Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Instruments à vent | Instruments de musique | Cor | Cor des Alpes | Cor de chasse | Cuivres (instruments de musique) | Musique pour cor des Alpes | Cuivre (instrument de musique), Musique de | Cor d'harmonie | Clip art | Instrument à vent, Musique d' | Orchestres militaires | Épouvantails | Musique militaire | Lausanne (Suisse. - région) | Humour | Concerts | Tambourin (instrument de musique) | Bijoux en or | ...
Cor. Source : http://data.abuledu.org/URI/50253748-cor
Cor à deux pistons du XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300b9d4-cor-a-deux-pistons-du-xixeme-siecle

Cor à deux pistons du XIXème siècle

Cor à deux pistons - Michel Rivet, Lyon, milieu du XIXème siècle - Paris, Musée de la musique. La paternité de cette invention revient au corniste Heinrich Stölzel et au hauboïste Friedriech Blühmel en 1815. Stölzel proposa le premier cor d'harmonie avec deux pistons (abaissant, respectivement, l'accord d'un demi-ton et d'un ton), actionnés par la main droite. Le cor d'harmonie à deux pistons était presque chromatique (seules trois notes manquaient) sur une 22ème diminuée (3 octaves et une quinte diminuée). Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cor_d%27harmonie

Cor d'harmonie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ed8bd2-cor-d-harmonie

Cor d'harmonie

Le cor d'harmonie (French horn en anglais) est un instrument à vent de la famille des cuivres. Il est caractérisé par son embouchure et sa perce conique qui lui confère un son doux et riche en harmoniques.

Cor naturel. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec48b2-cor-

Cor naturel

Le cor naturel est l'ancêtre du cor d'harmonie. Il était très usité dans la musique jusqu'à la fin du XIXe siècle. Le cor naturel produit des sons en nombre limité, et ne peut effectuer des gammes chromatiques, comme le cor en fa qui l'a de nos jours remplacé.

Cor omnitonique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300bb16-cor-omnitonique

Cor omnitonique

Cor omnitonique : J.B. Dupont, Paris, début du XIX ème siècle - Paris, Musée de la musique. Le cor omnitonique est un cor d'invention sur lequel les tons de rechange ont été intégrés à l'instrument. Un tube mobile permet d'ouvrir le ton souhaité et de fermer les autres. Le changement de tonalité est donc facilité. En revanche, ce dispositif alourdit considérablement l'instrument et ne facilite donc pas forcément le jeu. Ces cors élaborés vers le premier quart du XIXe siècle illustrent les différentes recherches faites à cette époque pour affranchir le cor de ses limitations chromatiques naturelles. Les cors omnitoniques furent rapidement relégués dans l'oubli par la découverte en 1815 et la diffusion du piston à travers l'Europe. Certains cors omnitoniques relèvent plus de la curiosité que d'un instrument de musique.

Sourdine de cor avec sa lanière. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300bc20-sourdine-de-cor-avec-sa-laniere

Sourdine de cor avec sa lanière

Les sourdines de cor ont pour but d'atténuer le son et de modifier le timbre. À quelques exceptions près, le cor n'utilise qu'un seul type de sourdine : la sourdine sèche. Contrairement aux sons bouchés, la sourdine ne modifie pas la hauteur d'un son. La sourdine des cors possède souvent une lanière formant une boucle dans laquelle le musicien passe la main. Cela permet d'avoir la sourdine à portée de la main pendant le jeu (elle pend sous le poignet) et de gagner du temps à sa mise en place dans le pavillon ainsi qu'à son retrait.

Stèle funéraire  du joueur de cor à Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5587a5ea-stele-funeraire-a-bordeaux

Stèle funéraire du joueur de cor à Bordeaux

Visite des réserves lapidaires du Musée d'Aquitaine (20150621-Anne Zieglé) : stèle funéraire du joueur de cor, qui se tient juste derrière l'empereur dans les cortèges officiels à Rome. Il porte un manteau, ce qui souligne son importance.

Ancien cor de chasse. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300ad7b-ancien-cor-de-chasse

Ancien cor de chasse

Trompe du milieu du XVIIIe siècle : Carlin, Paris, Musée de la musique.

Blason de la ville de Soultzeren (68). Source : http://data.abuledu.org/URI/5300a9e2-blason-de-la-ville-de-soultzeren-68-

Blason de la ville de Soultzeren (68)

Blason de ville de Soultzeren (Haut-Rhin) dessiné par spax89 pour le Projet Blasons de Wikipédia francophone, avec Inkscape. Source : Archives Départementales du Haut-Rhin - Blasonnement : De sinople aux deux cors des Alpes d'argent posés en sautoir.

Chasse au sanglier et au lièvre au Moyen Age. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c9c206-chasse-au-sanglier-et-au-lievre-au-moyen-age

Chasse au sanglier et au lièvre au Moyen Age

Chasse au sanglier et au lièvre au Moyen Age. Source : Le Tacuinum sanitatis, manuel médiéval sur la santé, basé sur le Taqwin al‑sihha تقوين الصحة (Tableaux de santé), un traité médical arabe écrit par Ibn Butlan (v. 1001-1066), médecin irakien. Ses travaux traitent de l'hygiène, de la diététique et de l'exercice physique. Il a souligné les avantages d'une prise en compte attentive du bien-être physique et mental de la personne.

Cor de chasse. Source : http://data.abuledu.org/URI/504baeda-cor-de-chasse

Cor de chasse

Icone du cor (famille des cuivres).

Cor de chasse miniature en or. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300ae5f-cor-de-chasse-miniature-en-or

Cor de chasse miniature en or

Cor de chasse miniature en or, 55 mm de longueur. Bijou réalisé par Mauro Cateb, bijoutier brésilien.

Cor des Alpes en concert. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300a94e-cor-des-alpes-en-concert

Cor des Alpes en concert

Eliana Burki (CH) au cor des Alpes et tambourin, festival 2009 "Bardentreffen" de Nuremberg en Allemagne.

Cors des Alpes des chasseurs alpins. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300a89f-cors-des-alpes-des-chasseurs-alpins

Cors des Alpes des chasseurs alpins

Fanfare du 27ème bataillon de chasseurs alpins d'Annecy (Haute-Savoie - France) lors du festival de musiques militaires de Nice le 6 octobre 2007.

Exposition d'épouvantails. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300ab87-exposition-d-epouvantails

Exposition d'épouvantails

Exposition d'épouvantails près de Lausanne en Suisse, (Rastplatz Bavois), juillet 2006.

Joueur de cor des Alpes. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300a823-joueur-de-cor-des-alpes

Joueur de cor des Alpes

Joueur de Cor des Alpes suisse à Nendaz, dans le Valais (Suisse). Le cor des Alpes est un instrument de musique à vent utilisé initialement pour communiquer à distance en montagne. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cor_des_Alpes.

Joueurs de cor des Alpes. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300aa70-joueurs-de-cor-des-alpes

Joueurs de cor des Alpes

Joueurs de cor des Alpes en costume tyrolien.

Trompe de chasse. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec4af4-trompe-de-chasse

Trompe de chasse

Trompe de chasse. La trompe de chasse est un instrument de musique français en cuivre ou laiton, utilisé pour la vénerie. Issu des instruments de communication cynégétiques venant de la nuit des temps signalant par des sons lents ou courts, aigus ou graves, les différentes situations pendant la chasse. Ces instruments étaient faits de cornes d'animaux, de bois puis de cuivre. Les langages exploités par ces instruments s'appelaient les cornures. On chassait alors "A cor et à cris".

Trompes de Chasse au château de Versailles. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300acbc-trompes-de-chasse-au-chateau-de-versailles

Trompes de Chasse au château de Versailles

Ensemble de trompes de chasse (le Rallye Vau-Vent, champion d'île-de-France 2012) dans la cour de marbre du Château de Versailles.

Un saxophone. Source : http://data.abuledu.org/URI/5018f8e9-un-saxophone

Un saxophone

photo d'un saxophone