Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Géographie | Magnétisme terrestre | Orientation spatiale | Compas (marine) | Photographie | Boussoles | Dix-neuvième siècle | Instruments nautiques | Yachts -- Grande-Bretagne | XIXème siècle | Gyroscopes | Aides à la navigation aérienne | Aides à la navigation | Dessins et plans | Toulon (Var) -- Histoire |
Compas gyroscopique. Source : http://data.abuledu.org/URI/518f67e2-compas-gyroscopique

Compas gyroscopique

Sphère de compas gyroscopique. L'utilisation de compas gyroscopiques permet de s'affranchir des difficultés dues au magnétisme terrestre. La différence angulaire entre le nord vrai et le nord compas est appelée variation gyro (Wg). Cette variation est généralement faible (0,5° à 1°). Mais les compas gyroscopiques peuvent ne pas être parfaitement réglés, ou se dérégler. La variation gyro se mesure (ou se vérifie) régulièrement par le relèvement d'astre dont l'élévation sur l'horizon de l'observateur ne doit pas être trop élevée pour garantir la précision de la mesure et en appliquant le calcul d'amplitude, et en navigation côtière en relevant des alignements connus.

Compas magnétique marin. Source : http://data.abuledu.org/URI/518f5c42-compas-magnetique-marin

Compas magnétique marin

Compas magnétique marin dans son habitacle : 1) cales de bois, 2) sphères, 3) aimants longitudinaux, 4) aimants transversaux, 5) flinder (aimant correcteur). Des fers doux (sphères de compensations et barreaux flinders), et des fers durs (aimants correctifs longitudinaux, latéraux et aimant de bande) servent à la compensation : Les fers doux compensent les champs magnétiques induits ; les fers durs compensent les champs magnétiques permanents. L'habitacle, placé si possible dans l'axe central du navire, est toujours éloigné le plus possible d'éventuelles perturbations magnétiques (antennes satellitaires, radios). Il peut comporter un système de miroirs de renvoi optique de lecture du compas pour le barreur dans la passerelle de navigation, mais ce système est de plus en plus remplacé par un système de lecture à distance électronique (capteur placé sous la cuvette). L'aimant de bande non représenté sur le schéma sert à la compensation pour une éventuelle gîte permanente (bande), ce dernier est ajustable verticalement par une chaînette.

Compas magnétique marin ancien. Source : http://data.abuledu.org/URI/518f5da2-compas-magnetique-marin-ancien

Compas magnétique marin ancien

Compas magnétique marin ancien, avec dispositif de compensation magnétique des masses métalliques, d'un navire de la marine marchande du début du 19e siècle (musée de Toulon).

Compas magnétique marin ancien. Source : http://data.abuledu.org/URI/518f671c-compas-magnetique-marin-ancien

Compas magnétique marin ancien

Habitat en céramique du compas marin du vaisseau royal britannique "Victoria et Albert III", 1899 (National Maritime Museum, Londres).