Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Pollinisation par les insectes | Plantes -- Pollinisation | Syrphes | Botanique | Insectes | Ornithologie | Namibie | Biologie animale | Coucous (oiseaux) | Afrique | Parcs nationaux -- Afrique du Sud | Cuculidés | Syrphidés | Plantes de jardins | Pâquerettes | Diptères | Anglais (langue) | Pins | Géorgie (États-Unis) | ...
Expérimentation de gemmage en Amérique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5133334a-experimentation-de-gemmage-en-amerique

Expérimentation de gemmage en Amérique

Plaque commémorative du site expérimental de gemmage en V du Dr. Charles Holmes Herty de l'Université de Géorgie. (Georgia – 1776 PIONEER TURPENTINE EXPERIMENT. Dr. Charles Holmes Herty of the University of Georgia Chemistry Department conducted experiments in this forest that revolutionized the naval stores industry in America. Inspired by conservative gum resin gathering methods in Europe, Dr. Herty devised a method using metal gutters and a cup for gathering resin from pine trees. This system was designed to replace the centuries old method of « boxing » or cutting a collection box in the living tree. Boxing had proved disastrous to southern forests. The massive cuts caused insect, fire and wind damage and destroyed valuable timber. On July 20, 1901, Dr. Herty and his able assistant, Frank Kiarpp, hung a metal cup and gutters on the first tree. Herty and Klarpp kept careful records on the quantity and quality of resin collected from the cupped trees and box control trees and proved the cups and guttered successful. The experiment also led to the development of the clay Herty cup because of problems with metal cups used here. Dr. Herty (1867-1938) also devised the first system for manufacturing newsprint from southern pines and gave the South a tremendously successful cash crop. GEORGIA HISTORIC MARKER 1978).

Insecte posé sur une pâquerette. Source : http://data.abuledu.org/URI/5398e707-insecte-pose-sur-une-paquerette

Insecte posé sur une pâquerette

Le Syrphe ceinturé ou Syrphe à ceinture(s) (Episyrphus balteatus) est un insecte volant de l'ordre des diptères. On le confond souvent avec les guêpes, mais le syrphe est inoffensif. Son seul moyen de défense, est son extraordinaire rapidité, qui lui permet de s'éclipser en moins d'une seconde. On le retrouve près des conifères, tels que les pins et les sapins, il est commun dans les jardins. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syrphe_ceintur%C3%A9

Jeune coucou geai en Namibie. Source : http://data.abuledu.org/URI/55075b6d-jeune-coucou-geai-en-namibie

Jeune coucou geai en Namibie

Jeune coucou geai (Clamator glandarius), Etosha en Namibie. Son aire de répartition s'étend sur l'Europe du Sud, l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient et l'Afrique subsaharienne. En France, on ne trouve le coucou geai que dans la ceinture méditerranéenne, du Var aux Pyrénées Orientales : c'est un habitant des bois clairs de pins parasols, des espaces ouverts, secs et chauds. Le coucou geai se nourrit principalement de chenilles processionnaires des pins et autres insectes et larves. Il possède les mêmes mœurs parasitaires que le Coucou gris. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coucou_geai

Syrphe ceinturé sur une pâquerette. Source : http://data.abuledu.org/URI/53adab9a-syrphe-ceinture-sur-une-paquerette

Syrphe ceinturé sur une pâquerette

Syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus) sur une pâquerette. Ses œufs sont pondus dans des colonies de pucerons. Les larves qui en émergent se nourrissent alors uniquement de ces insectes. Les adultes, quant à eux se nourrissent de nectar et de miellat. On le confond souvent avec les guêpes, mais le syrphe est inoffensif. Son seul moyen de défense, est son extraordinaire rapidité, qui lui permet de s'éclipser en moins d'une seconde. On le retrouve près des conifères, tels que les pins et les sapins, il est commun dans les jardins. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syrphe_ceintur%C3%A9