans jeu », la liaison modélisée est dite « idéale ». Si l'on est en présence d'un jeu plus important, certains degrés de liaison disparaissent. Cela revient à considérer que les pièces flottent dans cet espace rendu disponible par le jeu. Si l'on veut modéliser correctement le comportement du système, il faut alors utiliser une autre liaison idéale que celle obtenue par l'analyse initiale. En particulier, pour avoir des machines performantes, il faut s'assurer que le mécanisme est conçu pour assurer aux pièces des positions exploitant ces jeux (alignements corrects). Ainsi, une liaison obtenue par emboîtement, sans jeu, deux cylindres complémentaires parfaits, constitue une liaison pivot glissant ; on parle de « centrage long ». Si on ajoute un jeu radial à cet ajustement, et qu'on diminue la longueur de portée, alors les deux cylindres peuvent se déplacer latéralement (mais cela reste imperceptible) et obliquer par rapport à la direction de l'axe. La liaison idéale qu'il faut utiliser pour modéliser l'assemblage est alors la liaison linéaire annulaire, et l'on parle de « centrage court ».

Polyphon. Source : http://data.abuledu.org/URI/52ff88ac-polyphon

Polyphon

Le polyphon est une boîte à musique à disque, dans laquelle le cylindre est remplacé par un disque métallique garni sur une face d'aspérités ou « projections » qui sont de fines lamelles de métal coupées par emboutissage sur la surface du disque et recourbées sur elles-mêmes sur l'autre face. Ces projections ne soulèveront pas directement les lames du clavier, mais accrochant une branche d'une roue étoilée, la feront tourner, et la branche suivante de l'étoile actionnera la lame fixée devant elle. Musée de la Technique et du Textile (Musée de Bielsko-Biała). SCHUTZ-MARKE. TRADE-MARK. Source : http://www.arts-et-metiers.net/pdf/DEFO-Polyphon.pdf

Pompe du XVIIIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fdc9eb-pompe-du-xviiieme-siecle

Pompe du XVIIIème siècle

Pompe aspirante et foulante associée à un système bielle-manivelle, planche de l'Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Diderot et d'Alembert, volume -0871 : Agriculture et Jardinage.

Récupérateur d'eau de pluie. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fdd6d4-recuperateur-d-eau-de-pluie

Récupérateur d'eau de pluie

Schéma de procédé simple de récupération et de filtration d'eau de pluie à partir de tuyaux pvc du commerce : récupérateur et décanteur.

Roue libre à cliquet. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c75095-roue-libre-a-cliquet

Roue libre à cliquet

Système de roue libre à cliquet : Un système mécanique peut fonctionner en roue libre s'il est capable d’interrompre momentanément l’entraînement en rotation d’un organe entraîné qui peut néanmoins continuer de tourner librement. Ce système peut être utilisé comme un antiretour dans un système de levage, par exemple un treuil ou un cabestan.

Roue libre à rouleaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c751c1-roue-libre-a-rouleaux

Roue libre à rouleaux

Un système mécanique peut fonctionner en roue libre s'il est capable d’interrompre momentanément l’entraînement en rotation d’un organe entraîné qui peut néanmoins continuer de tourner librement. Technologie employée ici : à éléments roulants (par coincement), composants standards.

Transmission de puissance. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c73a4b-transmission-de-puissance

Transmission de puissance

Schéma technologique présentant trois modes de transmission de puissance : courroie, chaîne, engrenage.