Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Latin (langue) | Marionnettes | Horloges et montres | Temps | Horloges à automates | Wells (GB) -- Cathedral | Wells (GB) | Somerset (GB) | Dandie Dinmont Terrier (race canine) | Musique -- Publics | Montréal (Canada) | Parapluies | Musique | Concerts | Loisirs de plein air | Mohawks (Indiens) | Concerts -- Production et mise en scène | Art contemporain | Chiens d'agrément | ...
Concert sous la pluie à Montréal en 2012. Source : http://data.abuledu.org/URI/539a8e26-concert-sous-la-pluie-a-montreal-en-2012

Concert sous la pluie à Montréal en 2012

"Scène verte 2012" au festival Osheaga de Montréal sous la pluie. Le Festival musique et arts Osheaga est un festival de musique rock et de musique électronique qui a lieu annuellement à Montréal au Québec (Canada) depuis 2006. Selon les organisateurs, "Osheaga" est un mot que Jacques Cartier aurait entendu lorsqu'il a fait la rencontre des Mohawks pour la première fois, dans les environs des Rapides de Lachine, sur le territoire qui allait devenir Montréal. Les Européens agitaient leurs mains rapidement, pour désigner les rapides ou pour échanger des poignées de mains, des gestes auxquels les Mohawks n'étaient pas habitués. Le terme "O she ha ga" veut dire "les gens aux mains très agitées", mais Cartier l'interpréta comme voulant dire "gros remous", croyant que les Amérindiens désignaient le fleuve par ce mot. Toutefois rien de tel n'est relaté dans le court passage de Jacques Cartier lors de sa visite sur l'île de Montréal à l'automne 1535, et cette origine n'est en fait qu'un autre mythe attribué à Cartier. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Osheaga

Dandie Dinmont Terrier. Source : http://data.abuledu.org/URI/516a451c-dandie-dinmont-terrier

Dandie Dinmont Terrier

Terrier "Dandie Dinmont". Le Dandie Dinmont Terrier est une race de chiens qui appartient au groupe des terriers. Ce terrier court sur pattes a été créé probablement au XVIIIe siècle dans la région d'Écosse des Borders. Certains indices morphologiques et historiques semblent indiquer que ce chien serait issu d'un croisement de Skye Terrier et d'Otterhound. Ce croisement aurait été effectué pour obtenir un chien très efficace dans la chasse à la loutre, travail dans lequel excellent ses deux ancêtres. La légende dit que le Dandie aurait été d'abord un chien de Bohémiens. Il est certain que ses premiers éleveurs reconnus étaient des fermiers, notamment un certain Piper Allan et son fils James Allan. C'est le roman Guy Mannering de Sir Walter Scott qui a popularisé la race en mettant en scène un personnage nommé Dandie Dinmont et ses terriers, tous nommés Pepper (Poivre) ou Mustard (Moutarde). le Dandie est un petit chien charmant, de bon caractère et confiant. Il est très affectueux, joueur et n'a rien perdu de son talent de chasseur. Comme trois de ses 4 cousins écossais, le Dandie a besoin d'être toiletté. Comme tous les terriers, c'est un chien très rustique capable d'atteindre 16 ans en très bonne santé.

Horloge anglaise à automates. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e96d55-horloge-anglaise-a-automates

Horloge anglaise à automates

Horloge à automates datant du XIVème siècle de la cathédrale Saint-André de Wells (Somerset), en Angleterre : deux chevaliers en armure. Inscription en latin : NE QUID PEREAT, "Que rien ne se perde."