Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Marseille (Bouches-du-Rhône) | Géographie | Dessins et plans | Architecture | Peinture | Pascal-Xavier Coste (1787–1879) | Gravure | Géologie | Marines (peinture) | Marseille (Bouches-du-Rhône) -- Port | Marseille (Bouches-du-Rhône) -- Calanques | Calanques (Bouches-du-Rhône) | Calanques | Baies | Marseille (Bouches-du-Rhône) -- Palais de la Bourse | Marseille (Bouches-du-Rhône) -- Vieux-Port | Peintres français | Néo-impressionnisme (art) | Massilia (ville ancienne) | ...
Exposition au Bruit de l'aéroport de Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/520895b5-exposition-au-bruit-de-l-aeroport-de-marseille

Exposition au Bruit de l'aéroport de Marseille

Plan d'Exposition au Bruit (PEB) de l'aéroport de Marseille Provence (juillet 2006) (indice Lden 50).

Le Barreau de Marseille en grève en 1900. Source : http://data.abuledu.org/URI/5861ccf1-le-barreau-de-marseille-en-greve-en-1900

Le Barreau de Marseille en grève en 1900

Le Barreau de Marseille en grève en 1900, journal "Le Rire".

Le jardin des vestiges à Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/54774628-le-jardin-des-vestiges-a-marseille

Le jardin des vestiges à Marseille

Le jardin des vestiges de Marseille, édifice répertorié dans la base Mérimée, base de données sur le patrimoine architectural français du ministère de la Culture, sous la référence PA00081369. Emplacement du premier port de la cité phocéenne, découvert en 1967.

Le vieux port de Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b89908-le-vieux-port-de-marseille

Le vieux port de Marseille

Le vieux port de Marseille, par Paul Signac (1863-1935).

Marégraphe de Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/50bf6e05-maregraphe-de-marseille

Marégraphe de Marseille

Marégraphe de Marseille, mis en place en 1883 au numéro 174 de la Corniche à Marseille, dans l'Anse Calvo. Le but était de déterminer une origine des altitudes françaises. Les mesures ont été effectuées en continu du 1er janvier 1884 au 31 décembre 1896, sur 13 ans. Le 1er janvier 1897, la moyenne arithmétique de l'ensemble des mesures effectuées pendant ces treize années a déterminé le niveau moyen de la mer en ce lieu. Ce niveau moyen a été adopté comme l'altitude zéro de référence français. Le MCN fait partie d'un réseau national d'observatoires marégraphiques, gérés par le SHOM (Service Hydrographique et océanique de la Marine) et d'un réseau mondial. Les données sont visualisables en temps quasi-réel et en temps différé et téléchargeables après inscription sur le portail des Réseaux de référence des observations marégraphiques REFMAR. Les niveaux moyens (journaliers, mensuels et annuels) sont quant à eux disponibles sur le portail SONEL.

Marseille et ses ports en 1877. Source : http://data.abuledu.org/URI/524dc3f5-marseille-et-ses-ports-en-1877

Marseille et ses ports en 1877

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.185 ; manuel scolaire, édition de 1904 : MARSEILLE ET SES PORTS. - Marseille, le premier port de France, est une ville excessivement commerçante et industrielle de 491 200 habitants. Dans ses ports, que protègent de longues jetées, se rendent par milliers des vaisseaux venus de tous les points du globe. Elle fait un très important commerce avec l'Algérie et la Tunisie. Enfin, ses ateliers produisent une grande quantité d'objets de toute sorte ; ses seules savonneries donnent plus de 100 millions de kilogrammes de savon par an.

Moto Honda devant un mur taggé de Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/528893c3-moto-honda-devant-un-mur-tagge-de-marseille

Moto Honda devant un mur taggé de Marseille

Moto Honda CM125 devant un mur taggé de la rue Vian Street à Marseille (6ème arrondissement).

Musée des santons à Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e8e8fe-musee-des-santons-a-marseille

Musée des santons à Marseille

Musée des santons de Provence Marcel Carbonel (collection privée marcel Carbonel). Architecte d'intérieur, Maurice Padovani, Marseille : Marcel Carbonel, né à Lyon le 25 juillet 1911, décédé à Marseille le 25 mai 2003 à l'âge de 92 ans, est un santonnier marseillais, doyen de sa profession. Pour fabriquer le moule original d'une nouvelle création appelé « moule-mère », il utilise du plâtre de Paris de couleur jaunâtre; ses particularités sont la finesse de l'empreinte, sa densité et sa solidité. Pour les moules de reproduction, il utilise un plâtre moins dur qui permet de démouler plus facilement le sujet. La forme des moules de reproduction est importante ; elle est arrondie en haut du moule afin de faciliter l'estampage en série. Ensuite, il laisse sécher le santon et le cuit dans un four électrique à une température qui atteint progressivement 980 °C. Il décore ses santons avec des gouaches de sa propre fabrication. Grâce à sa formation de lithographe, il met au point ses propres gouaches en broyant manuellement des pigments avec de la gomme arabique dure, dite « Kitir », qu'il décante lui-même. Il utilise 19 pigments de base (ocre rouge, ocre jaune, terre de sienne, terre de sienne brûlée, rouge hélios, rouge d'alizarine, rose tyrien, vert de chrome, vert valentine, violet d'alizarine, jaune hansa, jaune de chrome, bleu de cobalt, bleu de manganèse, bleu outremer, bleu de prusse, noir d'ivoire, blanc de titane, blanc de lithopone, qu'il mélange pour créer sa propre palette de 124 couleurs répertoriées et dosées. Ce procédé, d'après son expérience, permet en effet d'obtenir des couleurs plus vives et éclatantes que les gouaches en tube du commerce auxquelles ont généralement recours les autres santonniers. En 1961, la discipline santonnière rentre à la Sorbonne où Marcel Carbonel sera le premier santonnier à être distingué Meilleur ouvrier de France ; cette discipline est toujours en vigueur. Le 9 mai 2003, il est fait chevalier de la Légion d'honneur. Sa collection privée est constituée de pièces originales faites d'argile (cuite ou crue), papiers mâchés, bois sculpté et précieux, verre filé de Murano, plâtre, céramique, porcelaine, polychrome, maïs, liège, tissus (santons habillés). En 1997, cette collection est mise en valeur au travers d'un musée permettant aux visiteurs d'explorer cet artisanat. De la collection privée de Marcel Carbonel de plus de quatre mille cinq cents pièces, seules 2 421 pièces sont exposées.

Plan du Jardin des vestiges à Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/547746d5-plan-du-jardin-des-vestiges-a-marseille

Plan du Jardin des vestiges à Marseille

Jardin des vestiges de la bourse à Marseille. Schéma représentant l'ancien rivage de la mer et les remparts grecs : 1a: Corne du port, 1b: Quai de pierres, 1c: Plate-forme de décharge, 2a: Tracé des fortifications grecques de la deuxième moitié du IIe siècle avant J.C., 2b: mur de Crinas, 2c: Tour carrée, 2d: Tour penchée, 2e: Courtine, 2f: Tour sud, 3: avant-mur du Ve siècle, 4: Bassin d'eau douce (début du IIe siècle), 5: Terrasse funéraire à triglyphes bas (IVe siècle avant J.C.), 6a: Puits public (détruit), 6b: Terrasse funéraire (détruite), 7: Voie dallée (IVe siècle), 8: Centre commercial de la bourse.

Portrait de l'explorateur grec Pythéas. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b3ab97-portrait-de-l-explorateur-grec-pytheas

Portrait de l'explorateur grec Pythéas

Statue de Pythéas réalisée par Auguste Ottin (1811-1890) et placée sur la façade du palais de la Bourse à Marseille. Navigateur et géographe grec, qui navigua vers 330 av. J.-C. dans les mers du nord de l'Europe. - Né à Marseille en l'an 380 av. J.-C., d'après l'ouvrage de l'abbé Aoust. Source : notice data-bnf.

Scooters à Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/58e6b0c1-scooters-a-marseille

Scooters à Marseille

L'entrée de la bibliothèque sur le Cours Belsunce à Marseille.

Transport d'un bloc de marbre en 1869. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b3ae05-transport-d-un-bloc-de-marbre-en-1869

Transport d'un bloc de marbre en 1869

Transport d'un bloc de marbre pour la Bourse de Marseille, par Auguste Ottin (1811-1890) : "Ce croquis a été fait en rentrant de la carrière d'où fut extrait le bloc de la statue de l'empereur pour la Bourse de Marseille. Six paires de boeufs étaient à peine suffisants. 1869, 1er achat ..."

Calanque de Morgiou. Source : http://data.abuledu.org/URI/530c811d-calanque-de-morgiou

Calanque de Morgiou

La calanque de Morgiou est une des nombreuses calanques des côtes de Marseille. Elle se situe dans le quartier officiel marseillais des Baumettes. En 1622, les pêcheurs de Marseille y avaient organisé, à l'occasion de la venue du roi Louis XIII en visite à Marseille, une gigantesque pêche au thon traditionnelle appelée une madrague.

Calanque de Sormiou. Source : http://data.abuledu.org/URI/530c804c-calanque-de-sormiou

Calanque de Sormiou

Calanque de Sormiou près de Marseille.

Calanque du Sugiton vue du Belvédère. Source : http://data.abuledu.org/URI/530c8be7-calanque-du-sugiton-vue-du-belvedere

Calanque du Sugiton vue du Belvédère

Calanque du Sugiton vue du Belvédère, près de Marseille.

Entrée du port de Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/520e8c8f-entree-du-port-de-marseille

Entrée du port de Marseille

Entrée du port de Marseille, 27 novembre ?, par Edward Lear (1812–1888).

Marché aux poissons de Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/52960930-marche-aux-poissons-de-marseille

Marché aux poissons de Marseille

Marché aux poissons de Marseille : étalage en plein air.

Notre-Dame-De-La-Garde. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b89689-notre-dame-de-la-garde

Notre-Dame-De-La-Garde

Notre-Dame-De-La-Garde, 1906, par Paul Signac (1863–1935). Metropolitan Museum of Art. Notre-Dame de la Garde (en provençal, Nostre-Damo de la Gardo), souvent surnommée « la Bonne Mère », est située à Marseille, entre les quartiers du Roucas Blanc, d'Endoume et de Vauban, sur un piton calcaire de 149 mètres d'altitude surélevé de 13 mètres grâce aux murs et soubassements d'un ancien fort. La colline Notre-Dame-de-la-Garde constitue un site classé depuis 1917.

Palais de la Bourse à Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/5651f5c1-palais-de-la-bourse-a-marseille

Palais de la Bourse à Marseille

Palais de la Bourse à Marseille, façade sur la canebière, Pascal-Xavier Coste (1787–1879).

Palais de la Bourse de Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/5651f62b-palais-de-la-bourse-de-marseille-en-1840

Palais de la Bourse de Marseille

Palais de la Bourse de Marseille autour de 1850, encre sur papier, plans de Pascal-Xavier Coste (1787–1879), Musée de la Marine et de l'Economie de Marseille.

Palais de la Bourse de Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/5651f675-palais-de-la-bourse-de-marseille-en-1840

Palais de la Bourse de Marseille

Palais de la Bourse de Marseille autour de 1850, Pascal-Xavier Coste (1787–1879).

Tombe de Camille Olive, par Pascal Coste. Source : http://data.abuledu.org/URI/5651f796-tombe-de-camille-olive-par-pascal-coste

Tombe de Camille Olive, par Pascal Coste

Tombe de Camille Olive par l'architecte Pascal Coste (1787-1879) au cimetière saint-Pierre de Marseille.

Vestiges du port antique de Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f4e75b-vestiges-du-port-antique-de-marseille

Vestiges du port antique de Marseille

Photo des ruines du port antique, situées près du vieux port de Marseille.