Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Cages | Animaux sauvages | Ménageries | Peintres animaliers | Artistes | Singes | Primates | Paris (France) -- Quartier du Jardin des Plantes | Gravure | Photographie |
Les singes du Jardin des Plantes à Paris. Source : http://data.abuledu.org/URI/524f141d-les-singes-du-jardin-des-plantes-a-paris

Les singes du Jardin des Plantes à Paris

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, manuel scolaire, édition de 1904. LE PALAIS DES SINGES AU JARDIN DES PLANTES DE PARIS. - Les singes appartiennent à l'ordre des quadrumanes, c'est-à-dire animaux à quatre mains. Ce sont les plus intelligents des animaux et ceux qui, par leur conformation, ressemblent le plus à l'homme. Il y en a de toute race et de toute taille, depuis la grosseur d'un écureuil jusqu'à celle de l'homme le plus grand. Ils se nourrissent de fruits, quelquefois d'insectes, et vivent dans les arbres, où ils sautent de branche en branche avec agilité.

Peintres animaliers au Jardin des Plantes. Source : http://data.abuledu.org/URI/5103e217-peintres-animaliers-au-jardin-des-plantes

Peintres animaliers au Jardin des Plantes

Les artistes animaliers au Jardin des Plantes. Magazine « L'Illustration » du 7 août 1902. La ménagerie est le second plus ancien parc zoologique du monde. Elle fut créée en 1793 à l'initiative de Bernardin de Saint-Pierre, par le transfert des animaux de la ménagerie royale de Versailles et les ménageries privées et foraines. Lors de la commune de Paris, les animaux furent mangés par les Parisiens assiégés. Au cours de son histoire, elle a présenté d'innombrables espèces animales, dont la première girafe présentée en France (1827), des éléphants, des ours bruns et blancs, des phoques. Beaucoup de constructions, parfois sophistiquées pour l'époque, ont été édifiées à cet effet au XIXe et au début du XXe siècle, succédant aux enclos et cages sommaires du début.