Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Lyre | Lyre, Musique de | Instruments à cordes | Artistes éthiopiens | Crwth | Peinture | Instruments à cordes frottées | Musique | Gravure | Tétras lyre | Jean-Philippe Rameau (1683-1764) | Histoire de la musique | Coqs | Saint-Romain-en-Gal (Rhône) | Mosaïques | Motifs géométriques | Archibald Thorburn (1860-1935) | Statues | Dijon (Côte-d'Or) | ...
Chanteur éthiopien jouant du Krar. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d312d0-chanteur-ethiopien-jouant-du-krar

Chanteur éthiopien jouant du Krar

Chanteur éthiopien jouant du Krar (kora en Afrique occidentale) : lyre à six cordes.

Crwth celtique. Source : http://data.abuledu.org/URI/533a9a25-crwth

Crwth celtique

Le crwth ou crouth (prononcé kruːθ ou krʊθ en gallois) est un instrument d'origine galloise ou irlandaise, probablement du Xe – XIe siècle, date à laquelle l'emploi de l'archet est devenu commun en Europe occidentale. Il s'agit de l'un des derniers instruments dont aient joué les bardes historiques de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance. Le mot gallois crwth et le mot gaélique cruit étaient des termes génériques renvoyant aux instruments à cordes pincées en général, y compris les premières harpes, et les lyres à six cordes communes à toute l'Europe "barbare" du Haut Moyen Âge. Il se joue comme le fiddle qui l'a supplanté. Il connaît un regain d'intérêt depuis quelques années. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Crwth

Jouhikko finlandais. Source : http://data.abuledu.org/URI/532c4ff2-jouhikko-finlandais

Jouhikko finlandais

Le jouhikko ou jouhikannel est un instrument arrivé en Finlande après avoir traversé la Norvège. Il est proche du "crwth" gallois. L'instrument fait partie de la famille des lyres à archet. C'est un instrument constitué généralement de 3 cordes de crin (parfois 2) se jouant à l'archet ; sa caisse présente un dos évidé fortement bombé et une table plate. Une ouverture à gauche permet à l'instrumentiste de passer le bout des doigts pour raccourcir l'une des cordes en la touchant au côté et non en y appuyant, et ainsi changer la hauteur de la note. La deuxième corde joue le rôle de bourdon. Un instrument à deux cordes permet de jouer 5 notes, soit la tessiture d'une quinte. Si une troisième corde est présente sur l'instrument, elle permet de jouer une note plus grave d'un ton, étendant la tessiture totale de l'instrument à une sixte majeure. L'instrument est joué en le positionnant sur la jambe gauche, son extrémité inférieure s'appuyant sur le genou droit. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jouhikko.

Le retour d'exil de Victor Hugo. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a51c0d-le-retour-d-exil-de-victor-hugo

Le retour d'exil de Victor Hugo

Caricature de Victor Hugo en couverture de "La Petite Lune", 1878, N°23 par André Gill (1840-1885) : "Vous tous à qui les charbonniers Montrent des fronts inexorables, Pauvres, besogneux, misérables, Rimeurs transis dans les greniers, Le Maître aux grands vers pleins de flammes Est de retour. – Le bois est cher... A défaut de feu pour la chair, Voilà du soleil pour les âmes."

Lyre. Source : http://data.abuledu.org/URI/515d755e-lyre

Lyre

La lyre est l'un des instruments à cordes pincées dont les cordes sont parallèles à la table d'harmonie et dont la caisse de résonance ne se prolonge pas par un manche ; une structure similaire à celle de la harpe accueille la fixation des cordes. C'est sa position (parallèle à la caisse de résonance) qui la différencie de la harpe.

Mosaïque d'Orphée. Source : http://data.abuledu.org/URI/59079462-mosaique-d-orphee

Mosaïque d'Orphée

Mosaïque d'Orphée à Saint-Romain-en-Gal, 21-07-2014.

Statue de Rameau à Dijon. Source : http://data.abuledu.org/URI/581c8f80-statue-de-rameau-a-dijon

Statue de Rameau à Dijon

Statue de Rameau à Dijon : lyre.

Coqs de bruyère. Source : http://data.abuledu.org/URI/5133a157-coqs-de-bruyere

Coqs de bruyère

Le Tétras lyre (Tetrao tetrix), également appelé coq des bouleaux ou petit coq de bruyère (par opposition au grand tétras), est une espèce d'oiseau sédentaire, symbole des Alpes européennes. Sa distribution est nordique et boréo-montagnarde. Aquarelle de Archibald Thorburn (1860-1935), illustrateur écossais spécialiste des oiseaux et de leur environnement naturel.

Joueur éthiopien de begena. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f3aee3-joueur-thiopien-de-begena

Joueur éthiopien de begena

Position classique du joueur de begena.

La parade des coqs de bruyère. Source : http://data.abuledu.org/URI/5133b6f9-la-parade-des-coqs-de-bruyere-

La parade des coqs de bruyère

Sept coqs de bruyère, tétras lyre (Tetrao tetrix) sur une aire de parade (lek) en Suède (province d'Uppland). Le tétras-lyre est surtout célèbre pour ses parades nuptiales printanières. Les mâles se retrouvent tous les ans, aux mois de mars, avril, mai et début juin sur des espaces dégagés d’arbres, plateaux ou tourbières appelées lek (ou aire de parade). Au centre de cet emplacement se trouve l’arène où les coqs paradent, chantent, se mesurent ; les gestes et les allures ont tous une signification bien précise : provocation, domination…

Muse grecque jouant de la cithare. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f3ccc1-muse-grecque-jouant-de-la-cithare

Muse grecque jouant de la cithare

Muse jouant de la cithare. Le rocher sur lequel elle est assise porte l'inscription ΗΛΙΚΟΝ / Hēlikon, désignant le mont Hélicon. Lécythe attique à fond blanc, 440-430 av. J.-C.