Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Photographie | Musique | Partitions (musique) | Solfège | Partitions -- Lecture et déchiffrage | Note de musique | Notes (musique) | Musique -- Classification | Musique -- Intervalles et gammes | Arnaud Pérat | Musique -- Associations | RyXéo | Peinture | Relations plante-sol | Botanique | Fleurs dans l'art | Flore | Jules Eudes (1856-1938) | Aquarelles | ...
Clef de sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/51239c05-clef-de-sol

Clef de sol

En solfège, une clef (ou clé) est un signe graphique placé au début de la portée qui indique la hauteur des notes associées à chaque ligne.

Sol et clef de sol en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/534503de-sol

Sol et clef de sol en solfège

Le sol est le cinquième degré de la gamme de do en musique. En musique, une note désigne soit un symbole permettant de représenter la hauteur et la durée relative d'un son, soit la hauteur elle-même d'un son. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Note_de_musique

Colonisation du sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/588c7ef2-colonisation-du-sol

Colonisation du sol

Colonisation du sol : I) Exposition de la roche (glaciers et éruptions volcaniques) ; II) Lichens et mousses ; III) Décomposition : début de sol organique ; IV) Lichens et herbe ; V) Herbes et plantes ; VI) Buissons et arbustes (eau souterraine) ; VII) Petits arbres ; VIII) Arbres (décomposition des feuilles mortes) et plantes poussant à l'ombre.

Coupe stratigraphique de sols. Source : http://data.abuledu.org/URI/509d9c61-coupe-stratigraphique-de-sols

Coupe stratigraphique de sols

Pédologue observant les strates, inclusions et structures du sol, dans une fosse pédologique. La pédologie est la science des sols, de leur formation et de leur évolution. C'est une discipline qui s'appuie sur l'étude des réactions réciproques entre les différentes phases (liquide, gazeuse, solide) composant le sol.

Couverture du sol en Écosse. Source : http://data.abuledu.org/URI/52093c33-couverture-du-sol-en-ecosse

Couverture du sol en Écosse

Couverture du sol en Écosse.

Croquis géologique du XVIIIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/506b6280-croquis-geologique-du-xviiieme-siecle

Croquis géologique du XVIIIème siècle

Planche géologique de Johann Gottlob Lehmann : coupes stratigraphiques en Thuringe, Allemagne, 1759. L'étude des strates du sous-sol est à la base des sciences géologiques.

Cycle de l'azote dans le sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c7c336-cycle-de-l-azote-dans-le-sol

Cycle de l'azote dans le sol

Le cycle de l'azote est un cycle biogéochimique qui décrit la succession des modifications subies par les différentes formes de l'azote (diazote, nitrate, nitrite, ammoniaque, azote organique). L'atmosphère est la principale source d'azote, sous forme de diazote, puisqu'elle en contient 79 % en volume. L'azote, composé essentiel à de nombreux processus biologiques, se retrouve entre autres dans les acides aminés constituant les protéines, et dans les bases azotées présentes dans l'ADN. Des processus sont nécessaires pour transformer l'azote atmosphérique en une forme assimilable par les organismes. L'azote atmosphérique est fixé par des bactéries présentes dans le sol, telles que Azotobacter vinelandii, grâce à une enzyme, la nitrogénase. Celles-ci produisent de l'ammoniaque (NH4OH) à partir de l'azote atmosphérique et de l'hydrogène de l'eau (l'ammoniaque est le nom de la forme soluble dans l'eau du gaz ammoniac). Certaines de ces bactéries, comme Rhizobium, vivent en symbiose avec des plantes, produisant de l'ammoniaque nécessaire aux plantes, en contrepartie des glucides de la plante dans la rhizosphère. L'ammoniaque peut aussi provenir de la décomposition d'organismes morts par des bactéries saprophytes sous forme d'ions ammonium (NH4+). Dans les sols bien oxygénés, mais aussi en milieu aquatique oxygéné, des bactéries transforment l'ammoniac (NH3) en nitrite (NO2-), puis en nitrates (NO3-), au cours du processus de nitrification. On peut décomposer cette transformation en nitritation et nitratation.

Cycle de l'azote dans le sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/5148a2e0-cycle-de-l-azote-dans-le-sol

Cycle de l'azote dans le sol

Le cycle de l'azote est un cycle biogéochimique qui décrit la succession des modifications subies par les différentes formes de l'azote (diazote, nitrate, nitrite, ammoniaque, azote organique). L'atmosphère est la principale source d'azote, sous forme de diazote, puisqu'elle en contient 79 % en volume. L'azote, composé essentiel à de nombreux processus biologiques, se retrouve entre autres dans les acides aminés constituant les protéines, et dans les bases azotées présentes dans l'ADN. Des processus sont nécessaires pour transformer l'azote atmosphérique en une forme assimilable par les organismes. L'azote atmosphérique est fixé par des bactéries présentes dans le sol, telles que Azotobacter vinelandii, grâce à une enzyme, la nitrogénase. Celles-ci produisent de l'ammoniaque (NH4OH) à partir de l'azote atmosphérique et de l'hydrogène de l'eau (l'ammoniaque est le nom de la forme soluble dans l'eau du gaz ammoniac). Certaines de ces bactéries, comme Rhizobium, vivent en symbiose avec des plantes, produisant de l'ammoniaque nécessaire aux plantes, en contrepartie des glucides de la plante dans la rhizosphère. L'ammoniaque peut aussi provenir de la décomposition d'organismes morts par des bactéries saprophytes sous forme d'ions ammonium (NH4+). Dans les sols bien oxygénés, mais aussi en milieu aquatique oxygéné, des bactéries transforment l'ammoniac (NH3) en nitrite (NO2-), puis en nitrates (NO3-), au cours du processus de nitrification. On peut décomposer cette transformation en nitritation et nitratation. Les végétaux absorbent grâce à leurs racines les ions nitrate (NO3-) et, dans une moindre mesure, l'ammonium présent dans le sol, et les incorporent dans les acides aminés et les protéines. Les végétaux constituent ainsi la source primaire d'azote assimilable par les animaux. En milieu anoxique (sol ou milieu aquatique non oxygéné), des bactéries dites dénitrifiantes transforment les nitrates en gaz diazote, c'est la dénitrification.

Danseur sur sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/502d6e3e-danseur-sur-sol

Danseur sur sol

Photo de Christian Felber, danseur contemporain.

Do et clef de sol en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/53450672-do

Do et clef de sol en solfège

La note do, anciennement appelée ut, est la première note de la gamme majeure sans accident.Par la suite, on contesta que la syllabe Ut était peu praticable pour le chant : on lui substitua donc, à partir du au XVIIe siècle, le « do » − de Domine (« Seigneur »). Le do est placé avant le ré et après le si. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Do_%28note_de_musique%29

Énergie solaire au sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/518bedd0-energie-solaire-au-sol

Énergie solaire au sol

Répartition de l'énergie solaire reçue au sol sur le globe.

Fa et clef de sol en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/53450256-fa

Fa et clef de sol en solfège

La note représente par sa forme une durée (dimension horizontale du solfège). De par sa position sur la portée, elle représente une hauteur (dimension verticale). Tout son musical (ou note) possède une fréquence fondamentale correspondant à sa hauteur. Deux notes dont les fréquences fondamentales ont un ratio qui est une puissance de deux (c'est-à-dire la moitié, le double, le quadruple...) donnent deux sons très similaires. Cette observation permet de regrouper toutes les notes qui ont cette propriété dans la même catégorie de hauteur.

Faire le piquet. Source : http://data.abuledu.org/URI/54076f85-faire-le-piquet

Faire le piquet

Faire le piquet.

Foudre descendante nuage-sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/533c7992-foudre-descendante-nuage-sol

Foudre descendante nuage-sol

Coup de foudre (éclair nuage-sol), juillet 2006 près d'Issoudun dans l'Indre (36). Il existe deux types de foudre nuage-sol : soit descendant (sommet du nuage vers le sol) ou soit ascendant (sol vers base du nuage). Le type descendant est le plus fréquent. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Foudre

Hellébore d'hiver. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ad7505-hellebore-d-hiver

Hellébore d'hiver

Helléborine ou hellébore d'hiver, Jules Eudes (1856-1938), aquarelliste français qui signait ses œuvres JEUDES, dans : A. Guillaumin, "Les Fleurs de Jardins", tome I, Les fleurs de printemps, Paul Lechevalier, 1929. Cette plante bulbeuse qui s'étend en tapis possède des fleurs jaunes ressemblant à des boutons d'or au cœur d'une collerette verte, mesurant de 5 à 8 cm de hauteur. Elle apprécie de pousser sous les arbres. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eranthis_hyemalis

Hervé le carré s'écrase au sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/54ab1463-herve-le-carre-s-ecrase-au-sol

Hervé le carré s'écrase au sol

Hervé le carré s'écrase au sol, in "Le carré qui voulait devenir rond", histoire imaginée par Odysseus pour Noël 2014. Source : http://odysseuslibre.be/mondelibre/le-carre-qui-voulait-devenir-rond/

Hervé le carré s'écrase au sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/54ac75d7-herve-le-carre-s-ecrase-au-sol

Hervé le carré s'écrase au sol

Hervé le carré s'écrase au sol, in "Le carré qui voulait devenir rond", histoire imaginée par Odysseus pour Noël 2014. Source : http://odysseuslibre.be/mondelibre/le-carre-qui-voulait-devenir-rond/

Hervé le carré s'écrase au sol et s'aplatit. Source : http://data.abuledu.org/URI/54ac7194-herve-le-carre-s-ecrase-au-sol-et-s-aplatit

Hervé le carré s'écrase au sol et s'aplatit

Hervé le carré s'écrase au sol et s'aplatit, in "Le carré qui voulait devenir rond", histoire imaginée par Odysseus pour Noël 2014. Source : http://odysseuslibre.be/mondelibre/le-carre-qui-voulait-devenir-rond/

Intérieur d'un sapin de Noël. Source : http://data.abuledu.org/URI/54919ae9-interieur-d-un-sapin-de-noel

Intérieur d'un sapin de Noël

Intérieur d'un sapin de Noël à la Puerta del Sol de Madrid, en Espagne, décembre 2013.

L'homme à la houe. Source : http://data.abuledu.org/URI/505e29c2-l-homme-a-la-houe

L'homme à la houe

Tableau de Jean-François Millet (1814-1875) intitulé "L'Homme à la houe" représentant un homme en sabots creusant une rigole avec une pelle-bêche.

La et clef de sol en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/53450506-la

La et clef de sol en solfège

Le la est compris entre le sol et le si. En musique, le diapason est un outil de musicien donnant la hauteur (fréquence en hertz) d'une note-repère conventionnelle, en général le la, afin que celui-ci accorde son instrument. Par extension, le diapason désigne la hauteur absolue de la note de référence mondialement acceptée (actuellement la fréquence du la3 est de 440 Hz). Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Diapason

La note LA en clé de sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c4a496-la-note-la-en-cle-de-sol

La note LA en clé de sol

La note LA en clé de sol, sur une portée musicale.

Le génie du sol à Pompéi. Source : http://data.abuledu.org/URI/5045296f-le-genie-du-sol-a-pompei

Le génie du sol à Pompéi

Représentation romaine du Génie du sol dans la "Casa del Centenaris" à Pompéi : Bacchus, le volcan et le serpent.

Levier pour amplifier un effort humain. Source : http://data.abuledu.org/URI/52e521c5-levier

Levier pour amplifier un effort humain

Barre métallique servant de levier. Croquis de Pearson Scott Foresman. Le levier peut être utilisé pour amplifier un mouvement ou une vitesse, ou bien pour amplifier un effort, les deux étant exclusifs (c'est l'un ou l'autre). Source : http://fr.wikiversity.org/wiki/M%C3%A9canique_pour_l%27enseignement_technique_industriel/Notions_de_m%C3%A9canisme_et_de_structure

Mangrove à Cayo Levisa, Cuba. Source : http://data.abuledu.org/URI/52e50a6b-mangrove-a-cayo-levisa-cuba

Mangrove à Cayo Levisa, Cuba

Mangrove (Rhizophora) à Cayo Levisa, Cuba, 2004 : élément avancé d'une mangrove cubaine ; les palétuviers donnent parfois l'impression d'avancer sur leurs racines. Ils ont un comportement d'espèces pionnières, contribuant souvent à fixer le trait de côte. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mangrove.

Manoeuvre au sol à l'aéroport. Source : http://data.abuledu.org/URI/5373c018-manoeuvre-au-sol-a-l-aeroport

Manoeuvre au sol à l'aéroport

Manoeuvre au sol à l'aéroport.

Mer d'Aral en 1989 et en 2008. Source : http://data.abuledu.org/URI/51018e46-mer-d-aral-en-1989-et-en-2008

Mer d'Aral en 1989 et en 2008

Mer d'Aral en juillet 1989 et en septembre 2008.

Mi et clef de sol en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/534501b7-mi

Mi et clef de sol en solfège

En musique, une note désigne soit un symbole permettant de représenter la hauteur et la durée relative d'un son, soit la hauteur elle-même d'un son. Dans le solfège, la note de musique est littéralement "notée" sur une partition afin d'être lue par le musicien interprète. On lui attribue quatre caractéristiques principales : durée, hauteur, intensité et timbre. La note représente par sa forme une durée (dimension horizontale du solfège). De par sa position sur la portée, elle représente une hauteur (dimension verticale). Le mi est situé entre le ré et fa. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mi_%28note_de_musique%29

Occupation du sol à Liège. Source : http://data.abuledu.org/URI/57058a5e-occupation-du-sol-a-liege

Occupation du sol à Liège

Occupation du sol à Liège en Belgique.

Pâquerettes vivaces. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ada8c2-paquerettes-vivaces

Pâquerettes vivaces

Bellis perennis ou pâquerette vivace, Jules Eudes (1856-1938), aquarelliste français qui signait ses œuvres JEUDES, dans : A. Guillaumin, "Les Fleurs de Jardins", tome I, Les fleurs de printemps, Paul Lechevalier, 1929. La pâquerette est haute de dix à vingt centimètres. Ses fleurs naissent sur des inflorescences appelées capitules. Celles du pourtour, qui ont l'aspect de pétales, sont appelées fleurs ligulées, parce qu'elles ont la forme d'une languette, ou demi-fleurons. Ce sont des fleurs femelles ; leur couleur varie du blanc au rose plus ou moins prononcé. Celles du centre, jaunes, appelées fleurs tubuleuses, parce que leur corolle forme un tube, ou fleurons, sont hermaphrodites. Ainsi, ce qu'on considère ordinairement comme une fleur de pâquerette n'est pas, du point de vue botanique, une fleur unique mais un capitule portant de très nombreuses fleurs. La pâquerette est très rustique. On la trouve dans les prés, les pelouses, les bords de chemins, les prairies, sur les gazons et les zones d'herbe rase. Leurs fruits s'envolent grâce au vent (anémochorie) et dégagent des odeurs qui attirent les insectes. Elles ont la particularité, comme certaines autres fleurs de plantes herbacées, de se fermer la nuit et de s'ouvrir le matin pour s'épanouir au soleil ; elles peuvent aussi se fermer pendant les averses, voire un peu avant, ce qui permettrait dans les campagnes de prédire la pluie légèrement à l'avance. En phytothérapie, la pâquerette est souvent utilisée pour lutter contre l'hypertension et l'artériosclérose (utilisation des fleurs et des feuilles). En infusion, une cuillère par tasse d'eau bouillante, laisser infuser 10 minutes, 3 tasses par jour. Les pâquerettes survivant très bien aux tontes répétées même très rases dans un gazon, où elles sont particulièrement visibles, elles ont donné lieu à l'expression "au ras des pâquerettes" signifiant "au ras du sol" et, métaphoriquement, "sans intelligence". La pâquerette est parfois utilisée pour le jeu d'effeuillage de la marguerite. Victor Hugo y fait référence dans Les Misérables. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A2querette

Photo aérienne du site gallo-romain de Barzan. Source : http://data.abuledu.org/URI/557d1d8e-photo-aerienne-du-site-gallo-romain-de-barzan

Photo aérienne du site gallo-romain de Barzan

Photo aérienne commentée du site archéologique de BARZAN (17), Moulin du Fâ : La grande avenue et les horrea. Les traces de la ville gallo-romaine de Novioregum. On distingue à gauche la Grande Avenue, bordée de boutiques. Au centre, les horrea, entrepôts d'état, impliquant des stockages de marchandises, prélude à un transbordement vers la zone portuaire et l'embarquement sur les navires de cabotage côtier. Novioregum était incontestablement un port.

Plaque d'égout sur sol de marbre. Source : http://data.abuledu.org/URI/534fa49a-plaque-d-egout-sur-sol-de-marbre

Plaque d'égout sur sol de marbre

Plaque d'égout ronde ouvragée sur sol de marbre.

Poivrons cultivés en hydroponie. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ac5eb3-poivrons-cultives-en-hydroponie

Poivrons cultivés en hydroponie

Photo d'un plant de poivrons cultivé dans le potager en hydroponie de Fleursdubien.

Proportions des gaz dans l'atmosphère. Source : http://data.abuledu.org/URI/50be1f4b-proportions-des-gaz-dans-l-atmosphere

Proportions des gaz dans l'atmosphère

Proportion actuelle des gaz atmosphériques (moyennes variant régionalement et saisonnièrement). Les gaz de l'atmosphère sont continuellement brassés, l'atmosphère n'est pas homogène, tant par sa composition que par ses caractéristiques physiques. La concentration des composants minoritaires, et en particulier les polluants, est très hétérogène sur la surface du globe, car des sources d'émission très locales existent, soit liées à l'activité humaine (usines, air intérieur ou extérieur, etc.) soit à des processus naturels (géothermie, décomposition de matières organiques, etc.). Au niveau de la mer, l'air sec est principalement composé de 78,1 % de diazote, 20,9 % de dioxygène, 0,93 % d'argon et de 0,034 % de dioxyde de carbone pour les gaz majeurs. Toutefois, il comporte aussi des traces d'autres éléments chimiques, les gaz mineurs, dont la proportion varie avec l'altitude. Les gaz à effet de serre majeurs sont la vapeur d'eau, le méthane, l'oxyde d'azote et l'ozone. Les concentrations en dioxyde de carbone s'élèvent, en 2011, à 0,0392 %, soit 392 ppm alors qu'en 1998, elle était de 345 ppm. D'autres éléments d'origine naturelle sont présents en plus faible quantité, dont la poussière, le pollen et les spores ainsi que des virus, bactéries.

Radar à pénétration de sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/54d8e914-radar-a-penetration-de-sol

Radar à pénétration de sol

Un radar à pénétration de sol (RPS), appelé aussi radar géologique ou géoradar, est un appareil géophysique utilisant le principe d'un radar que l'on pointe vers le sol pour en étudier la composition et la structure. En général, on utilise la bande des micro-ondes et des ondes radio (VHF/UHF). On peut sonder ainsi une variété de terrains, incluant les calottes glaciaires et les étendues d'eau. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Radar_%C3%A0_p%C3%A9n%C3%A9tration_de_sol

Radar à pénétration de sol à Stockholm. Source : http://data.abuledu.org/URI/54d8e6db-radar-a-penetration-de-sol-a-stockholm

Radar à pénétration de sol à Stockholm

Utilisation d'un radar à pénétration de sol par un membre de l'association de l'héritage national suédois, sur le site de la foire mondiale de 1897 à Stockholm.

Ré et clef de sol en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/5344ff93-re

Ré et clef de sol en solfège

La note ré est la seconde note de la gamme majeure. Il a été choisi par Guido d'Arezzo (0990?-1050) pour nommer la seconde note de la gamme. Le ré est placé entre la note do et la note mi. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9_%28note_de_musique%29

Si et clef de sol en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/53450592-si

Si et clef de sol en solfège

Le si est la note de musique comprise entre le la et le do.

Soldat armé rampant au sol. Source : http://data.abuledu.org/URI/504a2407-soldat-arme-rampant-au-sol

Soldat armé rampant au sol

Dessin de soldat armé rampant au sol.

Tapis. Source : http://data.abuledu.org/URI/514c72fb-tapis-

Tapis

Les tapis sont la plupart du temps en laine (de mouton) et plus rarement en soie. Le coton et le chanvre sont aussi utilisés notamment pour réaliser la chaîne et la trame du tapis (structure du tapis). Les tapis les plus réputés sont ceux que l'on appelle couramment les « tapis d'Orient ». Ils proviennent essentiellement d'Iran (Tapis persans), de Bakhtiari, de Turquie, du Caucase, de Chine, d'Inde et du Pakistan. Cette énumération n'est pas exhaustive puisqu'on en trouve aussi dans les Amériques et qu'on en réalisait aussi autrefois en Europe, avant la révolution industrielle du XIXe siècle.

Tapis de phlox sétacé de jardin. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ad6461-tapis-de-phlox-setace-de-jardin

Tapis de phlox sétacé de jardin

Phlox subulata, Jules Eudes (1856-1938), aquarelliste français qui signait ses œuvres JEUDES, dans : A. Guillaumin, "Les Fleurs de Jardins", tome I, Les fleurs de printemps, Paul Lechevalier, 1929.

Touffe d'oyat sur la Dune du Pilat. Source : http://data.abuledu.org/URI/504666dd-touffe-d-oyat-sur-la-dune-du-pilat

Touffe d'oyat sur la Dune du Pilat

Photographie d'une touffe d'oyat (Ammophila arenaria) à la Dune du Pilat-33 : plante utilisée pour fiser les dunes de sable littorales du Golfe de Gascogne.

Ut et clef de sol en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/5344fe2b-ut

Ut et clef de sol en solfège

La note do (début de domine), anciennement appelée ut, est la première note de la gamme majeure. Le do est la seule note de musique à avoir changé de nom. Le nom ut est cependant conservé dans les termes techniques ou théoriques. Ainsi, on parle par exemple de trompette en ut, de clé d'ut, de contre-ut pour le chant. la clef de sol, qui indique le sol no 3, proche du la du diapason concerne les sons aigus. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Do_%28note_de_musique%29

Végétation de dunes océanes. Source : http://data.abuledu.org/URI/50661618-vegetation-de-dunes-oceanes-

Végétation de dunes océanes

Plantes des dunes de sable littorales au Jardin Botanique de Bordeaux-Bastide, France.