Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Brassicacées | Peinture | Aquarelles | Fleurs dans l'art | Jules Eudes (1856-1938) | Crucifères | Plantes | Flore | Aquarellistes | Botanique | Printemps | Plantes des jardins | Giroflées | Photographie | Radis (légumes) | Erysimum thalianum | Plantes de jardins | Radis (plantes) | Huiles végétales alimentaires | Jaune | ...
Crateva adansonii. Source : http://data.abuledu.org/URI/548a093d-crateva-adansonii

Crateva adansonii

Crateva adansonii, Forêt Classée de Gonsé, Burkina Faso, cultivé en Afrique pour ses fruits comestibles.

Aubriettes de jardin. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ad1e85-aubriettes

Aubriettes de jardin

Aubriettes de Jules Eudes (1856-1938), aquarelliste français qui signait ses œuvres JEUDES, dans : A. Guillaumin, "Les Fleurs de Jardins", tome I, Fleurs de Printemps, Paul Lechevalier, 1929. Aubrieta est un genre botanique qui regroupe environ 12 espèces de plantes à fleurs de la famille des brassicacées, originaires d'Europe et d'Asie centrale. Ce genre a été dédié par Michel Adanson au peintre et dessinateur Claude Aubriet (1665-1742). Les Aubrieta sont des plantes herbacées vivaces, parfois appelées "aubriettes" ou "aubriéties". En avril-mai, les fleurs d'environ 2 cm de diamètre font leur apparition. Ces fleurs se composent de 4 pétales et leur cœur forme une croix de couleur blanche ou jaune. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aubrieta

Colza. Source : http://data.abuledu.org/URI/506fed44-colza

Colza

Planche botanique N°28 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Colza (Brassica napus). est une plante annuelle à fleurs jaunes de la famille des Brassicacées, famille anciennement nommée Crucifères. Elle est largement cultivée pour la production d'huile alimentaire et d'agrocarburant. C'est, avec le tournesol et l'olivier, l'une des trois principales sources d'huile végétale alimentaire en Europe. Étymologie : colza vient du néerlandais koolzaad (littéralement graine de chou). Le colza est surtout cultivé dans la moitié nord de la France, sur 1,5 million d'hectares au total : 960 000 hectares pour les usages alimentaires, et 514 000 hectares pour les usages non-alimentaires (biodiesel et technique) en 2008. La teneur en huile des graines est d'environ 40 %, mais elle peut monter, selon les variétés, jusqu'à 45 %. Selon l’ingénieur J. Cordier, en 1823 « la Flandre est la contrée du monde où la culture des plantes oléagineuses et la fabrication de l’huile ont pris, depuis longtemps, le plus d’extension, et ont fait le plus de progrès. On compte autour de Lille, près de deux cents moulins à huile, appelés tordoirs, que le vent fait mouvoir et depuis 1814 on établit chaque année, des machines à vapeur destinées au même usage »

Deux variétés d'iberis de jardin. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ad7bb7-deux-varietes-d-iberis-de-jardin

Deux variétés d'iberis de jardin

Iberis sempervirens, Ibéris toujours vert et Iberis umbellata, Tabouret lilas, Jules Eudes (1856-1938), aquarelliste français qui signait ses œuvres JEUDES, dans : A. Guillaumin, "Les Fleurs de Jardins", tome I, Les fleurs de printemps, Paul Lechevalier, 1929. Le genre a donné son nom à la Piéride de l'Ibéride, papillon dont la chenille apprécie certaines espèces du genre. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Iberis

Erysimum de jardin. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ad5c52-erysimum-de-jardin

Erysimum de jardin

Erysimum, ou Velar, Jules Eudes (1856-1938), aquarelliste français qui signait ses œuvres JEUDES, dans : A. Guillaumin, "Les Fleurs de Jardins", tome I, Les fleurs de printemps, Paul Lechevalier, 1929.

Giroflée des murailles. Source : http://data.abuledu.org/URI/50970cbc-giroflee-des-murailles

Giroflée des murailles

Planche N°30 de l'Atlas des Plantes de France : Giroflée des murailles (Cheiranthus cheiri). Plante de la famille des Brassicacées assez commune en France, qui pousse sur les murs et dans les rocailles. Elle doit son nom de giroflée au fait que ses fleurs ont une odeur ressemblant à celle du clou de girofle. La giroflée fleurit très tôt au printemps, ce qui attire les abeilles et facilite ainsi la pollinisation des arbres fruitiers comme le pommier.

La légende de Guayota et du volcan Teide. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d18db8-la-legende-de-guayota-et-du-volcan-teide

La légende de Guayota et du volcan Teide

La légende du volcan Teide sur l'île de Tenerife (au premier plan Descurainia bourgaeana en fleurs) : Selon la légende Guayota avait enlevé Magec (dieu du soleil) et l'avait enfermé à l'intérieur du pic du Teide à Tenerife ; Achamán l'aurait sauvé et aurait enfermé à la place Guayota à l'intérieur du volcan. Depuis lors, le pic du Teide est la demeure de Guayota. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Guayota.

Moutarde des champs. Source : http://data.abuledu.org/URI/50702fd6-moutarde-des-champs

Moutarde des champs

Planche botanique N°27 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Moutarde des champs (Sinapis arvensis), placée souvent dans les mauvaises herbes (adventices), envahissant champs et jardins. Les jeunes plantes peuvent être consommées. Les graines une fois moulues peuvent donner une sorte de moutarde.

Radis cultivé. Source : http://data.abuledu.org/URI/5071d6f4-radis-cultive

Radis cultivé

Planche botanique N°26 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Radis cultivé (Raphanus sativus), du latin radix, radicis, « racine, raifort », du grec ῥαπυς, ῥαπυος, « rave, navet », dit « ravanet » en provençal. C'est une plante potagère bisannuelle, de la famille des Brassicacées, cultivée pour son hypocotyle charnu, consommé cru, comme légume. Le terme désigne aussi le légume. La partie comestible, une racine pivot à chair blanche, est la partie gonflée, souterraine, de la tige, au-dessus de la racine. La peau du radis peut être de différentes couleurs, dont la plus courante est le rouge. Certaines variétés peuvent être à peau rose, blanche, ou gris-blanc.