Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Peinture | Très riches heures du duc de Berry | Manuscrits à enluminures | Heures (temps) | Art médiéval | France -- Moeurs et coutumes (1328-1600) | Horloges et montres | Temps -- Mesure | Mois | Temps, Mesure du | Dessins et plans | Aiguilles (horlogerie) | Heures | Temps | Façons culturales | Travaux des champs | Quinzième siècle | Semailles | Clip art | ...
Anneau solaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/524c3188-anneau-solaire

Anneau solaire

Anneau solaire utilisé au XVIIème siècle. Source : Joseph Drecker (1856 - 1931) : Theorie der Sonnenuhren, Vereinigung Wissenschaftlicher Verleger, 1925, Abb. 118. L'anneau de paysan mesure la hauteur du soleil par un point de lumière percé sur une bague coulissante. Cette bague doit être réglée à la date du jour, ce qui modifie la position du point du lumière, et donc la trajectoire du rayon. Ce système permet d'obtenir, dans la majeure partie de l'Europe (entre les latitudes Nord 35° à 55° environ) l'heure solaire avec une précision de l'ordre de 15 à 20 minutes. Au-delà de ces latitudes, la précision se dégrade.

Arithmétique modulo avec les aiguilles de l'heure. Source : http://data.abuledu.org/URI/50dda744-clock-group-svg

Arithmétique modulo avec les aiguilles de l'heure

L'aiguille des heures matérialise l'arithmétique modulo 12 ; l'« arithmétique de l'horloge » se réfère à l'« addition » des heures indiquées par la petite aiguille d'une horloge : concrètement, si nous commençons à 9 heures et ajoutons 4 heures, alors plutôt que de terminer à 13 heures (comme dans l'addition normale), nous sommes à 1 heure. De la même manière, si nous commençons à minuit et nous attendons 7 heures trois fois de suite, nous nous retrouvons à 9 heures (au lieu de 21).

Lithophanie de Wedgwood. Source : http://data.abuledu.org/URI/5230bee5-lithophanie-de-wedgwood

Lithophanie de Wedgwood

Lithophanie de Wedgwood représentant la danse des trois Heures, filles de Zeus (allégories des saisons). Étymologie : du grec lithos, « pierre » et phanes et phaneia, de phainein « paraître », plaque de biscuit de porcelaine non émaillée et non vitrifiée ou d'albâtre, incisée et gravée de sorte à ce qu’elle permette de faire apparaître une image par translucidité devant une source de lumière, plus l’épaisseur de la plaque étant fine, plus la translucidité étant marquée. Par le mot Heures (en latin Horae et en grec ancien Ὧραι / Hōrai), les Grecs, primitivement, désignèrent, non pas les divisions du jour, mais celles de l'année. Les Heures étaient filles de Zeus et de Thémis. Hésiode en compte trois : Eunomie, Dicé et Eiréné, c'est-à-dire le Bon Ordre ou la Législation, la Justice et la Paix, noms indiquant leur rôle moral. Homère les nomme les portières du ciel, et leur confie le soin d'ouvrir et de fermer les portes éternelles de l'Olympe. Elles sont aussi les régulatrices de la vie humaine. La mythologie grecque ne reconnut donc d'abord que trois Heures ou trois Saisons : le Printemps, l’Été et l'Hiver.

Pendule de la gare de Zurich. Source : http://data.abuledu.org/URI/529a3b52-pendule-de-la-gare-de-zurich

Pendule de la gare de Zurich

Pendule de la gare de Zurich. Midi (ou minuit) quarante et quarante-trois secondes.

11h24 au Kremlin à Moscou. Source : http://data.abuledu.org/URI/5416df73-11h24-au-kremlin-a-moscou

11h24 au Kremlin à Moscou

11h24 au Kremlin à Moscou.

Avril dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c51ef-avril-dans-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Avril dans les Très Riches Heures du Duc de Berry

Avril dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Le sujet principal de cette peinture est une scène de fiançailles : au premier plan, à gauche, un couple échange des anneaux devant deux témoins et un autre personnage, représenté derrière, plus petit que les autres. Plus au centre, deux suivantes cueillent des fleurs. À droite, on aperçoit un verger clos de murs et d’un édifice à créneaux. À l'arrière-plan se dresse un château, souvent désigné comme le château de Dourdan. Il pourrait aussi s'agir du château de Pierrefonds.

Correspondances heures et angles. Source : http://data.abuledu.org/URI/50dda555-correspondances-heures-et-angles

Correspondances heures et angles

Douze angles définis modulo 360 degrés correspondent à des temps, définis modulo 12 heures. Par exemple, une aiguille d’horloge a une seule position numérotée zéro ou vingt-quatre, parce que 0 = 24 modulo 12. Cette position correspond à 90 ou –270 degrés modulo 360 degrés. Ainsi nous identifions direction et sens d’une demi-droite ou d’un vecteur en coordonnées polaires, ou l’angle d’une rotation donnée, ou l’argument d’un nombre complexe donné. Le dessin sur le cadran de l’horloge évoque des progressions arithmétiques de raisons 5 ou 7 modulo 12. Par exemple, en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre à partir de 1, nous passons par les termes : 1, 6, 11, 4, 9, 2, 7, 12, 5, 10, 3, 8. Cette suite correspond à une progression de raison arithmétique 210 degrés modulo 360 degrés. Si les douze positions d’une aiguille d’horloge sont numérotées dans l’ensemble P de douze éléments, de 1 à 12 modulo 12, et si l’ensemble A est constitué des angles indiqués dans l’image, une bijection B de P sur A peut être définie par B( t ) = 90 – 30 t. Par exemple, B( 12 ) = 90 – 30 × 12 = 90 degrés modulo 360 degrés. L'arithmétique modulaire est un système arithmétique d'entiers modifiés, où les nombres sont « abaissés » lorsqu'ils atteignent une certaine valeur. Donnons comme exemple, l'« arithmétique de l'horloge » qui se réfère à l'« addition » des heures indiquées par la petite aiguille d'une horloge : concrètement, si nous commençons à 9 heures et ajoutons 4 heures, alors plutôt que de terminer à 13 heures (comme dans l'addition normale), nous sommes à 1 heure. De la même manière, si nous commençons à minuit et nous attendons 7 heures trois fois de suite, nous nous retrouvons à 9 heures (au lieu de 21). Fondamentalement, quand nous atteignons 12, nous recommençons à zéro ; nous travaillons modulo 12. Pour reprendre l'exemple précédent, on dit que 9 et 21 sont congrus modulo 12. Les nombres 9 ; 21 ; 33 ; 45 ; etc. sont considérés comme égaux lorsqu'on travaille modulo 12. Pour généraliser, nous pouvons facilement imaginer une horloge qui contient un nombre arbitraire d'heures, et faire des calculs avec un nouveau modulo.

Croquis d'horloge des heures. Source : http://data.abuledu.org/URI/54032881-croquis-d-horloge-des-heures

Croquis d'horloge des heures

Croquis d'horloge des heures de 1 à 12 avec graduation pour les minutes.

Cumul de vingt-quatre heures de pluie par radar. Source : http://data.abuledu.org/URI/5232e1fd-cumul-de-vingt-quatre-heures-de-pluie-par-radar

Cumul de vingt-quatre heures de pluie par radar

Accumulations de 24 heures estimées à partir du radar de Val d'Irène dans l'est du Québec, Canada. Remarquez les cônes sans données vers l'est et le sud-ouest qui sont dus à des montagnes bloquant le faisceau radar. On voit également une zone plus intense à la limite du radar qui est due à un rehaussement des retours par la bande brillante. Ce radar est opéré par Environnement Canada. La sortie radar est produite par le logiciel développé par l'Observatoire radar J.S. Marshall de l'Université McGill en collaboration avec EC.

Février dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c4cef-fevrier-dans-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Février dans les Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois de février dans "Les Très Riches Heures du duc de Berry", par les Frères de Limbourg (1385-1416) : Un enclos ceint une ferme comprenant une bergerie et, sur la droite, quatre ruches et un pigeonnier. À l'intérieur de la maison, une femme et deux jeunes gens se réchauffent devant le feu. À l'extérieur, un homme abat un arbre à la hache, des fagots à ses pieds, tandis qu'un autre s'apprête à rentrer en soufflant sur ses mains pour se réchauffer. Plus loin, un troisième conduit un âne, chargé de bois, en direction du village voisin.

Horloge astronomique alsacienne de 1484. Source : http://data.abuledu.org/URI/533bd6a4-horloge-astronomique-alsacienne-de-1484

Horloge astronomique alsacienne de 1484

Alsace, Bas-Rhin, Haguenau, Ancienne Chancellerie (1484), aujourd'hui Musée alsacien : Une aiguille stylisée en forme de dragon indique la position des nœuds de la lune. Ici, le nœud ascendant est dans le Capricorne, le nœud descendant dans le Scorpion. La Lune est dans le Sagittaire et le soleil entre le Lion et le Scorpion.

Horloge astronomique de Prague. Source : http://data.abuledu.org/URI/528ccade-horloge-astronomique-de-prague

Horloge astronomique de Prague

L'horloge astronomique de Prague (dans la vieille ville) a été installée en 1410 par les horlogers Mikuláš of Kadaň et Jan Šindel. C'est la plus ancienne horloge astronomique en état de fonctionner au monde.

Horloge décimale. Source : http://data.abuledu.org/URI/50dd99ac-horloge-decimale

Horloge décimale

Horloge décimale de l'époque révolutionnaire. Durant la Première République, le temps décimal fut officiellement introduit en France par le décret du 4 frimaire de l'An II (24 novembre 1793) : " XI. Le jour, de minuit à minuit, est divisé en dix parties ou heures, chaque partie en dix autres, ainsi de suite jusqu’à la plus petite portion commensurable de la durée. La centième partie de l'heure est appelée minute décimale ; la centième partie de la minute est appelée seconde décimale." La journée commençant à minuit, à midi il était donc 5 heures. À fin de la journée, à minuit, il était 10 heures. De nombreuses montres décimales furent construites à l'époque, devenues aujourd'hui des pièces de musée, car déjà en 1795, le temps décimal fut aboli en France, dix ans avant l'abolition du calendrier révolutionnaire.

Horloge décimale de 1795. Source : http://data.abuledu.org/URI/50dd9ad2-horloge-decimale-de-1795

Horloge décimale de 1795

Horloge décimale de la révolution française, par Pierre Basile Lepaute, 1795. Le temps décimal est le temps de la journée exprimé dans une valeur décimale.

Horloge des 24 heures de Greenwich. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ddac35-horloge-des-24-heures-de-greenwich

Horloge des 24 heures de Greenwich

Horloge de "Shepherd gate" à l'Observatoire royal de Greenwich, GB.

Horloge murale avec chiffres romains. Source : http://data.abuledu.org/URI/552af44a-horloge-murale-avec-chiffres-romains

Horloge murale avec chiffres romains

Horloge murale avec chiffres romains : il est 11h08.

Il est 2 heures à l'horloge. Source : http://data.abuledu.org/URI/543573f7-il-est-2-heures-a-l-horloge

Il est 2 heures à l'horloge

Il est 2 heures / 14 heures à l'horloge.

Janvier dans Les Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c3c83-janvier-dans-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Janvier dans Les Très Riches Heures du Duc de Berry

Janvier dans "Les Très Riches Heures du duc de Berry", par les Frères de Limbourg (1385-1416) : Le duc de Berry, assis en bas à droite, dos au feu, est habillé de bleu et coiffé d'un bonnet de fourrure. Il invite ses gens et ses proches à se présenter à lui. Derrière lui figure l'inscription : Approche Approche. Plusieurs familiers du duc s'approchent de lui pendant que des serviteurs s'affairent : les échansons servent à boire, deux écuyers tranchants au centre sont vus de dos ; au bout de la table officie un panetier. Au-dessus de la cheminée figurent les armes du duc, "d'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bordure engrêlée de gueules", avec de petits ours et des cygnes blessés. Plusieurs animaux de compagnie sont représentés : petits chiens sur la table, lévrier au sol. La tapisserie du fond de la salle semble représenter des épisodes de la guerre de Troie.

La dame de 11 heures. Source : http://data.abuledu.org/URI/5043e2d6-la-dame-de-11-heures

La dame de 11 heures

Photo de "Ornithogalum umbellatum", dite dame de 11h car ses fleurs s'ouvrent en plein soleil et se referment le soir.

Labour au mois de mars. Source : http://data.abuledu.org/URI/56c979f6-labour-au-mois-de-mars

Labour au mois de mars

Labour en mars, dans Les Très Riches Heures du duc de Berry ; l'agriculture était la base de l'économie du Moyen Âge, tandis que la paysannerie formait l'un des trois ordres de la société médiévale avec le clergé et la noblesse.

Le chevalier de la Mort. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c4afe-le-chevalier-de-la-mort

Le chevalier de la Mort

Le chevalier de la Mort, Très Riches Heures du Duc de Berry.

Le mois d'août des Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c570e-le-mois-d-aout-des-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Le mois d'août des Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois d'août des Très Riches Heures du Duc de Berry. Au premier plan, figure une scène de fauconnerie : le cortège à cheval part pour la chasse, précédé d'un fauconnier. Celui-ci tient dans la main droite le long bâton qui lui permettra de battre arbres et buissons pour faire s'envoler le gibier. Il porte deux oiseaux au poing et, à la ceinture, un leurre en forme d'oiseau que l'on garnissait de viande pour inciter les faucons à revenir. Le cortège est accompagné de chiens destinés à lever le gibier ou à rapporter celui qui aura été abattu. Sur leur cheval, trois personnages portent un oiseau, sans doute un épervier ou un faucon émerillon. Au second plan sont représentés les travaux agricoles du mois d'août. Un paysan fauche le champ, un deuxième réunit les épis en gerbes alors qu'un troisième les charge sur une charrette tirée par deux chevaux. À proximité, d'autres personnages se baignent dans une rivière — peut-être la Juine — ou se sèchent au soleil. À l'arrière-plan se dresse le château d'Étampes, que le duc de Berry avait acquis en 1400, à la mort de Louis d'Évreux, comte d'Étampes. Derrière les remparts, on distingue le donjon quadrangulaire et la tour Guinette, qui existe toujours.

Le mois d'octobre dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c59bb-le-mois-d-octobre-dans-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Le mois d'octobre dans les Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois d'octobre dans les Très Riches Heures du Duc de Berry : la scène paysanne du premier plan représente les semailles. À droite, un homme sème à la volée. Des pies et des corneilles picorent les graines qui viennent d'être semées, à proximité d'un sac blanc et d'une gibecière. Derrière, un épouvantail en forme d'archer et des fils tendus, sur lesquels sont accrochés des plumes, sont destinés à éloigner les oiseaux. À gauche, un paysan à cheval passe la herse sur laquelle est posée une pierre qui permet aux dents de pénétrer plus profondément dans la terre. Il recouvre ainsi les grains qui viennent d'être semés. À l'arrière-plan, le peintre a représenté le Palais du Louvre. Du château au centre, on distingue, outre le donjon central qui accueillait alors le trésor royal, la façade orientale à droite, encadrée par la tour de la Taillerie et la tour de la Chapelle, et à gauche la façade méridionale, avec ses deux tours jumelées au centre. L'ensemble est entouré d'une enceinte ponctuée de trois tours et de deux bretèches, visibles ici. Sur la rive, des personnages conversent ou se promènent.

Le mois de décembre des Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c5bde-le-mois-de-decembre-des-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Le mois de décembre des Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois de décembre des Très Riches Heures du Duc de Berry. Pour le dernier mois de l'année, le peintre n'a pas retenu l'iconographie traditionnelle de la tuerie de cochon pour Noël pour préférer une scène de vénerie. Il s'agit plus précisément de la curée, au moment où l'un des chasseurs, à droite, achève de sonner l'hallali. Les chiens dépècent le sanglier. La scène se déroule au centre d'une forêt dont les arbres sont encore en feuilles. À l'horizon se dresse le château de Vincennes, achevé par Charles V, avec son donjon central et ses tours.

Le mois de juillet dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c559c-le-mois-de-juillet-dans-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Le mois de juillet dans les Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois de juillet dans les Très Riches Heures du Duc de Berry : les travaux du mois de juillet représentent la moisson et la tonte des moutons. Deux personnages fauchent les blés à l'aide d'un volant et d'une baguette. Un volant est une longue faucille ouverte dont le manche fait angle avec le plat de la lame. À l'aide de la baguette, ils dégagent un paquet de tiges qu'ils coupent en lançant le volant. Les moissonneurs avancent de l'extérieur de la parcelle en se dirigeant vers son centre en tournant. L'un d'entre eux porte une pierre à aiguiser à la ceinture. Deux autres personnages, dont une femme, coupent la laine des moutons à l'aide de forces. Exception faite des montagnes imaginaires, le paysage représente, au premier plan, la rivière Boivre se jetant dans le Clain, à proximité du palais comtal de Poitiers.

Le mois de juin dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c5470-le-mois-de-juin-dans-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Le mois de juin dans les Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois de juin dans les Très Riches Heures du Duc de Berry : illustration des travaux paysans avec une scène de fenaison. Tandis qu'au premier plan une femme râtelle du foin et qu'une autre le met en tas à l'aide d'une fourche, trois faucheurs forment des sillons au second plan à droite. D'autres personnages minuscules sont représentés dans une barque sur le fleuve, dans l'escalier menant à la poterne et dans l'escalier couvert à l'intérieur du palais. La scène se déroule en bordure de Seine, dans un champ situé à l'emplacement de l'hôtel de Nesle, résidence parisienne du duc de Berry. De l'autre côté du fleuve s'étend dans toute sa longueur le palais de la Cité, avec successivement les jardins du roi, la Salle sur l'eau, les trois tours Bonbec, d'Argent et César, puis la tour de l'Horloge. Derrière la galerie Saint-Louis au centre, les deux pignons de la Grande Salle, le Logis du roi et la tour Montgomery. À droite, la Sainte-Chapelle.

Le mois de Mai des Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c528d-le-mois-de-mai-des-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Le mois de Mai des Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois de Mai des Très Riches Heures du duc de Berry : Ce mois est illustré par la cavalcade traditionnelle du 1er mai : des jeunes gens vont à cheval, précédés de joueurs de trompettes. Ils partent en forêt chercher des rameaux qu'ils porteront sur la tête ou autour du cou. À cette occasion, les dames arborent une longue robe verte, comme c'est ici le cas de trois d'entre elles. Plusieurs personnages portent des feuillages dans leur coiffure. Les constructions de l'arrière-plan ont donné lieu à des interprétations divergentes. Il pourrait s'agir du palais de la Cité à Paris avec le Châtelet à gauche, la Conciergerie et la tour de l'Horloge.

Le mois de novembre des Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c5adc-le-mois-de-novembre-des-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Le mois de novembre des Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois de novembre des Très Riches Heures du Duc de Berry. La miniature représente une scène paysanne traditionnelle d'automne : la glandée. Un porcher, accompagné d'un molosse, fait paître un troupeau de porcs dans un bois de chênes. À l'aide d'un bâton qu'il jette, il frappe les branches pour en faire tomber les glands. Le porc, engraissé puis tué et salé, permettra de préparer l'hiver et de se nourrir toute l'année. On aperçoit à l'arrière-plan un château accroché aux rochers et une rivière qui serpente entre les montagnes bleuies.

Le mois de septembre dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c5895-le-mois-de-septembre-dans-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Le mois de septembre dans les Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois de septembre dans les Très Riches Heures du duc de Berry : septembre est illustré par les vendanges. Cinq personnages cueillent du raisin tandis qu'un homme et une femme, apparemment enceinte, se reposent. Les grappes sont déposées dans des paniers qui sont ensuite vidés dans des hottes fixées sur des mulets. Ces hottes sont elles-mêmes déversées dans des cuves chargées dans des charrettes tirées par des bœufs. Le second plan est entièrement occupé par le château de Saumur en Anjou, région déjà viticole à l'époque. Les tours sont coiffées de girouettes à fleurs de lys. À ses abords, une lice (palissade) est représentée avec sa barre centrale et son mur de treillage.

Les douze mois des Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c49d6-les-douze-mois-des-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Les douze mois des Très Riches Heures du Duc de Berry

Les douze mois des Très Riches Heures du Duc de Berry.

Mars dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c4de2-mars-dans-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Mars dans les Très Riches Heures du Duc de Berry

Le mois de Mars dans les Très Riches Heures du Duc de Berry : Au premier plan, un paysan laboure un champ à l'aide d'une charrue tirée par deux bœufs, l'homme les dirigeant à l'aide d'une longue gaule. Des vignerons taillent la vigne dans un enclos à gauche et labourent le sol à l'aide d'une houe pour aérer le sol : ce sont les premières façons de la vigne. Sur la droite, un homme se penche sur un sac, sans doute pour y puiser des graines qu'il va ensuite semer. Enfin, dans le fond, un berger emmène le chien qui garde son troupeau. À l'arrière-plan figure le château de Lusignan (Poitou), propriété du duc de Berry qui l'a fait moderniser. On voit à droite de l'image, au-dessus de la tour poitevine, un dragon ailé représentant la fée Mélusine.

Minuteur de cuisine. Source : http://data.abuledu.org/URI/524c2ef5-minuteur-de-cuisine

Minuteur de cuisine

Minuteur de cuisine réglé à 7 secondes.

Montre. Source : http://data.abuledu.org/URI/51546153-montre

Montre

Une montre est un instrument de mesure du temps qui se porte sur soi (au poignet, dans la poche ou suspendu).

Montre de douze heures. Source : http://data.abuledu.org/URI/502134b2-montre-de-douze-heures

Montre de douze heures

Photo de montre.

Montre de poignet. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d7c42b-montre-de-poignet

Montre de poignet

Montre-bracelet mécanique. Il est 1h47 ou 13h47.

Pendule traditionnelle à coucou. Source : http://data.abuledu.org/URI/573aa021-pendule-traditionnelle-a-coucou

Pendule traditionnelle à coucou

Pendule traditionnelle à coucou.

Plan de Rome. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c4bc9-plan-de-rome

Plan de Rome

Plan de Rome, Très riches heures du duc de Berry.

Prise de courant avec minuterie. Source : http://data.abuledu.org/URI/524c2f82-prise-de-courant-avec-minuterie

Prise de courant avec minuterie

Prise de courant avec minuterie.

Quelle heure est-il ?. Source : http://data.abuledu.org/URI/529916df-quelle-heure-est-il-

Quelle heure est-il ?

Quelle heure est-il ? Midi et 14h en même temps en Pologne.

Réveil digital à 4 heures. Source : http://data.abuledu.org/URI/503bb2af-reveil-digital-a-4-heures

Réveil digital à 4 heures

Photo d'un réveil électrique à affichage digital blanc : 4h du matin.

Semailles d'octobre des Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c5f96-semailles-d-octobre-des-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Semailles d'octobre des Très Riches Heures du Duc de Berry

Semailles d'octobre des Très Riches Heures du Duc de Berry. À droite, un homme sème à la volée. Des pies et des corneilles picorent les graines qui viennent d'être semées, à proximité d'un sac blanc et d'une gibecière. Derrière, un épouvantail en forme d'archer et des fils tendus, sur lesquels sont accrochés des plumes, sont destinés à éloigner les oiseaux. À gauche, un paysan à cheval passe la herse sur laquelle est posée une pierre qui permet aux dents de pénétrer plus profondément dans la terre. Il recouvre ainsi les grains qui viennent d'être semés. À l'arrière-plan, le peintre a représenté le Palais du Louvre. Du château au centre, on distingue, outre le donjon central qui accueillait alors le trésor royal, la façade orientale à droite, encadrée par la tour de la Taillerie et la tour de la Chapelle, et à gauche la façade méridionale, avec ses deux tours jumelées au centre. L'ensemble est entouré d'une enceinte ponctuée de trois tours et de deux bretèches, visibles ici. Sur la rive, des personnages conversent ou se promènent.

Voiture de course. Source : http://data.abuledu.org/URI/51604b8d-voiture-de-course

Voiture de course

Voiture de course Lotus Evora aux épreuves de qualification pour Le Petit Mans de 2011.