Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Dessins et plans | Gravure | Peinture | Histoire | Guerre de Cent ans (1337-1453) -- Campagnes et batailles -- France | Grande-Bretagne (Georges VI) (1936-1952) | Vingtième siècle | Canada | Philosophes grecs | Recherches sur les plantes - Théophraste (0372?-0287? av. J.-C.) | Botanistes | Aristotélisme | Aristote (0384-0322 av. J.-C.) | Platon (0427?-0348? av. J.-C.) | Théophraste (0372?-0287? av. J.-C.) | Querelles | Relations conjugales | Lion | Licornes | ...
5 cents en laiton du Canada avec castor. Source : http://data.abuledu.org/URI/51156ad8-5-cents-en-laiton-du-canada-avec-castor

5 cents en laiton du Canada avec castor

Épreuve en laiton d'une monnaie de 5 cents. Diamètre : 21,21mm Axe des coins : 6h. Poids : 4,88g. Tranche : lisse. Titulature avers : GEORGIVS VI D : G : REX ET IND : IMP :. Description avers : Tête de George VI à gauche ; initiales des graveurs sous le buste. Titulature revers : 5 CENTS /CANADA / 1937 . Description revers : Castor à gauche ; initiales K.G du graveur à gauche. Le castor a une valeur économique et symbolique très importante au Canada parce qu'il est associé à l'histoire du développement du pays, en particulier au commerce des fourrures à l'époque coloniale (à cette époque les peaux de castor canadien se vendaient très cher en Europe où le castor européen avait été pourchassé jusqu'à la limite de l'extinction). La Compagnie de la Baie d'Hudson a ainsi fondé sa prospérité sur la trappe du castor. Cet animal, reconnu comme animal patient et travailleur, figure sur plusieurs timbres et pièces de monnaie. Il a été confirmé comme emblème officiel du Canada le 24 mars 1975, lorsqu'une « loi portant reconnaissance du castor (castor canadensis) comme symbole de la souveraineté du Canada » reçut la sanction royale. Aujourd'hui, grâce aux techniques de préservation de la faune, le castor, le plus gros rongeur du Canada, survit et prospère à nouveau dans une grande partie du pays.

Anémone coronaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b524c9-anemone-coronaire

Anémone coronaire

D'après les aquarelles de J. Eudes (Société Linéenne de Caen) dans : A. Guillaumin, ''Les Fleurs de Jardins'', tome I : ''Les Fleurs de Printemps, Paul Lechevalier, 1929. L'Anémone coronaire ou Anémone couronnée (Anemone coronaria) est une plante de la famille des Ranonculacées répandues sur les pelouses, champs, oliveraies, vignes ou cultures à l’abandon des zones basophiles méditerranéennes. Il existe deux types d'anémone couronnée : l'anémone de Caen à fleur unique et l'anémone "St. Brigid'" à fleur double. L'anémone couronnée est également appelée anémone coronaire, anémone des fleuristes ou anémone cultivée. En France, l'anémone couronnée est protégée sur l'ensemble du territoire par l'arrêté du 20 janvier 1982, modifié par l'arrêté du 31 août 1995. Dès le IVe siècle avant notre ère, Théophraste (-372, -288) signalait la floraison précoce de « l'anémone dite « des prairies » [A. coronaria L. et A. pavonina Lam] avec le glaïeul, une jacinthe et presque toutes les autres fleurs de montagnes dont il est fait usage » (Recherche sur les plantes, livre VI).

Animaux radiés foraminifères en 1866. Source : http://data.abuledu.org/URI/59447cec-animaux-radies-foraminiferes-en-1866

Animaux radiés foraminifères en 1866

Alfred Moquin-Tandon, alias Alfred Frédol, "Le monde de la mer" en 1866 : Planche VI, Animaux radiés. Acanlhostaurus purpurascens, Amphilonche anomala, Arachnocorys circumtexta, Diploconus fasces, Dorataspis, Dycliosoma, Sphacrozoum ilalicum.

Arbre généalogique de Charles V. Source : http://data.abuledu.org/URI/5070920c-arbre-genealogique-de-charles-v

Arbre généalogique de Charles V

Généalogie simplifiée de Charles V. Six de ses enfants sont morts en bas age et Charles VI a sombré dans la folie : ses liens de consanguinité avec sa femme Jeanne de Bourbon sont peut être en cause. Apparaissent aussi les autres prétendants à la couronne de France (Charles de Navarre et Edouard III).

Basse de viole en 1759. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b1bf1c-basse-de-viole-en-1759

Basse de viole en 1759

Madame Henriette de France (fille de Louis XV) jouant la basse de viole, 1759, par Jean-Marc Nattier (1685-1766). La viole de gambe (dérivant du "rebab", introduit en Espagne par les Maures vers le VIIIe siècle) connaît son heure de gloire en Italie depuis que le noble valencien Roderic de Borja (devenu Rodrigo Borgia en Italie), futur Alexandre VI, amena de nombreux violistes à Rome. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Violoncelle

Bataille de l'écluse. Source : http://data.abuledu.org/URI/5060f020-bataille-de-l-ecluse

Bataille de l'écluse

Chroniques du XIVe siècle de Jean Froissart (miniature de la bataille dans le manuscrit). Le 24 juin 1340, lors de la bataille navale de L'Écluse (Sluis en Flandre zélandaise), le roi anglais Édouard III, prétendant à la couronne de France, anéantit la flotte de son rival, le roi de France Philippe VI de Valois, devant l'estuaire du Zwin, ce bras de mer (de nos jours ensablé) qui mène à Bruges. C'est la première bataille d'importance de la guerre de Cent Ans.

Château médiéval de Carrouges (Orne, Basse-Normandie) du XIVe siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bc53d7-chateau-medieval-de-carrouges-orne-basse-normandie-du-xive-siecle

Château médiéval de Carrouges (Orne, Basse-Normandie) du XIVe siècle

D’abord oppidum défensif (place forte en hauteur) situé à la frontière méridionale du duché normand de Guillaume le Conquérant, vainement assiégé par les Plantagenêt en 1136, et détruit au début de la Guerre de Cent Ans, il fut reconstruit dans la vallée au milieu des étangs entre Maine et Normandie par les Seigneurs de Carrouges, qui se le virent confisquer pour insurrection par le roi d’Angleterre. Jean de Carrouges (IV), à l’origine du château dont subsiste le donjon, était chambellan du comte Pierre II d'Alençon et devint chevalier d’honneur du roi Charles VI à la suite d'un duel judiciaire où il avait mis en jeu sa vie pour sauver son honneur et celui de son épouse Marguerite de Thibouville qui avait été violée pendant son absence. Lui et ses hoirs (héritiers) seront aux côtés des rois de France pendant la durée de la Guerre de Cent Ans et contribueront à bouter les Anglais hors du royaume au prix de leur vie. Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Carrouges

Don Quichotte - 06. Source : http://data.abuledu.org/URI/55586d34-don-quichotte-06

Don Quichotte - 06

Planche VI des illustrations de Gustave Doré, 1863, pour Miguel de Cervantes "Don Quixote": La bataille de Don Quichotte contre les "géants", les moulins à vent. L'aile emporte après elle le cheval Rossinante et le chevalier.

Drapeau de Malte. Source : http://data.abuledu.org/URI/537a2795-drapeau-de-malte

Drapeau de Malte

Le drapeau de Malte est officiellement adopté en même temps que la constitution maltaise le 21 septembre 1964, jour de l'indépendance. La Constitution maltaise stipule que le drapeau national de Malte consiste en deux bandes verticales d'égale largeur (blanc à la hampe et rouge au vent), avec une représentation de la George Cross, bordée de rouge, dans le canton supérieur gauche de la bande blanche. La largeur du drapeau est 1,5 fois sa hauteur, la croix s'inscrit dans un carré de côté égal au 5/18 de la hauteur du drapeau centré au 1/8 de la largeur du drapeau. La Croix de Georges (George Cross) a été créée par le roi britannique George VI le 24 septembre 1940, afin de pouvoir récompenser les actes de courage et de bravoure des civils (... acts of the greatest heroism or of the most conspicuous courage in circumstances of extreme danger). Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_Malte

Écluse de Beaucaire sur le Rhône. Source : http://data.abuledu.org/URI/5277a70d-ecluse-de-beaucaire-sur-le-rhone

Écluse de Beaucaire sur le Rhône

Compagnie nationale du Rhône, aménagement de Vallabrègues et centrale hydroélectrique et écluse de Beaucaire.

Forteresse en terre crue de Bam. Source : http://data.abuledu.org/URI/58f545a9-forteresse-en-terre-crue-de-bam

Forteresse en terre crue de Bam

Vue de Arg-e Bam, la citadelle de Bam, entièrement en terre crue, patrimoine de l'UNESCO, province de Kermán, sur la route de la soie (VI-IV° siècles avant J-C.). Détruite par le tremblement de terre de 2003 qui fit plus de 26.000 victimes.

Inscription latine au Colisée. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b57249-inscription-latine-au-colisee

Inscription latine au Colisée

Inscription du 5ème siècle avant J.-C. pour le Consul romain Decius Marius Venantius Basilius, au Colisée à Rome. Source : Corpus Inscriptionum Latinarum VI 1716 c, VI 32094 c.

L'île de Tombelaine depuis le Mont Saint-Michel. Source : http://data.abuledu.org/URI/5357c400-tombelaine

L'île de Tombelaine depuis le Mont Saint-Michel

Tombelaine est un îlot granitique situé dans la baie du mont Saint-Michel, sur la rive droite du chenal de la Sée, à quelques kilomètres au nord du mont Saint-Michel. L'important marnage (plus de 10 mètres) de la baie permet à cet îlot d'être atteint à pied sec par basse mer (3,5 km depuis la côte du Cotentin au nord-est). L'îlot culmine à 45 mètres. Ses dimensions sont de 250 mètres de long pour 150 de large, avec une superficie de 0.40 km2. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tombelaine

La chaudière des sept villes. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f46961-la-chaudiere-des-sept-villes

La chaudière des sept villes

L'île de Sao Miguel (Açores), La chaudière des sept villes, LAS DAS SETE CIDADES (Élisée Reclus, 1887 ed.), Dessin de Taylor, d'après une photographie de Raposo. Source : "Nouvelle géographie universelle ; la terre et les hommes" (1876), livre XII. Table des matières : I. L'Europe méridionale.--II. La France.--III. L'Europe centrale.--IV. L'Europe du nod-ouest.--V. L'Europe scandinave et russe.--VI. L'Asie russe.--VII. L'Asie orientale.--VIII. L'Inde et l'Indo-Chine.--IX. L'Asie antérieure.--X. L'Afrique septentrionale-1 --XI. L'Afrique septentrionale-2 --XII. L'Afrique occidentale.--XIII. L'Afrique méridionale.--XIV. Océan et terres océaniques.--XV. Amérique boréale.--XVI. Les Etats-Unis.--XVII. Indes occidentales.--XVIII. Amérique du Sud: les régions andines.--XIX. Amérique du Sud : L'Amazonie et La Plata.

La fable du soleil et des grenouilles en 1855. Source : http://data.abuledu.org/URI/5351bba2-la-fable-du-soleil-et-des-grenouilles-en-1855

La fable du soleil et des grenouilles en 1855

Fable de La Fontaine "Le soleil et les grenouilles" illustrée par Grandville, livre VI, 1855.

Le botaniste grec Théophraste. Source : http://data.abuledu.org/URI/50983a41-le-botaniste-grec-theophraste

Le botaniste grec Théophraste

Théophraste, botaniste et philosophe grec, Jardin botanique de Palerme. Théophraste (en grec ancien Θεόφραστος / Théophrastos), est un philosophe grec né vers 371 av. J.-C. à Erèse (Lesbos) et mort vers 287 av. J.-C. à Athènes. Élève d'Aristote, il fut le premier scholarque du Lycée, de 322 à 288 av. J.-C. Un grand nombre d’observations personnelles ou vérifiées dans l’Histoire impliquent l’emploi de la même méthode : par exemple, Théophraste distingue les plantes d’après leurs parties, leurs accidents, leurs naissances, leurs manières de vivre, leurs usages. Dans "Recherches sur les plantes et Causes des plantes" il explique les différences d’après les principes d’Aristote ; il y a dans les deux ouvrages l’affirmation, implicite et explicite, que la nature est soumise à des lois régulières. Théophraste, dans le livre VI des Causes des Plantes, fait à peu près la même division des saveurs que Platon : la douce, l'acide, l'aigre, l'austère, la salée, l'acre, et l’amère.

Le grand moyen en 1898. Source : http://data.abuledu.org/URI/55192d67-le-grand-moyen-en-1898

Le grand moyen en 1898

Le grand moyen en 1898, par Félix Vallotton (1865-1925).

Le lion et la licorne de Hampton Court. Source : http://data.abuledu.org/URI/5102f488-le-lion-et-la-licorne-de-hampton-court

Le lion et la licorne de Hampton Court

Le lion britannique à gauche et la licorne écossaise à droite, à l'entrée de Hampton Court. Lorsque Jacques VI d’Écosse hérite du trône d’Angleterre (et en même temps du trône irlandais) en 1603, il adopte un blason combinant les armes royales de chacun des royaumes pour en faire les Armes royales du Royaume-Uni.

Le poète Fortunat. Source : http://data.abuledu.org/URI/50733431-le-poete-fortunat

Le poète Fortunat

Venance Fortunat lisant ses poèmes à Radegonde VI, Lawrence Alma-Tadema (1862). Venantius Honorius Clementianus Fortunat ou Venance Fortunat, né vers 530 à Valdobbiadene près de Trévise, mort en 609 à Poitiers, est un poète chrétien du VIe siècle. À la fin de sa vie Fortunat s’attache à Radegonde, veuve de Clotaire Ier qui l’engage à se fixer à Poitiers où cette princesse a fondé l'Abbaye Sainte-Croix de Poitiers. En 576, le poète y est ordonné prêtre. Vers l’an 600, il est consacré évêque de Poitiers. Il meurt en l’an 609.

Les 14 régions de Rome. Source : http://data.abuledu.org/URI/5043cdd9-les-14-regions-de-rome

Les 14 régions de Rome

Plan de Rome avec la première des 14 régions d'Auguste : I - Porte Capène, II - Mont Caelius, III - Isis et Sérapis, IV - Temple de la Paix, V - Esquilin, VI - Alta Semita, VII - Via Lata, VIII - Forum romain, IX - Cirque Flaminius, X - Palatin, XI - Cirque Maxime, XII - Bains publics, XIII - Aventin, XIV - Transtiberim.

Les mains dans les poches. Source : http://data.abuledu.org/URI/53aa6c52-les-mains-dans-les-poches

Les mains dans les poches

Statue du poète hongrois Miklós Radnóti, les mains dans les poches, par le sculpteur hongrois Imre Varga (2009), rue Nagymező, Budapest District VI.

Pièce canadienne avec rameau d'érable. Source : http://data.abuledu.org/URI/51157023-piece-canadienne-avec-rameau-d-erable

Pièce canadienne avec rameau d'érable

Monnaie canadienne en laiton, Diamètre : 19,11mm ; Axe des coins : 6h. Poids : 3,12g. Tranche : lisse ; Titulature avers : GEORGIVS VI D : G : REX ET IND : IMP :. Description avers : Tête de George VI à gauche ; initiales des graveurs sous le buste. Titulature revers : CANADA / 1937 / K.G / 1 CENT ; Description revers : Rameau d’érable. Entre 1876 et 1901, toutes les pièces de monnaie canadienne portaient sur leur design une ou plusieurs feuilles d’érable sous forme de couronne. Aujourd’hui, seules les pièces de 5 cents conservent ce symbole reconnu internationalement. D’ailleurs, depuis 1937, le revers de la pièce de 1 cent canadien, dessiné par G.E. Kruger-Gray (K.G.), n’a presque pas changé. À partir de 1979, la Monnaie royale canadienne frappe la Feuille d'érable en or, la pièce d'or officielle du Canada.

Plan du château de Brie-Comte-Robert. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b0f5bf-plan-du-chateau-de-brie-comte-robert

Plan du château de Brie-Comte-Robert

Plan annoté du château de Brie-Comte-Robert, en France. 1 : Tour Saint-Jean, 2 : Tours rondes, 3 : Tour Sud-Est, 4 : Tour Nord-Ouest, 5 : Tour de Brie, 6 : Cour du château, 7 : Bâtiments des communs, 8-10-11-12 : Logis seigneurial, 9 : Grande salle. Le château est construit à la fin du XIIe siècle, alors que Robert Ier de Dreux, frère du roi Louis VII, est seigneur de Brie. Le château est situé sur l'ancien domaine de Braia, propriété des évêques de Paris ; le roi Louis VI achète une partie du domaine, en 1137, pour son fils Robert Ier, qui devient ainsi le premier seigneur de Brie-Comte-Robert.

Portrait d'Alessandro Volta. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c26c2b-portrait-d-alessandro-volta

Portrait d'Alessandro Volta

Portrait d'Alessandro Giuseppe Antonio Anastasio Volta (1745-1827). Alessandro Volta fait ses études à Rome, et devient professeur de physique à l'école royale de Côme en 1774 ; il y met au point l'électrophore, première machine électrique à influence. Il étudie par ailleurs la composition du gaz des marais et isole, en 1778, le méthane. De 1780 à 1783, il visite la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Angleterre et collabore avec Antoine Lavoisier et Pierre-Simon de Laplace à une étude de l'électricité atmosphérique. Au début de l'année 1800, Volta publie dans une lettre en français datée du 20 mars au président de la Royal Society l'invention de la pile voltaïque qu'il a mise au point le 17 mars 1800. Le 7 novembre 1801, Volta présente sa pile devant l'Institut de France et y énonce la loi des tensions, ainsi que la valeur des tensions de contact des métaux classés par ordre d'électropositivité décroissante, du zinc à l'argent. Napoléon Bonaparte, qui assiste à cette séance, lui fait décerner une médaille d'or, lui accorde une pension et, le nomme comte et sénateur du Royaume d'Italie (1805-1814). L'étude de l'électricité fut toujours sa passion et, encore jeune étudiant, il écrivit un poème directement en latin, De vi attractiva ignis electrici ac phaenomenis inde pendentibus, sur ce phénomène fascinant et nouveau. C'est son premier écrit scientifique.

Températures du 12 août 2003 en France. Source : http://data.abuledu.org/URI/52372fda-temperatures-du-12-aout-2003-en-france

Températures du 12 août 2003 en France

Températures maximales le 12 août 2003 (le plus chaud de l'année) en France.