Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Tectonique des plaques | Dessins et plans | Géologie | Subduction | Tectonique | Cartes du monde | Volcanisme | Dorsales océaniques | Photographie | Croûte continentale | Croûte océanique | Atlantique (océan) | Lithosphère | Orogenèse | Géologie -- Cartes | Cartes topographiques | Anatolie (Turquie) | Isostasie | Relief (géographie) | Failles actives | ...
Discordance géologique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50957747-discordance-geologique

Discordance géologique

Discordance (Cambrien / Trias) de Bédarieux, Hérault (34) : Lorsqu'il y a interruption de la sédimentation, suivie d'une déformation (failles, basculement ou plissement) et d'une érosion, il y a discordance entre les couches (ou strates) les plus anciennes déformées et celles plus récentes, horizontales. Il existe aussi des discordances sédimentaires. Elles sont le résultat d'un changement du milieu de dépôt. Ce changement est provoqué par une variation du niveau marin.

Points chauds géologiques. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094edf1-points-chauds-geologiques

Points chauds géologiques

Carte légendée en français des principaux points chauds géologiques mondiaux. 1 : Limite de plaque divergente (dorsale) ; 2 : Limite de plaque transformante ; 3 : Limite de plaque de subduction ; 4 : Zones de limite diffuse de plaque ; 5 : Sélection de principaux points chauds.

Schéma de la croûte terrestre. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094e867-schema-de-la-croute-terrestre

Schéma de la croûte terrestre

Schéma simplifié de la coupe de la croûte terrestre : 1) Croûte continentale ; 2) Croûte océanique ; 3) Manteau. La croûte terrestre est la partie superficielle et solide du matériau dont est faite la Terre. C'est la partie supérieure de la lithosphère (qui constitue les plaques tectoniques). La limite entre la croûte terrestre et le manteau supérieur est la discontinuité de Mohorovicic, ou Moho en abrégé. La croûte terrestre existe en deux variétés radicalement différentes, la croûte continentale, de composition pétrologique principalement granitoïdique, et la croûte océanique de nature essentiellement basaltique. De nombreux autres critères différencient ces deux types de croûtes : densité moyenne (2,3 contre 2,7), épaisseur caractéristique (typiquement 35 km contre environ 6 km), âge moyen des matériaux (en majorité entre 1 et 3 Ga contre moins de 200 Ma).

Schéma des plaques tectoniques. Source : http://data.abuledu.org/URI/503d3b67-schema-des-plaques-tectoniques

Schéma des plaques tectoniques

Schéma général des différents types de volcanisme associés aux mouvements des plaques tectoniques.

Schéma du fonctionnement des dorsales. Source : http://data.abuledu.org/URI/509ebc23-schema-du-fonctionnement-des-dorsales

Schéma du fonctionnement des dorsales

Carte de la tectonique des plaques : les dorsales. 1-Asthénosphère, 2-Lithosphère, 3-Point chaud, 4-Croûte océanique, 5-Plaque de subduction, 6-Croûte continentale, 7-Rift continental (divergence), 8-Fontière de plaques convergentes, 9-Fontière de plaques divergentes, 10-Faille transformante, 11-Volcan bouclier, 12-Dorsale océanique, 13-Fosse océanique, 14-Strato-volcan, 15-Arc insulaire, 16-Lithosphère, 17-Asthénosphère, 18-Fosse océanique. Une dorsale, ou ride médio-océanique, est une frontière de divergence entre deux plaques tectoniques qui s'écartent l'une de l'autre avec création de lithosphère océanique. Le terme « dorsale » provient de la topographie de cette limite : la remontée de magma et surtout la température plus importante provoquent la formation d'un relief par isostasie. En s'éloignant de la dorsale, la lithosphère océanique se refroidit, devient plus dense et sa surface, la croûte océanique, plus profonde.

Schéma du fonctionnement des dorsales. Source : http://data.abuledu.org/URI/509ebcbe-schema-du-fonctionnement-des-dorsales

Schéma du fonctionnement des dorsales

Carte de la tectonique des plaques légendée en anglais : les dorsales. 1-Asthénosphère, 2-Lithosphère, 3-Point chaud, 4-Croûte océanique, 5-Plaque de subduction, 6-Croûte continentale, 7-Rift continental (divergence), 8-Fontière de plaques convergentes, 9-Fontière de plaques divergentes, 10-Faille transformante, 11-Volcan bouclier, 12-Dorsale océanique, 13-Fosse océanique, 14-Strato-volcan, 15-Arc insulaire, 16-Lithosphère, 17-Asthénosphère, 18-Fosse océanique.

Tectonique des plaques. Source : http://data.abuledu.org/URI/5093e96a-tectonique-des-plaques

Tectonique des plaques

Carte des principales plaques tectoniques (attention les surfaces sont déformées par la projection de Mercator) légendée en français. Plaques majeures : Plaque pacifique, Plaque eurasienne, Plaque africaine, Plaque antarctique, Plaque nord-américaine, Plaque australienne, Plaque sud-américaine, Plaque de Nazca, Plaque indienne, Plaque philippine, Plaque arabique, Plaque de Cocos, Plaque caraïbe, Plaque Juan de Fuca ; Plaque mineure : Plaque Scotia.

Canyon Flosagja en Islande. Source : http://data.abuledu.org/URI/55ccb47e-canyon-flosagja-en-islande

Canyon Flosagja en Islande

Cañón Flosagja, fosse entre les deux plaques tectoniques, Parc National de Þingvellir, Suðurland, Islande.

Carte de la plaque arabique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094dfd4-carte-de-la-plaque-arabique

Carte de la plaque arabique

Carte de la plaque arabique légendée en français.

Carte des plaques continentales. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094e1fd-carte-des-plaques-continentales

Carte des plaques continentales

Cartographie des plaques continentales, en français. Source : USGS. Liste des 14 plaques principales : Afrique, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Antarctique, Arabie, Australie, Caraïbes, Cocos, Eurasie, Inde, Juan de Fuca, Nazca, Pacifique, Philippines.

Carte des plaques de la Mer Egée et anatolienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094de56-carte-des-plaques-de-la-mer-egee-et-anatolienne

Carte des plaques de la Mer Egée et anatolienne

Carte des plaques de la Mer Egée et anatolienne légendée en français.

Carte des plaques tectoniques. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094dba9-carte-des-plaques-tectoniques

Carte des plaques tectoniques

Carte détaillée en français des plaques tectoniques avec leurs vecteurs de déplacement. Source : Carte du Prof. Peter Bird.

Carte vierge des plaques continentales. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094dcf8-carte-vierge-des-plaques-continentales

Carte vierge des plaques continentales

Carte vierge des plaques continentales. Source USGS (Wikigraphistes du Graphic Lab).

Cartographie de la dorsale médio-atlantique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094f14b-cartographie-de-la-dorsale-medio-atlantique

Cartographie de la dorsale médio-atlantique

Cartographie de la dorsale médio-atlantique. Sources des données topographiques : ETOPO2, GLOBE, SRTM.

Cartographie des plaques tectoniques. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e34a53-cartographie-des-plaques-tectoniques

Cartographie des plaques tectoniques

Cartographie des plaques tectoniques : Carte de l'activité tectonique soulignant les limites de plaques.

Coupe de dorsale océanique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5093eb0d-coupe-de-dorsale-oceanique

Coupe de dorsale océanique

Coupe de dorsale océanique (sans échelle). Légende : 1 : chambre (ou poche) magmatique, 2 : gabbros, 3 : basalte, 4 : dike, 5 : faille normale, 6 : lave en coussin (pillow lava).

Création d'arc volcanique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5093ef8a-creation-d-arc-volcanique

Création d'arc volcanique

Dessin en quatre étapes décrivant ce qui arrive à la collision de deux continents : dessin à destination des écoliers suédois (pétrologie de la côté ouest de la Suède, à la collision de Laurentia et Baltica il y 1.8 billion d'années. Lorsque deux plaques océaniques se rencontrent, la plus vieille, et donc la plus dense, passe en subduction sous la plus jeune et poursuit sa descente dans le manteau terrestre selon un plan d'inclinaison dit « plan de Wadati-Benioff ». Lorsque la plaque arrive à une centaine de kilomètres de profondeur, les conditions de température et de pression permettent la fusion des péridotites hydratées situées au-dessus de la plaque plongeante. C'est l'hydratation du coin du manteau sub-arc en contact avec la plaque plongeante qui abaisse son point de fusion. Cette hydratation est permise par la remontée de l'eau contenue dans la plaque plongeante. Cette eau vient d'une part de l'eau de mer relâchée par les sédiments marins présents dans cette plaque, mais aussi et surtout de la sortie d'eau des minéraux de la plaque plongeante au cours du métamorphisme des roches de cette plaque. Un magma est alors formé et remonte par infiltration dans la plaque restée en surface, créant un arc volcanique. Cette chaîne de volcans a la forme d'un arc parallèle à la limite des deux plaques, l'extérieur de l'arc étant situé dans la direction de la plaque entrant en subduction.

Dérive de la plaque eurasienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/506c8457-derive-de-la-plaque-eurasienne

Dérive de la plaque eurasienne

Carte montrant la dérive de la plaque du continent indien sur plus de six mille kilomètres, jusqu'à sa collision avec la plaque eurasienne. L'Inde était au départ située dans l'hémisphère sud, près de l'Australie et de l'Antarctique, depuis - 72 millions d'années.

Faille normale. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a00879-faille-normale

Faille normale

Schéma 3D d'une Faille Normale (Géologie, Tectonique) : en géologie, une faille normale est un plan incliné (le plus souvent d'environ 60°) séparant deux compartiments rocheux. Le glissement sur ce plan de faille se traduit par un écartement des deux compartiments, et par l'abaissement du bloc supérieur par rapport au bloc inférieur. Les failles normales caractérisent donc une déformation extensive. Elles se trouvent généralement dans les régions où la croûte continentale ou océanique est étirée et amincie en réponse à un écartement des plaques tectoniques en présence.

Failles transformantes. Source : http://data.abuledu.org/URI/509ebea1-failles-transformantes

Failles transformantes

Schéma de fonctionnement des failles transformantes (en rouge) et de leur mouvement (en bleu). Les failles transformantes sont des limites de plaque lithosphérique où il n'y a ni subduction ni création de lithosphère (limite conservative). Elles sont situées en bordure de plaques tectoniques et découpent les dorsales transversalement. La faille transformante agit selon un mouvement de coulissage. Les failles transformantes sont des arcs de cercle car tous les mouvements de plaques lithosphériques sont des rotations (conformément au théorème d'Euler) et ce sont des coulissements entre deux plaques lithosphériques.Tous les 200 à 300 km, ces failles décalent l'axe de la dorsale. Seules les zones qui séparent deux axes subissent une sismicité importante, en raison du déplacement en sens contraire de leur portion de lithosphère.

Formation de la chaîne calédonienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a027cd-formation-de-la-chaine-caledonienne

Formation de la chaîne calédonienne

Localisation des chaînes calédoniennes/acadiennes au Dévonien inférieur. La ligne de côte actuelle est indiquée. Les lignes rouges sont des sutures, les noms en majuscule sont des continents/superterranes. Enfin, entre 420 et 400 Ma, la convergence des plaques Laurentia et Baltica aboutit à la collision continentale à proprement parler, appelé « événement Scandien », menant à l'érection de la chaîne calédonienne. Il s'agit d'une collision oblique, et les dates de collision varient grandement entre le nord et le sud de la chaîne. Durant la collision, la marge du continent Baltica est partiellement subduite sous le continent Laurentia. En parallèle, de vastes pans de terrains, appelés nappes de charriage, sont déplacés sur la plaque Baltica.

Fosse aléoutienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/55f3260f-fosse-aleoutienne

Fosse aléoutienne

L'arc des Aléoutiennes à l'ouest de l'Alaska, est un arc océanique typique de la plupart des zones de subduction. L'angle de pente de la lithosphère descendante, qui est la plaque Pacifique, sur presque toute la fosse des Aléoutiennes est de 45 degrés. La fosse s'étend sur 3 400 km du nord de la fosse des Kouriles jusqu'au golfe d'Alaska, marquant la frontière où deux plaques tectoniques se rencontrent, une zone de subduction où la plaque pacifique passe sous la plaque nord-américaine. Le point le plus profond de la fosse a été mesuré à 7 822 mètres. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fosse_des_Al%C3%A9outiennes

Fosse de Porto Rico. Source : http://data.abuledu.org/URI/55f324d4-fosse-de-porto-rico

Fosse de Porto Rico

Vue en perspective du plancher océanique de l'océan Atlantique et de la mer des Caraïbes. Les Petites Antilles sont sur le côté inférieur gauche de l'image et la Floride est sur le coin supérieur droit. Le fond de la mer (couleur violette foncée) au centre de la vue est la Fosse de Porto Rico, au plus profond de l'océan Atlantique et la mer des Caraïbes.

La faille de San Andreas en Californie. Source : http://data.abuledu.org/URI/509ec006-la-faille-de-san-andreas-en-californie

La faille de San Andreas en Californie

La faille transformante la plus célèbre est celle de San-Andreas, dans la Plaine Carrizo en Californie. Il s'agit en fait d'un ensemble de failles transformantes qui assurent le coulissage de la plaque Pacifique contre la plaque Nord Américaine.

La fosse de Porto Rico. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094d9f3-la-fosse-de-porto-rico

La fosse de Porto Rico

Vue en perspective du plancher océanique de l'océan Atlantique et de la mer des Caraïbes légendée en anglais. Les Petites Antilles sont sur le côté inférieur gauche de l'image et la Floride est sur le coin supérieur droit. Le fond de la mer (couleur violette foncée) au centre de la vue est la Fosse de Porto Rico, au plus profond de l'océan Atlantique et la mer des Caraïbes.

La vallée du Grand Rift. Source : http://data.abuledu.org/URI/51cf3d3b-la-vallee-du-grand-rift

La vallée du Grand Rift

La vallée du grand rift (ou vallée du rift africain, ou grand rift est-africain) est un élément géologique majeur, qui s'étend du sud de la mer Rouge (au nord) au Zambèze (au sud) sur plus de 6 000 km de longueur, 40 à 60 km de largeur et quelques centaines à quelques milliers de mètres de profondeur. Le grand rift est-africain coupe en deux la Corne de l'Afrique : la plaque tectonique nubienne, à l'ouest, s'éloigne de la plaque somalienne, à l'est, avant de se diviser, au sud, de part et d'autre de l'Ouganda. Le rift occidental englobe les montagnes des Virunga et Ruwenzori, et plusieurs des grands lacs africains, là où l'eau a rempli la faille profonde.

Le cycle de Wilson et ses six étapes. Source : http://data.abuledu.org/URI/5546f85c-le-cycle-de-wilson-et-ses-six-etapes

Le cycle de Wilson et ses six étapes

Le cycle de Wilson et ses six étapes observables sur la planète : embryonnaire (rift en Afrique du Nord-Est), juvénile (Mer Rouge), mature (Océan Atlantique), en déclin (Océan Pacifique), terminale (Mer Méditerranée) et suture continentale.

Orogénèse. Source : http://data.abuledu.org/URI/503d3a5c-orogenese

Orogénèse

L’orogenèse est le terme scientifique désignant l'ensemble des mécanismes de formation des montagnes, divers systèmes théoriques (modèles géodynamiques) englobant ces processus de formation des reliefs, et des ensembles d'orogènes (systèmes montagneux sur une portion de croûte terrestre ayant subi d'importantes contraintes compressives engendrant plis et nappes de charriage) se succédant à travers les temps géologiques encore appelés phases orogéniques. En ce qui concerne ces regroupements temporels et géographiques effectivement constatés, les cycles de Wilson donnent un cadre explicatif cohérent basé sur la tectonique des plaques et la finitude de la surface sub-sphérique de la Terre.

Paléocontinents scandinaves. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a026bc-paleocontinents-scandinaves

Paléocontinents scandinaves

Reconstruction paléogéographique des paléocontinents Baltica, Laurentia et Avalonia à l'Ordovicien moyen à supérieur (il y a 460 million d'années). À la fin du Précambrien, il y a environ 570 Ma, le paléocontinent Baltica, correspondant entre autres à l'actuelle Scandinavie, est une pénéplaine. Ce continent est baigné par l'océan Iapétus, tout comme entre autres le continent Laurentia, correspondant à l'Amérique du Nord et au Groenland actuels.

Plaques de lithosphère océanique. Source : http://data.abuledu.org/URI/509f636d-plaques-de-lithosphere-oceanique

Plaques de lithosphère océanique

Carte de la lithosphère océanique : les couleurs indiquent son âge en millions d'années (les plus jeunes en rouge), les lignes représentent les limites des plaques tectoniques.

Plaques tectoniques. Source : http://data.abuledu.org/URI/503d3653-plaques-tectoniques

Plaques tectoniques

Le principe clé de la tectonique des plaques est que la lithosphère est formée de plaques distrinctes et séparées, qui flottent sur l'asthénosphère solide visco-élastique. La fluidité relative de l'asthénosphère permet aux plaques tectoniques de faire des mouvements dans différentes directions. Cette carte montre 15 des plus grandes plaques. Notez que la plaque indo-australienne pourrait être séparée entre les plaques indienne et australienne, qui sont montrées séparement sur cette carte.

Plaques tectoniques. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e34c7f-plaques-tectoniques

Plaques tectoniques

Superficie des 7 plaques tectoniques : Plaque africaine, 78.0 ; Plaque antarctique, 60.9 ; Plaque australienne, 47.2 ; Plaque eurasienne, 67.8 ; Plaque nord-américaine, 75.9 ; Plaque sud-américaine, 43.6 ; Plaque pacifique, 103.3. Les plaques tectoniques sont des segments rigides de lithosphère qui se déplacent les uns par rapports aux autres. Les relations cinématiques qui existent aux frontières des plaques peuvent être regroupées en trois domaines : des domaines de convergence où deux plaques se rencontrent, de divergence où deux plaques se séparent et des domaines de transcurrence où les plaques se déplacent latéralement les unes par rapport aux autres. Les tremblements de terre, l'activité volcanique, la formation des montagnes et des fosses océaniques sont plus fréquents le long de ces frontières. Le mouvement des plaques tectoniques est lié aux mouvements de convection ayant lieu dans le manteau terrestre. Du fait du mouvement des plaques tectoniques, le plancher océanique plonge sous les bords des autres plaques. Au même moment, la remontée du magma au niveau des frontières divergentes crée des dorsales. La combinaison de ces processus permet un recyclage continuel de la lithosphère océanique qui retourne dans le manteau. Par conséquent, la plus grande partie du plancher océanique est âgée de moins de 100 millions d'années. La plus ancienne croûte océanique est localisée dans l'ouest du Pacifique et a un âge estimé de 200 millions d'années. Par comparaison, les éléments les plus anciens de la croûte continentale sont âgés de 4 030 millions d'années.

Pluie d'or en Californie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a00ca8-pluie-d-or-en-californie

Pluie d'or en Californie

Schéma du cycle de formation de l'or en Californie. L'or est remonté dans le plancher océanique, en particulier par des volcans sous-marins. Le plancher est entrainé vers le continent nord-américain par les phénomènes de tectonique des plaques et de subduction. Il est ensuite poussé dans la chaîne de la Sierra Nevada. Puis, par le jeu de l'érosion, il se retrouve dans les rivières descendant des montagnes.

Schéma de la tectonique des plaques. Source : http://data.abuledu.org/URI/5094ef3c-schema-de-la-tectonique-des-plaques

Schéma de la tectonique des plaques

Schéma de la tectonique des plaques. 1-Asthenosphère; 2-Lithosphère; 3-Point chaud; 4-Croûte océanique; 5-Plaque de subduction; 6-Croûte continentale; 7-Rift continental (divergence); 8-Fontière de plaques convergentes; 9-Fontière de plaques divergentes; 10-Faille transformante; 11-Volcan bouclier; 12-Dorsale océanique; 13-Fosse océanique; 14-Strato-volcan; 15-Arc insulaire; 16-Lithosphère; 17-Asthenosphere; 18-Fosse océanique.

Subduction (Andes). Source : http://data.abuledu.org/URI/50a01102-subduction-andes-

Subduction (Andes)

Schéma vierge d'illustration du mécanisme de subduction. Il se produit au niveau d'une zone de subduction deux types de séismes : des séismes interplaques sont produits au contact entre la plaque plongeante et la plaque supérieure. Des séismes « intraplaques » se produisent au sein de la plaque plongeante, car celle-ci se déforme en s'enfonçant dans le manteau. Les foyers sismiques sont de plus en plus profonds sous la plaque chevauchante en s'éloignant de la fosse de subduction. Ils s'alignent sur un plan incliné (le plan de Wadati-Benioff), dont l’angle peut varier selon la zone de subduction entre la verticale (ex. subduction des îles Mariannes) et un angle très faible (plan de subduction proche de l'horizontale, comme par exemple sous certains secteurs de la Cordillère des Andes : Nord du Pérou, centre-nord du Chili).

Volcanisme au niveau de la convergence océan-continent. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a00eab-volcanisme-au-niveau-de-la-convergence-ocean-continent

Volcanisme au niveau de la convergence océan-continent

Schéma vierge du volcanisme au niveau d'une convergence océan-continent.

Zone de subduction (Andes). Source : http://data.abuledu.org/URI/50a01033-zone-de-subduction-andes-

Zone de subduction (Andes)

Schéma en coupe de la zone de subduction des Andes. Les zones de subduction sont à l'origine d'un volcanisme intense. Ce volcanisme est de type explosif car son magma est chargé de fluides (eau, ...). On parle parfois de volcans gris. Il s'agit d'un volcanisme avec une géochimie calco-alcaline. Les volcans de subduction s'alignent en général parallèlement à la zone de subduction, à une distance de l'ordre de 200 km de la fosse océanique. On appelle « arcs volcaniques » ces alignements de volcans. Exemples d'arcs volcaniques : la Cordillère des Andes, les Petites Antilles... L'origine du volcanisme au niveau des zones de subduction est la suivante : les plaques océaniques qui plongent en subduction sont constituées de minéraux hydratés, en raison du long séjour qu'elles ont vécu au fond des océans. Lorsque la plaque plongeante atteint des profondeurs et des températures importantes, les minéraux hydratés deviennent instables. Ils subissent des transformations métamorphiques. Ils perdent leur eau pour se transformer en minéraux anhydres. Les fluides libérés circulent dans l'asthénosphère, dont ils abaissent le point de fusion. Il y a alors création de magma à la base de la plaque supérieure. Ce magma remonte à travers la plaque supérieure pour donner naissance au volcanisme de subduction.

Zone tectonique de la chaîne des Cascades. Source : http://data.abuledu.org/URI/5093cec9-zone-tectonique-de-la-chaine-des-cascades

Zone tectonique de la chaîne des Cascades

Zone tectonique de la Chaîne des Cascades. Deux schémas légendés en français, Nord-Sud et Ouest-Est : plaques nord-américaine et pacifique ; plaque et dorsale Juan de Fuca ; zone de divergence et zone de subduction ; chaîne des cascades, Mont St Helens et Mont Adams.

Zone tectonique de la chaîne des Cascades. Source : http://data.abuledu.org/URI/541d9cb1-zone-tectonique-de-la-chaine-des-cascades

Zone tectonique de la chaîne des Cascades

Zone tectonique de la Chaîne des Cascades.