Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Expériences | Photographie | Sciences -- Expériences | Physique | Dessins et plans | Sciences -- Expériences pour la jeunesse | Lampes | Entonnoirs | Goudrons | Bitume | Plasma | Viscosité | Textes | Poix | Fluides -- Écoulement | Queensland (Australie) | Électricité | Botanique | Eau salée | Pierre Bertholon (1741-1800) | ...
Calorimètre à glace de Lavoisier et Laplace. Source : http://data.abuledu.org/URI/52189242-calorimetre-a-glace-de-lavoisier

Calorimètre à glace de Lavoisier et Laplace

Calorimètre à glace d'Antoine Lavoisier et Pierre Laplace en 1783. Source : Antoine Lavoisier, 1789 "Eléments de Chimie". C'est un appareil destiné à mesurer la quantité de chaleur par mesure de la masse de glace fondue. Il était composé de trois compartiments cylindriques concentriques et de 2 robinets. Le procédé consistait à placer une source chaude dans un compartiment central poreux tandis que le second et dernier compartiments étaient remplis de glace fine. La chaleur dégagée par la source fondait une certaine quantité de glace du second compartiment, qui était recuillie par dessous (robinet inférieur). La couche de glace la plus externe servait, elle, à "isoler" l'expérience en captant la chaleur extérieure. L'eau produite était évacuée par un robinet latéral. Avec la chaleur latente de fusion de la glace préalablement déterminée, la mesure de la quantité de glace fondue donnait celle de la chaleur fournie par la source jusqu'à l'équilibre thermique. Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Calorimètre

Col de cygne. Source : http://data.abuledu.org/URI/518e4422-col-de-cygne

Col de cygne

Ballon à « col de cygne » de Louis Pasteur (1822-1895) : dans un nombre appréciable de cas, l'air qui a traversé les sinuosités, sans avoir été ni chauffé, ni filtré ni lavé, ne provoque pas l'apparition d'êtres vivants sur les substances qui se trouvent au fond du flacon, alors qu'il la provoque sur une goutte placée à l'entrée du circuit. La seule explication de l'inaltération du fond est que des germes ont été arrêtés par les sinuosités et se sont déposés sur le verre. Cette expérience avait été suggérée à Pasteur par le chimiste Balard.

Dispositif d'entonnoir d'Emlen. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fe9c0e-dispositif-d-entonnoir-d-emlen

Dispositif d'entonnoir d'Emlen

On ne sait pas exactement quelles sont les capacités qui permettent aux oiseaux de s'orienter, cependant plusieurs aptitudes sont sûrement mis en œuvre : la vue, la perception du champ magnétique terrestre et l'odorat. Les espèces à migration nocturne s'orienteraient grâce aux étoiles. Des chercheurs ont découvert une zone spécifique dans le cerveau qui semble spécialisée pour cette tâche. Pour tester cette capacité, les scientifiques utilisent un appareillage spécifique connu comme l'entonnoir d'Emlen, qui consiste en une cage circulaire en forme d'entonnoir avec le sommet couvert d'un verre ou d'un écran de fil pour que le ciel étoilé ou un planétarium soit visible. Le comportement de l'oiseau, et plus spécifiquement son orientation, est alors étudié en fonction de ce que celui-ci peut observer. Technique introduite en 1966 par ST et JT Emlen. Source : Emlen S.T., Emlen J.T.Jr. 1966. "A Technique for Recording Migratory Orientation of Captive Birds". Légende en français par C. Catarina.

Expérimentation du courant électrique. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a971f9-experimentation-du-courant-electrique

Expérimentation du courant électrique

Expérience de courant électrique à partir de trois quartiers de pomme en série : électrodes positives en cuivre (pièces), négatives en acier (agrafe, vis). Voltage produit : 2,78 V (environ 0,9 V l'un).

L'expérience du chat de Schroedinger. Source : http://data.abuledu.org/URI/5208dd98-l-experience-du-chat-de-schroedinger

L'expérience du chat de Schroedinger

Représentation de l'expérience du chat de Schroedinger, 1935 : un chat est enfermé dans une boîte avec un flacon de gaz mortel et une source radioactive. Si un compteur Geiger détecte un certain seuil de radiations, le flacon est brisé et le chat meurt. Selon l'interprétation de Copenhague, le chat est à la fois vivant et mort. Pourtant, si nous ouvrons la boîte, nous pourrons observer que le chat est soit mort, soit vivant.

La rosée. Source : http://data.abuledu.org/URI/55b66c38-la-rosee

La rosée

La rosée, in J. Jamin, La Météorologie, ses Moyens d’observation et ses derniers Progrès, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 4, 1856 (pp. 387-411). 475 mots.

Outil d'impression numérque faciale. Source : http://data.abuledu.org/URI/5336dfa2-outil-d-impression-numerque-faciale

Outil d'impression numérque faciale

Outil d'impression numérique faciale : empreinte relevée et transmise sur ordinateur.

Pistacia vera en 1702. Source : http://data.abuledu.org/URI/534a6fbf-pistacia-vera-en-1702

Pistacia vera en 1702

Plaque concernant le pistachier du Jardin des Plantes (Pistacia vera) en 1702. Le pistachier permit à Sébastien Vaillant d’étudier et de démontrer scientifiquement la sexualité des végétaux en 1716. En 1702, Joseph Pitton de Tournefort rapporta quelques pistaches de Chine et les sema au jardin des semis du Jardin royal des plantes médicinales. Un pistachier mâle poussa. Arbre historique, il se trouve au jardin alpin du Jardin des plantes de Paris. Sébastien Vaillant remarqua que ce pistachier esseulé fleurissait tous les ans sans fructifier comme un autre spécimen aux fleurs différentes situé dans un autre quartier de Paris. Vaillant apporta une branche fleurie du Jardin du roi et la secoua près de l'autre pistachier en fleurs. Des fruits apparurent pour la première fois. Cette expérience démontra la sexualité des plantes et la pollinisation. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pistacia_vera

Plantes et électricité. Source : http://data.abuledu.org/URI/591bd0d4-plantes-et-electricite

Plantes et électricité

Expériences sur les effets de l'électricité sur les plantes, "De l'électricité des végétaux" par Pierre Bertholon, 1783.

Test d'eau salée à Salies-de-Béarn. Source : http://data.abuledu.org/URI/586626d8-test-d-eau-salee-a-salies-de-bearn

Test d'eau salée à Salies-de-Béarn

Test de l'eau salée à Salies-de-Béarn, 64.

Test de parapluie dans le vent. Source : http://data.abuledu.org/URI/539a1a94-test-de-parapluie-dans-le-vent

Test de parapluie dans le vent

Test de résistance du parapluie SENZ, Université de Technologie de Delft, avec un ventilateur de haute puissance (exposition de Kunsthal, Design hollandais).

Viscosité du bitume. Source : http://data.abuledu.org/URI/52c40a77-viscosite-du-bitume

Viscosité du bitume

Expérience dite de la goutte de poix à l'Université de Queensland, démontrant la viscosité du bitume, en comparaison avec une batterie de 9 volts. La version la plus réputée de l'expérience a été démarrée en 1927 par le professeur Thomas Parnell de l'université du Queensland de Brisbane, en Australie, afin de démontrer à ses étudiants que certaines substances d'apparence solide sont en réalité des fluides de très haute viscosité. Parnell fait couler un échantillon de poix chaude dans un entonnoir bouché et le laisse reposer trois ans. En 1930, le bouchon du cou de l'entonnoir est coupé, de façon à ce que la poix puisse s'écouler. Une grosse goutte se forme alors, et tombe environ toutes les décennies. La huitième goutte est tombée le 28 novembre 2000, de sorte que les expérimentateurs ont pu estimer la viscosité de la poix à environ 230 milliards (2,3 × 1011) de fois celle de l'eau. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_la_goutte_de_poix.

Boule à plasma. Source : http://data.abuledu.org/URI/54a2cd5d-boule-a-plasma-

Boule à plasma

Lampe à plasma au musée des techniques de Vienne en Autriche. Lorsque l'on touche la sphère, on accroît localement le couplage capacitif de l’environnement à la sphère de verre, faisant ainsi chuter l'impédance du système à l'endroit du contact. Il en résulte que le courant (de déplacement et de conduction) est plus élevé et donne lieu à une décharge électrique plus intense. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lampe_%C3%A0_plasma

Eau de mer - expérience du Père Secchi. Source : http://data.abuledu.org/URI/55b24434-eau-de-mer-experience-du-pere-secchi

Eau de mer - expérience du Père Secchi

Antoine de Saporta, L’eau de mer, ses propriétés physiques et chimiques, in Revue des Deux Mondes tome 66, 1884 : expérience du Père Secchi (1818-1878), à quelle profondeur les objets disparaissent-ils à la vue de l'homme ? (588 mots)

Expériences musicales de Pythagore. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f3a5dd-exp-riences-musicales-de-pythagore

Expériences musicales de Pythagore

Expériences de Pythagore sur les proportions entre les sons : marteaux, cloches, verres plus ou moins pleins, flutes (avec Philolaos), cordes

L'expérience de la goutte de poix. Source : http://data.abuledu.org/URI/52c40b78-l-experience-de-la-goutte-de-poix

L'expérience de la goutte de poix

John Maistone et son dispositif expérimental mettant en évidence la viscosité de la poix, deux ans avant la chute de la huitième goutte.

Lampe à plasma à Barcelone. Source : http://data.abuledu.org/URI/54a2cdf8-lampe-a-plasma-a-barcelone

Lampe à plasma à Barcelone

Lampe à plasma, CosmoCaixa à Barcelone.