Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Aztèques | Peinture | Photographie | Aztèques -- Mythologie | Aztèques -- Calendrier | Manuscrits | Calendrier aztèque | Calendriers solaires | Dieux aztèques | Mexique | Mexique -- Civilisation (16e siècle) | Puebla (Mexique. - région) | Tampons (philatélie) | Aztèques -- Art | Lapins | Art aztèque | Encre | Peinture à l'encre | Plantes cultivées -- Ensilage | Amaranthacées | ...
Amarante réfléchie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5070106a-amarante-reflechie

Amarante réfléchie

Planche botanique N°274 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Amarante (Amarantus retroflexus), cultivée comme plante potagère, pour ses feuilles comestibles à la manière des épinards ou pour ses graines, et parfois comme plantes ornementales pour leur floraison en épis spectaculaires. Amaranthus vient du grec ancien αμάρανθος, formé du privatif a-, « sans » et de maranthos, « qui se fane » : en effet, l'amarante a la réputation de ne pas se faner. Certaines espèces sont d'ailleurs utilisées dans les bouquets secs. . Ainsi que l'explique D. Guillet (2002, p. 373) : « La culture de l'Amaranthe fut à son apogée durant l'Empire Aztèque. Pour le peuple Aztèque, elle possédait une valeur nutritionnelle, thérapeutique et rituelle. » Un poème en vers sans titre d'Arthur Rimbaud daté de juillet 1872 commence par "plates-bandes d'amarantes", et est souvent désigné par ces termes. Le béret des parachutistes français est appelé "béret amarante".

Ensilage du maïs par les Aztèques. Source : http://data.abuledu.org/URI/52889f75-ensilage-du-mais-par-les-azteques

Ensilage du maïs par les Aztèques

Ensilage du maïs par les Aztèques. Le Codex de Florence (fréquemment nommé aussi codex florentin) est le nom usuel de trois volumes manuscrits divisés en 12 livres, établis au Mexique sous la supervision du moine franciscain Bernardino de Sahagún entre 1540 et 1585.

Etzalcualiztli, repas de maïs et de haricots le sixième mois du calendrier solaire aztèque. Source : http://data.abuledu.org/URI/5325d725-etzalcualiztli-repas-de-mais-et-de-haricots-le-sixieme-mois-du-calendrier-solaire-azteque

Etzalcualiztli, repas de maïs et de haricots le sixième mois du calendrier solaire aztèque

Le codex Tovar, attribué à Jean de Tovar, jésuite mexicain du XVIe siècle, contient des informations détaillées sur les rites et les cérémonies des Aztèques (également connus sous le nom de Mexicas). Il est illustré de 51 aquarelles de la taille d'une page. Fortement influencées par les manuscrits pictographiques de la période précontact, ces peintures sont d'une qualité artistique exceptionnelle. Le manuscrit est divisé en trois sections. La première section contient une histoire des voyages des Aztèques avant l'arrivée des Espagnols. La deuxième section est une histoire illustrée des Aztèques. Dans la troisième section, le calendrier de Tovar transcrit un calendrier aztèque continu avec les mois, les semaines, les jours, les lettres dominicales et les fêtes liturgiques d'une année chrétienne de 365 jours. Cette illustration, extraite de la troisième section, représente un dieu, probablement Tlaloc (ou un prêtre l'incarnant), tenant une tige de maïs et un récipient rempli d'eau. Vêtu d'une cape, ses yeux et sa bouche sont encerclés de vert. Un crabe est dessiné au-dessus de sa tête. Le texte décrit ce mois comme étant celui des travailleurs et des classes inférieures, lorsqu'ils portent la robe représentée ici pour rappeler à chacun qui fournit la nourriture. Ce mois, appelé Etzalcualiztli (repas de maïs et de haricots), est assimilé au début du mois de juin avec le signe astrologique du Cancer. Son dieu protecteur était Tlaloc, dieu de la pluie. Les attributs de Tlaloc incluent une jarre à eau avec une anse, les cercles autour des yeux et de la bouche, et une tige de maïs.

Tampon encreur aztèque de lapin. Source : http://data.abuledu.org/URI/515a80e5-tampon-encreur-azteque-de-lapin

Tampon encreur aztèque de lapin

Tampon encreur représentant un lapin, d'origine aztèque (Mexique), daté vers 1500 ap. J.-C. Exposé au Museo Amparo à Puebla (Mexique).