Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | La Réunion | Musique | Biologie marine | Poisson | Botanique | Poissons | Poissons de mer | Géographie | Géologie | Jeux de dés | Jeux de société | Écureuil roux | Chimie | Sports | Instruments à percussion | Biologie animale | Manuscrits médiévaux | Ustensiles de cuisine | Aliments | ...
Archipel des Hébihens en Bretagne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5358d31c-archipel-des-hebihens

Archipel des Hébihens en Bretagne

L'archipel des Hébihens (ou Ébihens) vu depuis la pointe du Chevet à mi-marée, commune de Saint-Jacut-de-la-Mer (Côtes-d'Armor). C'est un petit archipel français, prolongeant la presqu'île de Saint-Jacut-de-la-Mer. Le rocher principal, d'une superficie de 20 hectares, est une des quelques îles privées de Bretagne, occupée principalement en été. La légende veut que son isolement date du raz-de-marée qui aurait détruit la forêt de Scissy, forêt mythique située dans la baie du mont Saint-Michel, en 709 et que les plages qui l'entourent étaient alors recouvertes d'arbres et d'herbus. Pour les historiens et les scientifiques, la montée des eaux date, non pas de 709, mais de plus de 10 000 ans, à la fin de la dernière glaciation. Des fouilles entreprises ont mis au jour des vestiges attestant d'une occupation gallo-romaine de l'archipel dès avant notre ère. Un petit village coriosolite y fut érigé. Coriosolite signifiant "de Corseul" ; alors la capitale gauloise locale. Vauban ordonna l'édification d'une tour sur l'îlot principal qui fut construite de 1694 à 1696 par le comte Louis de Pontbriand qui était capitaine garde-côte du littoral de Saint-Malo et propriétaire de l'îlot. Cette tour fut notamment financée par un impôt perçu sur les prises de maquereaux réalisées lors de certains jours de fêtes chômés. Elle est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 15 juillet 2010. Lors de la dispersion des biens du clergé, les Ébihens furent vendus à Jean-Georges Michel, l'un des capitaines de course de Robert Surcouf, pour une somme dérisoire. Aujourd'hui, cette propriété privée est partagée entre cinq propriétaires, majoritairement descendants directement ou non de Jean-Georges Michel. Ils veillent avec patience et énergie à ce que ce site naturellement protégé par son insularité, perdure pour les générations futures. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Archipel_des_%C3%89bihens

Carrière de marbre à ciel ouvert. Source : http://data.abuledu.org/URI/51439a0a-carriere-de-marbre-a-ciel-ouvert-

Carrière de marbre à ciel ouvert

Carrière de marbre de Carrare à ciel ouvert. Aux techniques traditionnelles d'abattage, par saignée au pic, au coin, à la masse réalisé à bras d'homme, succède le travail mécanique et « aveugle » des machines : la frappe mécanique du marteau-piqueur, la scie à chaîne (haveuse), la perforatrice rotative (de la tarière au rotary), le marteau perforateur, le jet d'eau sous pression voir le laser de puissance. Comparativement au travail à la main ou le mineur, à chaque coup choisit le point d'attaque le plus approprié, le travail de la machine est extrêmement dispendieux en énergie : l'abattage avec une machine ponctuelle consomme 76 fois plus, l'abattage à l'explosif dans des trous de mine est du même ordre. Une tarière de grand diamètre consomme 135 fois plus, la combinaison optimale, tarière, havage, et tir en forage réduit ce facteur à 20. Le marbre de Carrare (pour les Romains marmor lunensis, « marbre de Luni ») est un type de marbre, extrait des carrières des Alpes apuanes sur le territoire de Carrare, universellement connu comme un des marbres les plus prisés pour sa blancheur sans trop de veinage.

Cathédrale de Gniezno de nuit en Pologne. Source : http://data.abuledu.org/URI/55102fc6-cathedrale-de-gniezno-de-nuit-en-pologne

Cathédrale de Gniezno de nuit en Pologne

Cathédrale de Gniezno de nuit en Pologne. D’après la légende, trois frères (Lech, Czech et Rus), cherchant un endroit pour s’établir, ont pénétré dans ce territoire sauvage. Tout à coup, ils ont vu une colline avec un vieux chêne et un aigle au sommet. Lech a décidé d’adopter cet aigle blanc comme emblème de son peuple et de bâtir une forteresse autour du vieux chêne. À cause du nid d’aigle (en polonais Gniazdo), il a décidé d’appeler cet endroit Gniezdno (devenu aujourd’hui Gniezno). Ses frères l’ont laissé, Czech est parti vers le sud, Rus vers l’est. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gniezno

Cinq cercles à Athènes. Source : http://data.abuledu.org/URI/58d01954-cinq-cercles-a-athenes

Cinq cercles à Athènes

Sculpture des cinq cercles, Place Omonia à Athènes, 2013.

Comatule de Schlegel. Source : http://data.abuledu.org/URI/552c2a55-comatule-de-schlegel

Comatule de Schlegel

Comatule de Schlegel (Comaster schlegelii) ou échinoderme. C'est une grande comatule buissonnante, dont le diamètre peut dépasser 20 cm, et qui vit assez exposée. Ses bras sont longs et épais, non ramifiés (en dehors des pinnules) et de taille homogène ; elle peut en avoir plus de 200. Sa couleur est très variable : elle est souvent noire (notamment à proximité de la surface). On la trouve souvent juchée au sommet des coraux ou des éponges. Comme toutes les comatules, elle est pourvue de cirres munis de griffes, ici assez courtes, qui lui permettent de s'agripper au substrat, mais aussi de pouvoir se déplacer si nécessaire. Cette comatule vit d'abord fixée au substrat, puis devient vagile tout en conservant des mœurs sédentaires. Dérangée, elle est capable de ramper sur ses cirres, ou même de nager quelque temps. Elle vit souvent cachée et repliée la journée, pour déployer ses longs bras la nuit tombée, à l'abri des prédateurs. Comme tous les crinoïdes, cette comatule est suspensivore. Ses longs bras ramifiés munis de pinnules filtrent l'eau, et retiennent les particules en suspension (plancton, neige marine, particules organiques en suspension...) en s'enroulant, avant de transmettre le butin aux tentacules collants qui tapissent les sillons ambulacraires. La nourriture circule ensuite le long de ces sillons comme sur un tapis roulant, pour arriver finalement à la bouche, d'où elles passera dans le tube digestif. Pour augmenter leur efficacité, les comatules se tiennent généralement perpendiculaires au courant, et recherchent les zones où le plancton est abondant. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Comaster_schlegelii

Crâne de Dilophosaurus. Source : http://data.abuledu.org/URI/51229499-crane-de-dilophosaurus

Crâne de Dilophosaurus

Crâne de Dilophosaurus : Le dilophosaure ou Dilophosaurus (en grec : « lézard à deux crêtes ») était un grand dinosaure théropode carnivore qui vivait en Chine et en Arizona au début du jurassique, entre 205 et 185 millions d'années avant notre ère, au Sinémurien et au Pliensbachien. Les premiers spécimens furent décrits en 1954, mais ce n'est que plus d'une décennie plus tard, que leur genre reçut leur nom actuel. Le dilophosaure est l'un des plus anciens théropodes connus, mais également, l'un des moins bien compris. Le dilophosaure est apparu à plusieurs reprises dans la culture populaire, notamment dans le film Jurassic Park, de Steven Spielberg, en 1993.

Crénilabre paon. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c0bb33-crenilabre-paon

Crénilabre paon

Le crénilabre paon se trouve généralement en Méditerranée mais peut également être vu en Atlantique autour du détroit de Gibraltar. Ce poisson se rencontre sur des fonds rocheux entre 20 et 25 mètres au milieu des herbiers.

Descriptif du château de Montrésor. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f1817e-descriptif-du-chateau-de-montresor

Descriptif du château de Montrésor

Descriptif bilingue du château de Montrésor, val de Loire : "Bâti vers l'an Mil par Foulque Nerra, le terrible "Faucon noir", duc d'Anjou, à quoi on doit 20 donjons et de nombreux édifices religieux, destinés à expier les terribles guerres qu'il mena en Touraine et en Anjou. Dominant la vallée de l'Indre, le château est entouré d'un double mur d'enceinte construit en 1483 par Imbert de Bastarnay, grand-père de Diane de Poitiers. Au XIX° siècle, le château fut acquis par le comte Xavier Branicki, seigneur polonais, ce qui explique la présence de bas-reliefs représentant les batailles du roi de Pologne Jean Soboeski contre les Tatars, Turcs et Cosaques."

Deux espadrilles. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fbf2a4-deux-espadrilles

Deux espadrilles

Deux espadrilles, une jaune et une noire. Une espadrille (déformation de l'occitan "espardelha", qui vient du catalan "espardenya", de spart) est une chaussure légère en toile avec une semelle en corde de chanvre tressée de spart ou de cannabis. En catalan, le mot "espardenya" s'utilise encore pour nommer ce type de chausures et il est devenu également le mot catalan pour pantoufle. Ces sandales d'origine pyrénéenne sont très populaires sur les deux versants de la chaîne, de la Catalogne au Pays basque.

Écureuil roux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5045d170-ecureuil-roux

Écureuil roux

L'écureuil d'Eurasie ou écureuil roux a pour nom scientifique Sciurus vulgaris. L'écureuil d'Eurasie pèse entre 200 et 350 grammes pour une taille totale (sans la queue) de 18 à 25 cm, plus 16 à 20 cm pour sa queue, aussi longue que le corps. Son pelage s'épaissit et s'allonge en hiver, ce qui rend les "pinceaux" des oreilles plus visibles. Sa couleur varie du roux clair au brun-noir selon les saisons, le ventre est blanc. Cet écureuil est un petit rongeur arboricole et diurne de la famille des Sciuridés. Une longue queue « en panache » lui sert de balancier et de gouvernail lorsqu'il grimpe ou bondit, mais aussi de signal optique en période d'accouplement ou pour exprimer certaines « émotions ».

Écureuil sur le chemin. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c44525-ecureuil-sur-le-chemin

Écureuil sur le chemin

Écureuil roux (Sciurus vulgaris) avec oreilles d'hiver. L'écureuil d'Eurasie pèse entre 200 et 350 grammes pour une taille totale (sans la queue) de 18 à 25 cm, plus 16 à 20 cm pour sa queue, aussi longue que le corps. Son pelage s'épaissit et s'allonge en hiver, ce qui rend les « pinceaux » des oreilles plus visibles.

Groupe de suricates. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d1b4db-groupe-de-suricates

Groupe de suricates

Groupe de suricates (Suricata suricatta) dans le désert de Kalahari en Afrique du sud. Le suricate (Suricata suricatta) est une espèce de mammifère diurne de la famille des Herpestidae (mangoustes) et la seule du genre Suricata. Ce petit carnivore vit dans le sud-ouest de l'Afrique. Mesurant de 26 à 38 centimètres, le suricate mange entre autres des insectes, des souris, des rats, des oiseaux, des petits reptiles et des tubercules ou bulbes de plantes en fouillant dans le sol avec ses pattes munies de fortes griffes non rétractiles de deux centimètres de longueur. Ils sont ainsi capables de déplacer leur propre poids de terre en 20 secondes. Une paupière transparente protège leurs yeux lorsqu'ils creusent le sable. Les suricates vivent dans les plaines semi-désertiques du sud-ouest de l’Afrique. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Suricate.

Jeu de palets en fonte sur plaque de plomb. Source : http://data.abuledu.org/URI/53cc3537-jeu-de-palets-en-fonte-sur-plaque-de-plomb

Jeu de palets en fonte sur plaque de plomb

Jeu de palets en fonte sur plaque de plomb : Le palet en fonte sur plaque en plomb est principalement joué dans les départements du sud de La Loire, avec un grand nombre de joueurs en Vendée. Il se joue sur une plaque en plomb, qui fait 45 cm de côté et qui pèse environ 20 kg. Les palets en fonte font 54 mm de diamètre. Un jeu est composé de 12 palets (6 d'une couleur et 6 d'une autre couleur) et 1 maître, qui est plus petit. On le joue souvent en deux équipes composées de trois joueurs. En cas d'égalité lors des manches (ex : 3 à 3), les joueurs se retrouvent tous pour prendre un verre, c'est ce qu'on appelle une rencontre, elles interviennent à chaque ex-æquo. Les parties se jouent en 13 points, et la belle en 15 points. Les joueurs se placent à 3,80 mètres du bord de la plaque. Il peut arriver qu'une équipe ne marque aucun point, cette équipe est donc "Fanny". Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeux_de_palets

Jeu de Perudo. Source : http://data.abuledu.org/URI/5858fafe-jeu-de-perudo

Jeu de Perudo

Perudo est un jeu de dés créé par l'auteur de jeux de société américain Richard Borg et initialement publié en 1994 par TSR. Ce jeu reprend le principe d'un jeu traditionnel chilien, le Dudo : gobelets de couleurs différentes contenant chacun cinq dés. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Perudo.

Jeu de Perudo. Source : http://data.abuledu.org/URI/5858fbaa-jeu-de-perudo

Jeu de Perudo

Perudo est un jeu de dés créé par l'auteur de jeux de société américain Richard Borg et initialement publié en 1994 par TSR. Ce jeu reprend le principe d'un jeu traditionnel chilien, le Dudo : gobelets de couleurs différentes contenant chacun cinq dés. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Perudo.

Le 100 mètres homme. Source : http://data.abuledu.org/URI/50d4c419-le-100-metres-homme

Le 100 mètres homme

L'évolution du record du monde du 100 mètres homme en athlétisme. Usain St. Leo Bolt (né le 21 août 1986 dans la paroisse de Trelawny) est un athlète jamaïcain, spécialiste du sprint, sextuple champion olympique et quintuple champion du monde, détenteur de trois records du monde : 100 m (9 s 58), 200 m (19 s 19) et 4 × 100 m (36 s 84). Il est le premier athlète à avoir réussi à conserver ses titres olympiques du 100 m, du 200 m et du relais 4 × 100 m, de Pékin les 16, 20 et 22 août 2008, à Londres les 5, 9 et 11 août 2012, et le premier olympien à avoir remporté quatre médailles d'or individuelles et six en tout dans les épreuves de sprint en athlétisme. Il devient à ce titre l'un des plus grand sprinteurs de tous les temps, se qualifiant lui-même de « légende ». À Pékin, il est devenu le premier athlète masculin à gagner ces trois épreuves aux cours des mêmes Jeux olympiques depuis Carl Lewis en 1984, et le premier coureur de l'histoire à établir les records du monde dans ces trois disciplines lors des mêmes Jeux. Il a répété le même triplé à Londres. Son nom et ses performances en sprint lui ont valu le surnom de « Lightning Bolt » (« l'Éclair », ou « la Foudre »). C'est le premier sprinter à améliorer trois fois de suite le record du monde du 100 m et à obtenir la plus nette amélioration du record depuis le passage au chronométrage électronique, en 1968.

Le géologue Édouard Suess. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a2c1ca-le-geologue-edouard-suess

Le géologue Édouard Suess

Édouard Suess (1831 – 1914), géologue autrichien. Eduard Suess, né à Londres le 20 août 1831 et mort à Vienne le 26 avril 1914, est un géologue autrichien spécialiste des Alpes. Il découvre deux des traits géographiques majeurs de la Terre dans son état antérieur : le supercontinent Gondwana et la mer Téthys (1893). Sa découverte majeure concerne des fossiles de fougères Glossopteris similaires découverts en Amérique du Sud, en Afrique et aux Indes (ainsi qu'en Antarctique bien que cette découverte soit postérieure). Son explication est que ces trois continents étaient connectés en un supercontinent qu'il nomme Gondwanaland. Une fois encore sa théorie n'est pas entièrement correcte : Suess pense que les océans ont envahi les terres entre ces continents alors qu'en fait ils se sont éloignés les uns des autres. Il est un des représentants de la théorie de la contraction de la Terre. Ce modèle sera invalidé par la théorie de la dérive des continents d'Alfred Wegener.

Le livre des Profits champêtres  - livre 5. Source : http://data.abuledu.org/URI/53066ee3-le-livre-des-profits-champetres-livre-5

Le livre des Profits champêtres - livre 5

Pietro de Crescenzi (1230-1320?), Livre des prouffitz champestres et ruraulx : ce livre traite du travail des champs. Bibliothèque de l'Arsenal Ms5064.

Le livre des Profits champêtres - livre 7. Source : http://data.abuledu.org/URI/5306701c-le-livre-des-profits-champetres-livre-7

Le livre des Profits champêtres - livre 7

Pietro de Crescenzi (1230-1320?), Livre des prouffitz champestres et ruraulx : ce livre traite de l'élevage. Bibliothèque de l'Arsenal Ms5064.

Le sar tambour. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c0c734-le-sar-tambour

Le sar tambour

Ce sar se caractérise par des lèvres plus grosses que pour les autres espèces. Il est de plus parcouru de 5 bandes verticales sombres.

Lémur catta au Parc des Félins. Source : http://data.abuledu.org/URI/54fe8a42-lemur-catta-au-parc-des-felins

Lémur catta au Parc des Félins

Lemur catta photographié au Parc des Felins, Lumigny-Nesles-Ormeaux (Seine-et-Marne). Ce sont les lémuriens les plus populaires dans les zoos du monde entier, ils s'y reproduisent aisément. On ne les retrouve qu'à Madagascar, dans le sud de l'île, dans la savane arbustive. Ils vivent dans les arbres et s'organisent en sociétés matriarcales d'une vingtaine d'individus. Ils se déplacent par bonds et peuvent faire des sauts de plus de 10 mètres. Ils sont frugivores et vivent environ 20 ans. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9mur_catta

Les musiciens de Brême à Fort Napoléon. Source : http://data.abuledu.org/URI/537bba97-les-musiciens-de-breme-a-fort-napoleon

Les musiciens de Brême à Fort Napoléon

"Les musiciens de Brême", 1915, peinture murale satirique de Otto Pieper (1841-1921), soldat allemand pendant la première guerre mondiale, à Fort Napoléon, Ostende, en Belgique. "Persiflage" sur le thème du conte de Grimm : les aigles allemands et austro-hongrois trônent sur un rocher éclairés par le croissant turc. Ils regardent de haut les efforts futiles des musiciens de Brême pour les en déloger. Ces six animaux sont les symboles des pays alliés, le coq gaulois au sommet, cocarde sur la crête, posé sur le chacal japonais, debout sur le bulldog anglais portant le drapeau de la Grande-Bretagne lui-même dressé sur l'ours russe, tiare sur la tête. L'Italie est représentée par un serpent tordu et la Belgique par un hanneton tricolore. Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Town_Musicians_of_Bremen

Limace léopard pondant ses oeufs. Source : http://data.abuledu.org/URI/538b9a35-limace-leopard-pondant-ses-oeufs

Limace léopard pondant ses oeufs

Limace léopard (limax maximus) pondant ses oeufs. La limace léopard a une longueur d'environ 13 cm1, certains auteurs lui donnent même une longueur maximum de 20 cm2. La limace léopard est de couleur grise ou brun clair. Son bouclier est moucheté de taches noires d’environ 3 mm, et ces taches sont alignées et peuvent ressembler à des rayures longitudinales sur la queue. Ces limaces ont une longévité de 2 ans et demi à trois ans. La ponte comporte une à trois centaines d’œufs selon la taille et l’état de santé de la mère. Les œufs sont légèrement allongés, de 4 à 5 mm de diamètre, et éclosent entre 19 et 45 jours selon les conditions climatiques, et peuvent être détruits par de nombreux prédateurs qui en sont friands. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Limax_maximus

Mante religieuse et abeille. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f5a09e-mante-religieuse-et-abeille

Mante religieuse et abeille

Mante religieuse mangeant une abeille à Saitama au Japan. La mante religieuse est un insecte diurne de 5 à 8 centimètres de long. Ses yeux protubérants et très écartés lui donnent une excellente vision en relief (ce qui donne une vision humaine mais jusqu'à 20 m). Contrairement aux autres insectes, la mante peut faire pivoter sa tête à 180 °, ce qui lui permet de suivre les déplacements de ses proies sans bouger le corps. Elle possède deux yeux composés (ou à facettes) et trois ocelles (yeux simples) entre les antennes.

Mérou brun. Source : http://data.abuledu.org/URI/548d6333-merou-brun

Mérou brun

Mérou brun (Epinephelus marginatus) - Banyuls-sur-Mer, Sec de rédéris en zone de protection renforcée, (= réserve intégrale, RI). Ce poisson vit entre 20 et 200 mètres de profondeur, près du fond, dans les zones rocheuses accidentées. On le trouve dans toute la Méditerranée. Il est solitaire, sauf au moment du frai. Cette espèce consomme seiches, poulpes, calmars. Le mérou brun a bien failli disparaître des côtes du Nord de la Méditerranée, victime de sa placidité et de la facilité qu'ont eu les hommes à le pêcher. Néanmoins, en France notamment, suite à un moratoire sur sa pêche (sous-marine et à l'hameçon), le mérou brun est de plus en plus fréquent sur les côtes. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Epinephelus_marginatus

Métal pur de cuivre. Source : http://data.abuledu.org/URI/51255200-metal-pur-de-cuivre

Métal pur de cuivre

Disque de cuivre presque pur (99,95%) : macro, diamètre de 83 mm. Le cuivre devient pâteux vers 830 °C et fond autour de 1 100 °C (voir température de fusion : 1 084,45 °C). L'affinage industriel du cuivre s'effectue par électrolyse d'anodes de cuivre brut dans une solution de sulfate de cuivre. Les ions cuivre migrent vers la cathode et les impuretés restent dans le bain. Ce procédé permet d'obtenir du métal pur à 99,95 %.

Murailles de Kotor au Monténégro. Source : http://data.abuledu.org/URI/555fd300-murailles-de-kotor-au-montenegro-

Murailles de Kotor au Monténégro

Murailles de Kotor au Monténégro. La vieille ville de Kotor, entourée d’une impressionnante muraille de défense, est particulièrement bien préservée et classée sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. les murs d’enceinte, récemment restaurés, ont une longueur totale de 4,5 kilomètres, pour une hauteur de 15 mètres et jusqu’à 20 mètres de largeur. En effet, ces murailles s’élèvent jusqu’au bastion Saint-Jean, situé à une altitude de 280 mètres au-dessus de la ville et du niveau de la mer. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kotor

Oiseau blanc de La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/521bf339-oiseau-blanc-de-la-reunion

Oiseau blanc de La Réunion

Oiseau blanc (Zosterops borbonicus) près du Col des Boeufs, à La Réunion. Parfois appelé oiseau-lunettes gris ou Zoizo blanc, est une espèce de petits passereaux de la famille des Zosteropidae. Il est endémique de l'île de la Réunion. Il possède également un croupion blanc caractéristique. Il est très mobile, bruyant et se déplace toujours en groupe (de 6 à 20 individus). C'est un oiseau très social, chez qui les agressions sont rares, même à proximité des nids. Il est fréquent de voir ces oiseaux s’épouiller mutuellement et il peut arriver que le nourrissage des poussins se fasse de manière coopérative. Il se reproduit pendant l’été austral, et la femelle pond 2 à 4 œufs dans un nid en forme de coupe. Son régime alimentaire est constitué essentiellement d’insectes et de fruits, mais également de certaines fleurs. L'oiseau blanc est d'ailleurs le seul pollinisateur connu d'une orchidée endémique: Angraecum striatum (Orchidaceae).

Orgues basaltiques en Bohême. Source : http://data.abuledu.org/URI/50950eb5-orgues-basaltiques-en-boheme

Orgues basaltiques en Bohême

"Kamenné varhany" dans la petite ville de Kamenický Šenov au nord de la Bohême (20 km Est de Děčín et 10 km NWest de Česká Lípa). Les orgues (par analogie avec l'instrument) ou les colonnes basaltiques sont une formation géologique composée de colonnes régulières. Elle résulte de la solidification et de la contraction thermique d'une coulée basaltique peu de temps après son émission. La partie inférieure, qui se refroidit ou s'assèche plus lentement, se fracture de la surface vers la profondeur sous forme de prismes sub-verticaux à section hexagonale d'ordre décimétrique. Ces colonnes sont surmontées d'une zone de petits prismes moins réguliers (ou « faux prismes ») pouvant s'associer en gerbes.

Pastèques. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a10d05-pasteques

Pastèques

La pastèque ou melon d'eau (Citrullus lanatus) est une plante herbacée de la famille des Cucurbitacées, originaire d'Afrique, largement cultivée pour ses gros fruits lisses, à chair rose, jaune, verdâtre ou blanche et à graines noires ou rouges. Le terme désigne également ce fruit. Le fruit pèse généralement, à maturité, entre 5 et 20 kg.

Paysage de Haute-Corse. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dfca69-paysage-de-haute-corse

Paysage de Haute-Corse

Connu par le WWF sous le nom « forêts, bois et broussailles méditerranéens » ou « forêts sclérophylles », l’environnement méditerranéen correspond à un des 26 grands biomes répartis sur l’ensemble de la planète. On y retrouve près de 20 % des espèces de plantes répertoriées, elles se sont adaptées au climat méditerranéen de ces régions : bas plafond, peu dense, peu verte, elle vit un à rythme ralenti et subit les aléas climatiques des régions méditerranéennes, une courte saison sèche, des précipitations irrégulières, des vents importants mais également le feu et les actions de l’homme qui continuent de dégrader encore plus ce biome qui a déjà perdu la moitié de ses terres potentielles. Le terme sclérophylle provient du vocabulaire grec où il signifie "à feuilles résistantes" ; ce terme s’applique aux plantes méditerranéennes comme les oliviers ou les chênes verts, aux protéacées et a été appliqué à l’ensemble de la végétation méditerranéenne qui a dû s’adapter aux contraintes du climat local.

Pic à glace. Source : http://data.abuledu.org/URI/5149de57-pic-a-glace

Pic à glace

Un pic à glace est un ustensile de cuisine permettant de briser les blocs de glace. Généralement doté d'une ou plusieurs pointes acérées, il permet la destruction de ces blocs par un choc mécanique.

Pique-oeuf. Source : http://data.abuledu.org/URI/5149e2dd-pique-oeuf-

Pique-oeuf

Le pique-œuf est un ustensile de cuisine utilisé pour percer la coquille des œufs avant leur cuisson dans l’eau et éviter ainsi le plus souvent sa fêlure sous l'effet de la cuisson et la perte de substance dans l'eau. Ce petit objet de forme ronde, souvent en plastique, cache en son centre une aiguille destinée à perforer l’œuf à sa base afin d’en évacuer l’air.

Place Omonias à Athènes. Source : http://data.abuledu.org/URI/58d019e3-place-omonias-a-athenes

Place Omonias à Athènes

Place Omonias (Πλατεία Ομονοίας) à Athènes.

Plaque commémorative de Pierre de Coubertin. Source : http://data.abuledu.org/URI/511571c5-plaque-commemorative-de-pierre-de-coubertin

Plaque commémorative de Pierre de Coubertin

Plaque commémorative apposée au n° 20 de la rue Oudinot, Paris 7° : PIERRE DE COUBERTIN (1863-1937) PEDAGOGUE - HISTORIEN- HUMANISTE, RENOVATEUR DES JEUX OLYMPIQUES, FONDATEUR DU C.I.O. naquit et résida en ces lieux, où il établit en 189 la première base permanente du Comité International Olympique.

Plaque d'égout en 1901. Source : http://data.abuledu.org/URI/534f8b19-plaque-d-egout-en-1901

Plaque d'égout en 1901

Également connue sous le nom de regard de chaussée, la plaque d'égout constitue le couvercle de la bouche d'égout. Sa vocation est prioritairement utilitaire et sécuritaire : il s'agit de limiter l'accès des réseaux d'assainissement souterrains aux seuls professionnels (égoutiers) et d'éviter les accidents sur la voie publique. Son poids est pour ce faire élevé : plus de 50 kg. Il permet ainsi de maintenir la plaque en place quand la circulation routière passe au-dessus d'elle et s'explique par sa composition qui est souvent en fonte, parfois même avec des incrustations de béton ou d'enrobé (pour maintenir la continuité de la surface de la chaussée, et ainsi éviter la perte d'adhérence lorsque des véhicules ou personnes passent dessus). Cela les rend peu onéreuses et robustes, quoique lourdes. Elles sont souvent percées d'un trou qui permet de les soulever grâce à un outil comme un crochet léger, un té d'égoutier ou encore une barre à mine ou une pioche. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Plaque_d%27%C3%A9gout

Plaque d'égout romaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/534f94b6-plaque-d-egout-romaine

Plaque d'égout romaine

Plaque d'égout romaine avec l'inscription S.P.Q.R. La devise Senatus populusque romanus (ordre invariable, signifiant "Le sénat et le peuple romain"), souvent abrégée sous la forme du sigle S.P.Q.R., était l'emblème de la République romaine, puis par tradition de l'Empire romain. Plus encore que tout autre symbole, ces quatre lettres représentaient le pouvoir politique romain. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Senatus_Populusque_Romanus

Poisson globe masqué. Source : http://data.abuledu.org/URI/552c334b-poisson-globe-masque

Poisson globe masqué

Poisson globe masqué (Arothron diadematus) de nuit à Marsa Alam, Mer Rouge en Egypte. Poisson de la famille des tétraodontidés. Cette espèce est endémique de la mer Rouge. Le poisson-globe masqué peut atteindre les 30 cm. Le corps est gris clair tandis qu'une bande sombre traverse ses yeux tel un bandeau ce qui lui a donné son nom vernaculaire. Ce gris plus foncé se retrouve près de la bouche et des nageoires pectorales. On le trouve près des récifs coralliens de la mer Rouge à des profondeurs allant de 5 à 20 m. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Arothron_diadematus

Qraqebs maghrébins. Source : http://data.abuledu.org/URI/5331af54-krakeb

Qraqebs maghrébins

Les qraqeb sont des instruments de percussions idiophones maghrébins. C'est un genre de castagnettes utilisé par les Gnaouas, assez similaires aux anciens crotales. Généralement en fer battu, mais des variétés en bois existent, les qraqeb sont des castagnettes montées sur un manche, ayant la forme d'une cuillère à double embout, de 20 à 30 cm de long. Chaque exécutant utilise deux paires, et les entrechoque par des mouvements d'ouverture-fermeture. Ces quatre qraqeb sont très sonores et rythment la musique gnaoui jouée sur le luth guembri. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Qraqeb

Saz d'Azerbaïdjan. Source : http://data.abuledu.org/URI/532af4a9-saz-d-azerbaidjan

Saz d'Azerbaïdjan

Le saz est un luth à manche long, rencontré en Turquie, en Albanie, Bosnie-Herzégovine, en Grèce, en Arménie et en Azerbaïdjan. Pendant le jeu avec le plectre sur les cordes, le joueur peut aussi marquer le rythme à l'aide de coups mats donnés par le majeur droit sur la table d'harmonie, ce qui en fait un instrument de percussion aussi. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Saz.

Sécheur d'air comprimé frigorifique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5425dca9-secheur-d-air-comprime-frigorifique

Sécheur d'air comprimé frigorifique

Ce type de sécheur consiste à refroidir l'air comprimé à une température inférieure à son point de rosée à l'aide d'un échangeur de chaleur raccordé à un groupe frigorifique conventionnel (compresseur-condenseur-évaporateur) ce qui provoque de la condensation de l'humidité qu'il contient. L'eau liquide ainsi formée est récupérée par un séparateur d'eau, tandis que l'air comprimé asséché est dirigé vers le réseau. Généralement, un échangeur air-air réchauffe l'air en sortie de sécheur pour éviter toute condensation sur les canalisations d'air comprimé. Le point de rosée sous pression obtenu est de l'ordre de 3 °C. Le point de rosée de l'air ainsi séché détendu à la pression atmosphérique est de l'ordre de −20 °C. Un point de rosée de 3 °C constitue un maximum sous peine de voir l'échangeur se boucher par givrage. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9cheur_d%27air

Séquoia géant. Source : http://data.abuledu.org/URI/53943f14-sequoia-geant

Séquoia géant

Séquoia géant (Sequoiadendron giganteum) au Jardin du Pré-Catelan, Bois de Boulogne. Le chef indien Sequoyah le Cherokee, de son véritable nom George Guess, inventeur de l'alphabet cherokee, a donné son nom à l'arbre en raison de sa force et de sa persévérance. Cette dédicace fut faite par le botaniste autrichien Stephan Ladislaus Endlicher. Le Séquoia géant n'est pas l'arbre le plus haut ni le plus large du monde. Il est tout simplement le plus volumineux de la planète. Il atteint habituellement une hauteur de 50 à 85 m pour un diamètre de 6 à 8 m. Le Séquoia géant se caractérise également par sa longévité puisqu'il peut atteindre plus de 3 000 ans. Sa croissance initiale est vigoureuse et verticale avec une forme conique caractéristique. Au-delà de 100 ans, il a tendance à se développer plutôt en diamètre et son sommet s'arrondit. S'il ne pousse pas en situation isolée, il perd rapidement ses branches basses à cause de l'ombrage provoqué par les arbres voisins, ce qui explique l'absence de branches sur une hauteur de 20 à 50 m. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9quoia_g%C3%A9ant

Serinette. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fff60d-serinette-

Serinette

Serinette fabriquée par Bennard à Mirecourt, dans les Vosges, en 1757 exposée au Musée Historique de Lausanne : une serinette est un instrument de musique mécanique primitif assimilable à un orgue destiné à apprendre des mélodies courtes à des oiseaux siffleurs. Elle est à l'origine du verbe "seriner" (répéter de nombreuses fois). Ces instruments sont relativement simples. Ils sont composées d'un cylindre de bois comportant des pontets en métal. Ceux-ci commandent l'ouverture de petits clapets qui admettent de l'air dans des tubes d'orgue (généralement en étain) accordés au notes de l'instrument. L'air est brassé par deux soufflets en peau eux-mêmes actionnés par une manivelle. C'est également cette manivelle qui fait tourner le cylindre avec la mélodie au moyen d'une vis sans fin. Le morceau « enregistré » sur le cylindre dure de 10 à 20 secondes, dépendant beaucoup de la personne qui joue de l'instrument. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Serinette.

Squelette d'Eryops megacephalus. Source : http://data.abuledu.org/URI/541d97c3-squelette-d-eryops-megacephalus

Squelette d'Eryops megacephalus

Eryops megacephalus à la Galerie de Paléontologie, MNHN, Paris : Ces tétrapodes étaient caractérisés par un crâne massif aux orbites placés très postérieurement. Les anciennes conceptions évolutives qualifiaient Eryops "d'amphibien primitif", impliquant qu'il représentait une forme transitionnelle par laquelle les "vertébrés plus évolués" seraient passés pour effectuer la sortie des eaux et ainsi quitter le grade "poisson". Ces visions sont aujourd'hui révolues. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eryops

Stylophone. Source : http://data.abuledu.org/URI/5347fdfb-stylophone

Stylophone

Le Dubreq Stylophone est un instrument de musique électronique miniature, créé en 1967 par Brian Jarvis. Il se compose d'un clavier métallique de 20 notes sur lequel on joue à l'aide d'un stylo relié à un fil électrique, ce qui ferme le circuit et produit la note. Le son produit est pauvre et l'appareil se rapproche davantage du gadget que de l'instrument de musique. Néanmoins, les artistes utilisant le stylophone ajoutent le plus souvent des effets sonores (grâce à des pédales multi-effets) pour enrichir le son et en faire un véritable synthétiseur. Durant sa vie éphémère, le stylophone fut un énorme succès commercial, avec trois millions d'exemplaires vendus, surtout en tant que jouet. On lui connaît quelques rares utilisations musicales, par des artistes comme Pulp, Kraftwerk, Erasure et David Bowie (dans le morceau Space Oddity). On peut noter sa réutilisation grâce à des artistes tels que Little Boots, Spirit of the matter, Dionysos (tournée acoustique 2009) ainsi que Charlie Winston lors de son concert au Point gamma 2009 de l'École polytechnique. Source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Modern_Stylophone.JPG

Tamarin des hauts. Source : http://data.abuledu.org/URI/521f9792-tamarin-des-hauts

Tamarin des hauts

Tamarin des hauts (Acacia heterophylla) à La Réunion, vieil arbre dans les pâturages de la Plaine des Cafres au mois de septembre. C'est une espèce d'arbre de la famille des Fabaceae, endémique de l'île de La Réunion. Il s'y développe entre 1 200 et 2 200 m d'altitude et peut constituer l'essence dominante de forêts appelés “tamarinaies”. Son bois est utilisé en ameublement et en ébénisterie. Le Tamarin des Hauts est un arbre qui dans de bonnes conditions de fertilité peut atteindre 20 à 25 m de hauteur, mais en raison de son enracinement superficiel, il est facilement renversé par les cyclones tout en ayant souvent la capacité de reprendre son développement, ce qui réduit la hauteur dominante de nombreuses tamarinaies à dix ou quinze mètres avec des arbres en partie couchés. Dans la végétation d'altitude, où l'espèce est présente de manière plus ou moins éparse, le port est celui d'un arbrisseau de quelques mètres de hauteur seulement.

Tamarin des Hauts renversé. Source : http://data.abuledu.org/URI/521fa07d-tamarin-des-hauts-renverse

Tamarin des Hauts renversé

Tamarin des hauts (Acacia heterophylla) renversé par le vent mais survivant au Fond de la Rivière de l'Est, La Réunion. Le Tamarin des Hauts est un arbre qui dans de bonnes conditions de fertilité peut atteindre 20 à 25 m de hauteur, mais en raison de son enracinement superficiel il est facilement renversé par les cyclones tout en ayant souvent la capacité de reprendre son développement, ce qui réduit la hauteur dominante de nombreuses tamarinaies à dix ou quinze mètres avec des arbres en partie couchés. Dans la végétation d'altitude, où l'espèce est présente de manière plus ou moins éparse, le port est celui d'un arbrisseau de quelques mètres de hauteur seulement.

Tamiseuse à vibrations de laboratoire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50955d14-tamiseuse-a-vibrations-de-laboratoire

Tamiseuse à vibrations de laboratoire

Tamiseuse à vibrations de laboratoire pour analyse granulométrique. Mode de fonctionnement : un entraînement électromagnétique déplace les tamis verticalement dans un mouvement oscillant (amplitude réglable). Domaines d'application : utilisée en contrôle qualité pour la surveillance de la production, ou en recherche pour les séparations et analyses granulométriques. Jusqu'à 10 tamis d'analyse et un fond de tamis par séquence. Répond à la norme DIN 66165 : résultats de tamisage reproductibles. Photo : tamiseuse FRITSCH modèle « analysette 3 » PRO avec accessoires pour tamisage humide (procédé utilisé pour les produits à haute charge électrostatique ou possédant un taux très élevé de fines particules) : tête de tamisage équipée de buses ; fond de tamis avec tubulure d'écoulement d'eau. Tamis d'analyse : l'ouverture de mailles est ici de 250 µm. Plage de mesure en tamisage humide de ce modèle : 20 µm (635 mesh) à 10 mm.

Thon. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b4cfec-thon

Thon

Le thon rouge du Nord (Thunnus thynnus), aussi appelé thon rouge de l'Atlantique ou « scombres », ou thon rouge de Méditerranée plus au sud, est l'une des trois espèces de thon rouge avec le thon rouge du Pacifique (Thunnus orientalis) et le thon rouge du Sud (Thunnus maccoyii). Il est rapide, pouvant atteindre 20 à 30 km/h, et de grande taille, puisque les spécimens les plus grands mesurent plus de 3 m et pèsent plus de 650 kg. Grâce à son sang chaud, il est capable de nager très rapidement et de chasser dans des eaux très froides. Le thon rouge vit principalement entre deux eaux, c'est-à-dire entre la surface de l'eau et jusqu'à 500 à 1 000 m de profondeur, ce qui lui vaut d'être qualifié de «pélagique».

Toiture en cuivre patiné. Source : http://data.abuledu.org/URI/51255437-toiture-en-cuivre-patine

Toiture en cuivre patiné

Toiture en cuivre patiné de la mairie de Minnéapolis (USA). Alors que, pour les applications électriques, on utilise du cuivre non oxydé, le cuivre utilisé en architecture est du cuivre phosphoreux désoxydé (également nommé Cu-DHP). Depuis l’antiquité, on utilise le cuivre comme matériau de couverture étanche, ce qui donne à nombre de bâtiments anciens l’aspect vert de leurs toitures et coupoles. Au début se forme de l’oxyde de cuivre, bientôt remplacé par du sulfure cuivreux et cuivrique, et enfin par du carbonate de cuivre. La patine finale de sulfate de cuivre (dénommée vert-de-gris) est très résistante à la corrosion.