Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Dessins et plans | Dix-neuvième siècle | Scientifiques américains | Cartes topographiques | Expéditions scientifiques | Alexander von Humboldt (1769-1859) | Savants (scientifiques) | Scientifiques | Inventeurs | Supercheries scientifiques | Bicyclettes | Peinture | Humour | Vélocipèdes | Draisienne | Jean-Baptiste Charcot (1867-1936) | Musées -- Rôle éducatif | Musées scientifiques et techniques | Alimentation | ...
Alexander Graham Bell. Source : http://data.abuledu.org/URI/5370eae0-alexander-graham-bell

Alexander Graham Bell

Alexander Graham Bell (3 mars 1847 à Édimbourg en Écosse - 2 août 1922 à Beinn Bhreagh au Canada) est un scientifique, un ingénieur et un inventeur britanno-canadien, qui est surtout connu pour l'invention du téléphone, pour laquelle l'antériorité d'Antonio Meucci a depuis été officiellement reconnue le 11 juin 2002 par la Chambre des représentants des États-Unis. Il a été lauréat de la Médaille Hughes en 1913. Inventeur et physicien américain d'origine britannique. - Inventeur du téléphone en 1876

Portrait de Lynn Margulis en 2005. Source : http://data.abuledu.org/URI/5539f45b-portrait-de-lynn-margulis-en-2005

Portrait de Lynn Margulis en 2005

Portrait de Lynn Margulis (1938-2011) le 9 novembre 2005, conférence d'inauguration du Cours en Actualité Scientifique : “La science dans la culture contemporaine. Exemple des sables vivants” ; IIIème Congrès de Communication Sociale des Siences à La Corogne (Espagne). Elle est connue pour sa théorie expliquant comment les interactions symbiotiques entre organismes provenant souvent de différents phyla ou règne sont le moteur de l'évolution et non la compétition (théorie darwinienne). Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lynn_Margulis

Portrait de Thomas Edison en 1922. Source : http://data.abuledu.org/URI/537233a9-thomas-edison

Portrait de Thomas Edison en 1922

Thomas Alva Edison (1847-1931) est un inventeur, un scientifique et un industriel américain. Fondateur de General Electric, l'un des premiers empires industriels mondiaux, il est reconnu comme l'un des inventeurs américains les plus importants et les plus prolifiques, revendiquant le nombre record de 1 093 brevets. Pionnier de l'électricité, diffuseur, vulgarisateur, il poursuit ses recherches dans des technologies d'avant-garde. Il est inventeur de la caméra, du film et d'un appareil individuel de visionnage, le kinétoscope ; Il a également construit le premier studio de cinéma. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Edison

Abri de Cap Blanc en Dordogne en 1909. Source : http://data.abuledu.org/URI/538399b5-abri-de-cap-blanc-en-dordogne-en-1909

Abri de Cap Blanc en Dordogne en 1909

Lettre envoyée par Raymond Peyrille à Jean-Gaston Lalanne lui annonçant la découverte des sculptures de l'Abri de Cap Blanc. Raymond Peyrille était le contremaître d'une équipe de terrassiers creusant le site à la recherche de restes mobiliers (os, pierres taillées). Ces terrassiers détruisirent le pied des sculptures par inadvertance. Transcription de la lettre avec orthographe de l'auteur : "Les Eyzies Le 16 Décenbre 1909. mon chèr Monsieur Lalanne. jai a vous dire que Monsieur Peyronie est venu voir Les Graveure de La Bris Mandallnier. je puis vous dire cher monsieur que jamais lon a vu une Esta(ions) si belle set du nouveaux se nèt plus de la Gravure set de lesqulture tes profonde au mois de 10 cantimêtre de Creux. nous avons trouvé au mois 4 Chevaux et un Bison et peut être un Beaux rêne quil fot bien Dégagé. vous savéz vous devriez vous entendre avec le propriétaire pour la Chêter je vais fermé avec des poteaux et Des planche quar vraiments il serait bien malheure que lon labime. venez le plutot posible. votre trez Dévoué Peyrille Raymond."

Auto-portrait d'Alexandre von Humboldt. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f45639-auto-portrait-d-alexandre-von-humboldt

Auto-portrait d'Alexandre von Humboldt

Auto-portrait d'Humboldt en 1814 à 35 ans. Humboldt arrive au large de Bordeaux le 1er août 1804. Il s'installe à Paris, au 3 quai Malaquais, où il résidera de 1804 et 1824. Il retrouve le monde scientifique de son temps. Il fait partie de la Société d'Arcueil formée autour du chimiste Berthollet où se rencontrent également François Arago, Jean-Baptiste Biot, Louis-Joseph Gay-Lussac avec lesquels Humboldt se lie d'amitié. Ils publient ensemble plusieurs articles scientifiques. Humboldt et Gay-Lussac mènent des expériences communes sur la composition de l'atmosphère, sur le magnétisme terrestre. Humboldt offre son herbier au muséum d'histoire naturelle de Paris. La collection est acceptée par décret en 1805. Il publie en français la relation de son voyage. Il fréquente les salons parisiens comme celui de Madame de Récamier. Il se lie d'amitié avec Chateaubriand. Il est reçu par Napoléon qui le soupçonne d'espionnage pour le compte de la Prusse. Humboldt est reconnu par les plus grands scientifiques de son temps. Il est élu correspondant pour la section de physique générale de la 1re Classe de l'Institut national des sciences et des arts le 16 pluviôse an XII (6 février 1804), Associé étranger de l'Académie des sciences le 14 mai 1810. Paris est la capitale de la science et, Humboldt décide d'y rester pour trier ses collections et préparer un ouvrage monumental à partir de son expérience.

Bicyclette Célérifère. Source : http://data.abuledu.org/URI/50edd449-bicyclette-celerifere

Bicyclette Célérifère

Le Comte Mede de Sivrac est un personnage créé, en 1891, par le journaliste français, spécialiste de la locomotion terrestre, Louis Baudry de Saunier (1865-1938) et supposé inventeur du célérifère. Aucun Comte Mede de Sivrac n'a jamais existé. Après la défaite de 1870, ce journaliste et chroniqueur Louis Baudry de Saunier trouve plus valorisant pour la nation de faire remonter l'invention à 1790 et de l'attribuer à un Français, dans son "Histoire générale de la vélocipédie" qui parut en 1891. Il crée donc de toutes pièces un inventeur fictif, le Comte de Sivrac, et dessine les plans de l'engin qu'il prétend être l'ancêtre de la draisienne : le célérifère. Sur ces plans, le célérifère ressemble en fait beaucoup à la draisienne. C'est également une « machine à courir » en bois, sans pédales et sans freins, dotée de deux roues, mais qui en revanche ne permet pas de faire pivoter la roue avant, ce qui la rend quasiment inutilisable. Les musées nationaux ne possédant pas cette machine — et pour cause ! —, ils en fabriquèrent, d'après les plans conçus par Baudry de Saunier, des « copies », que l'on peut encore admirer. La supercherie fut finalement découverte dans la deuxième moitié du XXe siècle, notamment lorsque l'on s'aperçut qu'un brevet avait bien été déposé le 4 juin 1817 par un certain Jean-Henri Siévrac pour un célérifère, mais la machine en question s'est avérée être... une voiture à cheval.

Canal dans la forêt amazonienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f452f9-canal-dans-la-foret-amazonienne

Canal dans la forêt amazonienne

Plan du canal de Casiquaire dressé par Humboldt. Légende d'origine : "Carte de l'Intérieur de la Guyane Espagnole dressée sur les lieux d'Humboldt". En 1799, Humboldt est présenté au roi et à la reine d'Espagne. Il obtient des passeports avec le sceau royal qui garantit aux voyageurs l'assistance des autorités qu'ils rencontrent. Bonpland devient officiellement compagnon et secrétaire de Humboldt. Humboldt et Bonpland sont les premiers à effectuer une exploration scientifique digne de ce nom. L'ambition majeure de Humboldt pendant son voyage aux Amériques est de découvrir l'interaction des forces de la nature et les influences qu'exerce l'environnement géographique sur la vie végétale et animale. Le 5 juin 1799, ils embarquent, à La Corogne, à bord de la corvette « Le Pizarro » à destination du Venezuela, et après une escale aux Canaries, ils arrivent le 16 juillet à Cumaná au Venezuela, à l'est de Caracas. Pendant la navigation, Humboldt fait des mesures astronomiques, météorologiques, de magnétisme, de température et de composition chimique de la mer. En Amérique, il a un profond dégoût pour la façon dont se vendent et s'évaluent les esclaves, même si c'est dans les possessions espagnoles qu'ils sont le moins maltraités. Chateaubriand dira de lui dans son édition de 1827 de "Voyages en Amérique" : « En Amérique, l'illustre Humboldt a tout peint et tout dit ». Humboldt et Bonpland explorent la forêt tropicale pour tenter de confirmer la présence, considérée comme impossible, d'un canal naturel entre l'Orénoque et l'Amazone, le canal de Casiquiare, et de localiser le lieu exact de la source de l'Orénoque. Ils récoltent de nombreux spécimens d'animaux et de plantes inconnus, et Humboldt relève méticuleusement la température du fleuve, du sol et de l'air, et la pression atmosphérique, l'inclinaison magnétique, la longitude et la latitude.

Carte de l'expédition de Humboldt. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f442a1-carte-de-l-expedition-de-humboldt

Carte de l'expédition de Humboldt

L'expédition américaine d'Alexander von Humboldt, 1799-1804. 1) Embarquement à la Corogne sur la corvette espagnole Pizarro puis halte aux Îles Canaries et route jusqu'à Cumana. 2) Expédition sur l'Orénoque et le Rio Negro avec Bonpland. 3) Voyage de la Nouvelle Barcelone à Cuba en passant par Trinidad puis direction Carthagène. 4) Voyage à travers les Andres jusqu'à Lima. 5) De Guayaquil à Acapulco, puis longue halte à Mexico avant un embarquement à Veracruz, direction La Havane. 6) Embarquement sur le cargo Concepcion en direction de Philadelphie. À Washington, embarquement sur la fréagte française La Favorite jusqu'à Bordeaux.

Célérifère. Source : http://data.abuledu.org/URI/537486f1-celerifere

Célérifère

Le célérifère est un canular fomenté en 1891 par le journaliste français Louis Baudry de Saunier (1865-1938), vulgarisateur scientifique et chroniqueur automobile, spécialiste de la locomotion terrestre. Il s’agit d’une "machine à courir" prétendument inventée en 1790 par un certain comte Mede de Sivrac, et qui ressemble à la draisienne, laquelle a été (réellement) inventée 27 ans plus tard par un Allemand. Engin ressemblant à une draisienne avec une tête de Dragon ou de Reptile exposée au "Deutsches Museum Verkehrszentrum" de Munich, en Allemagne. (Voir http://es.wikipedia.org/wiki/Celer%C3%ADfero).

Citron imaginaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/532f0cf4-citron-imaginaire

Citron imaginaire

Citron imaginaire : exposition itinérante "IMAGINARY" de l'institut de mathématiques d'Oberwolfach en Allemagne, d'après une surface algébrique inventée par Herwig Hauser, mathématicien autrichien né en 1959. La formule d'origine est x^2+z^2+y^3(1-y)^3=0.

Coloriage du savant fou. Source : http://data.abuledu.org/URI/5331360c-coloriage-du-savant-fou

Coloriage du savant fou

Coloriage du savant fou.

Einstein à Ulm. Source : http://data.abuledu.org/URI/533bddb3-einstein-a-ulm

Einstein à Ulm

Einstein, figure emblématique d'Ulm : détail de la fontaine de Jürgen Goertz, 1981-1983 installée en 1984, au n° 14 de la Zeughausgasse à Ulm en Allemagne.

Équerre en bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/583b52ff-equerre-en-bois

Équerre en bois

Équerre en bois, musée de l'immigration de São Paulo.

L'Antarctique en 1914. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309ba4b-l-antarctique-en-1914

L'Antarctique en 1914

Carte de l'Antarctique telle qu'elle était connue en 1914, notamment après la deuxième expédition de Jean-Baptiste Charcot. travail personnel : d'après les informations de la carte du Lieutenant Bongrain, à bord du Pourquoi-pas. Cette carte se trouve dans le rapport Deuxième expédition antarctique francaise (1908-1910) : Sciences physiques : documents scientifiques paru en 1914 "sous les auspices du Ministère de l'Instruction publique". L'auteur officiel de l'ouvrage est Jean-Baptiste Charcot mort en 1936. (Voir un exemplaire de cette carte (à la fin de l'ouvrage, dans l'annexe).

La cuisine américaine de Julia Child. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a65c13-la-cuisine-americaine-de-julia-child

La cuisine américaine de Julia Child

La cuisine de Julia Child, l'École des Trois Gourmandes, reconstituée au "National Museum of American History". "Mastering the Art of French Cooking" (Maîtriser l'art de la cuisine française) est un livre de cuisine française en deux volumes publié aux États-Unis en 1961. Ses auteurs sont deux Françaises, Simone Beck et Louisette Bertholle, et une Américaine, Julia Child. Ce livre, écrit pour le marché américain, a été publié par Knopf en deux temps, le tome I en 1961 et le tome II en 1970. Il a connu en 2009 un regain d'actualité avec la sortie du film de Nora Ephron, "Julie & Julia", inspiré du roman de Julie Powell, "Julie & Julia : 365 Days, 524 Recipes, Tiny Apartment Kitchen", qui se réfère à la vie de Julia Child (1912-2004). Le musée national d'histoire américaine (The National Museum of American History) est un musée américain situé à Washington DC. Il regroupe plusieurs collections sur l'héritage et le patrimoine des États-Unis, dans tous les domaines (social, culturel, scientifique et militaire). Il fait partie de la "Smithsonian Institution".

Morse. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b1db7d-morse

Morse

Morse, 1811, par Peter Simon Pallas (1741-1811), botaniste allemand. Source : "Zoographia Rosso-Asiatica, sistens omnium Animalium in extenso Imperio Rossico et adjacentibus maribus observatorum recensionem, domicillia, mores et descriptiones, anatomen atque icones plurimorum », in Imper. Acad. Sci., Petersburg, vol 1.

Portrait de Benjamin Franklin en 1767. Source : http://data.abuledu.org/URI/537a0612-benjamin-franklin

Portrait de Benjamin Franklin en 1767

Portrait de Benjamin Franklin en 1767 par David Martin (1737–1797). Benjamin Franklin (1706-1790), philosophe, physicien, publiciste. - Homme d'État. - Imprimeur. - Auteur de dessins. - Membre associé de l'Académie des sciences (élu en 1772 et en 1785). Traduction de notes tirées de "Art in the White House, A Nation's Pride" (L'art de la maison Blanche : la fierté d'une nation) par Kloss, William et coll : Le portrait de Benjamin Franklin a été commandé par Robert Alexander, de la firme William Alexander & Sons, à Édimbourg. L'impressionant document couvert de scellés que tient Franklin dans le portrait n'est pas un traité ni un délibéré du parlement, mais un acte notarié produit par le commanditaire...! Les autres livres suggèrent la culture nécéssaire au jugement d'un homme sage. Le buste de Newton, dont le regard est directement tourné vers Franklin, évoque l'un des sommets de la raison anglaise. Ce portrait est fermement ancré dans la pensée des lumières. La pression du pouce sur le menton exprime la pression de la pensée concentrée, et le reflet des lunettes de Franklin sur sa pommette renforce cet effet. Pour cette raison, ce portrait a parfois été appellé "Le portrait au pouce". Source : The White House Historical Association.

Portrait de James Joule. Source : http://data.abuledu.org/URI/537643fb-portrait-de-james-joule

Portrait de James Joule

Portrait de James Joule (1818-1889), "The Life & Experiences of Sir Henry Enfield Roscoe", p. 120. James Prescott Joule est un physicien et brasseur britannique. Il a également énoncé une relation entre le courant électrique traversant une résistance et la chaleur dissipée par celle-ci, appelée au XXe siècle la loi de Joule. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Prescott_Joule

Serment d'Hippocrate. Source : http://data.abuledu.org/URI/50913cd2-serment-d-hippocrate

Serment d'Hippocrate

Manuscrit du XIIème siècle : serment d'Hipocrate. Source : p. 27, "Surgery: An Illustrated History" de Ira M. Rutkow, M.D. 1993 (ISBN 0801660785.) Serment traditionnellement prêté par les médecins en Occident avant de commencer à exercer. Le texte original de ce serment, probablement rédigé au IVe siècle av. J.-C., appartient aux textes de la Collection hippocratique, traditionnellement attribués au médecin grec Hippocrate. Le serment d'Hippocrate peut être considéré comme le principe de base de la déontologie médicale.

Spéléologue. Source : http://data.abuledu.org/URI/51ac650e-speleologue

Spéléologue

Scientifique qui étudie les cavités naturelles du sol, grottes, cavernes, sources, etc. Un spéléologue franchissant la vasque du passage de Noël au gouffre des Vitarelles.