Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Dessins et plans | Histoire | Gravure | Collections de costumes | Casques militaires | Guerre mondiale (1914-1918) | Première guerre mondiale | Soldats | Peinture | Alliances militaires | Seizième siècle | Uniformes militaires | Cavaliers (militaires) | Reconstitutions historiques | Dix-neuvième siècle | URSS. Armée rouge | Décorations militaires | Infanterie | Sofia (Bulgarie) | ...
Centurion. Source : http://data.abuledu.org/URI/503a2570-centurion

Centurion

Centurion (armée Romaine) Reconstitution historique à Boulogne sur Mer en France.

Graffiti de l'évolution de 28 à 30. Source : http://data.abuledu.org/URI/537e6383-graffiti-de-l-evolution-de-28-a-30

Graffiti de l'évolution de 28 à 30

Graffiti de l'évolution de 28 à 30, Prato en Toscane.

Militaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/5026d0d5-militaire
Alliances militaires en Europe 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/51cc0996-alliances-militaires-en-europe-1914-1918

Alliances militaires en Europe 1914-1918

Carte des alliances militaires en Europe (1914-1918).

Alliances militaires en Europe en 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/50774b17-alliances-militaires-en-europe-en-1914-1918

Alliances militaires en Europe en 1914-1918

http://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=File:Alliances_militaires_en_Europe_1914-1918-fr.svg&page=1Alliances militaires en Europe (1914-1918) : Triple-alliance, Triple-entente et Pays neutres.

Alliances militaires en Europe en 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d3bcfa-alliances-militaires-en-europe-en-1914-1918

Alliances militaires en Europe en 1914-1918

Cartographie des alliances militaires en Europe (1914-1918).

Alliances militaires en Europe en 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/51f30943-alliances-militaires-en-europe-en-1914-1918

Alliances militaires en Europe en 1914-1918

Carte des alliances militaires en Europe (1914-1918).

Amarante réfléchie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5070106a-amarante-reflechie

Amarante réfléchie

Planche botanique N°274 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Amarante (Amarantus retroflexus), cultivée comme plante potagère, pour ses feuilles comestibles à la manière des épinards ou pour ses graines, et parfois comme plantes ornementales pour leur floraison en épis spectaculaires. Amaranthus vient du grec ancien αμάρανθος, formé du privatif a-, « sans » et de maranthos, « qui se fane » : en effet, l'amarante a la réputation de ne pas se faner. Certaines espèces sont d'ailleurs utilisées dans les bouquets secs. . Ainsi que l'explique D. Guillet (2002, p. 373) : « La culture de l'Amaranthe fut à son apogée durant l'Empire Aztèque. Pour le peuple Aztèque, elle possédait une valeur nutritionnelle, thérapeutique et rituelle. » Un poème en vers sans titre d'Arthur Rimbaud daté de juillet 1872 commence par "plates-bandes d'amarantes", et est souvent désigné par ces termes. Le béret des parachutistes français est appelé "béret amarante".

Ambulance de 1877. Source : http://data.abuledu.org/URI/530ce4d7-ambulance-de-1877

Ambulance de 1877

Matériel de l'artillerie et des équipages militaires : voiture d'ambulance omnibus en 1877.

Autochenille. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b08726-autochenille-

Autochenille

Une autochenille (en anglais : half-track) est un véhicule terrestre possédant un pont avant directeur équivalent à celui d'une automobile et un système propulseur équipé de chenilles.

Bannière de l'escadrille Lafayette. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a9aa35-banniere-de-l-escadrille-lafayette

Bannière de l'escadrille Lafayette

Bannière de l'escadrille Lafayette de la Première Guerre Mondiale.

Bas-relief en l'honneur de l'armée rouge à Sofia. Source : http://data.abuledu.org/URI/530a60ec-bas-relief-en-l-honneur-de-l-armee-rouge-a-sofia

Bas-relief en l'honneur de l'armée rouge à Sofia

Monument élevé en 1954 à Sofia en l'honneur de l'Armée Rouge.

Bas-relief russe détourné le 18.06.2011. Source : http://data.abuledu.org/URI/530a5e32-bas-relief-russe-detourne-le-18-06-2011

Bas-relief russe détourné le 18.06.2011

Bas-relief commémorant l'armée russe, détourné le 18/06/2011. De gauche à droite : joker, père noël, superman, mc donald, capitaine america, super woman. Le monument aux soldats de l'Armée soviétique, ou monument à l'Armée rouge, est un monument situé dans le centre-ville de Sofia, capitale de la Bulgarie, sur le boulevard Tsar-Osvoboditel non loin du pont aux Aigles (Orlov Most) et de l’université. Élevé en 1954, dix ans après le coup d’État du 9 septembre 1944, il est dédié à la victoire de l'Armée rouge durant la Seconde Guerre mondiale. À son sommet un soldat de l’armée soviétique trône flanqué de part et d’autre d’une femme et d’un homme bulgares. Le monument est par ailleurs composé de bas-reliefs secondaires. Le 18 juin 2011, un bas-relief du monument, composé de statues de soldats libérateurs, est entièrement détourné par un ou plusieurs street artists, recouvert de peinture de sorte qu'ils apparaissent en personnages de comics américains, dont les super-héros Superman et Captain America.

Bas-relief russe en rose. Source : http://data.abuledu.org/URI/530a5f75-bas-relief-russe-en-rose

Bas-relief russe en rose

Bas-relief de Sofia en honneur de l'armée rouge peint en rose en commémoration de l'Invasion de la Tchécoslovaquie en 1968. Le 21 août 2013, le bas-relief du monument est recouvert de peinture rose et décoré d'une inscription "La Bulgarie s'excuse" (tchèque : "Bulharsko se omlouva"), cette action présentant des excuses pour la participation de la Bulgarie, alors membre du Pacte de Varsovie, dans l'invasion soviétique de la Tchécoslovaquie menée par l'URSS en 1968.

Bases de l'OTAN en France. Source : http://data.abuledu.org/URI/50789577-bases-de-l-otan-en-france

Bases de l'OTAN en France

Carte des anciennes bases américaines et canadiennes de l'OTAN en France de 1951 à 1966.

Bonnet en poils d'ours de grenadier de la garde impériale. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fc625e-bonnet-en-poils-d-ours-de-grenadier-de-la-garde-imperiale

Bonnet en poils d'ours de grenadier de la garde impériale

Portrait de François Isidore Darquier (1770-1812), chef de bataillon des grenadiers à pied de la Garde Impériale de Napoléon 1er. Le bonnet en poil d'ours est un élément de l'uniforme des grenadiers depuis le XVII° siècle.

Buste d'Albert Ier de Belgique en casque. Source : http://data.abuledu.org/URI/543bd70e-buste-d-albert-ier-de-belgique-en-casque

Buste d'Albert Ier de Belgique en casque

Buste du roi des Belges Albert Ier en casque, à Chimay.

Calot de l'armée de l'air française. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fc8b8a-calot-de-l-armee-de-l-air-francaise

Calot de l'armée de l'air française

Calot de l'armée de l'air française.

Camp romain d'Ala Nova près de Vienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/508c7a53-camp-romain-d-ala-nova-pres-de-vienne

Camp romain d'Ala Nova près de Vienne

Plan du camp romain Ala Nova (à Schwechat) au sud de Vienne, Autriche.

Carte de la bataille de Salamine. Source : http://data.abuledu.org/URI/5056148b-carte-de-la-bataille-de-salamine

Carte de la bataille de Salamine

Carte de la bataille ayant eu lieu au large de Salamine le 29 septembre 480 av. J.-C. Les grecs ( Eurybiade et Thémistocle) ont remporté une victoire décisive contre la flotte perse de Xerxès Ier .

Carte de la Campagne de Bretagne en 1488. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d00bed-carte-de-la-campagne-de-bretagne-en-1488

Carte de la Campagne de Bretagne en 1488

Carte de la campagne militaire de 1488 pendant le conflit franco-breton.

Carte postale fraco-américaine en 1917. Source : http://data.abuledu.org/URI/543bd802-carte-postale-fraco-americaine-en-1917

Carte postale fraco-américaine en 1917

"Amis pour toujours"(Friends for ever), carte postale de propagande franco-américaine, janvier 1917.

Casque Adrian de 1915. Source : http://data.abuledu.org/URI/543bf905-casque-adrian-de-1915

Casque Adrian de 1915

Casque Adrian de l'armée française, modèle 1915, casque moutarde des troupes d'Afrique. Musée historique d'Estavayer-le-lac, Suisse.

Casque Adrian de l'infanterie française en 1915. Source : http://data.abuledu.org/URI/543bd681-casque-adrian-de-l-infanterie-francaise-en-1915

Casque Adrian de l'infanterie française en 1915

Casque Adrian de l'infanterie pendant la Première guerre mondiale. Le casque Adrian était conçu pour protéger les soldats des éclats des obus qui explosaient au-dessus des tranchées. La présence d'un cimier est une réminiscence des casques de cavalerie ; il est destiné à amortir des chocs venant par le dessus (le cimier s'écrase, puis le choc est transmis à la bombe du casque). À l'avant du casque était agrafé par des pattes métalliques l'attribut caractéristique de l'arme (infanterie, artillerie, chasseurs à pied, service de santé, la plus répandue étant celle de l'infanterie, une grenade surmontée d'une flamme, estampillée des initiales « RF » pour République française. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Casque_Adrian

Cavalier romain. Source : http://data.abuledu.org/URI/5341bad3-cavalier-romain

Cavalier romain

Cavalier romain chargeant, reconstitution historique "Römerfest 2008" à Carnuntum en Autriche.

Cavaliers étrusques au repoussé. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120fb9d-cavaliers-etrusques-au-repousse

Cavaliers étrusques au repoussé

Deux cavaliers et un homme tombé à terre. Panneau d'argent à décor repoussé recouvert d'une feuille d'électrum, œuvre étrusque. Découvert en 1812 dans une tombe à Castel San Marino, près de Pérouse.

Cinq soldats hongrois. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f1e6fc-cinq-soldats-hongrois

Cinq soldats hongrois

Auguste-Denis Raffet (1804-1860) - Cinq soldats hongrois, 1849. (in exposition "Napoléon III et l'Italie"). Puisant ses thèmes de prédilection dans le genre militaire, il est un des principaux illustrateurs de la légende napoléonienne et popularise puissamment le type du Grognard. Il crayonne ses premières esquisses populaires dans la goguette des Joyeux ou Frileux, qu'il fréquente régulièrement avec son maître Charlet qui en est le doyen.

Cipayes et char de procession indiens. Source : http://data.abuledu.org/URI/52eeb508-cipayes-et-char-de-procession-indiens

Cipayes et char de procession indiens

Cipayes et char de procession. Ivoire sculpté et ciselé. Inde, Bengale. Fin du 18e-début du 19e s. Musée de la Compagnie des Indes.

Clairon. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ed8618-clairon

Clairon

Le clairon est un instrument à vent de la famille des cuivres. C'est un des cuivres les plus simples puisqu'il ne possède ni piston ni coulisse et fait donc partie des instruments à son naturel.

Combattant et canon de la Première guerre mondiale. Source : http://data.abuledu.org/URI/543c078b-combattant-et-canon-de-la-premiere-guerre-mondiale

Combattant et canon de la Première guerre mondiale

Combattant de la Grande Guerre et canon de 75 (mle 1897) - Musée des blindés de Saumur.

Commanderie des Vieux-joncs. Source : http://data.abuledu.org/URI/506e8e24-commanderie-des-vieux-joncs

Commanderie des Vieux-joncs

Commanderie des vieux-Joncs à Oude Biesen (Belgique). Source : Bibliotheca regia Monacensis. Une description précise accompagne cette gravure : Entre les villes de Tongres, Bilsen et Maestricht on trouve un terrain inégal et varié, qui ne tient ni de l'aridité de la Campine, ni de l'uniformité de la Hesbaye. Dans cet agréable lieu, les bois n'ont rien de sauvage, et les collines, loin de ressembler aux rochers de la Meuse, ne sont composées que d'une terre douce et fertile, qui, sans attendre les soins de l'habitant, se couvre partout d'une riante verdure dont ce paysage tire son plus grand agrément. Le sommet d'une de ces collines, creusé par les mains de la nature, forme un vaste bassin, au fond duquel est bâti un grand et magnifique château, environné d'un parc fermé de murailles, qui sert de retraite à plusieurs espèces de bêtes fauves. Une longue avenue de haute futaie le traverse de part en part, et mène à une porte d'une belle architecture par où on entre dans une vaste cour, plantée de sapins d'une hauteur étonnante. On y voit à gauche une galerie en portiques, qui communique à une grande chapelle d'une architecture noble et bien entendue; le côté gauche est borné par divers bâtiments qui lui sont communs avec une seconde cour très-vaste, destinée aux usages rustiques. En face on trouve l'accès d'une troisième cour, qui borde un large fossé revêtu de maçonnerie et plein d'eau. Un semblable fossé fait l'enceinte du donjon, qui est carré et flanqué de quatre grosses tours rondes. Ce grand édifice renferme une quatrième cour carrée, belle et spacieuse, où l'on entre par deux ponts-levis, dont l'un regarde les cours et l'autre un parterre et d'autres jardins très agréables situés à l'occident. Les appartements y sont en grand nombre et remarquables, tant par la grandeur et l'élégance qui y brille, que par la richesse des meubles et la commodité des dégagements.

Communication linéaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/51ee657f-communication-lineaire

Communication linéaire

Le modèle de Claude Shannon et Weaver désigne un modèle linéaire simple de la communication : cette dernière y est réduite à sa plus simple expression, la transmission d'un message. On peut résumer ce modèle en : Un émetteur, grâce à un codage, envoie un message à un récepteur qui effectue le décodage dans un contexte perturbé de bruit. Apparu dans "Théorie mathématique de la communication" (1948), ce schéma sert à deux mathématiciens Claude Shannon (père entre autres de nombreux concepts informatiques modernes) et Warren Weaver (scientifique versé tant dans la vulgarisation que la direction de grands instituts), à illustrer le travail de mesure de l'information entrepris pendant la Seconde Guerre mondiale par Claude Shannon (ce dernier a été embauché par Weaver à l'Office of Scientific Research and Development pour découvrir, dans le code ennemi, les parties chiffrées du signal au milieu du brouillage). À l'origine, les recherches de Shannon ne concernent pas la communication, mais bien le renseignement militaire. C'est Weaver qui a "traduit" la notion de brouillage par celle de "bruit", la notion de signal par "message", la notion de codeur par "émetteur", la notion de décodeur par "récepteur". Jusqu'à la fin de sa vie, Claude Shannon se défendra contre la reprise du soi-disant modèle pour autre chose que des considérations mathématiques. Le modèle dit de Shannon et Weaver n'a en effet de prétention qu'illustrative. Mais il a souvent été pris au pied de la lettre, révélant alors la forte influence béhavioriste du modèle de Pavlov (stimulus-réponse).

Cors des Alpes des chasseurs alpins. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300a89f-cors-des-alpes-des-chasseurs-alpins

Cors des Alpes des chasseurs alpins

Fanfare du 27ème bataillon de chasseurs alpins d'Annecy (Haute-Savoie - France) lors du festival de musiques militaires de Nice le 6 octobre 2007.

Costumes allemands de la fin du seizième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530902dd-costumes-allemands-de-la-fin-du-seizieme-siecle

Costumes allemands de la fin du seizième siècle

Planche 67, Costumes allemands de la fin du seizième siècle, Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, soldat ; 2, citoyen en armes ; 3, 10, enseigne ; 4, prévôt ; 5, sapeur ; 6, trompette (clairon) ; 7, capitaine ; 8, aristocrate ; 9, chevalier : 11, margrave de Brandebourg.

Costumes de l'armée romaine dans l'antiquité. Source : http://data.abuledu.org/URI/530b7f1f-costumes-de-l-armee-romaine-dans-l-antiquite

Costumes de l'armée romaine dans l'antiquité

Planche 17, Costumes de l'armée romaine dans l'antiquité, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach.

Costumes français de la fin du seizième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5308dfb9-costumes-francais-de-la-fin-du-seizieme-siecle

Costumes français de la fin du seizième siècle

Planche 70, Costumes français de la fin du seizième siècle, Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, Un garde sous Charles IX et Henri III ; 2, garde suisse ; 3, soldat ; 4-5, courtisans ; 6, Louise de Lorraine, consort de Henri III ; 7, chancelier ; 8, président du parlement ; 9, Docteur en médecine ; 10, Margaret de Lorraine ; 11, Henri III (mort en 1589) ; 12-13, Courtisans de l'époque de Henri IV ; 14, Henri IV autour de 1600.

Costumes français du dix-huitième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530a4e26-costumes-francais-du-dix-huitieme-siecle

Costumes français du dix-huitième siècle

Planche 99, Costumes français de civils et de militaires du dix-huitième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, abbé ; 2, aristocrate ; 3, citoyen. Sous le règne de Louis XVI : 4, 10, aristocrates en 1785 ; 11, officier de la garde suisse ; 12, colonel des dragons ; 13, garde grenadier ; 14, officier des hussards ; 15, membre de l'infanterie ; 16, garde du corps.

Costumes militaires allemands du dix-huitième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530a5825-costumes-militaires-allemands-du-dix-huitieme-siecle

Costumes militaires allemands du dix-huitième siècle

Planche 95, Costumes militaires allemands du dix-huitième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach.

Costumes militaires en Europe entre 1834 et 1884. Source : http://data.abuledu.org/URI/530afd89-costumes-militaires-en-europe-entre-1834-et-1884

Costumes militaires en Europe entre 1834 et 1884

Planche 103, Costumes militaires en Europe entre 1834 et 1884, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1-4, prussiens ; 5-9, autrichiens ; 10-11, anglais ; 12-18, français.

Costumes slaves du seizième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53086f9f-costumes-slaves-du-seizieme-siecle

Costumes slaves du seizième siècle

Planche 74, Costumes slaves du seizième siècle, Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, marchand russe ; 2-3, notables russes ; 4-5, habitants de Strelitz ; 6-7, 13, chefs hongrois ; 8, 15, princes hongrois ; 9, notable polonais ; 10, soldat russe ; 11, roi de Pologne ; 12, chef polonais ; 14, 16, soldats hongrois.

Deux cavaliers romains. Source : http://data.abuledu.org/URI/5341ba09-deux-cavaliers-romains

Deux cavaliers romains

Deux cavaliers romains, reconstitution historique.

Diplôme de la Médaille militaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/538ebbb8-diplome-de-la-medaille-militaire

Diplôme de la Médaille militaire

Brevet d'attribution du Diplôme de la Médaille militaire d'Hubert Mespléde, l'adjudant-chef, beau-frère de Théophile Marie Brébant, grand-père du téléverseur.

Effectifs militaires en Europe en 1959. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309c0d4-effectifs-militaires-en-europe-en-1959

Effectifs militaires en Europe en 1959

Effectifs militaires en Europe durant la guerre froide, 1959. Tons de bleu : Pays membres de l'OTAN ; Tons de rouge : Pays membres du pacte de Varsovie (1955) ; Gris : pays neutres ; Vert : pays non-aligné ; Hachures : pays alliés d'une des deux organisations, mais non membre.

Effectifs militaires en Europe en 1973. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309c1b8-effectifs-militaires-en-europe-en-1973

Effectifs militaires en Europe en 1973

Effectifs militaires en Europe durant la guerre froide, en 1973. Tons de bleu : Pays membres de l'OTAN ; Tons de rouge : Pays membres du pacte de Varsovie ; Gris : pays neutres ; Vert : pays non-aligné ; Hachures : pays alliés d'une des deux organisations, mais non membre.

Emprunt de la Défense Nationale en 1917. Source : http://data.abuledu.org/URI/543c0997-emprunt-de-la-defense-nationale-en-1917

Emprunt de la Défense Nationale en 1917

Publicité du Crédit Lyonnais pour le troisième emprunt de la défense nationale en 1917.

Enfin seuls. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b0c062-enfin-seuls

Enfin seuls

Enfin seuls, de Adolphe Willette (1857-1926), Journée du Poilu. 25 et 26 décembre 1915.

Fort de Bois l'Abbé en Lorraine. Source : http://data.abuledu.org/URI/535ebf16-fort-de-bois-l-abbe-en-lorraine

Fort de Bois l'Abbé en Lorraine

Fort de Bois l'Abbé en Lorraine, à Uxegney (Vosges) : Une chambrée du fort reconstituée.

Fourragère de la Médaille Militaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/538ec32d-fourragere-de-la-medaille-militaire

Fourragère de la Médaille Militaire

Fourragère aux couleurs de la Médaille Militaire française.

Francois I et le sultan Soliman autour de 1530. Source : http://data.abuledu.org/URI/53088602-francois-i-et-le-sultan-soliman-autour-de-1530

Francois I et le sultan Soliman autour de 1530

François Ier et Soliman le Magnifique, 1530, par Le Titien (1489?-1576). En 1542, François Ier chercha à renouveler l'alliance avec l'Empire ottoman pour lutter contre les Habsbourg. Soliman envoya cent galères menées par Barberousse pour aider les Français dans l'ouest de la Méditerranée. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Soliman_le_Magnifique.

Galons de commissaire principal avec boutons. Source : http://data.abuledu.org/URI/53175d20-galons-de-commissaire-principal-avec-boutons

Galons de commissaire principal avec boutons

Galons de commissaire principal avec boutons (obsolètes depuis 2005) : épaulettes brodées de fil d'argent avec boutons en argent.

Garance. Source : http://data.abuledu.org/URI/5050d061-garance

Garance

Planche botanique de la garance des teinturiers (Rubia tinctorum), Atlas des Plantes de France, 1891, qui fut largement cultivée pour la teinture rouge extraite de ses racines : les racines et les tiges souterraines contiennent de l'alizarine, qui a la propriété de donner aux tissus une belle couleur rouge. Les uniformes de l'armée française l'employaient abondamment avant la première guerre mondiale. En 1829, Charles X avait imposé au troupier français le pantalon et képi rouge garance afin de favoriser la culture française de la garance et d'avoir une couleur moins salissante (mais voyante) que le blanc. La garance a longtemps été utilisée en peinture en tant que pigment, pour la confection de la laque de garance, un rouge rosé transparent très prisé à l'huile comme à l'aquarelle.

Garde britannique à bonnet noir. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fc5fb7-garde-britannique-a-bonnet-noir

Garde britannique à bonnet noir

Une sentinelle faisant partie des "Coldstream Guards" devant la Tour de Londres. Leur célèbre uniforme comprend une tunique rouge et un bonnet noir en poil d’ours (poil d’ourse pour les officiers) adopté en 1831. Il est emprunté aux grenadiers à pied de la Garde impériale de Napoléon 1er, vaincus à Waterloo en 1815 par le "1st Foot Guards" qui par la suite prit le nom de "Grenadier Guards".