Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Peinture | Art médiéval | Tacuini sanitatis - al-Muẖtār ibn al-Ḥasan ibn ʿAbdūn ibn Saʿdūn Ibn Buṭlān (10..-1066?) | Yuwānīs Ibn Buṭlān (10..-1066?) | Auteurs arabes | Photographie | Seizième siècle | Bestiaires | Créatures fabuleuses | Animaux -- Dans l'art | Animaux -- Création artistique | Lettrines | Voiles (marine) | Vents | Lettres (alphabet) | Vents -- Vitesse | Extrados | Rome | Servantes (personnages) | ...
Alphabet du XVIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e7616d-alphabet-du-xvieme-siecle

Alphabet du XVIème siècle

Alphabet du XVIème siècle (manquent le J, O, W, X et Z). A : Tête d'oiseau et deux serpents, B : Roi et diable, C : Oiseau chevauchant un sanglier sauvage, D : Plante, E : Dragon, F : Oiseau et fleur, G : Chien, H : Marcheur, I : Chien ailé et lézard, K : Masques grotesques, L : Flûtiste portant un chapeau en forme d'oiseau, M : Lion et chardon, N : Poisson en habit de roi, P : Pélican, Q : Oiseau ou dragon, R : Masques et grimaces, S : Lézard en habit de roi, T : Deux griffons, V : Fou du roi, U : Soleil, Y : Petits animaux et plantes. Source : F. Delamotte, “Ornamental Alphabets, Ancient and Mediæval” (1879).

Apollon et le corbeau. Source : http://data.abuledu.org/URI/521a8df0-apollon-et-le-corbeau

Apollon et le corbeau

Apollon portant une couronne de laurier ou de myrte, un péplos blanc, un himation rouge et une paire de sandales est assis sur un diphros aux pieds de lion. Il tient une cithare dans la senestre et verse une libation de la dextre. Face à lui un oiseau noir identifié à un pigeon, un choucas, une corneille (allusion possible à sa liaison avec Coronis) ou un corbeau (oiseau aux pouvoirs mantiques). Médaillon d'un kylix attique à fond blanc d'attribution incertaine (Peintre de Pistoxénos, Peintre de Berlin ou Onésimos ?), v. 460 av. J.-C. D. 18 cm. Provenance : une tombe à Delphes, vraisemblablement celle d'un prêtre. Musée archéologique de Delphes, Inv. 8140, salle XII. D'après la mythologie grecque, Apollon aurait transformé le plumage blanc de l'oiseau à qui il avait confié la garde de Coronis pour le punir de sa négligence.

Approvisionnement en eau douce au Moyen Age. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c8bd10-approvisionnement-en-eau-douce-au-moyen-age

Approvisionnement en eau douce au Moyen Age

Approvisionnement en eau douce au Moyen Age : source aménagée à gauche, transport dans des seaux en bois cerclés de fer portés à l'épaule avec un balancier. Source : Le Tacuinum sanitatis, manuel médiéval sur la santé, basé sur le Taqwin al‑sihha تقوين الصحة (Tableaux de santé), un traité médical arabe écrit par Ibn Butlan (v. 1001-1066), médecin irakien. Ses travaux traitent de l'hygiène, de la diététique et de l'exercice physique. Il a souligné les avantages d'une prise en compte attentive du bien-être physique et mental de la personne.

Armoiries du Canada. Source : http://data.abuledu.org/URI/5379a4a2-armoiries-du-canada

Armoiries du Canada

Les armoiries du Canada furent ordonnées par le roi George V le 21 novembre 1921 et modifiées deux fois dans le cours du 20e siècle. Elles sont inspirées des armoiries du Royaume-Uni. L'écu est divisé en cinq champs. Le premier, en haut et à dextre (à gauche de l'observateur), porte les trois léopards d'Angleterre ; le deuxième porte le lion et le trescheur écossais ; et le troisième la harpe d'Irlande. Le quatrième quartier d'azur porte les trois fleurs de lys d'or, de l'écu de France. Le cinquième champ occupe la champagne c'est-à-dire la fasce d'en bas : une tige de trois feuilles d'érable rouge. Le ruban porte la devise "Desiderantes meliorem patriam"= Désireux d'une patrie meilleure. Heaume royal, soit un casque en or barrée, montré de face. Il est entouré d'un lambrequin rouge et blanc, les couleurs officielles du Canada. Le cimier est formé d'un lion d'or couronné qui porte une feuille d'érable dans sa patte droite. Le lion de l'Angleterre et la licorne enchaînée de l'Écosse tiennent l'écu ; chaque support tient aussi une lance, l'une avec un Union Flag et l'autre une bannière royale de France (d'azur aux trois fleurs de lis d'or). La devise du Canada est "A mari usque ad mare" = (Tu règneras) D'un océan à l'autre. Sous l'écu et la devise se trouvent une guirlande de roses, de chardons, des trèfles et des lys, représentant respectivement l'Angleterre, l'Écosse, l'Irlande et la France. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Armoiries_du_Canada Au-dessus du lion, la Couronne de saint Édouard, représente la monarchie.

Aspect de la vie quotidienne médiévale : saison chaude. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ca5280-aspect-de-la-vie-quotidienne-medievale-saison-chaude

Aspect de la vie quotidienne médiévale : saison chaude

Aspect de la vie quotidienne médiévale : saison chaude. Un homme offre un bouquet de trois fleurs blanches à une femme devant la porte de sa maison. Source : Le Tacuinum sanitatis, manuel médiéval sur la santé, basé sur le Taqwin al‑sihha تقوين الصحة (Tableaux de santé), un traité médical arabe écrit par Ibn Butlan (v. 1001-1066), médecin irakien. Ses travaux traitent de l'hygiène, de la diététique et de l'exercice physique. Il a souligné les avantages d'une prise en compte attentive du bien-être physique et mental de la personne.

Bol attique peint. Source : http://data.abuledu.org/URI/51de4f60-bol-attique-peint

Bol attique peint

Jatte attique, portait un couvercle, v. 600 av. J.-C. avec deux frises d'animaux fantastiques.

Carte topographique de Port-Cros. Source : http://data.abuledu.org/URI/548d7aa2-carte-topographique-de-port-cros

Carte topographique de Port-Cros

Carte topographique de Port-Cros. Données topographiques de la NASA Shuttle Radar Topography Mission (SRTM3 v.2) (domaine public) éditées avec 3DEM, et vectorisées avec Inkscape ; projection UTM ; système géodésique WGS84 ; relief ombré (image d'éclairage du N-O) ; Côtes, sentiers, bâtiments : Openstreetmap ; Limites du parc national : décret d'institution du parc national ; Carte de situation crée avec Global Mapper ; Autres symboles provenant de File:Maps template-fr.svg Échelle approximative des données topographiques pour les srtm3 : 1:0 372 000 ; Note : Le relief ombré est une image bitmap embarquée dans le fichier SVG et édité avec The Gimp.

Eau chaude au Moyen Age. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c8c825-eau-chaude-au-moyen-age

Eau chaude au Moyen Age

Eau chaude au Moyen Age : dans une galerie à arcades, une servante accroupie lave les jambes de sa maîtresse dont les pieds trempent dans une bassine d'eau chaude. On aperçoit le foyer par une porte ouverte. Source : Le Tacuinum sanitatis, manuel médiéval sur la santé, basé sur le Taqwin al‑sihha تقوين الصحة (Tableaux de santé), un traité médical arabe écrit par Ibn Butlan (v. 1001-1066), médecin irakien. Ses travaux traitent de l'hygiène, de la diététique et de l'exercice physique. Il a souligné les avantages d'une prise en compte attentive du bien-être physique et mental de la personne.

Les 14 régions de Rome. Source : http://data.abuledu.org/URI/5043cdd9-les-14-regions-de-rome

Les 14 régions de Rome

Plan de Rome avec la première des 14 régions d'Auguste : I - Porte Capène, II - Mont Caelius, III - Isis et Sérapis, IV - Temple de la Paix, V - Esquilin, VI - Alta Semita, VII - Via Lata, VIII - Forum romain, IX - Cirque Flaminius, X - Palatin, XI - Cirque Maxime, XII - Bains publics, XIII - Aventin, XIV - Transtiberim.

Lettrines du XVI° siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/506d622a-lettrines-du-xvi-siecle

Lettrines du XVI° siècle

Lettrines de l'alphabet latin du VI° siècle (manquent J, O, W, X et Z) de F. Delamotte, “Ornamental Alphabets, Ancient and Mediæval” (1879), avec descriptif des illustrations. A : Tête d'oiseau et deux serpents ; B : Roi et diable ; C : Oiseau chevauchant un sanglier sauvage ; D : Plante ; E : Dragon ; F : Oiseau et fleur ; G : Chien ; H : Personne en train de marcher ; I : Chien aîlé et lézard ; K : masques grotesques ; L : Joueur de flûte portant un chapeau en forme d'oiseau ; M : Lion et chardon ; N : Poisson en costume de roi ; P : Pélican ; Q : Oiseau ou dragon ; R : Masques et visages ; S : Lézard en costume de roi ; T : Deux griffons ; V : Bouffon ; U : Soleil ; Y : Petit animal et plantes.

Portée vélique : portance et traînée. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b0c800-portee-velique-portance-et-trainee

Portée vélique : portance et traînée

Schéma type d'un profil représentant l'évolution de la traînée C_D et de la portance C_L suivant l'incidence. La portance latérale n'est quasiment jamais représentée car le profil est assimilé à un profil d'allongement infini donc les valeurs mesurées sont faibles. La forme générale de la force F = frac12 imes ho imes S imes C imes V^2 est calculée ou mesurée dans une veine d'air à vitesse aussi uniforme que possible arrivant sur la voile. La force est décomposable suivant les trois dimensions. La viscosité par nature frotte sur le profil, et donc engendre un effet résistant au mouvement. Plus important, cette viscosité perturbe le flux d'air autour du profil ; cette perturbation engendre une force considérable perpendiculairement au profil. De même, comme le profil n'est pas infini, les extrémités du profil engendrent elles aussi un effort dans la dimension restante. La voile se déforme sous l'effet du vent et prend une forme nommée profil. Lorsque l'écoulement de l'air autour de ce profil est laminaire, le facteur dépression face sous le vent devient déterminant. Cet effet est alors appelé portance. Les études et la théorie établissent pour une voile que : la dépression relative sur l'extrados (face sous le vent) représente les 2/3 de la portance, la surpression sur l'intrados (face au vent) représente 1/3 de la portance.

Tétradrachme d'Athéna en argent. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c64ca1-tetradrachme-d-athena-en-argent

Tétradrachme d'Athéna en argent

Tête d'Athéna portant un casque à cimier. Tétradrachme d'argent athénien du « nouveau style » (v. 200-150 av. J.-C.).

Véronique petit-chêne. Source : http://data.abuledu.org/URI/54d00cc8-veronique-petit-chene

Véronique petit-chêne

Véronique petit-chêne (Veronica chamaedrys). L'inflorescence est un racème (grappe) assez longuement pédonculé, se développant à l'aisselle des feuilles supérieures et portant de petites bractées étroites. Fleurs hermaphrodites d'un bleu assez vif, ne dépassant pas 1 cm, à quatre sépales verts et velus et à quatre pétales bleu vif striés de bleu plus sombre. Le centre de la corolle est blanc. Deux étamines assez longues. Ovaire à deux carpelles. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9ronique_petit-ch%C3%AAne