Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Photographie | Clip art | Chaleur | Physique | Vagues de chaleur | Canicules | La Réunion | Cogénération de chaleur et d'électricité | Année 2003 | Agriculture | Énergie | Vaporisation | Météorologie | Casseroles | Géographie | Sucreries (usines) | Chaleur -- Convection | Coup de chaleur | Effets de la chaleur | ...
Panneaux photovoltaïques. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fe53e6-panneaux-photovoltaiques

Panneaux photovoltaïques

Panneaux photovoltaïques servant également de pare-soleil, ici sur le siège du Conseil régional Nord-Pas-de-Calais (Novembre 2009) : exemple d'adaptation de manière à ce qu'ils servent aussi de brise-soleil limitant l'échauffement des bureaux.

Portrait de Joseph Fourier. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a812c8-portrait-de-joseph-fourier

Portrait de Joseph Fourier

Portrait de Joseph Fourier (1768-1830), mathématicien et physicien français, connu pour ses travaux sur la décomposition de fonctions périodiques en séries trigonométriques convergentes appelées "séries de Fourier" et leur application au problème de la propagation de la chaleur. Il intègre l'École normale supérieure à 26 ans, où il a entre autres comme professeurs Joseph-Louis Lagrange, Gaspard Monge et Pierre-Simon de Laplace, auquel il succède à la chaire à Polytechnique en 1797. Il participe à la Révolution, manquant de peu de se faire guillotiner durant la Terreur, sauvé de justesse par la chute de Robespierre. En 1798, il est désigné pour faire partie de la campagne d'Égypte et quitte Toulon en mai. Il occupe un haut poste de diplomate et devient secrétaire de l'Institut d'Égypte dont il anime la vie scientifique. À son retour en France en 1802, Napoléon le nomme préfet de l'Isère le 12 février. Il crée en 1810 l'Université Royale de Grenoble dont il devient le recteur, et y remarque Jean-François Champollion.

Thermomètre - chaleur. Source : http://data.abuledu.org/URI/527ca2cc-thermometre-chaleur

Thermomètre - chaleur

Clipart d'un thermomètre représentant la chaleur.

Canicule de 2003 en Europe. Source : http://data.abuledu.org/URI/5236e1bb-canicule-de-2003-en-europe

Canicule de 2003 en Europe

Carte des variations de températures de juillet par rapport à 2001 lors de la canicule de 2003 en Europe.

Chaud. Source : http://data.abuledu.org/URI/50251ea5-chaud
Convection dans une casserole. Source : http://data.abuledu.org/URI/518be13b-convection-dans-une-casserole

Convection dans une casserole

Principe de la convection thermique dans une casserole d'eau.

Convection dans une casserole. Source : http://data.abuledu.org/URI/5232ff59-convection-dans-une-casserole

Convection dans une casserole

Principe de la convection thermique dans une casserole d'eau : Le mouvement dans une casserole posée sur le feu s'explique par les différences de densité créées par le chauffage. Le fluide se met en mouvement spontanément quand la différence de température entre le haut et le bas de la couche d'eau atteint une valeur critique.

Dissipateurs thermiques. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cd8cf7-disipateurs-thermiques

Dissipateurs thermiques

Dissipateurs thermiques anodisés en aluminium : un dissipateur thermique est un dispositif destiné à favoriser l'évacuation des pertes dissipées par les éléments semi-conducteurs de puissance. Il s'agit de dispositifs généralement munis d'ailettes, qui doivent de préférence être montées verticalement pour faciliter le refroidissement par convection. Pour son dimensionnement il faut se baser sur la loi d'Ohm thermique, laquelle permet d'évaluer l'élévation en température de l'élément en fonction de la puissance dissipée.

Flamme de combustion de haut fourneau. Source : http://data.abuledu.org/URI/56c22a0d-flamme-de-combustion-de-haut-fourneau

Flamme de combustion de haut fourneau

Flamme due à la combustion de gaz de haut fourneau à la torchère. Cette flamme bleue clair n'est visible que de nuit.

Ilot de chaleur urbain. Source : http://data.abuledu.org/URI/528fd696-ilot-de-chaleur-urbain

Ilot de chaleur urbain

Dans une cour ou un environnement fermé ou peu aéré, par temps chaud, les climatiseurs peuvent créer une bulle de chaleur auto-entretenue, contribuant au phénomène d'îlot de chaleur urbain : Hongkong.

Les états de la matière. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a29977-les-etats-de-la-matiere

Les états de la matière

Graphique des relation des états de la matière légendé en français : enthalpie d'un système. Les quatre états : plasma, gaz, liquide, solide. Les transformations : solidification / fusion ; sublimation / condensation ; ionisation / désionisation ; liquéfaction / vaporisation.

Lézard sur un mur. Source : http://data.abuledu.org/URI/501bdd06-lezard-murs

Lézard sur un mur

Photo d'un lézard au soleil sur un mur.

Phénoménes variés météorologiques en 1856. Source : http://data.abuledu.org/URI/58b2e9fc-phenomenes-varies-meteorologiques-en-1856

Phénoménes variés météorologiques en 1856

Phénoménes variés météorologiques de l'atmosphère, L. Preyßinger : "Astronomie populaire en tableaux transparents, Schwäbisch Hall, W. Nitzschke & Brüssel, Kiessling, 1856. 1) Effets des tempêtes sur terre, 2) Effets des ouragans en mer, 3) Trombes, 4) Brouillard, 5) Stratus, 6) Cumulus, 7) Cirrus, 8) Nuages de pluie, 9) Gros cumulus, 10) Pluie, 11) Neige, 12) Neiges perpétuelles, 13) Glacier, 14) Aurore boréale, 15) Arc-en-ciel, 16) Halo, 17) Mirage, 18) Parhélies (halo solaire), 19) Lumière zodiacale, 20) Feu follet, 21) Éclair, 22) Paratonnerre, 23) Étoile filante, 24) Aérolithes.

Soupape d'autocuiseur. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d71dc8-soupape-d-autocuiseur

Soupape d'autocuiseur

Principe du fonctionnement de la soupape d'un autocuiseur : Règle de Trouton. Le point d'ébullition de l'eau dépendant de la pression atmosphérique, l'augmentation de pression permet de faire monter la température de cuisson plus haut que 100 °C (122 °C). Une soupape de sécurité relâche la vapeur quand la pression dépasse 1,8 bar. Il faut alors diminuer l'intensité du feu et commencer le décompte du temps de cuisson. Frederick Thomas Trouton (1863-1922) en 1884 a constaté la croissance régulière de l'enthalpie de vaporisation des liquides purs en fonction de leur température d'ébullition. L'entropie de vaporisation qui s'en déduit est à peu près constante et, sauf exception, égale à 10,5 R ou 87 J.K-1.mol-1. Ce résultat empirique constitue la règle de Trouton, simplification de la formule de Clapeyron. On relève de nombreux accidents causés par l'ouverture d'anciens modèles d'autocuiseur restés sous pression. Ceci peut se produire après obstruction de la soupape et provoquer de graves brûlures. Les autocuiseurs modernes sont pourvus d'un mécanisme de sécurité qui empêche l'ouverture du couvercle tant que le récipient est sous pression. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Autocuiseur.

Sources d'énergie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cb92bd-sources-d-energie

Sources d'énergie

Sources d'énergie : nucléaire (par fusion et fission), profondeurs de la Terre (géothermie), rayonnement solaire passé, rayonnement solaire présent (précipitations, vent, rayonnement direct, photosynthèse), gravitation lune et soleil.

Sucrerie de Bois-Rouge à La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/521a48e3-sucrerie-de-bois-rouge-a-la-reunion

Sucrerie de Bois-Rouge à La Réunion

Sucrerie et production d'électricité à l'usine de Bois-Rouge, La Réunion. Située sur le littoral de la commune de Saint-André au nord-ouest de l'étang de Bois Rouge et à l'est de l'embouchure de la rivière Saint-Jean, elle constitue l'une des deux dernières installations de ce type encore en fonctionnement sur l'île. Ce faisant, elle reçoit et extrait le sucre de l'ensemble des cannes récoltées sur la côte-au-vent de Saint-Denis à Sainte-Rose. Fonctionnant selon le principe de la cogénération, elle produit de la vapeur pour le traitement de la canne mais également de l'électricité à partir des déchets qu'elle génère, pendant la campagne sucrière, la bagasse. Cette production d'énergie à partir de biomasse représente 15 à 18 % de la production annuelle, en dehors de la période sucrière, c'est le charbon qui est utilisé pour produire de l'électricité. Sa puissance installée est de 108 MW et elle a produit 721 GWh en 2007.

Tasse de thé chaud. Source : http://data.abuledu.org/URI/5047456c-tasse-de-the-chaud

Tasse de thé chaud

Tasse de thé ou de café chaud. Dessin de départ : Dvortygirl.

Températures du 12 août 2003 en France. Source : http://data.abuledu.org/URI/52372fda-temperatures-du-12-aout-2003-en-france

Températures du 12 août 2003 en France

Températures maximales le 12 août 2003 (le plus chaud de l'année) en France.

Test de chaleur au Fab lab de Jalalabad. Source : http://data.abuledu.org/URI/58866939-test-de-chaleur-au-fab-lab-de-jalalabad

Test de chaleur au Fab lab de Jalalabad

Test de chaleur au Fab lab de Jalalabad.

Thym. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b4ed35-thym

Thym

Thymus est un genre de plantes (couramment appelées thym ou serpolet) de la famille des Lamiacées. Ce genre comporte plus de 300 espèces. Ce sont des plantes rampantes ou en coussinet portant de petites fleurs rose pâle ou blanches. Ces plantes sont riches en huiles essentielles et à ce titre font partie des plantes aromatiques. La principale huile essentielle de Thymus vulgaris est un terpénoïde qui lui doit son nom, le thymol, une substance bactéricide. Dans le sud de la France, le thym est aussi fréquemment appelé farigoule (de son nom occitan : farigola).

Très chaud. Source : http://data.abuledu.org/URI/5027d389-tres-chaud
Usine sucrière du Gol à La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/521a49de-usine-sucriere-du-gol-a-la-reunion

Usine sucrière du Gol à La Réunion

Usine sucrière et productrice de biomasse du Gol à La Réunion. Située sur le territoire de la commune de Saint-Louis au cœur de la plaine du Gol, elle constitue l’une des deux dernières installations de ce type encore en fonctionnement sur l’île. Ce faisant, elle reçoit et extrait le sucre de l’ensemble des cannes récoltées sur la côte-sous-le-vent de La Possession à Saint-Philippe. Fonctionnant selon le principe de la cogénération, elle produit de la vapeur pour le traitement de la canne mais également de l’électricité à partir des déchets qu’elle génère, pendant la campagne sucrière, la bagasse. Cette production d’énergie à partir de biomasse représente 15 à 18 % de la production annuelle ; en dehors de la période sucrière, l’usine brûle du charbon pour produire de l’électricité. Sa puissance installée est de 122 MW et elle a produit 769 GW·h en 2007, ce qui représente un facteur de charge moyen de 72 %.