Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Biologie marine | Poissons | Méditerranée (mer) | Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) | Ichtyologie | Marionnettes | Commedia dell'arte | Maurice Sand (1823-1889) | Peinture | Contrebasson | Musique classique | Anches (musique) | Urochordés | Covielle | Mérou brun | Epinephelus marginatus | Animaux protégés | Sites naturels protégés | Perciformes | ...
Automne à Kyoto. Source : http://data.abuledu.org/URI/527853d7-automne-a-kyoto

Automne à Kyoto

Automne à Kyoto au Japon. La coutume de la "chasse aux feuilles rouges" est à l'automne ce que hanami est au printemps : pendant quelques semaines, l'érable prend des couleurs allant du jaune au rouge vif, et les ginkgos se parent de jaune. À cette occasion, les endroits réputés (en particulier de nombreux temples de la région de Kyōto) sont envahis par la foule, notamment le deuxième dimanche de novembre lors du matsuri d'Arashiyama, créé en 1947.

Bouqetin des Alpes se grattant l'arrière-train. Source : http://data.abuledu.org/URI/516d4714-bouqetin-des-alpes-se-grattant-l-arriere-train

Bouqetin des Alpes se grattant l'arrière-train

Bouquetin mâle se grattant l'arrière-train avec ses cornes. La caractéristique la plus frappante chez le bouquetin mâle réside dans ses cornes. Trois mois après sa naissance, il se dote en effet d'une paire de cornes ; lesquelles grandissent tout au long de la vie, leur croissance se ralentissant cependant avec l'âge. Recourbées vers l'arrière et plus ou moins divergentes selon les individus, en forme de cimeterres, elles se parent de nodosités également appelées bourrelets de parure. À l'âge adulte, les cornes du mâle atteignent 70 à 100 cm et peuvent peser jusqu'à 6 kg la paire.

Castagnole adulte. Source : http://data.abuledu.org/URI/548de299-castagnole-adulte

Castagnole adulte

Castagnole (Chromis chromis) adulte. La castagnole, castagnole noire, petite castagnole ou demoiselle bleue est un poisson d'eau de mer de la famille des Pomacentridae qui se rencontre dans l'Atlantique-est et en Méditerranée. La castagnole vit en banc au-dessus des fonds rocheux ou mixtes. Jeune, elle est d'un bleu très vif et se trouve dans les cavités des tombants rocheux. À l'âge adulte, elle peut mesurer jusqu'à 12 cm, voire jusqu'à 25 cm.

Cobaye. Source : http://data.abuledu.org/URI/504f3947-cobaye

Cobaye

Le cobaye nain de Patagonie ou Cuis (Microcavia australis) est une espèce de rongeurs parent du cochon d'Inde.

Contrebasson. Source : http://data.abuledu.org/URI/5347f36c-contrabasson

Contrebasson

Le contrebasson est un instrument de musique à vent de la famille des bois, de perce conique et à anche double, et donc parent du basson et sonnant à l'octave inférieure de celui-ci. Son étendue est toutefois moins importante, de trois octaves et une seconde. Le tuyau comporte quatre coudes contre un seul pour le basson et sa colonne d'air d'environ 5 mètres est double de celle du basson. Son anche est environ de 10 % à 20 % plus longue et plus large que celle du basson. C'est le deuxième instrument le plus grave de l'orchestre, sa note la plus grave étant le Si bémol (Bb) en dessous du Mi (E) de la contrebasse et au-dessus du Fa (F) du Tuba contrebasse. Joué par des bassonistes, il constitue néanmoins une spécialisation au sein d'un pupitre de bassons, au même titre que le cor anglais pour les hautboïstes ou la clarinette basse pour les clarinettistes. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Contrebasson

Coviello. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c16ca0-coviello

Coviello

Coviello, ou Covielle en français, est un personnage napolitain de la commedia dell'arte. Aux XVIe et XVIIe siècles, le personnage est interprété principalement par Ambrogio Buonomo (en duo avec Andrea Calcese) puis Salvator Rosa et Gennaro Sacco ainsi que Giacomo Rauzzini et Tommaso Ristori au XVIIIe siècle. On assure qu’au commencement du XIXe siècle, le type de Coviello figurait encore parfois dans les canevas des marionnettes italiennes, où il remplissait un rôle assez semblable à celui de l’ancien Capitan ; comme son caractère, son costume était alors transformé, et il portait un chapeau noir empanaché de trois plumes rouges, un pourpoint à crevés rouges, des chausses noires avec une trousse rouge et jaune, un manteau rouge, puis les gants, les bottes à entonnoir, le baudrier et l’épée du Capitan. En passant à la scène française, Coviello est devenu Covielle et Molière l’a mis en scène dans Le Bourgeois gentilhomme, en faisant un valet, une sorte de Gros-René très proche parent de celui du Dépit amoureux. Source : Maurice SAND, Masques et bouffons (Comédie Italienne). Paris, Michel Levy Freres, 1860.

Mérou brun. Source : http://data.abuledu.org/URI/548d6333-merou-brun

Mérou brun

Mérou brun (Epinephelus marginatus) - Banyuls-sur-Mer, Sec de rédéris en zone de protection renforcée, (= réserve intégrale, RI). Ce poisson vit entre 20 et 200 mètres de profondeur, près du fond, dans les zones rocheuses accidentées. On le trouve dans toute la Méditerranée. Il est solitaire, sauf au moment du frai. Cette espèce consomme seiches, poulpes, calmars. Le mérou brun a bien failli disparaître des côtes du Nord de la Méditerranée, victime de sa placidité et de la facilité qu'ont eu les hommes à le pêcher. Néanmoins, en France notamment, suite à un moratoire sur sa pêche (sous-marine et à l'hameçon), le mérou brun est de plus en plus fréquent sur les côtes. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Epinephelus_marginatus

Tripterygion delaisi mâle et Diplosoma spongiforme. Source : http://data.abuledu.org/URI/548db05e-tripterygion-delaisi-male-et-diplosoma-spongiforme

Tripterygion delaisi mâle et Diplosoma spongiforme

Tripterygion delaisi mâle et Diplosoma spongiforme à Banyuls-sur-Mer, avril 1989. Les Tuniciers (Tunicata) ou Urochordés (Urochordata) sont un sous-embranchement des Chordés. Ils comptent environ 1 500 espèces. Des éléments récents tendent à prouver que les Urochordés sont plus proches des Vertébrés que les Céphalochordés. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tunicata