Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Animaux endémiques | Photographie | La Réunion | Espèces endémiques | Ornithologie | Grenouilles | Australie | Tariers | Amphibiens | batraciens | Rainettes | Animaux | Biologie animale | Sauriens | Animaux -- Mue | Hylidae | Suidés | Mare-Longue (Réunion), Forêt de | Indonésie | Mafate (Réunion), Cirque de | ...
Babiroussa mâle d'Indonésie. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b98e5a-babiroussa-male-d-indonesie

Babiroussa mâle d'Indonésie

Le nom provient du malais, babi (porc) et rusa (cerf). Le babiroussa dispose de deux paires de défenses situées sur le museau. Chez le mâle, la paire supérieure est plus développée (jusqu'à 30 cm) et recourbée vers l'arrière jusqu'à pénétrer dans la peau. Les mâles sont assez solitaires tandis que les femelles vivent en petits troupeaux dans la forêt. Il est surtout actif en matinée et reste à proximité des points d'eau. Très bon nageur, il peut passer d'île en île. En petits groupes familiaux, ils parcourent les marécages des quelques îles où ils vivent à la recherche de fruits, de jeunes pousses ou de feuilles. Ils n'hésitent pas à nager lorsqu'un bras de mer se présente. Les babiroussas sont des animaux discrets et timides. En permanence sur le qui-vive, ils se dissimulent à la moindre alerte sous la végétation. Il occupe un terrier composé de boue et de paille. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Babiroussa Son alimentation est composée de fruits, de feuilles, de champignons et de larves d'insectes.

Grenouille géante d'Australie. Source : http://data.abuledu.org/URI/53518fe5-grenouille-geante-d-australie

Grenouille géante d'Australie

Grenouille géante (Litoria infrafrenata) d'Australie. Elle est l'une des plus grandes grenouilles arboricoles du monde, les femelles peuvent atteindre 130 mm et les mâles 100 mm. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Litoria_infrafrenata

Le trou noir de la Rivière Langevin. Source : http://data.abuledu.org/URI/5276b0b8-le-trou-noir-de-la-riviere-langevin

Le trou noir de la Rivière Langevin

Le "Trou noir" sur la Rivière Langevin, île de la Réunion. La Rivière Langevin constitue la limite orientale de la zone extrêmement réduite dans laquelle on peut rencontrer le lézard vert de Manapany. On y trouve aussi des pailles-en-queues, des bichiques, et des endormis.

Mue de petit reptile en Guadeloupe. Source : http://data.abuledu.org/URI/535cb1b5-mue-de-petit-reptile-en-guadeloupe

Mue de petit reptile en Guadeloupe

Mue d'un anolis marmoratus - Guadeloupe, Grande-Terre : Anolis marmoratus, ou Ctenonotus marmoratus, est une espèce de sauriens de la famille des Dactyloidae. Cette espèce est originellement endémique de Guadeloupe et a été introduite en Guyane. Les mâles mesurent jusqu'à 82 mm et les femelles jusqu'à 56 mm. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anolis_marmoratus

Rainette de White australienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/53518ec7-rainette-de-white-australienne

Rainette de White australienne

Rainette de White australienne (Litoria caerulea) posée sur une branche. La rainette de White peut mesurer jusqu'à 10 centimètres de longueur. Sa couleur dépend de la température et de la couleur de l'environnement, allant du brun au vert, tandis que la surface ventrale demeure blanche. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rainette_de_White

Rainette splendide. Source : http://data.abuledu.org/URI/535195a6-rainette-splendide

Rainette splendide

Rainette splendide arboricale (Litoria splendida), espèce endémique du Nord de l'Australie.

Tarier de La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/521a1255-tarier-de-la-reunion

Tarier de La Réunion

Oiseau Tec-Tec, au Cirque de Mafate, La Réunion. Le Tarier de la Réunion ou localement tec-tec (Saxicola tectes) est une espèce d'oiseau forestier endémique de l'île de la Réunion. Le tec-tec est protégé par un arrêté ministériel du 17 février 1989.

Tarier femelle de La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/521a1b86-tarier-femelle-de-la-reunion

Tarier femelle de La Réunion

Tarier tec-tec femelle (Saxicola tectes), sur le sentier de la Roche Écrite, île de La Réunion. Les femelles ont un plumage beige à brun sur le dessus tandis que le dessous est clair avec une poitrine teintée de roux. Les ailes présentent une tache alaire blanche plus ou moins marquée.

Tarier juvénile de La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/521a1ae8-tarier-juvenile-de-la-reunion

Tarier juvénile de La Réunion

Tarier tec-tec juvénile (Saxicola tectes) de La Réunion. C'est un oiseau court et rond, à petit bec fin et pointu, d'une longueur de 12,5 cm. Il est reconnaissable à son sourcil blanc, qui le différencie de Saxicola torquata, le tarier pâtre, dont le sourcil est noir. Il fréquente les clairières forestières et les milieux ouverts, depuis 300 mètres d'altitude jusqu'à la limite haute de végétation, à plus de 2500 m. Il vit en solitaire. On peut le voir souvent se percher au sommet d'un buisson ou d'un rocher pour guetter les insectes qu'il capture au vol ou au sol. Son nid est fait dans le creux d'un tronc ou souvent à même le sol, une habitude sans doute héritée de l'époque (avant l'arrivée de l'homme sur l'île) où il n'avait à craindre aucun prédateur.

Tarier tectec de La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/521a19dd-tarier-tectec-de-la-reunion

Tarier tectec de La Réunion

Tarier tec-tec (Saxicola tectes) en forêt de Mare-Longue (La Réunion).