Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Économie | Wagons-citernes | Transports de marchandises | Transport par conteneurs | Conteneurs | Conteneurs-citernes | Citernes | Transports ferroviaires | Eaux pluviales | Eau de pluie | Ventilateurs | Porte-conteneurs | Ports maritimes | Transports routiers | Transports | Navires frigorifiques | Produits dangereux | Ballast (chemins de fer) | Bogies | ...
Citerne d'eau de la basilique de Constantinople. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fdd909-citerne-d-eau-de-la-basilique-de-constantinople

Citerne d'eau de la basilique de Constantinople

Citerne souterraine de stockage d'eau de la basilique de Constantinople construite sous le règne de Justinien Ier (527-565).

Citerne de récupération de l'eau de pluie à Geran en Bulgarie. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fdda68-citerne-de-recuperation-de-l-eau-de-pluie-a-geran-en-bulgarie

Citerne de récupération de l'eau de pluie à Geran en Bulgarie

Citerne de récupération de l'eau de pluie à Geran en Bulgarie.

Explosion de gaz liquéfié. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cc46d3-explosion-de-gaz-liquefie

Explosion de gaz liquéfié

Les trois étapes d'une BLEVE ("Boiling Liquid Expanding Vapor Explosion") : 1-une ouverture dans le réservoir entraîne une fuite de gaz (parfois accompagnée d'un "bang"). 2-la fuite de gaz fait chuter la pression, le gaz liquéfié commence à bouillir. 3-l'ébullition provoque une remontée de la pression, le réservoir explose. Les gaz liquéfiés sous pression présentent un risque important en cas de rupture du réservoir lorsqu'ils sont soumis à une source de chaleur importante (cas d'une citerne prise dans un incendie par exemple) : l'ébullition-explosion.

Conteneurs sur le quai d'un port maritime. Source : http://data.abuledu.org/URI/51166a2e-conteneurs-sur-le-quai-d-un-port-maritime

Conteneurs sur le quai d'un port maritime

Conteneurs en attente d'embarquement sur le quai d'un port maritime. Source : Image ID: line3174, America's Coastlines Collection ; Port Elizabeth, New Jersey (USA), Juin 2004. Dans le domaine du transport, un conteneur (forme recommandée en France par la DGLFLF et au Canada par l'OQLF), est un caisson métallique, en forme de parallélépipède, conçu pour le transport de marchandises par différents modes de transport. Ses dimensions ont été normalisées au niveau international. Il est muni, dans tous les angles, de pièces de préhension permettant de l'arrimer et de le transborder d'un véhicule à l'autre (pièces de coin). Il fait partie, avec les caisses mobiles et certains semi-remorques, de la catégorie des UTI (« unités de transport intermodal »). Il permet ainsi de diminuer les temps de rupture de charge et de transbordement. Ses adaptations spécifiques permettent de faciliter les opérations de « mise en boîte » des marchandises (= empotage) et de vidage (= dépotage).

Pile de conteneurs sur un porte-conteneurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/51166dbe-pile-de-conteneurs-sur-un-porte-conteneurs

Pile de conteneurs sur un porte-conteneurs

Pile de conteneurs accorés (avec des amarres) sur un porte-conteneurs, incluant des conteneurs réfrigérés (avec un ventilateur).

Semi-remorque pour conteneur de 10 pieds. Source : http://data.abuledu.org/URI/51168316-semi-remorque-pour-conteneur-de-10-pieds

Semi-remorque pour conteneur de 10 pieds

Semi-remorque pour conteneur de 20 pieds : l'immense majorité des conteneurs a des dimensions extérieures : 1) longueur de 20 pieds (6,096 m) ou 40 pieds (12,192 m) ; 2) largeur de 8 pieds (2,438 m) ; 3) hauteur de 8,5 pieds (2,591 m). Conteneur à parois latérales largement ouvrantes permettant l'évolution de chariots à fourches.

wagon citerne. Source : http://data.abuledu.org/URI/50236988-wagon-citerne

wagon citerne

Photo de wagon-citerne prise en 2007.

Wagon citerne. Source : http://data.abuledu.org/URI/53610ed0-wagon-citerne

Wagon citerne

Wagon citerne dans le port de Gennevilliers.

Wagon-tombereau ferroviaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/5116a72e-wagon-tombereau-ferroviaire

Wagon-tombereau ferroviaire

Wagon-tombereau à bogies, utilisé pour le transport de ballast. Malgré leurs diverses spécialités, les wagons-tombereaux sont constitués de la même manière. Outre le châssis et les organes de traction, ils comportent une « caisse » en bois (ou en métal pour la majorité d'entre eux actuellement, d'où leur nom de tombereau). Pour les opérations de manutention, ces wagons sont généralement équipés de portes à double-battant. Les wagons à essieux sont munis d'une porte par face et ceux à bogies, de deux. Tous les tombereaux disposent de crochets permettant de bâcher le wagon ou de fixer un filet. Les marchandises transportées sont assez diverses : de la ferraille aux déchets ménagers en passant par les copeaux de bois. Les wagons-tombereaux sont souvent adaptés à la marchandise transportée. Ainsi, les wagons à ballast, comme sur cette image, sont entièrement métalliques et disposent de renforts. Ils sont également relativement bas. Au contraire, les wagons à sciure sont plus hauts et disposent d'un système de bâchage.