Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Art nouveau (décoration) | Décoration et ornement -- Art nouveau | Photographie | Art nouveau (architecture) | Peinture | Art nouveau | Nancy (Meurthe-et-Moselle) | Anton Seder (1850–1916) | Années 1890 | Façades | Architecture | Lithographies | Printemps | Vitraux civils | Paris (France) -- Boulevard Haussmann | Gravure | Symétrie (art) | Coupoles | Henri Privat-Livemont (1861-1936) | Latin (langue) | ...
Planche de crustacés decapoda en 1904. Source : http://data.abuledu.org/URI/535d2d1d-planche-de-crustaces-decapoda-en-1909

Planche de crustacés decapoda en 1904

Planche de décapodes, Ernst Haeckel (1834–1919), "Kunstformen der Natur" (1904), planche 86 : Parthenope horrida, Podophthalmus vigil, Pisa armata, Gonoplax rhomboides, Pisolambrus nitidus, Stenopus hispidus, Palaemon serratus, Albunea symnista, Lissa chiragra, Birgus latro. Les Decapoda (du grec deca = dix, et podos = pied) sont par définition des crustacés possédant 5 paires de pattes. Cet ordre comprend notamment quelques crustacés bien connus, tels que les galathées, les crabes, les crevettes, les écrevisses ou encore les homards et langoustes. Les Decapoda sont des animaux carnassiers. La plupart sont marins. Il en est un certain nombre qui vivent dans les eaux douces (écrevisse), et d'autres qui peuvent mener une existence terrestre, dans des endroits humides. Les décapodes ont ordinairement la tête et la région thoracique soudées en une masse commune, ou céphalothorax, revêtue d'une carapace solide et d'une grande résistance. Leur carapace est très calcifiée. Leurs appendices thoraciques comprennent trois paires de pattes-mâchoires, et seulement cinq paires de pattes locomotrices. De ces dernières est tiré le nom des décapodes. La formule appendiculaire est (2+1+2) + (3+5) + 6. C'est le type le mieux équilibré. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Decapoda

Planche de Cubomedusae en 1904. Source : http://data.abuledu.org/URI/535d2a39-planche-de-cubomedusae-en-1909

Planche de Cubomedusae en 1904

Planche de cubomedusae, Ernst Haeckel (1834–1919), "Kunstformen der Natur" (1904), planche 78 : Chirodropus palmatus,Chiropsalmus quadrigatus, Charybdea obeliscus, Charybdea murrayana, Procharybdis tetraptera, Tamoya prismatica. Le cubozoaire (Cubozoa), appelé aussi méduse-boîte est un invertébré de la classe des cnidaires qui se distingue des autres méduses par la forme de son ombrelle en forme de cube. La méduse-boîte est connue pour son venin extrêmement puissant produit aussi par certaines espèces : Chironex fleckeri, Carukia barnesi et Malo kingi qui sont parmi les créatures les plus venimeuses au monde. Les piqûres de ces espèces ainsi que quelques autres de cette classe sont extrêmement douloureuses et souvent mortelles pour les humains. À l'intérieur de l'ombrelle se trouve un volet ou « velarium » qui sert à concentrer et augmenter l'écoulement de l'eau expulsée par l'ombrelle. En conséquence, la méduse-boîte peut se déplacer plus rapidement que les autres méduses. Des vitesses jusqu'à six mètres par minute ont été enregistrées. Le système nerveux de la méduse-boîte est plus développé que celui des autres méduses. Elle possède notamment un anneau nerveux autour de la base de l'ombrelle qui coordonne ses mouvements de pulsations ; lors que d'autres méduses ont simplement un pigment oculaire, les méduses-boîtes sont uniques du fait de la possession de vrais yeux avec rétines, cornées et lentilles. Leurs yeux (en grappes) sont situés sur chacun des quatre côtés de leur ombrelle. Ceux-ci permettent de voir les points spécifiques de la lumière, plutôt que de simplement distinguer la lumière ou l'obscurité. Les méduses-boîtes ont aussi des yeux de type "inférieur", parce que les gros yeux (visuellement "forts") ne sont qu'un des quatre sous-ensembles. Au total elles ont 24 yeux. Une autre particularité intéressante est que la méduse-boîte a quelque chose dans son organisme que l'on peut considérer comme un cerveau. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cubozoa

Affiche publicitaire pour le papier à cigarettes. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e45230-affiche-publicitaire-pour-le-papier-a-cigarettes

Affiche publicitaire pour le papier à cigarettes

Affiche publicitaire pour la marque de papier à cigarettes "Job", 1896, par l'artiste tchèque Alfons Mucha (1860–1939). Les artistes s'exprimant dans le style Art nouveau, Alphonse Mucha, Jane Atché, Paul Jean Gervais, Edgard Maxence, parmi bien d'autres, ont illustré des publicités pour JOB. Ils ont ainsi participé à la série dite La Collection JOB. Cette série, à vocation autant publicitaire qu'artistique est une commande aux artistes de l'époque par Pierre Bardou, industriel et mécène, fils de Jean Bardou, à raison d'une à deux créations par an pendant plus de vingt ans. Elle fut déclinée en, au moins, 32 illustrations différentes, reproduites en divers formats, tant en France qu'à l'étranger, comme calendriers, cartes postales ou affiches . Le succès populaire fut immédiat, la Collection JOB est largement collectionnée depuis cette époque et encore aujourd'hui.

Allégorie de la ville de Bruxelles. Source : http://data.abuledu.org/URI/52a08fcb-allegorie-de-la-ville-de-bruxelles

Allégorie de la ville de Bruxelles

Institut Diderot, rue des Capucins 58, Bruxelles (Belgique). Ancienne école normale Emile André (1902). Architecte : Henri Jacobs. Préau : sgraffite de Henri Privat-Livemont (1861-1936), allégorie de la ville de Bruxelles.

Amibes eucaryotes. Source : http://data.abuledu.org/URI/52cdcf9c-amibes-eucaryotes

Amibes eucaryotes

Amibes eucaryotes (Phaeodaria). Planche 1 de "Formes artistiques de la Nature" (Kunstformen der Natur), 1904, livre de lithographies illustratives de sciences naturelles publié par le biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) dont les représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du XXe siècle, et notamment l'École de Nancy.

Ananas, maïs et poivrons. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fabc13-ananas-mais-et-poivrons

Ananas, maïs et poivrons

Lithogaphie de Anton Seder (1850-1916), Art Nouveau 1890 : Ananas, maïs, poivrons rouges et verts.

Bijoux et épingles à cheveux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fa9399-bijoux-et-epingles-a-cheveux

Bijoux et épingles à cheveux

Lithographie de Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau, 1890 : Bijoux et épingles à cheveux.

Buffet de style Art Nouveau. Source : http://data.abuledu.org/URI/53130f6a-buffet-de-style-art-nouveau

Buffet de style Art Nouveau

Eugène Vallin (Français, 1856-1922) : Salle à manger Masson, 1903-1906. Détail du buffet Art-Nouveau sculpté en acajou blond (cedro-cedrela). Musée de l'Ecole de Nancy.

Calmar Chiroteuthis veranyi. Source : http://data.abuledu.org/URI/52cd9f65-chiroteuthis-veranyi

Calmar Chiroteuthis veranyi

Planche 54 de "Formes artistiques de la Nature" (Kunstformen der Natur), 1904, livre de lithographies illustratives de sciences naturelles publié par le biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) dont les représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du XXe siècle, et notamment l'École de Nancy. Céphalopode : calmar (Chiroteuthis veranyi).

Céphalopodes. Source : http://data.abuledu.org/URI/52cd9c95-cephalopodes

Céphalopodes

Planche 54 de "Formes artistiques de la Nature" (Kunstformen der Natur), 1904, livre de lithographies illustratives de sciences naturelles publié par le biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) dont les représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du XXe siècle, et notamment l'École de Nancy. Cinq céphalopodes "Gamochonia, Trichterkraken". En partant d'en haut à gauche et dans le sens des aiguilles d'une montre : 1) Calmar bijou (Histioteuthis Rüppellii), 2) Calmar (Chiroteuthis Veranyi), 3) Pieuvre (Pinnoctopus cordiformis), 4) Octopode (Octopus granulatus), 5) Octopode commun (Octopus vulgaris).

Chapiteau du Printemps. Source : http://data.abuledu.org/URI/5171a6de-chapiteau-du-printemps

Chapiteau du Printemps

Chapiteau du Printems d'Haussmann, à Paris.

Chardons. Source : http://data.abuledu.org/URI/50facebb-chardons

Chardons

Lithographie par Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau 1890 : Chardons.

Chêne, glands et écureuils. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faa8d2-chene-glands-et-ecureuils

Chêne, glands et écureuils

Lithographie de Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau 1890 : Chêne.

Chouette en art nouveau. Source : http://data.abuledu.org/URI/52a08e89-chouette-en-art-nouveau

Chouette en art nouveau

Institut Diderot, rue des Capucins 58, Bruxelles (Belgique). Ancienne école normale Emile André (1902). Architecte: Henri Jacobs. Hall d'entrée : détail d'un graffite de Henri Privat-Livemont (1861-1936).

Clématites des haies. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faab5b-clematites-des-haies

Clématites des haies

Lithographie par Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau 1890, titre : Clématite des haies. La dénomination herbe aux gueux provient de l'utilisation de ses feuilles irritantes par les mendiants pour s'infliger volontairement des ulcères afin de susciter la pitié. Appelée "virgouène" en Berry. Son bois était fumé, d'où son nom de Bois de pipe. Cette liane est aussi utilisée dans la vannerie. La clématite des haies ou clématite vigne-blanche (Clematis vitalba L. ) est un arbuste de la famille des Renonculacées. Elle est parfois appelée aubavis, aubervigne, bois à fumer, bois de pipe, cranquillier, herbe aux gueux, vigne de Salomon ou viorne des pauvres.

Coq en style art nouveau. Source : http://data.abuledu.org/URI/52a08f20-coq-en-style-art-nouveau

Coq en style art nouveau

Institut Diderot, rue des Capucins 58, Bruxelles (Belgique). Ancienne école normale Emile André (1902). Architecte : Henri Jacobs. Hall d'entrée : détail d'un sgraffite de coq par Henri Privat-Livemont (1861-1936).

Coupole du Printemps. Source : http://data.abuledu.org/URI/51719fb7-coupole-du-printemps

Coupole du Printemps

Coupole du salon de thé du magasin du Printemps, Boulevard Haussmann à Paris. Le nouveau magasin est dominé par une coupole qui éclaire un grand hall de 42 mètres de hauteur, et comprend également un escalier central à quatre révolutions d'inspiration Art Nouveau. En 1905, un nouveau slogan apparaît dans les catalogues publicitaires : « Les magasins du Printemps sont les plus élégants de Paris. »

Coupole du Printemps. Source : http://data.abuledu.org/URI/5171a095-coupole-du-printemps

Coupole du Printemps

Coupole du Printemps, boulevard Haussmann à Paris. En 1907, Laguionie se lance à la construction d'un nouveau bâtiment qui, en 1908, ouvre déjà plusieurs de ses nouvelles galeries à l'angle des rues Caumartin et de Provence. Il est relié au magasin plus ancien par un sous-sol. C'est en avril 1910 qu'a lieu l'inauguration de ce qui est appelé les Nouveaux Magasins. À l'époque ils occupent environ la moitié de la surface des magasins actuels du Printemps Haussmann. Le style du nouveau bâtiment, coiffé d'une coupole et d'une terrasse, est assez proche de celui du magasin de Sédille pour conserver une certaine homogénéité. Mais une fois de plus, les innovations architecturales ne passent pas inaperçues : le nouveau hall octogonal est perçu comme audacieux, la ferronnerie des balcons et des rampes d'escalier est une réalisation de style art nouveau, l'éclairage du nouveau bâtiment étonne, et les trois nouveaux ascenseurs rapides émerveillent les visiteurs.

Coupole du Printemps à Paris. Source : http://data.abuledu.org/URI/5171aa41-coupole-du-printemps-a-paris

Coupole du Printemps à Paris

Coupole de la brasserie du Printemps Haussmann - Paris IXème arrondissement.

Décoration en fer forgé. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faa669-decoration-en-fer-forge

Décoration en fer forgé

Lithographie de Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau, 1890 : Fer forgé. Le fer forgé est une forme très pure de fer destiné au commerce, qui se caractérise par une faible teneur en carbone. Il est dur, malléable et peut être aisément mélangé à d'autres métaux. Il est cependant trop peu résistant pour la confection de lames et d'épées. Le fer forgé est utilisé depuis des milliers d'années, et représente le "fer" standard tel qu'on le connaît en histoire. De façon traditionnelle, le fer forgé était obtenu à partir du minerai de fer qui était chauffé à blanc dans une forge. Par la suite, on le martelait afin d'éliminer les scories contenues dans le minerai. Les procédés industriels du XIXe siècle ont permis de produire du fer forgé en grande quantité ce qui a permis d'étendre son utilisation à de grandes structures.

Descente vers la place Stanislas à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819c74b-descente-vers-la-place-stanislas-a-nancy

Descente vers la place Stanislas à Nancy

Descente vers la place Stanislas à Nancy-54.

Deux chouettes sur des branches de pin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faac63-deux-chouettes-sur-des-branches-de-pin

Deux chouettes sur des branches de pin

Lithographie de Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau 1890 : Deux chouettes dans un pin, une nuit de pleine lune.

Deux cygnes. Source : http://data.abuledu.org/URI/50de3643-deux-cygnes

Deux cygnes

Deux cygnes, décor de papier peint, 1875, par Walter Crane (1845-1915), peintre anglais du mouvement de l'Art Nouveau.

Entrée d'immeuble parisien de style art nouveau en 1905. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e7e5d3-entree-d-immeuble-parisien-de-style-art-nouveau-en-1905

Entrée d'immeuble parisien de style art nouveau en 1905

Immeuble en coin, rue de l'église et de la place Etienne Pernet n°24 (Paris 15e arrond.) - Art Nouveau 19O5 - architecte Alfred Wagon - Détail, la porte d'entrée au n°24.

Escargot, rouge-gorge et lézard. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fac02e-escargot-rouge-gorge-et-lezard

Escargot, rouge-gorge et lézard

Lithographie par Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau 1890 : Rouge-gorge, escargot et lézard.

Ex libris avec deux cornes d'abondance. Source : http://data.abuledu.org/URI/573d31a3-ex-libris-avec-deux-cornes-d-abondance

Ex libris avec deux cornes d'abondance

Ex libris de Jaroslav Jarousek en 1900 ; 142 x 100 mm, par Vratislav H. Brunner (1886-1928).

Exposition Louis-Comfort Tiffany à Paris en 2009. Source : http://data.abuledu.org/URI/551be125-exposition-louis-comfort-tiffany-a-paris-en-2009

Exposition Louis-Comfort Tiffany à Paris en 2009

Exposition Louis-Comfort Tiffany à Paris en 2009, Musée du Luxembourg, no 19 rue de Vaugirard, VIe arrondissement, Paris.

Façade art nouveau à Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5826faca-facade-art-nouveau-a-bordeaux

Façade art nouveau à Bordeaux

Hôtel particulier à Bordeaux, façade art nouveau de l'ancienne trésorerie générale, 5 rue Guillaume Brochon.

Façade art nouveau à Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/582700fb-facade-art-nouveau-a-bordeaux

Façade art nouveau à Bordeaux

Hôtel particulier à Bordeaux, façade art nouveau de l'ancienne trésorerie générale, 5 rue Guillaume Brochon : architecte Jean-Michel Jelineau.

Façade art nouveau à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/58191415-facade-art-nouveau-a-nancy

Façade art nouveau à Nancy

Façade art nouveau, quartier de la gare, à Nancy-54.

Façade art nouveau à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/58191480-facade-art-nouveau-a-nancy

Façade art nouveau à Nancy

Façade art nouveau, quartier de la gare, à Nancy-54.

Façade art nouveau à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/581914b6-facade-art-nouveau-a-nancy

Façade art nouveau à Nancy

Façade art nouveau, quartier de la gare, à Nancy-54.

Façade art nouveau à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819c609-facade-art-nouveau-a-nancy

Façade art nouveau à Nancy

Façade art nouveau à Nancy : véranda.

Façade art nouveau à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819c635-facade-art-nouveau-a-nancy

Façade art nouveau à Nancy

Façade art nouveau à Nancy : véranda.

Façade art nouveau à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819c667-facade-art-nouveau-a-nancy

Façade art nouveau à Nancy

Façade art nouveau à Nancy.

Façade art nouveau à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819c6e5-facade-art-nouveau-a-nancy

Façade art nouveau à Nancy

Façade art nouveau à Nancy-54 : entrée couverte.

Façade Art nouveau à Paris en 1905. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e7e652-facade-art-nouveau-a-paris-en-1905

Façade Art nouveau à Paris en 1905

Immeuble en coin, rue de l'église et de la place Etienne Pernet n°24 (Paris 15e arrond.) - Art Nouveau 19O5 - architecte Alfred Wagon - Détail coin en rotonde des étages supérieurs.

Façade art nouveau de la CCI à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819bcd6-facade-art-nouveau-de-la-cci-a-nancy

Façade art nouveau de la CCI à Nancy

Chambre de Commerce et d'Industrie de Meurthe-et-Moselle à Nancy-54.

Façade art nouveau de la CCSI à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819bc07-facade-art-nouveau-de-la-ccsi-a-nancy

Façade art nouveau de la CCSI à Nancy

Chambre de Commerce et Société industrielle de l'Est, 40, rue Henri Poincaré, à Nancy-54, 1908 : Marchal & Toussaint, Gruber et Majorelle.

Façade art nouveau de la CCSI à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819bc2c-facade-art-nouveau-de-la-ccsi-a-nancy

Façade art nouveau de la CCSI à Nancy

Chambre de Commerce et Société industrielle de l'Est, 40, rue Henri Poincaré, à Nancy-54, 1908 : Marchal & Toussaint, Gruber et Majorelle.

Façade art nouveau de la CCSI à Nancy. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819bc55-facade-art-nouveau-de-la-ccsi-a-nancy

Façade art nouveau de la CCSI à Nancy

Chambre de Commerce et Société industrielle de l'Est, 40, rue Henri Poincaré, à Nancy-54, 1908 : Marchal & Toussaint, Gruber et Majorelle.

Façade du Printemps de nuit. Source : http://data.abuledu.org/URI/5171a20a-facade-du-printemps-de-nuit

Façade du Printemps de nuit

Façade du Printemps de nuit, Boulevard Haussmann à Paris.

Faisan et corne d'abondance. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fab9e7-faisan-et-corne-d-abondance

Faisan et corne d'abondance

Lithographie de Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau 1890 : Faisan et corne d'abondance. Le paon et le faisan sont un des motifs utilisés dans l'Art nouveau à l'instar d'Aubrey Beardsley. Dans les années soixante, ce matériel sera réutilisé par les graphistes de la mouvance psychédélique. La corne d'abondance (cornu copiae en latin) est un objet mythologique en forme de coquille de triton utilisé par Ploutos, le dieu grec de la richesse et de l'abondance. Métaphoriquement, la corne d'abondance est synonyme de source inépuisable de bienfaits.

Feuilles de palmier : PALMAE. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fab0de-feuilles-de-palmier-palmae

Feuilles de palmier : PALMAE

Lithographie de Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau 1890, Feuilles de palmier. Les palmes, en botanique, sont les feuilles du palmier, elles sont d’une très grande diversité en forme et en taille. Sur le palmier, la croissance se fait en général par un unique bourgeon terminal, qui ne se divise pas, l’axe principal ne se ramifie donc pas, d’où l’absence de branche et un tronc qui n’est dichotomique que dans de très rares cas. Pour simplifier voici les quatre types principaux de forme que les feuilles adoptent : Les feuilles palmées, avec une forme en éventail, ou disposées comme les doigts de la main ; Les feuilles pennées en forme de plume, ou de peigne (on retrouve cette forme sur le cocotier entre autres) ; Les feuilles costapalmées, dont la construction est intermédiaire entre les deux types précédents, d’un aspect général en éventail on trouve un axe central sur la structure ; Les feuilles bipennées, qui sont pennées selon l’axe principal, mais de même sur les axes secondaires, ce type de feuille n’existe que dans le genre Caryota. En forme de queue de poisson, ces feuilles ont un aspect déstructuré assez particulier. Les folioles sont larges, en forme de triangle, et sembles déchirées à leurs extrémités. Le nom vernaculaire du genre est le palmier céleri.

Fruits et fleurs de citronniers. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fac891-fruits-et-fleurs-de-citronniers

Fruits et fleurs de citronniers

Lithogaphie de Anton Seder (1850-1916), Art Nouveau 1890 : Fruits et fleurs de citronniers. Un petit grec assis pèle un citron.

Gobelet en étain. Source : http://data.abuledu.org/URI/51279d7e-gobelet-en-etain

Gobelet en étain

Gobelet en étain "ART NOUVEAU" signé Jules BRATEAU (1844-1923), 4 décors différents, hauteur : 143 mm, diamètre : 77 mm, poids : 419 grs, vers 1900.

Grand hôtel sur la place Stanislas à Nancy en octobre. Source : http://data.abuledu.org/URI/5819c99a-grand-hotel-sur-la-place-stanislas-a-nancy-en-octobre
Houx et gui. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fa9488-houx-et-gui

Houx et gui

Lithographie de Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau, 1890 : Houx et gui.

La bibliothèque de Pierrot. Source : http://data.abuledu.org/URI/5102fdb1-la-bibliotheque-de-pierrot

La bibliothèque de Pierrot

Couverture de "La bibliothèque de Pierrot", 1896, par Aubrey Beardsley (1872-1898).

La coupole du Printemps. Source : http://data.abuledu.org/URI/5171a151-la-coupole-du-printemps

La coupole du Printemps

La coupole du Printemps, salle du restaurant, boulevard Haussmann à Paris.

Lampe Daum de style Art Nouveau. Source : http://data.abuledu.org/URI/535962ae-lampe-daum-de-style-art-nouveau

Lampe Daum de style Art Nouveau

Lampe en pâte de verre des frères Daum, de style Art Nouveau : arbres nus et sol enneigé. Birmingham Museum of Art.

Laurier grimpant avec fruits : LAURUS. Source : http://data.abuledu.org/URI/50facb70-laurier-grimpant-avec-fruits-laurus

Laurier grimpant avec fruits : LAURUS

Lithographie de Anton Seder (1850–1916), Art Nouveau 1890 : Laurier grimpant.