Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Photographie | Inventeurs | Inventions | Artistes sénégalais | Groupes musicaux | Afrique | Trains | Arnaud Pérat | Trains à grande vitesse -- France | Jean Bertin (1917-1975) | Bertin | ABCD | Gravure | Aérotrains | Peinture | RyXéo | New York (N.Y.) -- Quartier de Manhattan | Romantisme (mouvement littéraire) | Dix-neuvième siècle | ...
Alphabet du XVIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e7616d-alphabet-du-xvieme-siecle

Alphabet du XVIème siècle

Alphabet du XVIème siècle (manquent le J, O, W, X et Z). A : Tête d'oiseau et deux serpents, B : Roi et diable, C : Oiseau chevauchant un sanglier sauvage, D : Plante, E : Dragon, F : Oiseau et fleur, G : Chien, H : Marcheur, I : Chien ailé et lézard, K : Masques grotesques, L : Flûtiste portant un chapeau en forme d'oiseau, M : Lion et chardon, N : Poisson en habit de roi, P : Pélican, Q : Oiseau ou dragon, R : Masques et grimaces, S : Lézard en habit de roi, T : Deux griffons, V : Fou du roi, U : Soleil, Y : Petits animaux et plantes. Source : F. Delamotte, “Ornamental Alphabets, Ancient and Mediæval” (1879).

Appareil de Fizeau. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a7930f-appareil-de-fizeau

Appareil de Fizeau

L'expérience de Fizeau. L est la lumière, S1 le 1e miroir, Z la roue dentée, S2 le 2e miroir, B l'observateur. Le principe de l'expérience est le suivant : la roue dentée est mise en rotation, la source lumineuse est réfléchie par un premier miroir semi-transparent, franchit une échancrure de la roue, parcourt la distance d, se réfléchit sur un miroir lointain, parcourt à nouveau la distance d, et arrive à nouveau sur la roue dentée. Mais celle-ci, entre-temps, a légèrement tourné : la lumière réfléchie peut tomber sur une dent et donc être bloquée, ou passer par une échancrure suivante. En mesurant le temps t qu'il a fallu à la roue pour devenir bloquante, à partir de sa vitesse de rotation (mesurée par l'appareil), et de la distance parcourue (également connue : 2d), on calcule la vitesse de la lumière c : c = 2d/t.

Correspondances heures et angles. Source : http://data.abuledu.org/URI/50dda555-correspondances-heures-et-angles

Correspondances heures et angles

Douze angles définis modulo 360 degrés correspondent à des temps, définis modulo 12 heures. Par exemple, une aiguille d’horloge a une seule position numérotée zéro ou vingt-quatre, parce que 0 = 24 modulo 12. Cette position correspond à 90 ou –270 degrés modulo 360 degrés. Ainsi nous identifions direction et sens d’une demi-droite ou d’un vecteur en coordonnées polaires, ou l’angle d’une rotation donnée, ou l’argument d’un nombre complexe donné. Le dessin sur le cadran de l’horloge évoque des progressions arithmétiques de raisons 5 ou 7 modulo 12. Par exemple, en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre à partir de 1, nous passons par les termes : 1, 6, 11, 4, 9, 2, 7, 12, 5, 10, 3, 8. Cette suite correspond à une progression de raison arithmétique 210 degrés modulo 360 degrés. Si les douze positions d’une aiguille d’horloge sont numérotées dans l’ensemble P de douze éléments, de 1 à 12 modulo 12, et si l’ensemble A est constitué des angles indiqués dans l’image, une bijection B de P sur A peut être définie par B( t ) = 90 – 30 t. Par exemple, B( 12 ) = 90 – 30 × 12 = 90 degrés modulo 360 degrés. L'arithmétique modulaire est un système arithmétique d'entiers modifiés, où les nombres sont « abaissés » lorsqu'ils atteignent une certaine valeur. Donnons comme exemple, l'« arithmétique de l'horloge » qui se réfère à l'« addition » des heures indiquées par la petite aiguille d'une horloge : concrètement, si nous commençons à 9 heures et ajoutons 4 heures, alors plutôt que de terminer à 13 heures (comme dans l'addition normale), nous sommes à 1 heure. De la même manière, si nous commençons à minuit et nous attendons 7 heures trois fois de suite, nous nous retrouvons à 9 heures (au lieu de 21). Fondamentalement, quand nous atteignons 12, nous recommençons à zéro ; nous travaillons modulo 12. Pour reprendre l'exemple précédent, on dit que 9 et 21 sont congrus modulo 12. Les nombres 9 ; 21 ; 33 ; 45 ; etc. sont considérés comme égaux lorsqu'on travaille modulo 12. Pour généraliser, nous pouvons facilement imaginer une horloge qui contient un nombre arbitraire d'heures, et faire des calculs avec un nouveau modulo.

Dispositif d'entonnoir d'Emlen. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fe9c0e-dispositif-d-entonnoir-d-emlen

Dispositif d'entonnoir d'Emlen

On ne sait pas exactement quelles sont les capacités qui permettent aux oiseaux de s'orienter, cependant plusieurs aptitudes sont sûrement mis en œuvre : la vue, la perception du champ magnétique terrestre et l'odorat. Les espèces à migration nocturne s'orienteraient grâce aux étoiles. Des chercheurs ont découvert une zone spécifique dans le cerveau qui semble spécialisée pour cette tâche. Pour tester cette capacité, les scientifiques utilisent un appareillage spécifique connu comme l'entonnoir d'Emlen, qui consiste en une cage circulaire en forme d'entonnoir avec le sommet couvert d'un verre ou d'un écran de fil pour que le ciel étoilé ou un planétarium soit visible. Le comportement de l'oiseau, et plus spécifiquement son orientation, est alors étudié en fonction de ce que celui-ci peut observer. Technique introduite en 1966 par ST et JT Emlen. Source : Emlen S.T., Emlen J.T.Jr. 1966. "A Technique for Recording Migratory Orientation of Captive Birds". Légende en français par C. Catarina.

Ergs du Sahara. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d1b046-ergs-du-sahara

Ergs du Sahara

Carte topographique des ergs et montagnes du Sahara. Un erg (de l'arabe عِرْق `irq) est un désert de dunes, plus précisément des champs de dunes fixes dont seul le sable superficiel est remodelé sans cesse par le vent. Si le mot erg a été adopté dans le langage géographique international, d'autres termes sont utilisés : dans le Sahara, les Touaregs emploient le mot edeyen, les Libyens parlent de ramla. Les ergs occupent environ 20 % de la surface du Sahara. Certains ont commencé à se former au cours du Pléistocène. La plupart se forment dans des cuvettes par accumulation des débris transportés par les oueds. En cas de pluie, ils peuvent accumuler des réserves d'eau et former des zones de pâturages. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Erg_%28dune%29.

Foire sur la Tamise gelée à Londres en 1683. Source : http://data.abuledu.org/URI/50febd0d-foire-sur-la-tamise-gelee-a-londres-en-1683

Foire sur la Tamise gelée à Londres en 1683

Foire d'hiver (The Frost Fair) à Londres en 1683. Légende en anglais de l'inscription du haut : (AN Exact and lively Mapp or REPRESENTATION Of Booths and all the varieties of showes and Humours upon the ICE on the River of THAMES by LONDON During that memorable Frost in the 35th yeare of the Reigne of his Sacred Maty King CHARLES the 2d ANNO Dni MDCLXXXIII. With an Alphabetical Explanation of the most remarkeable Figures). Texte du bas (The Temple Staires with People goeing upon the Ice to Temple Street A.The Duke of Yorke's Coffee house B.The Tory Booth C.The Booth with a Phoenix on it and Insured as long as the Foundation Stand D.The Roast Beefe Booth E.The halfe way house F.The Beare garden Shire Booth G.The Musick Booth H.The Printing Booth I.The Lottery Booth K.The Horne Tavern Booth L.The Temple garden with Crowds of People looking over the wall M.The Boat drawne with a Hors N.The Drum Boat O.the Boat drawne upon wheeles P.the Bull baiting Q.The Chair sliding in the Ring R.The Boyes Sliding S.The Nine Pinn Playing T.The sliding on Scates V.The sledge drawing Coales from the other side of the Thames W.The Boyes climbing upon the Tree in the Temple garden to see ye Bull Baiting X.The Toy Shopps Y.London Bridge Z.). Source : from Bentley's Miscellany, Volume 9 by Charles Dickens, William Harrison Ainsworth, Albert Smith ; publisher : Richard Bentley, 1841, p. 133.

Groupe musical sénégalais Boaboab. Source : http://data.abuledu.org/URI/548863f0-groupe-musical-senegalais-boaboab

Groupe musical sénégalais Boaboab

Représentation du groupe musical sénégalais Baobab au Metrotech Center, Brooklyn, New York, le 26 juin 2008.

L'aérotrain - illustration. Source : http://data.abuledu.org/URI/54534b85-l-aerotrain-illustration

L'aérotrain - illustration

Mise en situation de l'aérotrain de Jean Bertin sur sa poutrelle en T inversé dont on peut encore voir un tronçon autour d'Orléans. Illustration réalisée par Arnaud Pérat dans le cadre du projet ABCD Inventions réalisé par la société RyXéo, octobre 2014.

L'aérotrain - schéma de sustentation. Source : http://data.abuledu.org/URI/54534d98-l-aerotrain-schema-de-sustentation

L'aérotrain - schéma de sustentation

Schéma de sustentation de l'aérotrain de Jean Bertin, réalisé par Arnaud Pérat dans le cadre du projet ABCD Inventions de la société RyXéo, dans le but d'expliquer comment l'aérotrain crée le coussin d'air qui lui permet de glisser à quelques centimètres au-dessus de sa poutrelle en T inversé. Le fichier original de ce schéma sans légende est au format SVG qui permet un agrandissement sans limite.

L'aérotrain - schéma de sustentation légendé. Source : http://data.abuledu.org/URI/54534e37-l-aerotrain-schema-de-sustentation-legende

L'aérotrain - schéma de sustentation légendé

Schéma de sustentation de l'aérotrain de Jean Bertin, réalisé par Arnaud Pérat dans le cadre du projet ABCD Inventions de la société RyXéo, dans le but d'expliquer comment l'aérotrain crée le coussin d'air qui lui permet de glisser à quelques centimètres au-dessus de sa poutrelle en T inversé. Le fichier original de ce schéma légendé est au format SVG qui permet un agrandissement sans limite, octobre 2014. Légendes de haut en bas : ventilateurs, air (les flèches bleues), coussin d'air (en bleu), poutre en T.

L'argent dans la balance. Source : http://data.abuledu.org/URI/548c192e-l-argent-dans-la-balance

L'argent dans la balance

"Chaque homme a son prix, le tout c’est de savoir lequel. La question qu’on peut se poser, c’est qu’est ce qu’on perd quand on a mis l’argent sur la table, est ce qu’on perd son éthique, y a-t-il une balance entre l’argent et la moralité. L’actualité nous pousse à réfléchir, les accords financiers de la fondation Mozilla en sont un bon exemple, après avoir signé un pacte avec G., plutôt evil sur le papier, Mozilla signe avec Y. dont le moteur de recherche par défaut c’est bing, soit du M. par extension. Où se trouve le juste milieu ? où se trouve l’équilibre ? Gagner de l’argent est-ce forcément vendre son âme au diable ? A chacun sa réponse." Cyrille Borne, pour Harakirilibre, 20141211.

L'enseignement du dessin 01. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a4e9eb-l-enseignement-du-dessin-01

L'enseignement du dessin 01

De l'enseignement du dessin 01, par Eugène Delacroix (1798-1863), Revue des Deux Mondes, T.7, 1850. Source : wikisource. (318 mots).

L'enseignement du dessin 02. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a4ec03-l-enseignement-du-dessin-02

L'enseignement du dessin 02

De l'enseignement du dessin, Eugène Delacroix (1798-1863), Revue des Deux Mondes, T.7, 1850. Source : wikisource. (226 mots).

La forêt à l'automne. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f4bd1b-la-for-t-l-automne

La forêt à l'automne

Tableau de Gustave Courbet, La forêt à l'automne, 1841 (avec cerf)

Le T et l'hirondelle de Calder. Source : http://data.abuledu.org/URI/541e97a3-le-t-et-l-hirondelle-de-calder

Le T et l'hirondelle de Calder

Le T et l'hirondelle, sculpture en bois et acier d'Alexander Calder, 1936, Tate Modern.

Lettrines du XVI° siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/506d622a-lettrines-du-xvi-siecle

Lettrines du XVI° siècle

Lettrines de l'alphabet latin du VI° siècle (manquent J, O, W, X et Z) de F. Delamotte, “Ornamental Alphabets, Ancient and Mediæval” (1879), avec descriptif des illustrations. A : Tête d'oiseau et deux serpents ; B : Roi et diable ; C : Oiseau chevauchant un sanglier sauvage ; D : Plante ; E : Dragon ; F : Oiseau et fleur ; G : Chien ; H : Personne en train de marcher ; I : Chien aîlé et lézard ; K : masques grotesques ; L : Joueur de flûte portant un chapeau en forme d'oiseau ; M : Lion et chardon ; N : Poisson en costume de roi ; P : Pélican ; Q : Oiseau ou dragon ; R : Masques et visages ; S : Lézard en costume de roi ; T : Deux griffons ; V : Bouffon ; U : Soleil ; Y : Petit animal et plantes.

Opacité électromagnétique de l'atmosphère. Source : http://data.abuledu.org/URI/50be41a2-opacite-electromagnetique-de-l-atmosphere

Opacité électromagnétique de l'atmosphère

Opacité électromagnétique (ou transmittance) de l'atmosphère en fonction de la longueur d'onde (jusqu'à 1km). L’absorption optique est une autre propriété importante de l'atmosphère. Différentes molécules absorbent différentes longueurs d'onde de radiations. Par exemple, l'O2 et l'O3 absorbent presque toutes les longueurs d'onde inférieures à 300 nanomètres. L'eau (H2O) absorbe la plupart des longueurs d'onde au-dessus de 700 nm, mais cela dépend de la quantité de vapeur d'eau dans l'atmosphère. Quand une molécule absorbe un photon, cela accroît son énergie. Quand les spectres d'absorption des gaz de l'atmosphère sont combinés, il reste des « fenêtres » de faible opacité, autorisant le passage de certaines bandes lumineuses. La fenêtre optique va d'environ 300 nm (ultraviolet-C) jusqu'aux longueurs d'onde que les humains peuvent voir, la lumière visible (communément appelé lumière), à environ 400–700 nm et continue jusqu'aux infrarouges vers environ 1100 nm. Il y a aussi des fenêtres atmosphériques et radios qui transmettent certaines ondes infrarouges et radio sur des longueurs d'onde plus importantes. Par exemple, la fenêtre radio s'étend sur des longueurs d'onde allant de un centimètre à environ onze mètres. Le graphe ci-dessus représente 1-T (exprimé en %) (T:transmittance)

Orbite terrestre pour calcul de l'équation du temps. Source : http://data.abuledu.org/URI/50dab8a7-orbite-terrestre-pour-calcul-de-l-equation-du-temps

Orbite terrestre pour calcul de l'équation du temps

Orbite terrestre pour expliquer l'équation du temps : la Terre T tourne sur elle-même et tourne autour du Soleil S en un an dans le plan de l'écliptique. La situation présentée correspond à l'automne. Le point P est le périhélie, atteint au début du mois de janvier. L'angle heta s'appelle anomalie vraie. L'axe gamma, appelé axe vernal ou point vernal, est l'intersection du plan de l'écliptique avec le plan équatorial. Il sert d'origine pour mesurer la longitude écliptique lambda_s.

Peformance de l'orchestre sénégalais Baobab à New York. Source : http://data.abuledu.org/URI/54886888-peformance-de-l-orchestre-senegalais-baobab-a-new-york

Peformance de l'orchestre sénégalais Baobab à New York

Peformance de l'orchestre sénégalais Baobab à New York, Roosevelt Park, Battery Park City, Manhattan, New York, le 25 juin 2008.

Performance de l'orchestre sénégalais Baobab. Source : http://data.abuledu.org/URI/54886788-performance-de-l-orchestre-senegalais-baobab

Performance de l'orchestre sénégalais Baobab

Performance de l'orchestre sénégalais Baobab, Roosevelt Park, Battery Park City, Manhattan, New York, le 25 juin 2008.

Portrait de Galilée. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b0072e-portrait-de-galilee

Portrait de Galilée

Portrait de Galilée aux alentours de 1605 par Domenico Tintoretto, Le Tintoret en français (1560–1635). À l'âge de dix-neuf ans il découvre, en les chronométrant à l'aide de son pouls, la régularité des oscillations des lustres de la cathédrale de Pise. De retour chez lui, il compare les oscillations de deux pendules et travaille à la loi de l'isochronisme des pendules, dont le néerlandais Christian Huygens découvre la vraie loi de l'isochronisme rigoureux (nécessitant l'invention d'un autre mouvement isochrone : le pendule cycloïdal alors que le pendule simple de Galilée n'est pas parfaitement isochrone) en décembre 1659, étape de la découverte d'une nouvelle science : la mécanique galiléenne. Galilée trouve ainsi cette formule sur les lois du pendule simple (l étant la longueur du pendule, g la gravité et T la période) : T=2pileft( sqrtfrac{l}{g} ight) . Toutefois, ce ne fut qu'à la fin de sa vie, dans un ouvrage publié en 1638, qu'il exposa cette découverte.

Portrait de l'architecte Jean-Baptiste Lepère. Source : http://data.abuledu.org/URI/541d82d5-portrait-de-l-architecte-jean-baptiste-lepere

Portrait de l'architecte Jean-Baptiste Lepère

Portrait de l'architecte Jean-Baptiste Lepère, 1893, par Jean Auguste Dominique Ingres. Bonaparte l'avait emmené en Égypte pour vérifier si le projet de creuser un canal pour relier la mer Méditerranée et la mer Rouge à travers le delta du Nil était réalisable : il s'agissait aussi pour lui de vérifier si le niveau entre les deux mers était suffisamment peu important pour la réalisation de ce canal. Source : Élie Brault, Les Architectes par leurs œuvres, t. III, Paris, H. Laurens, 1893.

Systèmes d'éclairage depuis l'antiquité. Source : http://data.abuledu.org/URI/53596960-systemes-d-eclairage-depuis-l-antiquite

Systèmes d'éclairage depuis l'antiquité

Éclairage à travers les ages. Antiquité : 1. Préhistoire. - 2-3. Ancienne Égypte - 4-5. Assyrie. 6-13. Rome antique. - 14-15. Carthage. - 16-17. dynastie mérovingienne. - Moyen age et temps modernes : 19-20. XIe siècle. - 21. XIIe siècle. - 22. XIIIe siècle. - 23-24. XIVe siècle. - 25-26-27. XVe siècle. - 28. XVIe siècle. - 29. XVIIe siècle. - 30-31. XVIIIe siècle. - Période contemporaine : 32. Lampe d'Argand originale. - 33-34. Lampe d'Argand : Les améliorations d'Antoine Quinquet. - 35. Geordie Stephenson (Lampe de mineur). - 36. Éclairage public. - 37. Lampe Davy. - 38. Lampe wick (théâtre). - 39. Lampe des chemin de fer. - 40. Lampe Carcel. - 41. Gazéification. - 42. Bec Auer (gas) lampe avec Manchon à incandescence. - 43. Gaz d'éclairage (bec de gaz normal). - 44. Gaz d'éclairage (bec de gaz) intensif. - 45. Lampe à pétrole Bec Auer . - 46. Lampe à pétrole - 47. Lampe à incandescence classique (électricité). - 48. Phare (Électricité). - 49. Lampe de mineur (électricité). - 50. Lampe à incandescence classique (électricité) éclairage public. - 51. Lampe à arc (électricité).. - 52. Lampe à acétylène (bec de gaz). - 53. Lampe à acétylène (Bicyclette). - 54. Lampe à acétylène (lampe). - Japon: 55. éclairage public. - 56. Transport(rickshaw). - 57. Lanterne de funérailles. - 58. lanterne portable. Source : Nouveau Larousse Illustré, t. 4, Maurice Dessertenne, 1900.

Zérène de l'orme. Source : http://data.abuledu.org/URI/58a0ba75-zerene-de-l-orme

Zérène de l'orme

Zérène de l'orme (Abraxas sylvata). La chenille se nourrit de diverses espèces d'ormes. L'imago peut être trouvé en juin-juillet depuis l'Europe jusqu'au Japon. Source : Wikipédia.