Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Biodiversité | Photographie | Dessins et plans | Diversité des espèces | Géologie | Biosphère | Diversité végétale | Leyde (Pays-Bas) | Muséums | Peinture | Vie nocturne | Déserts | Aïr (Niger) | Plantes -- Biodiversité | Végétation | Volcanisme | Merapi (Java, Indonésie. - volcan) | Humour | Volcans -- Éruptions | ADN | ...
Biodiversité à Hyderabad en 2012. Source : http://data.abuledu.org/URI/53874505-biodiversite-a-hyderabad-en-2012

Biodiversité à Hyderabad en 2012

Conference des Partis (COP-11), Convention sur la biodiversité, 2012, Hyderabad en Inde. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_d%27Hyderabad_sur_la_diversit%C3%A9_biologique

Biodiversité animale. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d321c4-biodiversite-animale

Biodiversité animale

Graphique sur la biodiversité animale.

Élevage extensif de rennes en Suède. Source : http://data.abuledu.org/URI/52080eb7-elevage-extensif-de-rennes-en-suede

Élevage extensif de rennes en Suède

Rennes en Suède : l'élevage extensif ou pâturage extensif (ranching pour les anglo-saxons) est une méthode d'élevage de bovins, ovins, etc. caractérisée par une faible densité de chargement d'effectifs d'animaux à l'hectare. Hormis le sel mais aussi le fourrage en cas de sécheresse, aucun apport supplémentaire de nourriture n'est requis, ce qui oppose ce mode d'élevage à l'élevage intensif. Il présente un grand intérêt pour la biodiversité, car les herbivores, ne surexploitent pas le milieu, ne contribuent pas à l'eutrophiser et entretiennent des milieux ouverts, tout en jouant un rôle de « corridors biologiques ambulant » (en transportant de nombreuses propagules (graines, spores, larves, etc.) sous leurs sabots, dans leurs poils, dans leur tube digestif…). C'est à ce titre un des modes de gestion restauratoire utilisée pour l'entretien et la restauration de milieux naturels ou semi naturels.

Le Mont Kaw en Guyane. Source : http://data.abuledu.org/URI/5277a419-le-mont-kaw-en-guyane

Le Mont Kaw en Guyane

Vue depuis la Montagne de Kaw - Guyane Française. Située dans une des régions les plus humides de Guyane, elle accueille une riche diversité biologique et de nombreuses espèces endémiques. Elle abrite de nombreux abris sous roche favorables au coq de roche orange, espèce emblématique et endémique du Plateau des Guyanes. Le massif est aussi connu pour sa flore et son entomofaune, sans oublier les reptiles et l’avifaune. La plaine mais également la montagne de Kaw sont connues pour leur fort endémisme mais également pour leur biodiversité exceptionnelle. En effet, la forêt de la Montagne de Kaw possède la plus forte pluviométrie de la Guyane, ce qui expliquerait qu'elle aurait servi de refuge pour la faune et la flore lors des périodes de grandes sécheresses de l’ère du Pléistocène. Le projet très controversé de la société CBJ Caïman, filiale du groupe canadien Iamgold, d’ouvrir une mine d’or à ciel ouvert au cœur de l’un des haut-lieux de la biodiversité guyanaise avait mobilisé contre lui de larges secteurs de la société civile locale. À l'issue du Grenelle Environnement, le 30 janvier 2008 le président de la République a décidé de ne pas donner suite au projet d’exploitation aurifère sur la montagne de Kaw en Guyane.

Le vivant et la biodiversité. Source : http://data.abuledu.org/URI/588ca1ee-le-vivant-et-la-biodiversite

Le vivant et la biodiversité

Graphique représentant les différents niveaux d'organisation ou d'intégration du Vivant et de la Biodiversité. Il ne s'agit pas d'une hiérarchie, mais d'une présentation simplifiée des niveaux étudiés par les biologistes et écologues : ADN, cellules, organes, individus, populations, communautés, biocénoses, écosystèmes, paysages, biomes, biosphère.

Lithosphère et atmosphère. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094e5e1-lithosphere-et-atmosphere

Lithosphère et atmosphère

Schéma de la place de la biodiversité dans la biosphère, à l'interface entre trois sphères : hydrosphère, atmosphère et lithosphère. La biodiversité interfère avec chacun de ces trois "compartiments" de la biosphère, avec un lien avec le climat dans les trois cas (via les "puits de carbone" en particulier) : La lithosphère constitue l'essentiel de la planète en termes de poids et de volume, loin devant l'eau et l'air. Elle est le support de la vie (Biodiversité) et incorpore les carbone résiduel fossile sous forme de charbon, gaz, pétrole et roches carbonatées. Ce schéma positionne de manière proportionnée en volume les fonctions écosystémiques actives (dont cycles biogéochimiques) de la biodiversité dans le système Terre-Univers et Eau/air/sol.

Musée Naturalis à Leyde. Source : http://data.abuledu.org/URI/584ff3c6-musee-naturalis-a-leyde

Musée Naturalis à Leyde

Musée Naturalis à Leyde, archicte Fons Verheijen.

Volcan Merapi en éruption de nuit en 1865. Source : http://data.abuledu.org/URI/584ff31b-volcan-merapi-en-eruption-de-nuit-en-1865

Volcan Merapi en éruption de nuit en 1865

Volcan Merapi en éruption de nuit en 1865, par Raden Saleh (1811–1880). Centre de biodiversité Naturalis à Leyde (Pays-Bas).

Volcan Izzeguerit. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d1ce76-volcan-izzeguerit

Volcan Izzeguerit

Alentours du volcan Izzeguerit, sur le Bagzane, Aïr (Niger). Aux alentours des sommets, et plus particulièrement dans le massif des Bagzan, un petit nombre d'espèces à affinité méditerranéenne a été identifié. Ces espèces constituent un enjeu important de conservation car elles sont isolées aux plus hautes altitudes. Il s'agit notamment de l'olivier sauvage Aleou (Olea europaea subsp. laperrinei), d'une lavande, Alan'n'adragh (Lavandula antinae), de Rumex vesicarius ou des Asteraceae Senecio hoggariensis et Senecio flavus. Trois fougères absentes au Niger ont été identifiées en 2005 aux alentours du sommet des Bagzan : Actiniopteris radiata, Ophioglossum polyphyllum, et Cheilanthes coriacea, ce qui montre que les montagnes de l'Aïr offrent des refuges remarquables pour la biodiversité face à l'aridité du désert et permettent la persistance d'espèces ayant colonisé cette région lors de phases climatiques plus clémentes.