Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | sylvanus-aquitaine | Bordeaux (Gironde) | Amphithéâtres romains -- France | Burdigala (ville ancienne) | Aquitaine (France) | Pin maritime | Gemmage | Dessins et plans | Pinus pinaster | Agriculture | Métiers traditionnels | Arcachon (Gironde. - région) | Monuments historiques | Bordeaux (Gironde) -- Rue du Palais-Gallien | Outils agricoles | Architecture | Gemmes (résines) | Ponts | Antiquités gallo-romaines | ...
Aire du gascon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5074a029-aire-du-gascon

Aire du gascon

Carte localisant l'aire d'influence du Gascon.

Cabane de résinier. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131f65c-cabane-de-resinier

Cabane de résinier

Carte postale intitulée « Le Moulleau par Arcachon (Landes) - La cabane du résinier ». On reconnaît le gemmeur-résinier à son échelle à cale-pieds (pitey) et à sa hache (hapchot). L'origine des cabanes de résiniers remonte à celle de la pratique du gemmage. Mais c'est avec la généralisation du procédé, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, que ce type d'habitat isolé en pleine forêt des Landes se multipliera. Bien qu'il en existe certaines en brique, les cabanes de résiniers sont traditionnellement en bois de pin. On peut rencontrer aussi bien des cabanes isolées dans la forêt qu'un groupement de quelques cabanes avec des cabanons servant de dépendances pour stocker du matériel, un four à pain, un puits et quelques pieds de vigne le tout dans une petite clairière. Les habitations sont réparties dans la forêt suivant les différentes parcelles exploitées et sont reliées entre elles par des chemins de sable, parfois recouverts de coquilles d'huîtres ou de grépin. Les résiniers n'étaient pas propriétaires des cabanes, mais de simples exploitants souvent amenés à déménager en fonction de l'évolution de leur contrat. Les cabanes étaient habitées la semaine, et généralement la famille se rendait dans le bourg voisin le week-end, faire le marché et se retrouver au bistrot. Le gemmeur quitte sa cabane pour porter les fûts de résine sur les quais d'embarcation avant qu'ils soient acheminés à la distillerie, ou pour se rendre en ville le dimanche. Le reste du temps, la famille vit au rythme des campagnes de gemmage, en forêt. Au début du XXe siècle, on comptait autant de cabanes que de familles d'ouvrier gemmeur, autant de familles que de « pièces » de pins à résiner.

Cabane de résiniers. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131f77e-cabane-de-resiniers

Cabane de résiniers

Carte postale d'une cabane de résiniers (gemmeurs) au milieu des pins maritimes.

Cable du pont suspendu d'Aquitaine à Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5148c79b-cable-du-pont-suspendu-d-aquitaine-a-bordeaux

Cable du pont suspendu d'Aquitaine à Bordeaux

Section d'un des câbles porteurs du Pont d'Aquitaine : Coupe d'un câble porteur au droit d'un collier de suspension. La suspension (en acier non galvanisé) est constituée de deux faisceaux à section hexagonale comprenant 37 torons de 72,6 mm de diamètre. Chacun des torons élémentaires comprend six couches de fils ronds de 4,1 mm de diamètre (127 fils).

Camélias toulousains en février. Source : http://data.abuledu.org/URI/58a42712-camelias-toulousains-en-fevrier

Camélias toulousains en février

Camélias toulousains en février 2017.

Campagnes franques en Aquitaine (507-509). Source : http://data.abuledu.org/URI/5073417d-campagnes-franques-en-aquitaine-507-509-

Campagnes franques en Aquitaine (507-509)

Campagnes franques en Aquitaine (507-509).

Carte de France de 1144 à 1166. Source : http://data.abuledu.org/URI/5075fb73-carte-de-france-de-1144-a-1166

Carte de France de 1144 à 1166

Carte en français de l'expansion de l'empire Plantagenêt, de 1144 à 1166. En 877, le royaume d'Aquitaine se décompose en deux duchés, un duché de Gascogne au sud de la Garonne et un duché d'Aquitaine (plus tard appelé Guyenne) qui avait pour capitale Bordeaux et se composait alors des fiefs de Gascogne, du comté d'Armagnac, du comté de Fézensac, du Périgord, du Poitou, du comté d'Angoulême, de la Saintonge et du comté de la Marche. En 1058, les deux duchés se réunissent. La reine Aliénor d'Aquitaine, fille du duc Guillaume X, fut au Moyen Âge parmi les personnages les plus influents de toute l'Europe. Après l'échec de son premier mariage avec le roi Louis VII de France, elle épousa en 1152 le duc de Normandie et comte d'Anjou, qui devint en 1154 roi d'Angleterre sous le nom d'Henri II Plantagenêt.

Carte de Novempopulanie. Source : http://data.abuledu.org/URI/556206e1-carte-de-novempopulanie

Carte de Novempopulanie

Carte de Novempopulanie, d'après Auguste Longnon.

Carte des voies romaines en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/557d43f2-carte-des-voies-romaines-en-aquitaine

Carte des voies romaines en Aquitaine

Carte des voies romaines en Aquitaine.

Carte vierge de l'Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/56587ddc-carte-vierge-de-l-aquitaine

Carte vierge de l'Aquitaine

Carte administrative vierge de la région Aquitaine, France, destinée à la géolocalisation. Projection "Géoportail" (projection équirectangulaire à la latitude de référence 46.5° Nord).

Élévation du Pont d'Aquitaine à Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5148c97f-elevation-du-pont-d-aquitaine-a-bordeaux

Élévation du Pont d'Aquitaine à Bordeaux

Élévation du pont d'Aquitaine, pont suspendu sur la Garonne dans la ville de Bordeaux (France). Si l'on ne considère que la portée de sa travée centrale, 393,75 m, le pont d'Aquitaine, bien que le deuxième plus grand pont suspendu français derrière le pont de Tancarville reste un ouvrage modeste. Il se situe en effet en 2008 au-delà du 80e rang mondial dans le classement des ponts suspendus. Toutefois il est prolongé, sur la rive gauche, par un viaduc de 1 014 m, ce qui le porte au 8e rang français en termes de longueur de ponts, toutes catégories confondues.

Facteur sur échasses. Source : http://data.abuledu.org/URI/512dd886-facteur-sur-echasses

Facteur sur échasses

Facteur sur échasses en uniforme avec sa sacoche distribuant le courrier dans la forêt du pays de Buch (littoral aquitain) au début du XXème siècle. Maison en briques.

Forêt de pin maritime dans les Landes de Gascogne. Source : http://data.abuledu.org/URI/51321d60-foret-de-pin-maritime-dans-les-landes-de-gascogne

Forêt de pin maritime dans les Landes de Gascogne

Forêt des Landes (La Teste de Buch), avec le pin maritime (Pinus pinaster). La loi du 19 juin 1857, également appelée loi relative à l'assainissement et de mise en culture des Landes de Gascogne, marque un tournant dans l'histoire des Landes de Gascogne. Elle vise à assécher les vastes zones humides marécageuses présentes sur la majeure partie du territoire et à les mettre en exploitation. Elle marque le début de l'extension de la forêt des Landes, conduisant à la généralisation du procédé de gemmage dans la région, mais aussi la fin du système agro-pastoral traditionnel et la disparition du berger landais. Les parcelles sont plantées de pins d'âge différents de manière à arriver à un seuil de rentabilité.

Gemmage d'un pin : haute care. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131f4da-gemmage-d-un-pin-haute-care

Gemmage d'un pin : haute care

Démonstration de gemmage en été à Mimizan (Landes) pour les touristes : La pique se pratique de bas en haut, car la sève élaborée circule de haut en bas, en entaillant l'aubier dans le sens des fibres (verticalement). La care est incurvée dans sa largeur, et le haut de l'entaille prend la forme d'une ogive. La blessure ne dépasse pas 1 cm de profondeur et varie entre 6 et 11 cm en largeur. Le rafraichissement des cares se fait de plus en plus haut sur les troncs au fil des saisons. Lorsque la taille finit par être trop haute, le résinier doit monter sur un pitey, pièce en bois munie de cales utilisables comme des marches. Le pitey finit peu à peu par céder la place au hapchot équipé d’un long manche.

Gemmeur du XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/512dc9f7-gemmeur-du-xixeme-siecle

Gemmeur du XIXème siècle

Gravure de Gustave de Galard (1779-1841), illustrant le gemmage au crot en 1818 à la Teste de Buch (Gironde, Aquitaine). Avant l'invention du pot en terre cuite (Pierre Hugues, 1844), la résine était récoltée au pied de l'arbre dans une grande assiette. Le gemmeur a adossé une échelle (le pitey) au pin maritime pour travailler en hauteur.

Outils de gemmeurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c44c-outils-de-gemmeurs

Outils de gemmeurs

Les outils du gemmeur pour la "pique" : travail de la care. De gauche à droite, le hapchot, le bridon avec huppe et le bridon simple. Vers la mi-mars, on réalise la première pique à l’aide du hapchot. Pour les cares de première année, on entaille l’arbre juste au-dessus du crampon, pour celles de deuxième, troisième, quatrième année et plus, on poursuit l’entaille de l’année précédente. La profondeur de la care ne doit pas excéder 1 cm. Afin que la résine coule régulièrement, il faut rafraîchir les cares toutes les semaines en progressant de quelques centimètres vers le haut à chaque pique. Les copeaux qui tombent sont appelés des galips et sont gardés pour allumer le feu.

Outils de gemmeurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c5db-outils-de-gemmeurs

Outils de gemmeurs

Les outils du gemmeur : transport. Quand les pots étaient pleins, la femme du résinier les vidait grâce à une petite spatule (la palinette) dans des escouartes (récipients de 16 litres en bois ou en zinc), c’est l’ammasse. Les escouartes seront à leur tour vidées dans des barriques en bois ou en métal pour être acheminées vers les usines de distillation. La caisse du résinier ou du gemmeur (à droite) permettait de transporter le matériel du début de campagne : plaques de zinc, pots de résine, clous, maillet en bois.

Pare-feu en forêt de Gascogne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131fcab-pare-feu-en-foret-de-gascogne

Pare-feu en forêt de Gascogne

Un pare-feu dans la forêt des Landes de Gascogne (Gironde, Aquitaine) : le pare-feu forestier, coupe linéaire spécialement entretenue pour freiner l'extension rapide d'incendies de forêt. Il a souvent une double vocation : barrière anti-incendies ou destinée à ralentir ou bloquer le feu, et réseaux de chemins facilitant la circulation des pompiers, secours, personnels d'entretien ou de surveillance...

Pin gemmé. Source : http://data.abuledu.org/URI/512dc734-pin-gemme

Pin gemmé

Pin gemmé : la résine ou gemme coule le long de la care, puis est dirigée dans un pot en terre cuite par une lame de zinc enfoncée dans le tronc du pin.

Pin gemmé en été. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c765-pin-gemme-en-ete

Pin gemmé en été

Pin gemmé à La Teste de Buch en Gironde : été 2006.

Pont d'aquitaine à Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5148c0e0-pont-d-aquitaine-a-bordeaux

Pont d'aquitaine à Bordeaux

Pont d'aquitaine vu depuis la rive droite, à Lormont. Le pont d'Aquitaine est un pont suspendu situé sur la rocade de Bordeaux, France. Le pont fut terminé en 1967 et a une portée de 394 m pour une longueur de 1 767 m. En 1954, le maire de Bordeaux, Jacques Chaban-Delmas, devint ministre des Travaux Publics et, dès le 13 août 1954, la décision de principe de construire le pont suspendu était prise. Le ministre des Travaux Publics, Robert Buron, en posa la première pierre le 20 mai 1960. Commencés en 1961, les travaux se sont étalés sur six ans. L'ouvrage fut inauguré officiellement le 6 mai 1967, sous la présidence du ministre des Travaux Publics de l'époque, François-Xavier Ortoli. Conformément au « dogme » en vigueur en France à l’époque de la construction, les fils n’ont pas été galvanisés. Ils ont fait l’objet d’une protection individuelle et d’ensemble par des produits traditionnels, dont la durée de vie n’était pas à l’échelle de celle attendue de l’ouvrage.

Pot de résine plein de gemme. Source : http://data.abuledu.org/URI/512dc5b5-pot-de-resine-plein-de-gemme

Pot de résine plein de gemme

Gemme dans un pot de résine, photo prise à La Teste de Buch en Gironde. Les résines végétales sont des substances naturelles secrétées par certains végétaux. Elles ont l'aspect d'un liquide poisseux qui sèche plus ou moins rapidement au contact de l'air. Elles sont souvent fortement odorantes. Certaines, notamment celle du pin maritime, font l'objet d'une exploitation économique. Les résines sont excrétées hors des cellules végétales dans des canaux résinifères ou à l'extérieur de la plante en cas de blessure. Le pot est en terre cuite, la résine ou gemme est collectée d'avril à octobre par les résiniers ou gemmeurs dans les forêts littorales d'Aquitaine.

Pousse crampon de gemmeur. Source : http://data.abuledu.org/URI/5131c6c9-pousse-crampon-de-gemmeur

Pousse crampon de gemmeur

Pousse-crampon, outil de gemmage dans les Landes de Gascogne servant à arrondir et enfoncer la lame de zinc dans le tronc du pin à résiner.

Résiniers au travail. Source : http://data.abuledu.org/URI/512dd208-resiniers-au-travail

Résiniers au travail

Résiniers au travail au début du XXème siècle en forêt du pays de Buch (Bassin d'Arcachon, Gironde) : un gemmeur (ou résinier) sur son pitey adossé au pin maritime et un autre au pied de l'arbre, portant l'escouarte pleine de résine à l'épaule.

Royaume d'Aquitaine en 584-585. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d4a4c3-royaume-d-aquitaine-en-584-585

Royaume d'Aquitaine en 584-585

Royaume d'Aquitaine en 584-585, itinéraire de Gondovald. Source : Michel Rouche, L'Aquitaine, des Wisigoths aux Arabes, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Jean Touzot, 1979, p. 72.

Suspente du Pont d'Aquitaine à Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5148c816-suspente-du-pont-d-aquitaine-a-bordeaux

Suspente du Pont d'Aquitaine à Bordeaux

Schéma d'une suspente du Pont d'Aquitaine : les 64 suspentes, espacées de 9,95 m d’axe en axe, sont constituées par deux câbles à double brin de 56 mm de diamètre, eux-mêmes constitués de 139 fils ronds de 4,1 mm de diamètre. Source : "Pont d'Aquitaine, le chantier de remplacement de la suspension" - Vincent Rigoux - Helder Lourenço - Bruno Despas - Revue Travaux n°780 - novembre 2001.

Troncs de pins stockés en bord de route. Source : http://data.abuledu.org/URI/513217ad-troncs-de-pins-stockes-en-bord-de-route

Troncs de pins stockés en bord de route

Bois stocké à Saint-Perdon (Landes) après le passage de la tempête Klaus de 2009.

Usine de fabrication de pots de résine. Source : http://data.abuledu.org/URI/512dcd5c-usine-de-fabrication-de-pots-de-resine

Usine de fabrication de pots de résine

Frabrication de pots de résine au début du XXe siècle, en Pays de Buch (Gironde). L'argile était récoltée localement, les pots étaient façonnés au tour et cuits dans des fours avant d'être expédiés sur les lieux de récolte de gemme (ou résine).

Vue aérienne de l'autoroute A63 dans les Landes. Source : http://data.abuledu.org/URI/51321b52-vue-aerienne-de-l-autoroute-a63-dans-les-landes

Vue aérienne de l'autoroute A63 dans les Landes

Vue aérienne de l'autoroute A63 (N10) dans le nord du département des Landes. Cet axe est source de fragmentation forestière et d'autres milieux. Une minorité des zones de landes sont naturelles. D'après les dépôts de pollens retrouvés, ces zones étaient couvertes d'arbres. Un défrichage ancien, puis des techniques de culture peu judicieuses (écobuage, soutrage, brûlis, retournement du sol), amena la désertification donc l'abandon de ces terres. La résilience de l'ancien écosystème forestier ayant été dépassée, seule la lande put s'implanter. Sur ces sols ruinés, la culture des pins paraît la plus intéressante, puisque ces arbres s'implantent facilement et le délai d'exploitation est très court. Cependant, comme toutes les cultures mono-spécifiques, celles de pins est judicieuse économiquement à court terme, au prix d'un bilan écologique néfaste. La forêt de résineux est la seule pouvant s'implanter dans des zones où les conditions sont trop extrêmes pour les forêts de feuillus ou mixte. La monoculture de résineux dans tous les autres endroits est donc contre nature. Elle amène la podzolisation du sol, c'est-à-dire une stérilisation de la couche arable du sol par le lessivage systématique des substances nutritives qui s'y trouvent. À une certaine profondeur, les substances emportées se concentrent et forment de l'alios, le sol y est dur et imperméable comme de la pierre. Comparée aux autres types de forêts, celles composées uniquement de conifères ont une biodiversité très pauvre, car leur litière est toxique.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af44fc-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af5c39-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af5ce2-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33 : gravure du plan.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af5de8-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33 : plaque.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af60bc-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6151-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af61d7-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6246-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af62af-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6353-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6462-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33 : portion d'égout de l'arène.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af64bf-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6ba6-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6c8f-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33 : égout de l'arène.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6d05-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6d83-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6e50-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6ebb-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6f24-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af6fb0-amphitheatre-de-burdigala

Amphithéâtre de Burdigala

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.. Source : http://data.abuledu.org/URI/55af5efa-amphitheatre-de-burdigala-bordeaux-33-

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

Carte des voies romaines dans les Landes. Source : http://data.abuledu.org/URI/5562021d-carte-des-voies-romaines-dans-les-landes

Carte des voies romaines dans les Landes

Carte des voies romaines dans les Landes. Musée du lac, Sanguinet (Landes).

Dessin de fanum gallo-romain. Source : http://data.abuledu.org/URI/55a4c101-dessin-de-fanum-gallo-romain

Dessin de fanum gallo-romain

Dessin de fanum gallo-romain, illustration pour carte-défi de Fanny Roquette, juin 2015 (ESAA-Aquitaine et RyXéo) : album de Sylvanus découvre l'Aquitaine.

Jarre et cuvier en terre cuite landais de Sanguinet. Source : http://data.abuledu.org/URI/557aba7c-cuvier-et-jarre-en-terre-cuites-provenant-de-sanguinet

Jarre et cuvier en terre cuite landais de Sanguinet

Cuvier en terre cuite (à gauche, découvert sur la commune de Sanguinet) et grande jarre en terre cuite (à droite, découverte sur le site de Losa) : dolia exposés au Musée municipal de Sanguinet dans les Landes.

Jeu de piste sur le littoral gascon gallo-romain. Source : http://data.abuledu.org/URI/559fa2a5-jeu-de-piste-sur-le-littoral-gascon-gallo-romain

Jeu de piste sur le littoral gascon gallo-romain

Jeu de piste sur le littoral gascon gallo-romain, par Fanny Roquette pour le projet sylvanus-aquitaine, juin 2015. Image retouchée par Arnaud Pérat.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afd66b-l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afd6f3-l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afd76c-l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afd7c1-l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afd817-l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afd87e-l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afd8fd-l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afd9aa-l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afdf1e--l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33.

L'amphithéâtre de Burdigala. Source : http://data.abuledu.org/URI/55afdf98--l-amphitheatre-de-burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala

L'amphithéâtre de Burdigala, Bordeaux-33 : égout de l'arène.