Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Curiosité | Fillettes | Contes de fées | Peinture | Dessins et plans | Gravure | Objets magiques | Comtesse de Ségur (1799-1874) | Valvasor (1641-1693) | Alpes (Slovénie) | Gravure sur cuivre (estampe) | Punitions | Dessin en noir et blanc | Coloriages | Dix-septième siècle | Clip art | Japonaises | Estampes en couleurs japonaises (Ère Meiji) (1868-1912) | Yoshitoshi Taiso (1839-1892) | Curiosités | ...
Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon. Source : http://data.abuledu.org/URI/531375c5-histoire-de-blondine-de-bonne-biche-et-de-beau-minon-

Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon

Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon de la Comtesse de Ségur (1799-1874), illustré par Virginia Frances Sterrett (1900–1931), chapitre X : Le voyage de Blondine dura, comme le lui avait dit la Tortue, six mois ; elle fut trois mois avant de sortir de la forêt ; elle se trouva alors dans une plaine aride qu’elle traversa pendant six semaines, et au bout de laquelle elle aperçut un château qui lui rappela celui de Bonne-Biche et de Beau-Minon.

La Petite aux grelots 07. Source : http://data.abuledu.org/URI/534822df-la-petite-aux-grelots-07

La Petite aux grelots 07

Images d'Épinal, 1880, La Petite aux grelots : De retour à la maison elle raconta à sa grand’mère ce qu’elle avait vu, puis prenant ses vêtements elle y attacha une grande quantité de grelots, et s’étant munie de deux petits bâtons garnis de sonnettes, ainsi équipée, elle reprit le chemin du château en agitant ces bâtons : Tique, tique tac…. tique, tique tac…. Source : http://fr.wikisource.org/wiki/La_Petite_aux_grelots

La petite curieuse. Source : http://data.abuledu.org/URI/56bc839d-la-petite-curieuse

La petite curieuse

Camille Corot, La petite fille curieuse, 1860.

La petite souris grise. Source : http://data.abuledu.org/URI/53138a7d-la-petite-souris-grise

La petite souris grise

Le conte de la petite souris grise de la Comtesse de Ségur (1799-1874), illustré par Virginia Frances Sterrett (1900–1931), chapitre I, La maisonnette : Le père de Rosalie avait de la fortune ; il vivait dans une grande maison qui était à lui : la maison était entourée d'un vaste jardin où Rosalie allait se promener tant qu'elle voulait. Elle était élevée avec tendresse et douceur, mais son père l'avait habituée à une obéissance sans réplique. Il lui défendait d'adresser des questions inutiles et d'insister pour savoir ce qu'il ne voulait pas lui dire. Il était parvenu, à force de soin et de surveillance, à presque déraciner en elle un défaut malheureusement trop commun, la curiosité. Rosalie ne sortait jamais du parc, qui était entouré de murs élevés.

Le conte de la petite souris grise. Source : http://data.abuledu.org/URI/5313698e-le-conte-de-la-petite-souris-grise

Le conte de la petite souris grise

Le conte de la petite souris grise de la Comtesse de Ségur (1799-1874), illustré par Virginia Frances Sterrett (1900–1931) : "Attends, méchante bête !" s’écria Rosalie, hors d’elle de colère et d’effroi. Elle saisit un balai et allait en donner un coup violent sur la Souris, lorsque le balai devint flamboyant et lui brûla les mains ; elle le jeta vite à terre et le poussa du pied dans la cheminée pour que le plancher ne prît pas feu.

Le conte de la petite souris grise. Source : http://data.abuledu.org/URI/5313713a-le-conte-de-la-petite-souris-grise-

Le conte de la petite souris grise

Le conte de la petite souris grise de la Comtesse de Ségur (1799-1874), illustré par Virginia Frances Sterrett (1900–1931), chapitre III : Rosalie regarda autour d’elle, ne vit personne, et, oubliant entièrement, dans son désir extrême de satisfaire sa curiosité, la bonté du prince et les dangers qui les menaçaient si elle cédait à la tentation, elle passa ses doigts dans une des ouvertures, tira légèrement : la toile se déchira du haut en bas avec un bruit semblable au tonnerre, et offrit aux yeux étonnés de Rosalie un arbre dont la tige était en corail et les feuilles en émeraudes ; les fruits qui couvraient l’arbre étaient des pierres précieuses de toutes couleurs, diamants, perles, rubis, saphirs, opales, topazes, etc., aussi gros que les fruits qu’ils représentaient, et d’un tel éclat que Rosalie en fut éblouie.

Le conte des trois ours en 1900, p.12. Source : http://data.abuledu.org/URI/5348636e-le-conte-des-trois-ours-en-1900-p-12

Le conte des trois ours en 1900, p.12

Le conte des trois ours, 1900, par Leslie Brooke (1862-1940), page 12, à colorier.

Punition de la curiosité. Source : http://data.abuledu.org/URI/5156f79d-punition-de-la-curiosite

Punition de la curiosité

Punition de la curiosité, 1689, gravure sur cuivre de Janez Vajkard Valvasor (1641-1693) : la branche d'un arbre dans lequel se cachait un homme espionnant deux femmes, se brise.

Une chenille curieuse. Source : http://data.abuledu.org/URI/54357462-une-chenille-curieuse

Une chenille curieuse

Une chenille curieuse.

La curiosité féminine au Japon. Source : http://data.abuledu.org/URI/52768c9d-la-curiosite-feminine-au-japon

La curiosité féminine au Japon

La curiosité féminine au Japon, estampe de Yoshitoshi Taiso (1839-1892), Trente-deux Aspects des Coutumes et des Manières, 1888.