Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Peinture | Dessins et plans | Architecture romane | Métaux | Géographie | Architecture | Conques (Aveyron) | Conques (Aveyron) -- Église abbatiale Sainte-Foy | Corrosion | Botanique | Aquarellistes | Antirrhinum majus | Philibert Commerson (1727-1773) | Aquarelles | Vocanisme | Fleurs dans l'art | Jules Eudes (1856-1938) | Mufliers | Landes à Erica | ...
Abbatiale de Conques. Source : http://data.abuledu.org/URI/53f441b4-abatiale-d-conques

Abbatiale de Conques

Abbatiale Romane du XIIème siècle à Conques dans l'Aveyron (12).

Abbatiale de Conques. Source : http://data.abuledu.org/URI/53f441fc-abatiale-d-conques

Abbatiale de Conques

Abbatiale Romane du XIIème siècle dans l'Aveyron (12) : tympan polychrome. Le portail occidental de l'abbatiale Sainte-Foy est surmonté d'un tympan décrivant le Jugement dernier. Il représente le Jugement dernier, d'après l'Évangile selon Matthieu. Il comporte 124 personnages, l'ensemble est divisé en trois niveaux. Tout en haut dans les angles on peut voir deux anges sonneurs de cor, au centre trône le Christ en majesté, avec les élus à sa droite, au Paradis, et les damnés à sa gauche, en Enfer. Derrière lui les anges portent la Croix et le fer de lance évoquant la Passion. Au niveau médian le cortège des élus est en marche vers le Christ, on peut reconnaître la Vierge Marie et Saint-Pierre (personnages nimbés), qui sont suivis par les personnages ayant marqué l'histoire de l'abbaye : l'abbé Dadon (son fondateur), Charlemagne (son bienfaiteur). Dessous, Sainte Foy sous la main de Dieu, à côté des menottes des prisonniers qu'elle a libérés. De l'autre côté des anges-chevaliers repoussent les damnés essayant d'échapper à l'Enfer. On peut y voir de mauvais moines, un ivrogne pendu par les pieds. Le troisième niveau est divisé en deux parties. À gauche se trouve le Paradis présidé au centre par Abraham, à sa porte un ange fait entrer les élus. La partie droite est consacrée à l'enfer où préside Satan, et où sont châtiés les péchés capitaux : l'Orgueil, désarçonné d'un cheval, l'Avarice pendue haut et court avec sa bourse, la Médisance dont la langue est arrachée par un démon, l'Adultère représenté par une femme, poitrine dénudée, liée par le cou avec son amant. Sur le linteau on peut lire la phrase suivante : «Pécheurs, si vous ne réformez pas vos mœurs, sachez que vous subirez un jugement redoutable». Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbatiale_Sainte-Foy_de_Conques

Alphabet phénicien. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b56ba0-alphabet-phenicien

Alphabet phénicien

Chaque lettre de l'alphabet phénicien a donné naissance à d'autres formes dans les écritures dérivées. De gauche à droite : latin, grec, phénicien, hébreu, arabe.

Anciens dés en os. Source : http://data.abuledu.org/URI/51231aa7-anciens-des-en-os

Anciens dés en os

Sept dés anciens en os.

Cabasa. Source : http://data.abuledu.org/URI/58321af9-cabasa

Cabasa

La cabasa est un instrument de percussion originaire d'Afrique de l'Ouest joué à Cuba et au Brésil. Il se joue en se tenant d'une main et en frappant de l'autre pour faire rouler les billes en métal.

Cheval. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ed0cf0-cheval

Cheval

Cheval broutant dans un pré.

Dépassivation et repassivation de l'inox. Source : http://data.abuledu.org/URI/51213884-depassivation-et-repassivation-de-l-inox

Dépassivation et repassivation de l'inox

Dépassivation (rupture de la couche d'oxyde) et repassivation d'un acier inoxydable : les atomes de chrome dans l'acier réagissent avec le dioxygène de l'air et forment une couche protectrice d'oxyde de chrome. La passivation ou passivité représente un état des métaux ou des alliages dans lequel leur vitesse de corrosion est notablement ralentie par la présence d'un film passif naturel ou artificiel, par rapport à ce qu'elle serait en l'absence de ce film. Dans la plupart des cas (aluminium, acier, acier inoxydable, titane…), ce film passif apparait spontanément par oxydation, parce que l'oxyde formé sur la surface est insoluble et constitue un obstacle qui ralentit les processus ultérieurs. Dans un milieu aqueux, la formation de ce film est liée à un domaine de potentiel électrochimique ainsi qu'à un domaine de pH dans lesquels l'oxyde est stable. De ce fait, on s'attache à ce que le film passif se forme à l'air avant la mise en service de la pièce.

Diagramme potentiel pH du fer. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c263d8-diagramme-potentiel-ph-du-fer

Diagramme potentiel pH du fer

Diagamme potentiel-pH (diagramme de Pourbaix) de l'élément fer à 25°C en milieu aqueux (simplifié). La stabilité du fer dans l'eau dépend : du pH, qui détermine la concentration d'ions H3O+ dans l'eau ; du potentiel électrique de la pièce en fer par rapport à la solution, qui détermine la capacité des électrons à quitter le fer. On peut ainsi tracer un diagramme potentiel-pH (E, pH), en indiquant les zones de stabilité du fer (Fe), les zones de stabilité de l'ion Fe2+ (ou « ion fer II »), les zones de stabilité de l'ion Fe3+ (ou « ion fer III ») et les zones de passivation. Il s'agit donc d'une sorte de « carte », les zones délimitées par des frontières indiquant les couples de valeurs (E, pH) pour lesquelles une espèce est stable. Ce diagramme porte le nom de diagramme de Pourbaix, et peut être tracé pour tous les métaux. Pour savoir si un matériau est adapté à un milieu, il suffit de regarder le diagramme de Pourbaix de ce matériau. Si le couple (E, pH) se situe dans une zone de stabilité, le matériau est protégé contre la corrosion généralisée.

Eglise romane Notre-Dame-la-Grande de Poitiers. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ed109c-eglise-romane-notre-dame-la-grande-de-poitiers

Eglise romane Notre-Dame-la-Grande de Poitiers

Eglise romane Notre-Dame-la-Grande de Poitiers (Vienne) du XIIème siècle, Façade sculptée (classement MH par liste de 1840, base Mérimée).

La Nouvelle Zemble. Source : http://data.abuledu.org/URI/52a707c0-la-nouvelle-zemble

La Nouvelle Zemble

Lieux où des déchets radioactifs ont été déversés en Nouvelle Zemble, Russie : 1) Deux réacteurs sans combustible nucléaire ; 2) Deux réacteurs sans combustible nucléaire, et 60% du combustible nucléaire du brise-glace Lénine dans des conteneurs ; 3) Six réacteurs contenant de l'uranium, dix sans combustible nucléaire, onze milles conteneurs de déchets radioactifs ; 4) Le sous-marin K-27 et deux réacteurs ; 5) Trois réacteurs avec du combustible nucléaire, et trois sans.

Lac d'Arou dans les Hautes-Pyrénées. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ed0dfd-lac-d-arou

Lac d'Arou dans les Hautes-Pyrénées

Lac d'Arou, à 1786m, au pied de l'Arbizon dans les Pyrénées. L'Arbizon (2 831 m) est le point culminant du massif de l'Arbizon dans les Hautes-Pyrénées. Il est situé à l'est du massif du Néouvielle, entre la vallée d'Aure à l'est, et la vallée de Campan au nord. L'Adour de Payolle prend naissance sur son versant nord. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arbizon

Lande de bruyère. Source : http://data.abuledu.org/URI/51350d88-lande-de-bruyere

Lande de bruyère

Lande de bruyère, 1897, par Archibald Thorburn (1860-1935), illustrateur écossais spécialiste des oiseaux et de leur environnement naturel. La lande (parfois appelée « Dorne » ou « Les dornes » dans le nord de la France) est une association de plantes qui dépassent rarement le stade d'arbustes et poussant sur des milieux pauvres, souvent acides et oligotrophes. Dans la lande européenne, on retrouve surtout des bruyères, des genêts, des buis et des ajoncs. On retrouve des landes sur toute la zone tempérée. En France elles se situent principalement dans le Massif central et le Massif armoricain. La lande silicicole, lande mésophile ou waste se développe dans les régions côtières au climat océanique, humide toute l'année avec des températures modérées. La faiblesse de l'insolation réduit la minéralisation, la litière est peu abondante et acide. Le lessivage est important. Les sols sont acides (pH voisin de 4) et peuvent donner des podzols. L'origine de cette formation est double. Le vent gêne la croissance des arbres (forte évaporation, bris des rameaux) et le lessivage réduit leur alimentation.

Le cratère Commerson à La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/5227ad0e-le-cratere-commerson-a-la-reunion

Le cratère Commerson à La Réunion

Le cratère Commerson est un cratère volcanique des Hauts de l'île de La Réunion. Inscription : Philibert COMMERSON est né dans l'Ain en 1727. C'est en tant que médecin et naturaliste du roi qu'il partit en 1766, pour une expédition autour du monde, qui le conduisit par hasard à l'île Bourbon (La Réunion) en 1771 ; son séjour d'un an sur cette île l'amena à découvrir et décrire le volcan, ce qui lui valut l'honneur de voir son nom attribué à ce cratère. Avec ses 200 m de diamètre et ses 235 m de profondeur, ce cratère d'explosion est le plus impressionnant de l'île. Il fait partie d'un ensemble réuptif formé de trois cratères contigus apparus il y a environ 2000 ans, lors d'un phénomène volcanique d'une intensité exceptionnelle, de type phréato-magmatique. L'hypothèse actuelle (1991) expliquant cette éruption est illustrée par le scénario suivant (d'après Ph. Mairine et P. Bachèlery) : 1) une éruption classique débute ; 2) des explosions apparaissent ; 3) une coulée fluide s'épanche dans la vallée. Source : Bachèlery, P., et Ph. Mairine, Evolution volcano-structurale du Piton de la Fournaise... in "Le Volcanisme de la Réunion, Monographie", J.F Lénat Ed., publié par le Centre de Recherches Volcanologiques, Clermont-Ferrand, France, 213 - 242,1990.

Muflier à grandes fleurs ou gueule-de-loup. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ad963b-muflier-a-grandes-fleurs-ou-gueule-de-loup

Muflier à grandes fleurs ou gueule-de-loup

Mufliers des jardins, Jules Eudes (1856-1938), aquarelliste français qui signait ses œuvres JEUDES, dans : A. Guillaumin, "Les Fleurs de Jardins", tome I, Les fleurs de printemps, Paul Lechevalier, 1929. Leur forme singulière est à l'origine du nom Gueule-de-loup de la plante puisque, lorsque l'on pince les côtés de la fleur, celle-ci s'ouvre comme une gueule. Le Muflier atteint une hauteur de 15 à 150 cm. Il fleurit durant l'été et l'automne. Ses fleurs sont blanches, rouges, roses ou jaunes. Ses feuilles sont étroites et ont une longueur de 2 à 8 cm. Il est connu dans les jardins depuis 1583. C'était l'hôte privilégié des jardins de curés. On l'utilise aujourd'hui en rocailles, murets, massifs, jardinières, fleurs coupées et en suspension (selon la variété). Le Muflier apprécie les sols drainants, riches, humifères, à pH neutre. Il est sensible à l'appauvrissement annuel du sol. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Muflier_%C3%A0_grandes_fleurs

Néottie nid d'oiseau. Source : http://data.abuledu.org/URI/506402b0-neottie-nid-d-oiseau

Néottie nid d'oiseau

Planche botanique de l'Atlas des Plantes de France, 1891. La Néottie nid d'oiseau (Neottia nidus-avis) est une plante herbacée vivace de la famille des Orchidaceae. C'est un géophyte à rhizomes dépourvu de chlorophylle. Elle de couleur brun jaunâtre. Ses fleurs, roussâtres, sont disposées en épi. Les feuilles sont brunes et transformées en écailles engainantes le long de la tige. La tige desséchée avec les capsules vides persiste d'une année sur l'autre. Sur l'appareil végétatif, en partie souterrain, la disposition et l'enchevêtrement des rhizomes et racines font penser aux brindilles d'un nid d'oiseau. La comparaison est attribuée au médecin et botaniste Jacques Daléchamps en 1586. La floraison s'étale de mai à juillet. Elle peut se faire sous terre. La pollinisation est assurée par les insectes, en particulier des coléoptères et des thysanoures. L'autofécondation peut avoir lieu à défaut de visite d'insecte: les pollinies enflent, puis s'effritent et le pollen se dépose sur le stigmate. La Néottie s'associe à un champignon qui vit en symbiose avec les racines d'un feuillu. L'énergie de l'arbre lui est transmise par le champignon. C'est une espèce d'ombre. Elle est mésophile et apprécie des sols riches au pH basique à neutre. Ses biotopes préférés sont les hêtraies, chênaies ou pineraies.

Phénakistiscope de la boxe. Source : http://data.abuledu.org/URI/5388de02-phenakistiscope-de-la-boxe

Phénakistiscope de la boxe

Eadweard Muybridge (1830-1904). Le phénakistiscope (mot formé du grec phenax -akos, "trompeur", et skopein, "examiner") est un jouet optique donnant l'illusion du mouvement fondé sur la persistance rétinienne. Il a été inventé par le Belge Joseph Plateau en 1832. Il comporte un disque en carton, percé de dix à douze fentes, sur lequel un mouvement est décomposé en une séquence d'images fixes, et un manche permettant son maintien pendant sa rotation. Pour percevoir le mouvement, le spectateur se place en face d'un miroir et positionne ses yeux au niveau des fentes du disque, du côté opposé aux dessins. Il fait ensuite tourner le carton. Les fentes servent d'obturateur en ne laissant apparaître l'image reflétée dans le miroir qu'un très court instant. L'œil ne voit donc que des images fixées par la persistance rétinienne, s'animant les unes après les autres, ce qui reconstitue le mouvement lorsque le disque tourne à une vitesse suffisante. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A9nakistiscope

Phénoménes variés météorologiques en 1856. Source : http://data.abuledu.org/URI/58b2e9fc-phenomenes-varies-meteorologiques-en-1856

Phénoménes variés météorologiques en 1856

Phénoménes variés météorologiques de l'atmosphère, L. Preyßinger : "Astronomie populaire en tableaux transparents, Schwäbisch Hall, W. Nitzschke & Brüssel, Kiessling, 1856. 1) Effets des tempêtes sur terre, 2) Effets des ouragans en mer, 3) Trombes, 4) Brouillard, 5) Stratus, 6) Cumulus, 7) Cirrus, 8) Nuages de pluie, 9) Gros cumulus, 10) Pluie, 11) Neige, 12) Neiges perpétuelles, 13) Glacier, 14) Aurore boréale, 15) Arc-en-ciel, 16) Halo, 17) Mirage, 18) Parhélies (halo solaire), 19) Lumière zodiacale, 20) Feu follet, 21) Éclair, 22) Paratonnerre, 23) Étoile filante, 24) Aérolithes.

Robot poisson ISplash en 2014. Source : http://data.abuledu.org/URI/58e9f4fe-robot-poisson-isplash-en-2014

Robot poisson ISplash en 2014

Robot poisson ISplash-II.

Un photographe en 1870. Source : http://data.abuledu.org/URI/586230cb-un-photographe-en-1870

Un photographe en 1870

"La photo" de Ph. Sporrer, Munich, 1870.